Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à tous ! Nos espaces naturels et forestiers nationaux…

Aujourd’hui,dans beaucoup de pays dits industrialisés,le manteau forestier a été réduit considérablement.Les raisons en sont multiples,mais la vision de production de matières nourricières est est une. L’ère du machinisme,vace les remembrements ruraux ,a permis à certaines façons de penser d’imposer leurs vues. La rentabilité des engins agricoles (tracteurs de plus en plus importants,moissonneuses -batteuses,etc….) a développé cette forme d’agriculture intensive où seules, les grandes surfaces unies étaient devenues rentables.Il ne faut pas oublier que jusqu’en 1970,nous avons détruit sciemment de nombreuses petites et moyennes unités boisées,sous forme de taillis implantés depuis des siècles d’évolution naturelle.

Certes, nous n’avons jamais su assurer à l’écosystème forestier sa totale fonctionnalité car nous avons toujours tenu compte que l’arbre et la forêt étaient du domaine des natures mortes.Je ne nie pas l’utilité finale de transformation ,mais celles de la vie fertilisée comme l’établissement de micro-climats locaux et celle d’habitats ,résidences d’une abondante biodiversité n’ont été que peu assurés.Quand les hommes dépendaient plus grandement de leur environnement ,ils implantaient des végétaux supérieurs dans les haies mêmes qui bordaient souvent les champs en les séparant et puis également qui créaient un paysage semi-ombragé aux voyageurs avec les chevaux,dans les temps passés.C’était le temps où tout était en relation avec le grand tout si l’on peut dire et même les humains ne pouvaient guère dépasser la mesure.

Dorénavant,le moteur à explosion et sa force dégagée ont permis aux bulldozer de bousculer les paysages .La tronçonneuse d’abattre des surfaces boisées importantes et les volumes de bois exploités ont progressé sans cesse avec la multiplication/dissémination de ces engins.La hache,la cognée,la scie passe-partout étaient réservés aux costauds du coin et cela limitait l’impact humain. Aujourd’hui,nous avons des abatteuses machines pouvant couper et transformer chaque jour,jusqu’à deux-cent-cinquante stères de bois. Je rappelle qu’un hectare de taillis produit vers trente,trente-cinq ans,cette quantité de bois. Donc,nous le voyons ,le monde de l’exploitation a évolué sous la poussée intensive mécanique. Qui est l’anti-voie à la compréhension naturel sage et raisonnée.

La force adaptée en agriculture avec le cheval ne pouvait se permettre de travailler des unités trop grandes. Ils avaient besoin d’ombre au bout du champ,pour récupérer de leurs efforts. Non seulement les animaux en avaient besoin ,mais l’homme aussi. Quand il était fatigué,il faisait sa sieste au pied d’un arbre plusieurs fois séculaire ou bien y prenait son repas.il ne jetait pas et bien loin de là son idée,un regard dédaigneux à son compagnon de destinée , l’arbre. L’homme a préféré réduire son manteau végétal que d’adhérer à une vision de la nature vive accompagnatrice et bienfaisante.

Rien n’est encore perdu,mais le travail sera considérable intellectuellement,conceptuel et réel sur les territoires mêmes. Les grands massifs boisés sont isolés et la biodiversité qui voyagerait par ces couloirs naturels,s’est amenuisée  en même temps que la faune. Nous pouvons le dire,la Nature amie de l’homme,en lambeaux et dépenaillée.Nous devons redonner vie à cette Nature puissante et bénéfique dans sa grande dynamique ,nous devrons le faire sur des bases extra-nationales.

L’Europe et ses régions tempérées semblent répondre et se relier à la valeur d’un grand écoystème pouvant être mis en valeur sur des bases mêmes territoriales et ses caractéristiques.Les idées de territorialité et ses caractéristiques.Les idées de frontières sont celles des hommes pour leurs territoires propres,,ce que ne connaît pas la Nature profonde active.Elle est vive,bénéfique,conquérante,adaptée ou elle se complait avec les climats,les sols,les ambiances de vie sélectionnant des essences particulières dans les évolutions.Les chênaies des régions tempérées en sont l’exemple des équilibres végétaux et biologiques obtenus.

Pour nos grands chantiers rénovateurs,unissons-nous et travaillons dans un élan constructeur ,non pas sur les bases de la richesse argent,mais celle du bien être proche du boneur de vivre grace aux éléments qui sont entre nos mains. Je ne pense pas qu’il soit trop tard d’aller vers ce grand chantier architectural.Mais, avant tout , en avons-nous l’envie et le courage ? Et l’argent,où le prendons-nous pour réimplanter? Je pense qu’un jour,il faudra faire un choix entre un bonheur et les bases simples de la vie perenne et nos inventions aux impacts démesurés  et n’ayant comme but que l’enrichissement. Je pense que nous sommes encore dans une phase où l’homme Après,les limites dépassées,sans effort et compréhension de notre part,fortifié par l’indifférence et un esprit destructif,nous verrons se déplacer ce point décisionnel.

Peut-être est-ce déjà trop tard que dans l’infiniment petit,une cellule unique se dresse comme une fusée prête à décoller. Cette vie faite de base simplifiées peut si  elle le veut ,nous mettre tous chaos sans que nous ayons le temps de réagir. Elle est là ,nous observe et parfois vient rôder vers nous et nous rendre visite pour nous montrer sa force dans l’offensivité. Elle n’est pas forcément autre vie, mais elle sait tout de nous car tout se répercute. Elle construit ou détruit selon ses plaisirs et ses humeurs qui ne sont pas les nôtres.Il s’agit du virus qui peut nous rendre visite et  à n’importe quelle autre vie en changeant son apparence pour y pénéter. Mais peut-être est-ce là la cellule mère du début des temps car c’est-ce que je crois.
Nous reparlerons bientôt du manteau végétal!
Merci de votre aimable visite.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...