Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Archive pour novembre, 2011

Bonjour à tous ! Science-fiction ou futur en gestation (2) et suite…

Posté : 30 novembre, 2011 @ 8:38 dans communications, créations littéraires, science-fiction, sciences vibratoires, Universalité | Pas de commentaires »

Je vais reprendre sur certains points mon article d’hier et analyser par le biais d’un futur pas encore bien dévoilé.La première chose qui nous interpelle est l’armement individuel et collectif et les possibilités de neutralisation.Ce sont, à mon avisdeux points noirs dont l’humanité ne s’empresse pas de réduire les impacts.Les diverses dimensions des armes détenues peuvent être réduites pour une meilleure sécurité,mais le business des marchands d’armes est le plus fort.Cela est attristant,mais reflète une réalité humaine allant plus vers la négation et le néant que vers la construction accompagnant la vie.Posséder à sa ceinture,dans ses poches,ou bien en des lieux secrets une arme de poing ne renforce pas la sécurité,mais rend vulnérable.N’oublions jamais  » Qui sort l’épée,perira par l’épée! ».Alors,tout cet arsenal de mort et de misère peut-on le maîtriser et le neutraliser?Je dis oui,car nous avons les technicités necéssaires et innemployées.il n’y a qu’un pas pour mettre au point un petit appareil renforçant le champ magnétiqueindividuel et aucun projectile ne pourra le franchir.Malgré leur force de propulsion,les ballesricocheraient sur cet écran invisible.Cela garantirait des dangers crés pardes armes dites à feu.Au niveau collectif,il est très possible,dorénavant,de déployer à l’aide satellites une dimensionimportante à un tel bouclier déviant des missiles.Ce mur invisisible ne laissant passer aucun élément matériel , même puissant.Il représenterait une défense absolue dans la mesure où la sécurité des engins satellisés serait obtenue.Bien plus encore,une telle capacité pourrait neutraliser tous les matériels conventionnels que nous connaissons et rendre obsolète tout un univers de terreur.C’est parce que nous ne le voulons pas que nous stagnons en des zones boueuses.Même les fusées seraient neutralisées par ces effets puissants et invisibles et elles réduiraient considérablement les dangers d’un haulocoste.

Tout ce qui touche à l’Environnement et aux équilibres biologiques sur lesquels les vies s’appuient,il est très dangereux et difficile d’y apporter modifications sans conséquences importantes.La seule chose qui pourrait faire progresser l’agriculture est la culture hors sol et l’obtention de légumes consommables  hors des substrats nutritifs conventionnels.A partir de là,il faut également considérer que les plantes sans gôut ne sont que peu appêtantes.Avec les modifications transgéniques,l’homme a désormais à sa disposition la création d’une autre dimension agraire.Mais, la grande question réside sur les équilibres de la vie qui y sont reliés et toutes modifications a des conséquences pour l’ensemble qui sont gigantesques.Donc sagesse,car la Nature ressemble à un régal du palais et de nos estomacs repus. Elle aime son propre plaisir et ses propres satisfactions que lui donne son organisation intime.Il faut le méditer!

Par ailleurs, nous pouvons produire plus et nous le savons, également en accellerant les jeux avec la lumière,car des essais ont eu lieu.Il suffit,par un habile positionnement de’orienter de grandes couploles à partir de l’espace et d’y refléter la lumière solaire vers la Terre,pour définir des zones hors repos nocturnes.Cela accélérerait les productions végétales et même celles des viandes animales provenant de la croissance.Mais là encore,il est necessaire de garder notre sagesse pour nos propres équilibres.Les végétaux futuristes sortent chaque jour des laboratoires et les supérieurs font aussi l’objet de sélections comportementales.Dans quelques années,des essences de production forestière arriveront à maturité au bout de quinze à vingt ans et ils viendront remplacer nos bons vieux chênes en régions tempérées n’ayant pas peur des cinq siècles.L’appat du gain et l’inconscience des bouleversements,nous verra faire encore plus de « bêtises ».Mais c’est ainsi que l’on progresse?

Les mers et les océans recèlent des énergies immenses.Le balancement des volumes d’eau importants,par des mouvements terrestres et de l’attraction lunaire font qu’il nous sera possible de capter cette force aujourd’hui,non maîtrisée.Les zones rivages de l’océan Atlantique peuvent fournir un potentiel énergétique méconnu planétairement. Bien plus, car en allant construire sous les mers,nous pourrons y découvrir bien d’autres richesses reliées aux  différents éléments ,dont nous n’avons pas accès ,mais vitaux de par l’énergie transmise.Océans,mers plus rivières sont de véritables laboratoires et de par l’eau et ses cycles,une mémoire vivante de notre monde y est organisée.

