Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Archive pour novembre, 2011

Bonjour à tous ! Activité littéraire

Posté : 20 novembre, 2011 @ 7:51 dans diffusion livres, journées ou salons du livre | Pas de commentaires »

En ce dimanche de novembre, je serai au salon du livre de LOUDUN (86),où je présenterai mes cinq ouvrages et dialoguerai avec mes futurs lecteurs. Bien évidemment tous les ouvrages achetés seront dédicacés.

Mon dernier ouvrage paru s’intitule : AU NOM DE NOS AINES et il est une analyse sur la vie de nos ascendants jusqu’au dernier siècle.Mais également un regard sur ce que nous échangeons de généreux et plus humain au fil des générations.

Bonne journée et merci de votre aimable visite

Bonjour à tous ! Construire une paix durable …

Posté : 13 novembre, 2011 @ 7:45 dans actualité générale, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Depuis le conflit mondialisé des années 1939-1945,le monde a bien connu des accrochages meurtriers,mais dans le développement mineur,si l’on peut dire . Les menaces d’un haulocoste nucléaire et d’une fin de l’humanité a retenu les hommes guerriers et belliqueux de se lancer dans cette aventure. La Paix aujourd’hui éxiste de par une sorte de statut quo dû à la terreur.La peur des conséquences empêchant les différents bélligérents de passer à l’acte. Aujourd’hui, il n’y a pas besoin de troupes et d’hommes pour anéantir les pays.il suffit que les fusées porteuses d’ogives nécléaires ,virales ou bactériènnes et j’en passe,ne soient pas interceper à leur départ,dans un laps de temps assez court et elles peuvent franchir des milliers de kilomètres pour plonger vers leurs objectifs avec la précision des localisations GPS.

 Même ,il est superflus d’envoyer des avions équipés de missiles car ils sont impuissants devant les protections internes des engins capable de ressentir tout autre présence matérielle dangereuse. Tous les dépôts dangereux pour les populations sont visés par des fusées multinationales sans que les bélliqueux le savent entre-eux. Chimie,nucléaire avec des centrales et ses lieux militaires sensibles et dits secrets,feraient l’objet des cibles potentielles.Les résultats seraient catstrophiques ,car si une vague d’ogives virales et bactériennes suivait,nous n’aurions plus qu’a attendre la fin par une agonie inévitable et impensable. Certains diront qu’il ne faut pas penser à cela! Très bien et je suis entièrement d’accord,mais l’inconscience ne nous favorise en rien ,en face des individus prêts à sacrifier la vie de l’humanité. Désolation humaine qu’aucun penseur des mondes précédents n’avaitent imaginé .

Etait-ce le destin des hommes et de leurs sociétés construites ? Je ne le crois pas car les forces créatrices qui que nous soyons au coeur de la vie,sont faîtes de l’Amour puissante et rayonnant. Ce que nous constatons est dicté par un esprit de haine,méfiance et agréssivité sans cesse croissant. Les temps passés, nous ont défini ainsi ,car l’homme s’est senti soudain claustrophobe dans un monde et son environnement. Il a éliminé progressivement son raliement à l’Universel et au Cosmique car trop aléatoire.il n’a pas aimé être entouté d’autres vies et d’un environnement agréable et très paradisiaque. Il n’a ps eu beaucoup de sensibilité sur la vie comme étant un phénomène rare,précieux et complexe présent dans différentes dimensions. Il n’a comme seul désir que la dominance sur l’autre et lui inculquer ses règles du jeu et autorité maladives Le résultat au cours des siècles est éloquent et passionnant. Historiens et férus d’histoires que les analyses conflictuelles vous réjouissent car vous êtes servis.

.Où est-il ce Ciel où les colombes par milliers nous accompagneraient vers la Paix définitive,structurée à tout jamais vers un bonheur  de vivre acquis. Pourtant,des hommes de valeurs et justes s’emploient à neutraliser les potentiels destructeurs de l’humanité.Ce sont de grands diplomates privilégiant les communications et relations humaines.A l’aide des avions, ils parcourent sans cesse ce monde dans l’attente d’un résultat probant. Alors, pourquoi s’allument -t-ils encore,en de trop nombreux endroits des foyers dangereux. Certainement également que nos esprits ne sont pas assez puissants et s’imprègent trop de l’idiee forte d’une sélection entre sociétés et civilisations.Nous admettons ce processus dans le sens que nous indique bassement la Nature de celui des esprits forts régants. Ce monde attend notre évolution et ne peut nous approcher dans sa construction telle que nous la faisons au fil du temps,dans la contenance  de l’Amour

. Depuis des milliers d’années,voire des milliards elle investit dans chaque âme et son destin pour donner à son monde sans violence,ni hégémonie,ni dominance,ni terreur collective,mais tout simplement le bonheur.Celui d’être heureux ensemble par l’esprit et la pensée individuelle ou collective. Malgré sa grande patience;de nombreuses âmes ne la comprennent pas et si elles s’y réfugiaient dans l’inconscience dans leurs jeunes années physiques,elles ont abandonné toute réflexion sur leur nature propre.