Les molécules, les composants sont ceux qui nous habitent dans nos constructions corporelles.Les cycles de l’eau sont énergie,voyage,transformation,puis retour.Pour les observateurs,il y a une intelligence du monde de l’onde en allant dans toutes les dimensions.L’eau est certainement le plus grand conquérants et intervenant pour la vie sur notre planète Terre et elle a su s’y installer discrètement et s’affirmer. Quand nous aimerons plus fortement cette dynamique en la comprenant avec respect,un verrou s’ouvrira et les portes immenses de la vie intime et ses origines précises apparaîtront. Cela ne pourra se faire qu’avec délicatesse et sensibilité,car il s’agit d’une mémoire vivante,ne l’oublions pas.Cette même intelligence n’est peut être pas fermée aux dialogues et relations fines et éthérées demandées et sollicitées par les créatures.C’est une voie possible à condition d’abandonner le langage des affrontements ,des dominances.Nous y gagnerions tous! (à suivre)

Merci de votre aimable visite et à bientôt.

Bonjour à tous ! Science-fiction ou futur en gestation (1)

Posté : 29 novembre, 2011 @ 7:29 dans nos inventions et ingéniosités, science-fiction, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Qui aime les hommes,croit en leurs possibilités positives et éfface toute la négativité qui se dégage d’eux et de leurs sociétés.Aussi, l’humain est capable du plus comme du moins,voire même de plonger dans les ténèbres du néant en s’autodétruisant par le comportement. Parfois, il a des éclairs du génie et puis soudain le comportement bassement relié à tout ce qui est primaire l ‘emporte. Parce qu’il sait aimer et met sa conscience à cette cause,il  se met au service du relationnel et du solidaire fraternel,permettant de construire ,pendant que d’autres s’agitent sur des chemins sans issus. Quant aux progrès,il lui ressemble car il peut aller vers la générosité et la positivité globale.Le fâcheux,c’est qu’en même temps,il développe un contre de même valeur pour se faire souffrir collectivement. Mon propos est d’amener mon analyse dans la réflexion sur nos progrès possibles ,mais encore situés en des espaces non dévoilés.Le positif  dans ce progrès est qu’il met à la disposition du plus grand nombre une avancée partagée.

En exemple,l’agriculture moderne est destructrice de l’environnement,mais en positivité permet de nourrir globalement une humanité conséquente.Il existe des points noirs,où les peuples sont souvent atteints par la famine,mais il y a un réel progrès par rapport aux temps anciens. Le machinisme a permis de satisfaire une telle avancée.

Dans le domaine du déplacement, nous échangeons abondamment et le Monde fait disparaître ses champs clos,sources de conflits.L’avion permet de parcourir la Terre de long en large et l’automobile individualise ce progrès même avec l’usage du moteur.Nous avons atteint le cosmos et l’espace de notre propre système solaire et les hommes séjournent parfois en courtes périodes hors de leur berceau planétaire.Cet avancement semble situé dans l’incompréhension des peuples ,mais il peut entrevoir un futur ,ce qui permet de définir notre position au sein des systèmes planétaires,nos évolutions et envisager un futur en ce domaine.

Nos moyens de communications se sont accrus avec nos inventions permettant de nous relier en quelques secondes et en quelques endroit que nous soyons.La pensée artificielle est arrivée chargée de grandes possibilités si elle se complait dans la raison,la sagesse.

La Médecine où la science de réparation des corps,fait chaque jour de grand progrès.Changer un organe essentiel du corps est possible.Globalement,les limites de la mort ont été repoussées.Des nouvelles molécules de la réparation apparaissent chaque jour sur la scène.Les limites vont encore être repoussées aux bords de la survie biologique des corps constitués.A moins que nous trouvions le passage vers une éternité dévoilée.Cela apparaît peu probable en l’immédiat.

Nos cités ne sont pas faîtes dans l’excellence et les meilleurs goûts.Celui qui y séjourne doit s’habituer à entrer dans une réalisation pensée humaine.Ce sont des lieux novateurs où l’homme échange au maximum,au point de créer la permissivité et un grand schéma humain allant par la pensée vers un bonheur de vie dévoilé et conçu.Nous comprenons beaucoup de choses de notre environnement et nous devrions pouvoir aller dans la positivité constructive pour le pérenne planétaire. Nos consciences avancent sur ce sujet relié intensément aux autres points pour son équilibre et son futur garanti sur le fil des générations.C’est une phase d’évolution qui permettrait un nouveau bonheur Terrien.

Alors, est-il encore permis de trouver une progression dans ce qui nous apparaît acquis dans un final obtenu.Si notre ingéniosité est développée avec ses innovations techniques dans tous les sens, il existe une grande absence des sens philosophiques et philanthropiques appliqués à ces ensembles actifs.Dans un prochain article,je développerai ma pensée futuriste sur ces points d’évolution. Ils ne sont que mes visions d’homme ayant regard dans un espace proche de nous qu’il ne peut que s’affirmer.Surtout s’il côtoie toutes les positivités créatrices bienfaisantes pour une humanité fébrile et agitée,ayant gardé dans ses valises: la sagesse,le bons sens, et une forme de logique nous définissant bien être,paix et bonheur.Je me permettrais de développer sur tous ces sujets essentiels ,mes visions du futur

Ceux qui lisent mes articles ont compris mon articulation raisonnée et mes possibilités offertes pour l’appréhension de l’espace proche du demain.

A bientôt et merci de votre aimable visite!

Bonjour à tous ! Affaire de gros sous …

Posté : 28 novembre, 2011 @ 7:25 dans actualité générale | Pas de commentaires »

Des déclarations verbales faîtes par des spécialistes de la finance ,nous avertissent d’une fin d’éxistence de la monnaie Européenne.Si c’est un échec,il va falloir en cerner les causes.Je ne le pense pas et le monde s’agite avec les valeurs argent et il a toujours répondu à ces problèmes par une forme d’assurance pensée.Puis, que ferions- nous après cet évènement?Chaque pays devra revenir vers ses valeurs monétaires propres. Ce fiasco sera également un élément déterminant pour cette construction européenne très fragile (voire beaucoup trop).Nous aurions pu éviter toutes ces dérives et ce « clach »,en maintenant pour chaque pays,une législation et un droit actif plus élaboré et sévère dans une application éffective. et dynamique.En tout état de cause depuis la transformation francs/euros,les salaires,les retraites et divers émoluments ont été fixés par un coéfficient de conversion fixe et sans jeu varié .

Malheureusement, les rapports à l’argent ne s’éffectuent pas uniformément et il faut y ajouter ce facteur dans les faits incontrôlés dont beaucoup de commerçants se sont emparés.Il n’est pas rare que des augmentations aient lieu sur les produits consommation courante .ces phases ont toujours été incontrôlables pour des raisons de négligences avec la répression des fraudes sur le droit des consommateurs.La négligence porte sur l’étoffe du service organisé sur le terrain.Les inspecteurs en la matière sont plutôt très clairiérés sur le territoire où se situe leur mission.Ces difficultés économiques européennes sont nées avec l’intégration des anciens pays  marxistes.Le plus important, réside dans le rétablissement des niveaux généraux avec l’argent et tous ses corolaires pleins de principes superficiels placés souvent souvent dans la démagogie active.si cela continue,il ne nous restera peu de choses à recevoir pour satisfaire notre pays.Le capitalisme serait à la dérive dans le monde entier et il ne pourra se sauver seul.

Nous pouvons faire mieux car dans chaque unité constitué Europe,des discussions doivent avoir lieu.Il ne faut pas confondre la marche financière du monde avec celle bien précise de l’Europe. Au sein de cette de cette construction bien trop fragile et sensible,la question véritable est : - »L’autorité de gestion vient-elle de l’Europe ou des pays  eux-mêmes ? Il semble qu’elle arrive des deux dans une cacophonie notoire. S’il est un point à bien établir jusqu’au terrai,c’est bien celui- ci.Avec nos brassages d’idées politiques en renforçant nos positions envers une forme de patriotisme viril et ommis le présent,nous fiissons par contredire l’initiative favorable à ces avancées.En fait;nos gouvernements nationaux sont devenus et deviennent obsolètes.Celui de l’Europe doit se raffermir.Toutefois, et c’est où le bât blesse dans ce grand espace.Les valeurs attribuées au travail sont très différentes et il faut que les conditions établies soient basées sur ce qui est acquis réellement.Les travailleurs honnêtes,dévoués,sincères ,actifs ne doivent pas être atteints dans leurs niveaux de vie suivants.

Il y a peu de solutions à cette Europe,car en finalité ce serait bien une histoire de qui commande vraiment ?Il appartient à l’Europe et ses structures d’établir un plan sévère avec l’évolution argent et son indice sur les marchés mondiaux.Quand on juge un pays,au non de l’excellence financière dans cet espace,il n’est point nécessaire de mettre en exergue ses valeurs purgatives.Il s’agit d’employer une forme d’abords polis et respectueux. Un  échec patent nous ferait reculer d’un siècle.Alors nous ne devons pas penser à cette éventualité car les lendemains en résultant seraient bien plus dégradants encore que notre crise annoncée aujourd’hui. A suivre et à bientôt !

Merci pour votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Réalité de chaque jour….

Posté : 27 novembre, 2011 @ 8:37 dans metaphysique, science-fiction, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Dans nos vies individuelles et collectives,nous sommes dans vivre l’instant présent en le fortifiant par des petits éléments issus du passé et en les mélangeant avec quelques uns interprétés du futur. Ce passé vécu laisse son empreinte et influence en des mesures quantifiées le présent.Nos cerveaux et nos consciences ,afin de consolider l’espace présent ,interpellent inconsciemment certaines bribes de ce futur aux limites des limbes des temps.

Ce n’est donc pas nous et notre capacité consciente qui s’expriment ,mais un subconscient regardant à la fenêtre du présent. Les dynamiques  des pensées,des consciences sont représentées par la forme ronde ou approchée de différents diamètres.Un jour vécu,c’est du matériel pour construire en mécanique cantique. La plus petite unité qui s’assemble se nomme la quanta.Il s’agite pour que ce futur soit vivable,satisfaisant,disons le maîtrisé.Le fait d’avoir eu un comportement ordonné et acceptable redéfinit comment naîtra le futur jour.L’espoir que nous portons est dans l’imprégnation du meilleur que nous ayons produit. Chaque vécu est bien différent et l’avenir nous emprunte une petite partie du volume des quantas.Il nous est permis de regarder dans cet espace immédiat et si près, qu’en allongeant le bras ,nous y sommes.