C‘est pour cela que l’espace situé dans les consciences éveillées est restreint ,car c’est un monde encore très lointains et plein de la  sensibilité même ,de la délicatesse, de la générosité et du respect.Il voudrait bien investir plus en nous,mais les bas intérêts l’emportent toujours. Il a beau être bon et plein d’une mensuétude aux capacités gigantesques ,il ne peut soutenir nos errements agressifs envers la vie.Il ne nous laisse donc que peu de souvenirs en étant très sélectif sur notre instruction Universelle ,quand nous y avons accès.je souhaite que cet espoir se lève sur une humanité frémissante ,aux facettes parfois changeantes sous l’effet des âmes maîtrisant un destin fait d’opiniatreté dans leur Amour contenu. Ne nous y trompons pas ,ce n’est pas l’Amour physique dans sa dominance et ses relations, mais celui plusdéveloppé formé du cercle des esprits et des consciences associées.

Merci de votre aimable visite ! 

Bonjour à tous ! Est-ce que ce Monde va bien ?

Posté : 11 novembre, 2011 @ 8:14 dans communications, humanisme, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

A la question, je répondrai non dans la mesure où il ya une norme et ce que nous pensons bien entraînant une positivité constructrice de notre tous ensemble. A partir de la réponse ,il faut se pencher sur les composants et éléments principaux que nous sommes et nous demander: - » Allons-nous dans la pensée très bien ? Sommes-nous dans un raisonnement acceptable et ordonné? Avons-nous acquis des capacités analytiques profondes reliées à la logique cartésienne et généreuse de nos cerveaux actifs?Enfin,sommes-nous encore loin de la sagesse,si précieuse ,comme toutes les richesses réunies?

A la question sur l’état de notre santé intellectuelle , philosophique,spirituelle,je dirai que nous n’allons pas très bien ,seulement par le fait que nous sommes chacun sur des chemins bien particuliers.J’ai un peu d’appréhension sur les effets de la dégénérescence des systèmes de pensée. Nous le voyons,à titre individuel ,mais quand le collectif est touché,il s’installe une dégradation des communautés à grande vistesse.Le premier repère dans cet observations est la perte de références sur les  balises du bon sens,de la raison,d’une logique raisonnée et de ce qui favorise l’union.La dégénérescence atteignent diverses parcelles de la vie elle-même,et l’incohérence en action et pensées s’empare de nos cerveaux,voire de nos consciences et le couloir entre la conscience et le subconscient se ferme et l’âme s’isole manifestement pour s’auto-protéger des mouvements et actions désordonnés et nous avons encore un sens à notre construction débouchant sur des civilisations.Même si nous nous éloignons de la logique,du bon sens et toutes actions positives ,nous arrivons à mettre en place une forme de sagesse,de réflexion assise sur une expérience qui créee assemblage des idées et pensées.Apparaissent désormais dans les schémas de pensées,la prise en compte d’un monde rétrograde et à la fin proche.Ou bien,au constat d’une vie dûe au hasard et sans cheminprécis. En rajoutant le manque valorisé des sentiments aimants,notre propre chaos s’installe lentement,imperceptiblement pour affirmer des règnes placés eux aussi sur des voies étroites. Le Monde des jouissances immédiates conduit à suggérer l’accès aux différents plaisirs sans encombrements ,ni arrières pensées sur les actions. Philosophiquement,c’est un monde sans lendemain construit ,car trop égo¨ste et frivole.Je pense également que nous réfutons l’idée même de la sagesse et ses qualités car elle est repoussée par nos constructions communautaires en identique aux valeurs de l’honnêté et des vertus. Devant un tel constat,nos points nous dégradants résultante d’un conjonction active pensée,une forme de voie s’ouvre à nous et nos descendances nous introduisent des valeurs que nous n en n’avions pas connues,ni héritées. Le chaos ont leurs propres  chemins dont il faut méfier et bien se garder de pénétrer dans les domaines. Nous nous y rapprochons dangeureusement car en quelques mots.

- Nous adorons l’argent et celui-ci devient avec tous les corrolaires notre entière philosophie active,

Nous repoussons les sentiments aimants,la justice vibrante et appliquée,l’honnêteté et enfin toute idée de la vertu ce qui nous rend plus que fragile dans l’assemblagepensé,

Enfin, et ce sera ma dernière analyse nous côtoyons la fin du monde de par nosarmes de force absolues sur la planète et la vie structurée. Les risques d’autodestruction sont plus présents et désordonnés de nos pensées et nos actions ayant tendance à vouloir s’affronter en guerroyant. Récemment ,l’Etat d’Israêl pensait qu’une guerre serait inétitable avec un de ses voisins bien présent avec l’atome sur les forces d’équilibre de l’échiquier mondial.Le résultat serait catstrophique pour l’humanité car avec ces armes de terreur ,d’apocalyspse ,un embrasement généralisé ,nous vitrifierions notre belle planète en la rendant hostile aux vies structurées. Et cette  » Sagesse,cette Raison , ce sentiment aimant ,ciments de nos constructions où sont-ils ? Méditons et prions pour que ce nouveau danger qui s’allume ne soit pas le dernier sursaut de notre tous ensemble.Ne cherchons pas la fin des temps toujours très loin,nous en avons la clef en notre intérieur.

Merci de votre aimable visite. 

Bonjour à tous ! Et revoilà le blog ?

Posté : 10 novembre, 2011 @ 7:05 dans communications | Pas de commentaires »

 Devant mon constat exprimé hier dans un ultime article,je ne pensais plus revoir ce blog ou cet espace d’expression et communication. Quelle ne fut pas ma surprise de constater son retour ! J’en déduis que le fonctionnement numérique fonctionnel a ses propres mystères dans le maniement technologique poussé. En tous cas,l’expression de tout  homme est respectable et doit être respectée dans la concrétisation matérielle pensée. Du moment que cette construction n’atteint pas une vulgarité et perversité outrageant la positivité et le respect commun. Sur ces sujets philosophiques puissants ,il nous faut distinguer les valeurs qui sont situées dans le verbe et son écrit,ce qui représente une phase paisible de notre conscience analytique et une neutralisation naturelle de l’explosion des violences exprimées.L’écrit est en soi une matière qui, une fois le sujet dévoilé et entré dans l’analytique collectif ,réduit les risques inhérents aux violences matérielles et physiques. L’image et son écran sont suggestifs et sans que nous en ayons vraiment conscience en entrant par nos yeux vers notre cerveau et  en donnant immédiatement le chemin pour reproduire cette réalité vue.Il n’y a pas le chemin de réflexion fort et le choix du conscient si important que par la pensée reçu de l’écrit. Ce qui est exprimé ne concourt pas à définir une réalité des désordres,mais à éviter brutalement une pensée et une action parfois établies et fonctionnelles dans les faits matériels.Les écrits possèdent une forme éducative du savoir précédent l’action et ils modèrent l’émergence de l’action physique ou matérielle.Disons, qu’il faut rester dans une analyse positive et ne pas verser tous les écrits dans les zones perverses et dégradantes sans construction positives pour l’individuel ou le collectif. Comme la parole libère l’homme et vibre sur ses valeurs, les écrits ont un tel attachement et ils partagent ou font partager les vues de l’esprit dans la méditation et en prime une sérénité affichée à qui maîtrise ses pensées profondes.

Je vais essayer de reprendre mon chemin de l’expression et merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Plan national de rigueur économique….

Posté : 7 novembre, 2011 @ 8:19 dans argent et considération, communications, Philosophie générale, Sciences politiques et administratives structurelles | Pas de commentaires »

Cette semaine,le gouvernement va nous établir un nième plan de rigueur et serrage de ceintures du peuple. Selon le Premier Ministre en place,celui-ci serait drastique et va nous porter dans les années qui ont suivi le grand conflit mondial.Donc,66 ans après ,nous serions dans la même situation économique.Les peuples devraient abandonner tout espoir de bénéficier du partage des richesses exploitées abondamment. Mais, où est ce grand partage où toutes les richesses dégagées seraient équitablement réparties?

Monsieur le Premier Ministre vous nous faîtes de la peine et vous accablez des millions de braves gens qui souhaitaient voir un bonheur relatif ,mais sans hégémonie des richesses. C’est grace à tous ces gens là  et leur grand courage uni que nous avons repris, en tout pays un développement.Alors toutes ces richesses exploitées depuis de nombreuses années ne servent à rien?Si on les avait seulement partagé équitablement entre tous,nous pourrions adhérer  à votre vision .Le plus grave est que depuis les années « Bizances » se sont déroulées, et en retour de trop nombreuses personnes ont été écartées et rejetées d’une vie digne et respectée.Je vous l’ai dit,depuis 1973 et le choc dit pétrolier ,les moyens de vivre du peuple travailleur ont été bridés.

Depuis ces années ,les plans se succèdent en nous demandant toujours un effort! De nombreuses personnes ,aux limites des avoirs financiers possédés, lachent le peloton comme,l’ on dit.Puis,ce sont les groupes limites qui décrochent.Enfin et dans la marche inexorable de cette dynamique ,les familles en général vont encore souffrir.La sélection vers la pauvreté totale va s’opérer d’elle-même.La paupérisation va galopante et elle se moque encore de nous.Pour ceux qui ont souffert et souffrirons encore :  » Faites vos jeux ! Rien ne va plus ! »

Ah oui, je ne m’y fait pas. J’oubliais cette excellence comptable à suivre scrupuleusement,sans quoi nous n’avons plus d’hommes ,ni de dignité.Ce serait même ce monde là et toute sa philosophie appliquée ,qui nous verse en grande faillite. Nos chers technocrates recrûtés dans les ministères n’évaluent plus les situations et ils continuent de décrèter une augmentation des taxes et impôts sous toutes les formes. Comment allons vous payer , puisque nos revenus sont bloqués depuis de nombreuses années.Salaires, retraites ,etc… sont dans la régression totale et très bientôt il ne nous restera plus rien.

Nous aurons obéi et vous serez satisfait.Nous mangerons des denrées peu coûteuses avec nos enfants,nous nous passerons du luxe de la vie car nous ne voudrions pas revenir dans certaines misères que la guerre avaient occasionnée.S’il y a privation collective,les hauts fonctionnaires doivent être solidaires en admettant des salaires et émoluments divers sur des bases inférieures et réalistes.La brutalité de cette économie n’est pas  très objective et juste.Ici, il n’y a plus honneur et dignité.Ce serait-même ainsi que le Monde là court à sa grande perte et faillite!Demain , les français seront dans la rue,réclamant votre démission , car offensés par une telle régression.

Il serait plus opportun de négocier le prix des énergies courantes pour continuer dans notre espoir de travailler.Necéssités absolues pour recevoir salaire et éxister. Ce pétrole ,si généreux,contribue  en fin du développement à enrichir nos sociétés mondialisées.Fini un tel éldorado dû à cette énergie épuisée car dans l’avancée des progrès technologiques ,nous n’avons pas d’autres moyens énergétiques.