L‘homme et son cerveau ne peuvent-ils créer que le présent? Ainsi, nous nous laissons porter par nos propres capacités et nous n’envisageons, à juste titre,de sortir d’un tel confort.Le futur ordinateur dit cantique est un bijoux sur ce point.Il pourra nous montrer des lendemains en construction et par conséquent il est  très instructif.Il est un riche progrès,mais nos cerveaux peuvent ,en s’éveillant, connaître cette possibilité disons confisquée de ce futur.Il ne faut pas occulter que cet espace qui se dessine doit prendre en compte tout ce que nous aimons,du moins une partie. Je l’ai déjà écrit,mais je pense que nous ne sommes pas assez éveillés de par notre cerveau pour être en mesure de maîtriser ces réalités à vivre.Ne nous trompons pas,devant nous se trouve plusieurs routes et il nous appartiendra de choisir.Quand toutes ces voies sont près de nous,nous les prendrons en compte à chacune de nos actions. Tant que nous sommes dans le neutre,c’est à dire sans action et dans un mode statique,le cerveau définit son aperçu et son cercle.Dès que nous quittons le neutre positionnement et bougeons,commettons des actes,nous nous engageons vers des voies offertes.

Nous sommes la plus grande possibilité offerte à la matière pour rendre celle-ci à la reconnaissance et en établir une valeur au delà de tous les ténèbres et néants contenus.C’est la plus grande des possibilités qui nous est offerte et pour cela,nous devrons y mettre absolument,dans la construction,la noblesse du sentiment.Il s’agit d’un espace parallèle qui irrémédiablement nous suit et en mettant une petite pincée,va bouleverser ou fortifier l’être pensant.

ll ne faut pas perdre de vue que les chemins suivis sont doubles.L’un est individuel et obligatoire car relié à notre physique et l’autre collectif en adhérent pour l’individuelle à la voie collective.L’un et l’autre sont difficiles,mais pas impossibles en attendant une meilleure maîtrise souhaitée.Nous en resterons là car cela s’appelle au moment présent le futur et nos équilibres reçus sont situés dans cette première phase pour le bon ordonnancement.L’espérance et la foi dans nos demains font apparaître nos grandes possibilités de rencontres avec la matière,mais aussi avec la finesse éthérée et le virtuel.Nous en reparlerons et à bientôt.

Merci de votre aimable visite. 

Bonjour à tous ! Education des peuples …..

Posté : 26 novembre, 2011 @ 8:18 dans actualité générale, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences politiques et administratives structurelles, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

A vrai dire,ce que nous subissons dans nos vies communautaires ressemble parfois,à s’y méprendre,à une  éducation.Pas possible,certains s’écrieront et ils auront raisons sur les théories bienveillantes de sociétés. La démocratie vibrante ,où est-elle? Le peuple souverain qui s’avance,où est-il? La libre détermination des hommes,où réside-t-elle? Les décideurs remplis de l’autorité qu’ils ont la sensibilité de prendre en compte,nous enseignent avec véhémence,comment nous devons ,décennies après décennies,nous serrer les crans de nos ceintures. Fichtre,ce n’est plus de la rigolade de vivre chez les humains ! L’actualité se remplit d’observations des personnes en vue et aux commandes des manettes des rouages politiques.

La Gauche Sociale et Verte ou écologique essaie de trouver un accord de principe sur une gestion commune,le cas échéant, des espaces dits publics et républicains.Dans la gauche, il y a ceux qui sont plus à gauche et dont personne parle car ils sont ancrés dans des positions rejetant tout consensus. Alors,Socialistes et Verts,allez-vous être en position de conquête et application raisonnées du pouvoir républicain? Je commence à avoir des doutes et de partis d’alternance,nous avons vu comment on peut se neutraliser tout seul ce Socialisme qui n’arborera pas sa rose dans un ciel bleu azur,en un interminable défilé fêtant une victoire de la démocratie. Je pense que cette période ne reviendra plus et nous vivons sur des positions très anciennes et conventionnelles.

La seule chose qui le sauverait ;ce serait une scission du mouvement avec un théoricien entrainant le noyau le plus à même de triompher dans un « putsch » nécessaire pour que survivent un débat d’idées citoyennes.Ainsi, toutes les personnalités en vue sauvegarderaient leurs chances effacées par cette primaire sélective dans la totale indifférence des compétences valorisées.Il y a nos amis dits verts qui en prennent pour leur grade et le fait de souhaiter un monde plus propre pour les futures générations créé un débat pas possible et très dérangeant pour nos sociétés dites évoluées.

Hier,même le Président de la République en titre est monté au créneau.Il a fustigé les partis de gauche en les accusant de vouloir détruire l’emploi de la filière nucléaire et ce n’était pas raisonnable,ni dans dans la pensée générale. Après ces déclarations,la gauche ressemblait à un parti de brigands que l’on accuserait de vouloir casser et dévoyer la société.