Nos routes sont saturées , les moyens donnés par la roue sont arrivés au bout de leur généreuse action du progrès. Là aussi, nous entrons en récéssion.La pauvreté va devenir incontournable. Les pauvres,à leur tour, vont être exclus et poussé vers la rue .La dynamique culpabilisante qui se déroule ne touche pas le train de vie de tous nos décideurs et une minorité de personnes .Sachant  qu’un homme en vaut un autre ! Où est l’espoir de la jeunesse sauf du tout pré-pensé.Une augmentation des budgets humanitaires seront necéssaires. Nous mêne-t-on vers la déchéance? Toutes ces explications sur un monde en équilibre précaire construisant son « Vau d’or » , voici  mon analyse.

Cela ne laisse augurer rien de bon pour l’avenir et notamment celui du peuple assemblé dans l’expression démocratique reconnue et souhaitée dans sa profonde réalité.Avec toutes ces pièces et procédures de jugement des Nations Européennes ,ces valeurs font désormais les bonnes ou mauvaises renommées des hommes . Tels des jouets ils sont renvoyés vers les nations.Je vois le déclin s’avancer vers nous et nous atteindre dans une  sorte de misère sociale par la négation du tout, sauf celle de l’argent ,vénérable Patriarche accompagnant l'nos civilisations )à bout de souffle au possibilités d’ espérance restreintes.J’en entends, de nos anciens ,aux pensées extrêmes en disant   qu’il faudrait une bonne guerre pour redonner un élan.

Sacrilège de penser ainsi et la vie dynamique que nous sommes ;qu’en fait-on?Rien évidemment! On s’en sert pour les pouvoirs dominants et leurs champs de batailles ! Personnellement ,je ne vaispas en ces zones infectes et dégradantes pour l’âme et l’esprit. J’ai toujours l’espoir au coeur.

Merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Inquiétudes sur les modifications climatiques….

Posté : 6 novembre, 2011 @ 8:50 dans Monde de l'Amour, Non classé, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Certaines craintes sont fondées quant à l’évolution des éléments climatiques terrestres.Afin d’interpréter ces dérèglements et tous problèmes reliés à nos sociétés ,nous avons formé nos élites pensantes. Mais, en cette matière planétaire,seuls les sages ont vu arriver et se définir des dégradations importantes à la planète ,dans le support des vies. Les humains n’avaient pas imaginé que leur berceau pourrait avoir des réactions hors de la positivité matérialisée des vies. Cela fait plusieurs années que notre ensemble environnement se dégrade. Nos relations avec notre planète sont affectives et c’est à nous qu’il a été confié la biodiversité et l’ensemble actif des écosystèmes terrestres.il serait malsain et irrespectueux que les hommes se dressent en accusant leurs semblables de polluer seulement par le simple fait d’éxister.

Nous ne sommes pas prisonniers les uns des autres, et nous devons mettre notre énergie au sein de toutes les générations,sur le respect du vivant en scène.Nous agitons le spectre d’une fin du monde et d’un berceau déclinant pour toutes les espèces  encore présentes.Plus, il est fait usage de la dominance et du pouvoir  irresponsable dans les décisions /actions.Avec toute la sérénité,la paix et la sérénité,des hommes évolués considèrent la Terre comme un jardin. Mais, ils sont éloignés par l’ambiance générale et finie,afin de confirmer nos orientations   avec des objectifs communautaires. Les humains définissent des actes pour se donner bonne conscience ,et ils savent pour cela entrer et faire de la démagogie.

 

Dans cet état d’esprit régnant,les débats sont occultés et souvent même pas souhaités car situés en dehors des valeurs exploitables des rentabilités et richesses. C’est un raisonnement,mais il n’est pas le seul et il doit laisser les autres visions du fonctionnement terrestre s’exprimer.Tout semble limpide dans le déroulement  des pensées actives humaines. Nous voudrions pouvoir nous y reposer et nous rassembler dans une union fertile des connaissances généreuses et objectives,attentionnées de la planète fonctionnelle,Mère des vies que nous sommes. Il faut le déplorer,nous récoltons ce que nous semons dans la globalité. Dans notre semence ,il y a beaucoup de graînes.

 

Celles de la sincérité affirmée ,du désinteressement ,de la générosité pérenne et la plus grande sagesse ont été occultés.Ainsi va notre mode d’évolution et nous avons du mal à nous respecter dans nos différences.Alors,ces grandes salles ùo nous nous rassemblerions pour le continum pensée des esprits ,où nous livrerions nos oraisons  et nos comparaisons,dans la raison et la sagesse affirmées. Pourtant, au début de l’humanité éveillée,Homère,Aristote,Socrate les tenaient ces oraisons sur les places publiques ou les parcs sous les frondaisons agréables.le tout résonnait et imprégnait les esprits ,les cerveaux et fertilisait les pensées.Il a fallu que l’homme imbu de lui-même arrive et devienne un conquérant,un guerrier,un colonisateur,un dictateur envers ses semblables.i

Il a fallu qu’il aliène ses frères et finalement terrorise entièrement l’humanité sage,pensante,discrète et pétrie de qualités dans une paix intérieure savourée dans la sérénité. Cet homme, nos ancêtres nous l’avaient décrit encore bien modestement car aujourd’hui il piétine le passé,il exploite les richesses de la Terre et des hommes,des vies ,sans vergogne .Il confisque la pensée active et il musèle la communication dans une sélectivité et contrôle permanent. Pour cela nous donnons les forces de contrôle et d’agir .Ainsi, nous nous détournons des valeurs nobles et unifiantes que nous portons et nous préférons agiter le glaive,plutôt que la main tendue.

Nous ne voyons plus d’oraisons définissant dans nos imaginaires structurés et cartésien le raffermissement de nos communautés.en tous lieux,dorénavant les hommes ont institutionnalisé et trouvé leurs points dits absolus,définis un contrôle éfficace sur leurs semblables,confirmé dans le savoir les technicités,fait le tour des sentiments aimants et dons,rendus les religions et la croyance en un monde plus fin et ethéré de l’esprit , obsolète comme ils disent.Ainsi se dresse l’avenir façonné et enseigné,aucune âme ne pourra y déroger car elles ne sont pas institutionnalisées.Merci de votre aimable visite

Bonjour à tous ! Si nous étions tous égaux …

Posté : 5 novembre, 2011 @ 9:36 dans humanisme, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, vie naturelle | Pas de commentaires »

CoolDans la valeur de ces quelques mots se cachent beaucoup de trésors pour que nous puissions construire nos chemins et nos routes en société.Si une phase est positive,une autre l’est moins car les différences parfois sont necéssaires et elles n’ont pas de valeurs négatives,mais positives. Avec nos positions en naissant,nous découvrons déjà les différences entraînant inégalités et nous obligeant à épouser les routes situées sur des terrains variées. Nos Parents peuvent être à l’aise avec le monde matériel et celui de la richesse,mais aussi et c’est encore le cas bien souvent,dans la pauvreté relative et sans les apparats reliés aux valeurs des richesses matérielles compris l’argent.N’avoir que le necéssaire pour rester présent dans la dignité de la vie,c’est le point principal majoritaire.

Nous pouvons croire que de naître dans l’aise matérielle est une chose bien supérieure.Je répondrai que l’analyse est fausse. Ceux qui ouvrent les yeux au sein des familles pauvres,voir parfois très démunies, découvrent bien d’autres richesses plus profondes. Le bonheur de l’enfance doit être particulièrement protégé ,car il est dans le sentiment,l’affectif et tout l’amour contenu. Plus nos rapports vont vers l’ambiance matérialiste et plus nous nous éloignons des vérités essentielles incarnées. Bien sûr, on doit manger à sa faim et recvoir les soins appropriés à notre équilibre mental et psychologique.Si nous sommes unique par l’âme et l’esprit ,nous sommes copie conforme de nos Parents et nous héritons du parfait et imparfait de leurs constructions biologiques. Sur le plan de la matière,beaucoup de points peuvent se résoudre favorablement. J’ai vécu cette pauvreté relative,mais une pauvreté issue des difficultés que les gens simples ont rencontrée au lendemain du grand conflit mondial.

J’y ai vu les sequelles et j’ai ressenti l’espoir et cette espérance de rebâtir sur de nouvelles bases extirpant la violence de ses entrailles. J’ai vu des gens heureux sans argent ,ni possession matériel à outrance. La nourriture était abondamment donnée par la Nature sous des formes à dominance végétarienne.Les vaches nous donnaient un lait pur au goût fin et très nourissant pour nos équilibres. Nous ne mangions que très peu de viande ,mais beaucoup de légumes ,qu’ils soient cultivés ou sauvages. Il ne faut pas oublier que la Nature nous fournit des plantes très comestibles .Tout ceci après le passage au sein de la période lactée.Sans être dans l’opulence  ni  désir de posséder, on peut trouver le bonheur. Souvent,ce sont les conditions idéales pour s’y éveiller.

Tant que le train accéléré de la construction communautaire roulait raisonnablement ,nous avions le temps de vivre notre enfance pleinement et laisser mûrir en nous l’adolescent et l’adulte que nous serions.Sur ces bases simples et pauvres,j’ai imaginé et construit mes jouets.j’ai trouvé d’immenses satisfactions avec mes constructions primaires et symboliques reliées souvent à une société en devenir. Seuls quelques modestes outils de bricolage de mon Père me servaient à réaliser des merveilles avec du bois sous diverses formes. A l’éveil également ,la Nature nous apprend beaucoup et son observation est essentielle à nos compréhensions.Je me souviens qu’un jour avec mon école, nous étions en classe de découverte au bord de la mer et quelle ne fut pas notre surprise de voir apparaître devant nous ,un énorme dos noir et la moitié d’un corps énorme nageant très près du rivage.il s’agissait d’une espèces,aujourd’hui en voie de raréfaction, le Marsoin.

Ma famille ne possédait pas de voiture ,ni engin dits du modernisme.L’electro-ménager ne faisait pas partie des acquisitions .Manger,se vêtir étaient important tout en ayant un modeste toit. Les déplacements se faisaient à pied,mais souvent en vélo et j’eus une bicyclette très tôt. En sport,j’ai aimé ceux pour lesquels j’étais disposé et notamment le cyclisme et la course à pied (fond et demi-fond).J’ai aimé ce combat livré de l’intérieur avec soi même pour exprimer le meilleur de nous. J’ai peu gagné ,mais j’ai beaucoup perdu dans l’espoir du mieux. J’ai souffert sur les routes avec mon vélo de course et sur les cendrées des stades ,dans mes chaussures de course à pied. Ce dernier sport me voyait développé un don inutilisé sur l’endurance ,aux temps où Michel Jazy était mon idole et avait succédé à celui de ma famille, Alain Mimoun.