Le très sérieux s’est emparé soudain des hommes et le conseiller de François Mitterrand nous indique que l’euro ne passera pas l’année et au plus finira son règne l’an prochain.Il faut raison garder et courage investir. Plus même,soigneusement mettre en alerte Sagesse,paix et sérénité et ne jamais oublier le chemin de la liberté dont la jouissance continue va être un parcours du combattant.

Je ne vois plus, par périodes où nous allons et non seulement nous ne souhaitons plus améliorer notre environnement,mais nous souhaitons avoir plus d’argent à engranger.il faut donc se tourner vers l’exploitation des matières terrestres qui de fait crées la croissance,mot réputé et incontournable. Même la pensée devient ringarde pour certains pressés d’aboutir vers un chant de ruine.

Celui également qui s’emparera des moyens sécuritaires de la république composés d’innombrables unités de fonctionnaires en ordre de réprimer les mécontements exprimés des citoyens,celui-ci triomphera de toutes les embûches.Le pouvoir c’est le pouvoir et a bon entendeur salut ! Femmes et hommes citoyens,pleins d’abnégation,de courage,la démocratie s’avance vers vous à grands pas ! (à suivre)

Merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Les ententes politiques…..

Posté : 25 novembre, 2011 @ 6:59 dans actualité générale, humanisme, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

En vue des élections présidentielles prochaines,les rapprochements politiques se font suivant les affinités agissantes et pensées,mais aussi en considération des diverses positions philosophiques des partis.Certaines de ces formations et regroupements sont perçues par une pensée correcte,mais d’autres le sont moins ou pas du tout. Je veux parler,en l’occurrence d’une entente entre Socialistes et verts (si l’on peut parler ainsi de philosophies défendant un respect de notre berceau naturel et fonctionnement intime planétaire)logiquement,quand on veut faire un rapprochement et marcher cote à cote sur un chemin,un partenaire doit faire certaines concessions à l’autre. Nous nous heurtons,ici, à des difficultés de tailles car la politique est devenue spectacle.

Les doctrines ne sont pas toujours préparées à accueillir telle ou telle pensée novatrice que la société développe avec force progressive.Ainsi, le Socialisme à la Française semble avoir certaines difficultés à considérer les souhaits  légitimes des citoyens. Vivre dans un milieu sain  et hors de toutes agressions morales et dégradantes concernant notre demain. Au lieu de regarder avec bienveillance ,générosité,cette vague portée par la conscience humaine,ils limitent le champ de cette influence.Nous ne sommes plus au temps de Jean Jaurès où la condition humaine devait évoluer.Rien n’est acquis et tout devient plus complexe. Personne n’envisageait que nous aurions à prendre en compte la conscience de notre environnement immédiat et planétaire dans nos visions collectives. C’est un bouleversement bénéfique et il ne faut pas repousser l’arrivée de cet espace actif et nouveau de la pensée humaine.loin de là,il faut revoir les philosophies et essayer de dégager une prépondérance à la pensée active.

Dorénavant, avec l’Europe,les barricades virtuelles tombent et personne ne peut déterminer avec certitudes quelle meilleure vie nous pourrons avoir demain en réduisant tous les foyers de misères.Je dirai, par accès à la philosophie générale,que nul n’est fondé,dans l’exercice du pouvoir dit démocratique,à prendre en otage ou faire supporter aux citoyens de toutes tendances les dangerosités extrêmes des technologies modernes. Ce  n’est pas moral,ce n’est pas intellectuel,ce n’est pas d’abord spirituel et ce n’est pas la bonne pensée philosophique adhérent à la philanthropie développée.A partir de ces bases,il faut que le Socialisme,quel qu’il soit,et d’où il vienne,intègre ces notions sans partis pris. Ce sera le devenir des hommes,à moins que des candidats aux décisions suprêmes soient blasés et n’aient plus aucun espoir dans les sociétés humaines.Dans ce cas,quelles sont les motivations profondes,sauf établir un pouvoir sur les autres et non servir. Il ne faut pas que cet assemblage proposé par l’évolution des peuples modernes et conscients soit repoussé.

.Également,on ne peut être uniquement « verts » et oublier les valeurs profondes des hommes assemblées dans leurs richesses intimes pour construire.Plus nous irons dans le temps et plus nous subirons une déferlante verte car les barrages faits d’incompréhension et de peur n’ont pas de sens dans la logique et la raison.Nous ne parlons pas ici de pôles d’intérêts particuliers,mais d’union afin de construire nos avenirs sociaux sous les meilleurs auspices.

Je reviendrai demain sur ce développement qui m’est familier car en 2005, j’ai fait paraître un ouvrage ayant comme prétention d’améliorer nos actions collectives en proposant une fédération unissant  » la Sociologie-l’Humanisme et l’Ecologie ». Le tout fondu au sein d’une pensée globale et active pouvant être proposée aux citoyens. Le livre s’intitule  » Si on parlait Sociologie, Humanisme et Ecologie »-2005 – Editions Société des Ecrivains-Paris (75).