Je ne suis pas pour autant un individualiste car j’ai également donné dans le hand-ball et les courses relais que j’appréciais. Dans ces efforts,j’ai trouvé beaucoup de joies simples, l’humilité des perdants,une fraternité et un bien être pour un confort mental pensée et analytique de mon cerveau.Nous continuerons cet article bientôt,car il est loin d’être clos dans nos approches de la vie.

Merci de votre aimable visite !  Sourire

Bonjour à tous ! Quelle Europe ?

Posté : 4 novembre, 2011 @ 11:14 dans actualité générale, communications, humanisme, Sciences politiques et administratives structurelles, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

Il n’y a pas de jours où le bloc des pays faisant l’Europe n’a pas un point délicat et frictionnel. Il est compréhensible que dans un nombre élevé de nations réunies et assemblées,l’entente soit parfois compromise. Notre Europe commence à faire des vagues et le couple dirigeants franco-Allemand semble vouloir se placer en tête du cortège et sortir du lot. Il serait utile de ne pas prendre l’Europe et la construction européenne,hors des positions situées dans la maturation. L’assemblage me semble compromis pour la suite car nous nous apercevons très vite que nous y défendons ,au sein de chaque pays,une vision différente des sociétés. Les affaires de gros sous,circulation d’argent des forces bancaires, sont dans le collimateur de certains pays européens et leurs dirigeants font le forcing pour faire valoir leur position.

emoticone

La question qui en ressort : »- En faisant cette ‘Europe ,nous définissions des priorités,mais non vraiment des objectifs.Le développement de forces d’aides diplomatiques étant une necéssité  revélée de cette construction. On nous dira :  » Mais pourquoi tant de prudence ? » Eh bien parce que tous les pays assemblés ont des passés riches dans l’histoire , ententes sociales et  guerres. Les forces unies de cette Europe sont multiples ,développées et elles méritent  une attention tournée vers chaque Nation! Aujourd’hui, nous voyons que toutes les valeurs se définissant comme sûres, dans la stabilité des nations  tournée vers une paix obtenue aux forceps.on ne fait pas une nation comme on éduque un enfant,mais on s’incline devant les valeurs et son peuple souverain assemblés! Il faut faire très très attention de ne pas heurter les susceptibilités.

Toutes les Nations sont concernées ,quelle  que soit la doctrine phisophique politique choisies.Nous ne pouvons pas faire l’Europe en ayant comme seul souci l’argent et toutes les valeurs associés et actives. L’exemple nous vient de la stigmatisation des forces financières européennes sur les valeurs intérieurs Grecques.Les constats définissant un espace  ou seules les matières sonnantes et trébuchantes ont cours,alors que cette Nation très âgée a été le fer de lance d’une brillante civilisation généreuse avec ses penseurs en de nombreuses matières. Il n’est donc pas convenant de voir ce genre d’Europe s’agiter. Même,je dirai bien plus,car il existe désormais un réel conflit d’intérêt ou de manque de reconnaissance .

Ainsi, en voulant une excellente gestion comptable interne dans chaque pays,nous enclenchons le mécanisme attaché aux mécontentement pouvant entrainer la sortie des nations excédées par les dérives qui s’avèrent parfois dans  une forme de péremptoire. La Grèce a remis en cause cet assemblage et elle a eu raison. Elle estime certainement que son libre arbitre et le respect attendu n’est pas là. Bref,nos dirigeants européens continuent leur forcing et ils sont allés au chevet de nos Amis Grecs. Si on prend l’argent comme seule richesse et seule référence,il est sûr que les autres postes ne pèseront plus rien. Aux pays les plus pauvres de notre planète ,de mettre leurs visions philosophiques en commun et résister à cette énorme machine sans âme qui est en train de se dresser. Le référendum souhaité  comme une arme démocratique face aux autres Nations est une leçon qui redonne force au peuple souverain.

C’est avec ce respect que nous devons l’accueillir car il renforce l’idée de liberté des peuples compromise par le gouvernement central Européen ayant mal saisit les valeurs absolues et et obligations de la démocraties et sa nécéssité de regarder les peuples recevant en tout instant et en tous lieux leur libre arbitre.Il nous faut tous réfléchir intensément sur la construction européenne que nous souhaitons mettre en place.Ce que nous voulons y mettre et la finalité pensée de certains hommes  sur l’image européenne et l’espace en construction,restent à définir. Guerres ou Paix seront notre lot et je n’oublie pas la fragilité existentielle de l’assemblage pensée du monde dans une évolution peu affirmée.

Nous en reparlerons bientôt.  emoticone

Bonjour à tous ! Que la force soit avec vous ….