A bientôt sur le même thème,et merci pour votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Le monde des oiseaux …

Posté : 24 novembre, 2011 @ 1:33 dans sciences vibratoires, vie naturelle | Pas de commentaires »

C‘est un monde entier bien particulier obtenu au début par l’éclosion d’un oeuf contenant toutes richesses créatrices et emergentes de cette vie.La question qui est généralement posée avec humour est : - » Qui était le premier sur scène, l’oeuf ou la poule ? C’est encore là un mystère de la vie d’oiseau car celui-ci appartient aux premières vies animées.Une chose est sûre, ils savent évoluer et pour certains suivant les diverses régions du globe.Pour rendre cela supportable dans l’adaptation, ,ils ont accès au système migratoire et chaque année ils parcourent des milliers de kilomètres.Leurs sens sont hyper sophistiqués.Leurs vues agissent comme un puissant zoum et ils sont capable d’aller visiter l’infiniment petit pour se nourrir.En volant,ils peuvent atteindre plus de 200 km/heure. Ce sont souvent les petits passereaux qui, en groupes,migrent avec l’hiver vers des cieux meilleursNous n’allons pas entrer dans l’énumération,mais il faut savoir qu’au delà de nos analyses,c’est u monde arrivé au bout des éxistances.

En effet, l’autre année,le virus de la grippe aviaire aurait pu tous les décimer.D’ailleurs, en certains lieux de notre hexagone,les autorités ont pris des arrêtés offensifs d’éradication et mise sous surveillance des oiseaux douteux quant à l’atteinte.Heureusement,nous ne maîtrisons pas à 100% le monde de la Nature et cette impossibilité laisse ouverte une survie pour tous nos amis ,en même temps qu’elle nous fait courir le danger d’être atteints.Nos amis Canards,oies, etc…. étaient particulièrement vulnérables et visées car voyageant sans cesse autour de la Terre.Ainsi ,ils amplifient la présence virale et surtout  ils la  disséminent.Tristes temps pour nos amis ailés !

L‘humain s’est révélé prêt à éliminer les variétés d’oiseaux.Très peu de conscience du précieux des vies s’affirmait chaque jour en cette triste période qui peut à tout moment survenir et redevenir d’actualité. Afin de nous protéger,la solution réside dans l’élimination des autres vies vecteurs actifs du mal virale. J’aime les oiseaux de la Nature pour leur liberté innée tout autour de la Terre. Que la Créature avance libre dans un univers créé à sa dimension! Jésus-Christ disait des oiseaux :- » Ils ne sèment ni ne moissonnent,mais notre Père Céleste les nourrit ! « Nos amis bénéficient des protections célestes et ils sont tous bénis des Dieux,comme on le dit familièrement.

La seule chose qui devient contrariante se situe dans la déconsidération de ce monde particulier évolué.Depuis,la peur des hommes a fait son chemin et ils regardent tous nos amis  avec un air non compatissant et curieux.D’ailleurs ,avec les nouvelles méthodes agraires,nous avons le développement de la chimie détruisant les zones de vies avec la fertilité,richesse et biodiversité des sols.Il est parfois des constats que le silence profond et méditatif doit s’imprégner.Si par malheur nous détruisions les oiseaux,notre conscience collective serait à tout jamais affectée.nous ne faisons rien pour les aider car pour beaucoup de décideurs,ils peuvent exister,mais sans impact sur le milieu.Tout cela est réel et trouve son aboutissement au sein des natures mortes présentes dans les musées.Le poète nous le dirait avec force : « - Aimons-nous vivants ! (à suivre)

Merci pour votre aimable visite et à très bientôt!

Bonjour à tous !Poursuite de mon expérience avec nos Amis ailés…

Posté : 23 novembre, 2011 @ 6:51 dans sciences vibratoires, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

    Ce matin,je viens vous entretenir de mes récentes expériences et communications avec mes Amis ailés,en l’occurrence les col-vert de nos rivières.La vibration de mon sifflet ou de ma voix signant l’éxistence de mon physique a produit tout son effet avec nos Amis. Nos rencontres sont très assidues,mais j’ai décidé d’espacer de quelques jours celles-ci afin d’observer et tester les qualités mémorisées.Le plus inquiétant,est que les oiseaux sont parfois inquiets et me le font savoir.dès qu’ils entendent le claquement,pour eux,particulier de ma portière de voiture,ils arrivent et se communiquent le message de ma venue.

     L‘accueil qui m’est fait est celui d’un Roi et après leurs chants de reconnaissance,ils sortent de l’onde pour me manifester,en m’entourant,tout leur amour.Parfois, et cela est très curieux,ils se regroupent en rond par trois ou quatre oiseaux et semblent tenir une discussion animée où l’agitation des cous et des têtes montrent l’imprégnation vive.Je trouve cette phase très curieuse et en même temps pathétique.Ensuite,sur une petite goudronnée,ils se positionnent en une longue procession,se mettant en file parfaite.Le groupe comprend cinquante à soixante oiseaux,selon les moments.Ils ont aussi une impatience de recevoir la récompense et je le comprends parfaitement.