Posté : 3 novembre, 2011 @ 8:00 dans communications, humanisme, Monde de l'Amour, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

Par ces quelques mots,mon titre d’article évoque la présence des forces de l’Amour présentes au sein des différentes espèces  autres que l’humain. Puis, par analyses des constats fonctionnels globaux sur la vie,nous verrons les forces de la Nature dans leurs grandes concentration. Les forces de l’Amour sont dans le plus grand sentiment placé dans une supériorité absolue,unifiante,relationnelle et vibrante dans la positivité constructive. Mais, également très présent dans nos esprits et nos âmes. Toutes les vies ont une âme de valeurs différentes,mais le dénominateur commun est situé dans l’ »Amour ».un Amour universel tout d’abord dans ses valeurs épanouies ,puis dans un contenu de la vie incarnée. Toutes les espèces le porte et toutes les Mères ou les Mamans transmettent à leurs enfants cette vibration noble. Elles sont le relai entre l’Amour immense situé au delà des mots et de l’Amour relié aux existences. Toutes les forces d’Amour situées au sein des espèces communiquent entre-elles et rapprochent toutes les formes de vie dans  une communication intensive et constructrice. Il n’est pas ici question de compétition ,rapidité,enrichissements,lutte et agréssivité. Les comportements,où il domine sont paisibles,compréhensibles,sereins,sages,contemplateurs,fins et communicatifs.La deuxième force dont je voulais vous entretenir est celle de la Nature même qui pénètre les vies avant et au moment de la naissance,à l’arrivée dans notre Monde et dimensions. Je vais essayer d’expliquer qui elle est et comment elle voyage et s’installe. Toutes les formes de vie la recèlent et l’utilisent.Elle n’est pas physique forcément ,mais ressemble aux forces telluriques et surtout naturelles en leur raffinement. Je veux vous parler par comparaisons et constats avec les vies. Quand un poulain naît dans son écurie ou bien en bâtiment ,dans les minutes qui suivent la naissance ,voire les heures ou les jours ,il ne se met pas debout car il n’a pas reçu la force intime.S’il naît quand sa maman est dans un pré environné des forces naturelles pénétrantes,il va se lever dans les premières minutes et marcher immédiatement.Ceci est valable  pour toutes les vies et même les humaines. Nous le voyons,les forces de la vie sont puissantes,rassemblées,vibrantes dans le milieu non pollué ou agressé par un homme avide de créer un monde à son image. La vie recèle beaucoup de mystères dans les comportements des diverses espèces présentes sur Terre. Pourquoi les dauphins nous aiment-ils tant en nous accompagnant dans les détresses et en visitant au plus près nos ports et plages pour nous approcher et surtout nous comprendre. Pourquoi parmi-eux ,un petit dauphin de cinquante centimètres est présent dans le Gange,fleuve d’eau douce sacré de l’Inde Anciènne. Son nom donné par l’homme est le  » Sussu ».Pourquoi le phoque moine fréquente-il assidûment nos rivières dans les zones atteignant parfois plusieurs centaines de kilomètres à partir des estuaires. Pourquoi se rapproche-t-il si près de nous les humains,pour nous observer dans les regroupements et manifestations.Tel ce phoque moine couché sur l’arrière d’un petit bateau de pêcheur ,en observation d’un vide grenier important, aux portes de la ville d’Angers, où des milliers de personnes défilèrent. Pourquoi les animaux dits sauvages par la société des hommes, ne le sont pas réellement et ressentent l’Amour qu’on leur porte.J’ai vu ces grands animaux majestueux et gracieux nous côtoyer car la confiance avait été établie.Mais d’autres hommes l’ont aussitôt rompue en les tuant pour le plaisir. Pourquoi d’innombrables espèces situées à nos côtés dans notre espace temps communautaire,cherchent à communiquer.Nos comportements refusent cet accès.Pourquoi sur Terre, le destin des vies est de s’affronter et de s’éliminer progressivement sans essayer de s’aimer? Ma réponse est cinglante et apocalyptique. C’est l’homme ,dans son concentré d’orgueil,de dominance,de paraître,imbû d’une supériorité sur tout et se névrosant dans ses propres relation interne,qui oublie profondément ce monde premier de l’Amour et maltraite toutes les vies. Par ce regard analytique dur mais dans sa grande quintessence ,l’humain ne devrait pas  avoir accès aux mondes supérieurs communicatifs dans les forces vivantes. Il abuse de sa situation et détruit inéluctablement la Beauté et la Grâce attachées au Monde.Il faut qu’il se repente de toutes ces souffrances et déséquilibres occasionnés. Il faut qu’il réfléchisse et sache que la vie créée sans cesse et qui habite des forces très évoluées ,de plus en plus évoluées ,construisent la finesse du verbe Aimer. Après avoir fait souffrir et disparaître les autres vies,nous nous apprêtons à nous faire souffrir et nous éliminer en interne. La preuve est là de notre manque de capacité sur la construction pérenne. Regardons bien autour de nous et toutes ces dimensions qui nous sont étrangères et inconnues. De leurs lieux secrets elles vont nous envoyer des Maîtres qui nous mettront pour un temps dans les conditions que nous avons fait subir aux autres vies. J’en entends qui disent,nous nous défendrons.Peine perdue, car les évolutions supérieures ont les capacités du regard et de la pensée pour faire fondre nos armes et nos canons ainsi que tous les engins destructeurs.Rappelons-nous l’âge de pierre n’est encore pas dépassée et cet Amour allié aux forces internes  de la vie ( celles qui font que le poulain,le faon,le petit oiseau ont la force de courir et aimer dans les secondes et premiers instants du monde),nous condamnent sur le poteau du pilori.A regarder de près ,j’y ai vu en eux et auprès d’eux la beauté triomphante et la grâce. N’y touchons pas car ces forces raffinées sont au delà des valeurs que nous adulons. Merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! La paupérisation…

Posté : 2 novembre, 2011 @ 5:40 dans argent et considération, humanisme, Non classé, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Triste C‘est un mot qu’il ne faut pas lacher dans notre société,car il se permet de sa propre initiative d’opérer des dégats sociaux importants. Il est un constat d’une dynamique régressive des sociétés.Alors,dans les pays Occidentaux et notamment en France ,où en sommes-nous ? Dans la socité occidentale,depuis ses débuts, elle comporte toujours un noyau plus ou moins développé de ce fléau ruinant les biens-être du peuple. Nous avons, en développements basés sur l’émulation et l’opposition des différentes classes sociales.

Au lieu de créer une uniformité construite en communauté,nous avons dressé les personnes afin qu’elles s’affrontent sans grands sentiments,pour exister et avoir accès aux richesses.Dans la société française,le ressenti plus important de la pauvreté,d’un appauvrissement ,remonte aux années 1990.Du moins,je le pense.C’est à cette période que les organisations d’aides à la vie des hommes ont commencé à se faire sentir. Depuis,une partie de notre société est envoyée gentiment ,mais surement, en des zones rétrogrades.Mon premier ouvrage ( Si on parlait Sociologie,Humanisme et Ecologie » 2005), a fait une bonne place à l’analyse du comment peut-on tolérer ,dans une société charpentée et très structurée ,pareil fléau.Les frontons de nos lieux publics et notamment les Mairies portent les symboles par la valeur des mots qui devraient regarder comme un fléau se répandant par cette pauvreté active.

Son éradication peut être obtenue,à condition que la Sociologie active comporte un volet régulateur de ce constat miséreux.Alors,nous en rajoutons une couche et par exemple :désormais dans les grandes villes,dans leur capacité de sauvegarder la vision d’un paraître sans points noirs et au nom du meilleur des mondes ,cachent l’existence de la pauvreté et interdisent la présence de la mendicité.On le voit,sorti des organisations humanitaires ou du coeur, et dans la bienséance de la pensée dominante,il  faut cacher notre propre misère et même les valeurs du coeur ,face à la détresse prononcée.

Drôle de monde ! Drôle de société du paraître ! Récemment,nous avons appris que dans les grands magasins ,des personnes dérobaient des aliments et notamment du fromage pour s’alimenter. Le système n’a pas manqué de les interpeller et les entrainer vers les foudres du pouvoir organisé. Vous avez volé,c’est grave leur dit-on! On peut rétorquer : »-J’ai pris parce que j’ai faim et je ne peux me l’acheter avec mon revenu ! » Désormais, nous avons un dialogue de sourds avec l’adepte de la possession s’oppose à celui qui ne possède plus rien du tout et connaît le rejet dans la philosophie dégradante.Celui qui en rit et s’en moque aujourd’hui, sera peut-être touché demain. A ce jeu ,l’état dynamique paupérisant s’attaque à ces « classes » de plus en plus à l’aise dans la période précédente.Il ne s’agit plus de fermer les yeux sur ce fléau ,mais organiser la fin en soutenant les plus pauvres d’entre-nous. Ce qui est affligeant,c’est notre facilité communautaire à s’habituer au phénomène,dans une indifférence notoire.Sur ce même plan nous trouvons la détresse humaine constatée.

Quand nous voyons que cela  touche toujours des personnes en faiblesse ,je me demande parfois où mettent leur énergie nos décideurs et professeurs en philosophies actives. Manger à sa faim,se vêtir,se loger ,connaître la dignité de la vie est essentiel pour l’humain dans toutes les sociétés civilisées ou « dites ».C’est bien le monde du paraître dans son immense orgueil et la démesure qui crée cela et occulte cette partie.C’est bien le monde de la propriété et sa possession gardée,verrouillée ,qui  repousse le partage de la sassiété et l’exigence fonctionnelle du manger. C’est bien parce que notre philosophie communautaire n’est pas complète ou entachée d’erreurs appliquées.C’est bien parce que  les sociétés mercantiles à l’extrème ne sont pas viables. C’est bien parce que nos sentiments primaires égoistes l’emportent et disent :  » Ce qui est à moi , n’est pas à toi! » C’est bien parce que nous sommes dans une grande vulnérabilité que le phénomène est inquiétant.

Je me répète une nouvelle fois : » Méfions-nous du sentiment de posséder qui batit nos communautés et conventions. Il vérrouille trop souvent l’idée de partager. Méfions- nous du tout argent sélectif dans son règne unique. Un jour,face à ce grand désastre miséreux occulté,le verbe posséder sera onnis et banni de nos actions.Méfions-nous, les peuples auront perdu leur dignité que nous ne comprendrons pas nos erreurs et les difficultés qui nous atteindront dans l’insurmontable. La violence sous toutes ses formes et la fin de la dignité essentielle aux Mondes civilisés en marche. Soyons sur nos gardes en éradiquant ces fléaux maintenant avant qu’ils nous demandent d’aller vers le chaos et le sang versé. Au nom de l’Amour respecté et régnant ,souhaitons le raffermissement de la solidarité ,de la fraternité et du partage réel sur les bases respectueuses. Merci de votre aimable visite.Triste

123
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...