    Arrivés au point de transmission des graînes,les canes bien plus osées que les mâles m’entourent,volètent et m’interrogent vivement d’un regard perçant.D’autres avec leurs becs saisissent mon pantalon et le secoue en me signifiant leur impatience. Ils sont merveilleux et formidables mes Amis ! Après le repas, ils se dressent en battant des ailes,suite à un rapide plongeon et ils emmettent un cri signifiant que notre rencontre se termine.Selon leurs humeurs,ils entreprennent un ballet d’eau ressemblant à une danse initiatique et identique aux manchots,pingouins et différentes vies joyeuses. Une personne de passage ,observant la scène, me dit que j’avais fait des heureux.En tous cas,ne nous y trompons pas,ils m’ont conquis avec leur puissante.amitié d’oiseaux.

    D’autres espèces comme les Cormorans se perchent dans les arbres riverains et observent avec curiosité et assiduité.Les pigeons et en général les colombidés sont sensibles à cette rencontre et en voletant tout autour attirent l’attention. Il y a quelques jours,un Butor a fait son apparition entre deux plongeons et séjour sous l’eau.

   Je vous avait indiqué la présence d’un caneton isolé et qui piaillait fortement.Je n’ai plus de contact et je n’entends plus ses petits cris.Par contre,il y a une semaine,une cane est arrivée avec douze petits jaunes et noirs.c’était merveilleux car pour ce premier voyage,elle les a amenés vers moi et en sortant de l’eau m’a montré sa fierté de maman oiseau.Le Monde est à la fois simple et complexe par la communication.Le mois de novembre n’est pas un bon mois pour naître en tant qu’oiseau.Peu importe,ils s’accrochent et à ce jour,il en reste sept.

   J’ai remarqué qu’ils venaient se coucher en rond près de mon sac à dos contenant les friandises.Ils répondaient,eux aussi, à la vibration de mon sifflet et l’autre jour,un d’euxvont à ma rencontre sur le bitume de la route.Il me suivit jusqu’au point de récompense.Ils ne sont donc pas comme les bébés humains et dès quelques heures,voire quelques jours,ils répondent à la manifestation pensée

   .Ma théorie qui emettait l’hypotèse d’une totale communication entre toutes espèces dans la Nature,se confirme de jour en jour.Le mode de transmission des éléments entre espèces reste à découvrir. Je pense qu’il pourrait s’agir d’une onde très puisssante dont nous ne pouvons découvrir la source et l’origine.Il ne faut pas oublier que les canards possèdent des éléments electro-sensoriels tout autour de leur bec,ce qui leur permet une forte sensibilité en, communication et notamment également par leur positionnement des corps sur l’eauJe remarque leur forte organisation pour se protéger en groupe et surtout communiquer dans l’urgence (à suivre).

Merci de votre aimable visite..

Bonjour à tous ! Le Monde a-t-il une conscience ?

Posté : 22 novembre, 2011 @ 8:13 dans metaphysique, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Vous allez me dire que je remue sans cesse le couteau dans la plaie comme nous avons coutume de le dire.Tout d’abord,il nous faut commencer par regarder ce que nous appelons « le Monde ». En fait,pour moi,cette appellation est universelle et rassemble dans nos analyses tous les espaces que nous identifions et connaissons.Il n’est pas superflus de penser que des milliards de galaxies ,en ordre d’évolution, peuvent elles aussi,générer une forme pensée analytique définissant conscience de la réalité et des chemins de vérité.Mais, dans l’immédiat,je vais m’attacher à analyser la conscience générale individuelle terrestre des vies.C’est déjà le premier pas pour en comprendre le mécanisme fonctionnel et fusionnel.Certains vous diront qu’il n’y a pas de conscience et que tout est subjectif. La négation de celle-ci représente la négation également de l’âme et ses immenses possibilités

.A partir de toutes sources pensées,l’analyse agit comme le faisceau balayage d’un radar.Elle trace un cercle autour d’elle dans la grande compréhension et elle regarde la matière,mais aussi l’action pensée et ses conséquences.Elle seule permet le changement de cap et de rectifier dans la na no-seconde notre position pensée.Du réveil de l’âme à la séparation du corps physique planétaire terrestre,elle définit un cercle de plus en plus élargi et elle installe sa pensée assurée.Ne nous y trompons pas,la conscience est l’anti-chambre de l’âme et de l’esprit.C’est dans ce couloir reliant conscience  à l’âme que se trouve notre subconscient.

C‘est dans ces espaces que se forgent nos assurances pensées et celles des vies ayant regard sur leur environnement quelle qu’en soit la Nature.la conscience individuelle s’unit sur les bases d’une collective aux variantes analytiques,mais dans la grande réalité en définissant la plus grande finesse de la vérité incarnée.C’est la conscience terrestre ,en son noyau éthéré, qui devient lumière régnante et définit la suite de son existence.Ainsi, cette conscience devient force vive et elle installe de par son fonctionnement sa progression ou bien sa régression.Beaucoup d’hommes et mêmes des intellectuels nient le pouvoir universel de cette conscience installée et définie par une aire d’influence positionnelle.A titre individuel,elle passe par le subsconcient et fixe dans l’âme sa pérénnité et ses valeurs Elle est toujours perfectible dans sa construction noble qu’elle éxige et définit.Elle devient donc positivité ou négation et dans sa globalité,elle permet de rejoindre l’Universelle dans sa finesse développée.Elle se place sur une échelle évolutive suivant la maturité des sociétés et civilisations.

Quand elle se sent mûre et aguerrie,son chemin s’ouvre vers les autres de mêmes valeurs et son cercle se redéfinitr encore plus important dans son éclairage des vies Si je vous dis des vies,c’est que tout ce qui vit en corps constitués possède de telles capacités  et nos amis et compagnons qui sont avec nous sur Terre ont également leurs analyses conscientes.Contrairement à ce que nous pensons,d’innombrables espèces définissent leur conscience. A partir d’un certain niveau toutes s’unissent et forment la conscience terrestre et planétaire.A partir de ce moment,les espèces définies et l’avenir de chaque particularité de vie doit être pris en compte sur la réalité régnante et consciente compris la dominante qui dans sa grande ouverture de par sa noblesse de l’esprit permet de définir et de respecter cette vie,si minime soit-elle.Nous sommes encore loin de trouver l’harmonie avec les autres consciences qui nous accompagnent Nous dressons ici de graves problèmes car devant nous,regardent avec interrogations toutes les autres vies,en demandant à l’humanité d’avoir de la compassion et du respect constant pour ce qu’elles représentent.Il va falloir plaider pour la conscience humaine sur sa solidarité aimante de l’expression de la vie.Même les vies éliminées de leur forme,nous poserons ,dans un autre espace,celui de l’âme et de l’esprit,la question :- »Pourquoi tant de méchanceté?

Vous pouvez me croire,la grande conscience humaine va trembler devant ce regard inquisiteur de ce que nous appelons »sauvage sans conscience »? Surprise, mais nécéssité dans la construction ordonnée et pensée Universelle,car toute vie ici est sacrée.Les débats dans les lieux d’accueil des âmes et esprits seront permanents et éclairés et certaines consciences se doivent de rectifier leurs vues et reprendre le chemin de la vérité ,car elles se sont égarées Tout cet Univers est parfois très loin de nos préoccupations collectives. N’oublions pas que la conscience et l’âme sont les chemins de vérité et de lumière.Elles garantissent notre avenir quand la conscience s’élève vers l’âme et la fertilise.A ce titre, toutes les vies sont sacrées avec ce qui nous entoure car créés dans la bonté et l’amour définissant un respect obligatoire.(à suivre)

Merci de votre aimable visite..

Bonjour à tous ! Un peu plus, un peu moins !

Posté : 21 novembre, 2011 @ 8:49 dans actualité générale, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

Quand j’analyse ces termes,je parle de l’état permanent de crise dans lequel nous sommes plongés  de par les discours gouvernementaux. Alors, la question qui nous assaille est la suivante : - » Les personnes aux hautes responsabilités ,mais aussi énormes salaires et revenus,sont-elles crédibles dans le vécu pour nous annoncer  une crise ? Ma réponse est non car elles n’ont pas le ressenti de ceux qui ont connu la pauvreté, ou bien l’ont vécue. Ils se basent surtout sur les cadrans analytiques fait par des spécialistes et leurs cabinets d’études bien particuliers. Ces experts demandent aux commanditaires de telles études-observations des sommes financières d’un montant défiant toutes les logiques de valeurs. Pendant ce temps,la paupérisation des peuples court toujours et elle répand inlassablement sa misère .

Nous pouvons dire que ces décisions qui concernent nos conditions de vie financière sont très abstraite et elles ont différentes facettes selon le niveau auquel on se place dans notre société. Pour les personnes encore à l’aise financièrement,l’effort ne  coûtera pas beaucoup de sacrifices,mais pour ceux en limites pauvreté généralisée,ce sera le contraire.Ou l’ensemble devient incohérent et anachronique ,c’est quand les décideurs et tous les responsables veulent continuer leur bien vivre et sauvegarder leur position  en société,coûte que coûte !

Les résonances sur les mots et sigles républicains situés aux frontons de nos mairies perdent progressivement leurs sens unificateurs et solidaires. Nous nous sommes tous complus dans les zones situées audessus des moyens économiques de vie. Cela ne pardonne pas car le niveau des valeurs se rétablissent seuls et ils vont rendre obsolètes certains de nos comportements sociaux et particuliers. Au lieu de regarder le Bon Peuple avec compatissance,nos décideurs agitent des prélèvements  plus importants sur nos revenus.

Tous les revenus ,salaires,retraites,etc… sont bloqués depuis quelques années.Alors, où prendrons-nous l’argent pour répondre à toutes ces injonctions ? Nous ne le savons même pas et nos sociétés sont entrées dans le total désarroi.Nous ne reviendrons jamais vers ces niveaux de vie où toutes la matière financière exultait.Nous allons certainement assister à un réajustement des valeurs qui sont établies et personne ne peut dire quel résultat en ressortira.

Personnellement,j’aimerais voir le pauvre sortir de cet état affligeant pour l’homme,mais aussi dégradant pour une société organisée telle que la nôtre. (A suivre)

Merci de votre aimable visite.

123
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...