Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Archive pour janvier, 2013

Bonjour à tous ! Les consciences fortes et libres…

Posté : 31 janvier, 2013 @ 3:31 dans actualité générale, communications, humanisme, journées ou salons du livre | Pas de commentaires »

Devant la marche du temps et ses conséquences induites  ,il est important de garder bonne conscience. Nous traversons une période agitée qui remet en question beaucoup de valeurs établies. Ce ne sont pas les plus nobles qui dominent ,mais elles essaient de s’imposer à tous .Elles font une sorte de forcing ,de manière que nous soyons  flexibles et dans une infériorité de l’esprit régnant. Malgré tout l’ancrage des valeurs spirituelles,les idées opposées dans leur construction du néant,mais avant de la démolition s’affichent .Je dis bien s’affichent et la conscience nous sert à nous déterminer.

Les regroupements pensées se font  avec un sectarisme  dominé qui refait surface .C’est catastrophique,car chacun est obligé d’entrer dans un cadre pensé et  et ne peut ouvrir grand son esprit dans la sérénité ,la paix intérieure  et extérieure vibrante. En matière d’adhérence à la voie universelle de l’esprit et de la route vers notre Créateur,je m’aperçois que tout se définit par groupes qui font savoir que sans une adhérence complète à leurs idées,on ne peut être crédible dans la spiritualité ambiante .ce qui est à l’intérieur profond de l’homme reste d’un domaine autre que celui du groupe sur la défensive .Cette liberté noble et pensée active ne remet pas en cause l’existant,même le reconnaît,mais dans l’éclairage respectueux des esprits.il existe beaucoup de voies pour atteindre les niveaux des hautes consciences et des grands esprits par lesquels nous fortifions nos âmes .

Ce que nous définissons dans notre construit est très respectable et noble. Mais il existe toujours un pas  différent celui accessible par les temps que nous vivons. Je comprends les nécessités de se retirer dans l’obéissance au sein des hautes pensées conscientes,dans la discipline du Maître. La structuration se déterminant dans la finalité établie est à mon avis un arrêt des évolutions fussent-elles spirituelles ou bien des consciences .Le dialogue avec l’esprit est pour moi dans une largeur hors des contraintes que nous imposons ici-bas. Ma liberté d’âme se réjouit et aime la liberté acquise de mon prochain et sa délivrance des aliénations dans leur totalité. On peut regarder cela comme rebelle, révolutionnaire ,sans discipline et peut-être sans croyance, mais nous sommes capables ,dans l’élévation des âmes et des esprits d’aller librement et nous diriger vers l’essentiel sans référence à une structuration limitative. Cela est du domaine d’un chacun dans sa propre et profonde foi ,dans l’amour relationnel avec son prochain.

L’homme est dans les capacités d’organiser un surplace et une stagnation pour établir ses prisons pour y mettre ses semblables. Mais , il est aussi capable d’en rompre les liens et se guide sur la voie appelée par la conscience ,l’esprit et l’âme dans leur élévation. Parce que j’ai confiance en l’autre et sans idées  préalables de ses mauvaises intentions ou influences,je le regarde,le considère fraternellement et dans une égalité solidaire noble et respectueuse. Le jeu relationnel et communicatif  doit se trouver dans l’absence et hors d’un péremptoire pensé. C’est une façon de voir qui n’apporte pas à l’esprit des foules ,ni celui des armées dans leur philosophies des encadrements ,ni aux positions restreintes situées  dans l’emprise sur l’autre. Je n’ai aucune emprise matérielle ,intellectuelle, voire spirituelle car l’autre est mon égal avec lequel je partage tout et la seule pensée des idées fines et respectueuses se trouve dans le champ d’action qui bâtit

Je suis ,pour une partie du domaine de la poussière et de l’autre de l’éveil puisant de l’esprit relié par Amour à notre Père commun et Eternel dans un absolu ralliement .Cette union est un lien profond dans le relationnel, dans la paix et le silence, hors des condamnations, des obligations et disciplines amplifiées. Peut-être  est-ce ainsi, ce que nous nommons un tel comportement : l’électron libre ! C’est une analyse en partie subjective car si dans le monde construit en marche dans l’adhérence possible. Il y a aussi la marche avec l’esprit ,sur la voie de la plus grande largeur mise à notre disposition et nous serons nombreux à l’emprunter, du moins je le souhaite dans ma confiance du regard et de la pensée active en ces   phases de maintien de son existence par  sa capacité humaine et ce qu ‘on appelle liberté. (à suivre)
Merci de votre aimable visite et à bientôt!

Bonjour à tous ! Juste et injuste…

Posté : 30 janvier, 2013 @ 9:19 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Ce sont deux mots très forts dans leur opposition et qui attirent l’attention sur les situations. L’analyse juste ,le juste équilibre ,une appréciation ,une vision ,une action justes, voici en quelques mots vers quoi nous tendons  guidés en ligne de mire par la vérité et ses lumières. La paix du juste dans les actions, heureux les justes ,ils recevront la Terre en héritage. Il faut comprendre que le juste, sa considération du tout ,le verra se hisser dans l’esprit le plus haut dans ses jugements comportementaux, appréciations placées dans la sincérité et l’honnêteté matérielle ,intellectuelle et morale. Le juste est certainement le concentré des évolutions par la pensée sur la matière et sa gestion. En collectif ,les Etats qui ne cultivent pas leurs lois et parfois ne reconnaissent pas ce qui est juste. Ils ne peuvent continuer à dominer les positions individuelles justes. L’esprit se chargera des vases communiquant dans les visions d’une autre dimension plus juste .Les formes du despotisme ne s’embarrassent pas de la justice et son maintien. Les sociétés sont-elles assises sur de telles données.

Il n’y a pas de temps à perdre, fin de construire nos communautés plus justes; sages et réfléchies. Mais, il faut aller encore plus vite pour y installer un règne de Vérité. Plus le temps passe et plus nos consciences ne font plus d’évaluation sur le nous-mêmes. Notre attachement à un juste partage des richesses est noble et attire la reconnaissance. Etre sur la ligne du juste  représente une force d’âme et d’esprit dans la réalité ambiante.

Nos périodes actuelles et vécues en sont éloignées et on peut le déplorer pour tous les équilibres.La justice et sa survie apportent toutes les garanties évolutives .Les paramètres sont en veille  et ils nous obligent à nous travailler intérieurement. Ceux qui adhèrent à l’idée des actions justes vont aussi vers une justice élevée dans la noblesse de ses textes. En exemple ,je vais vous citer les actions reliées à la bonté. Donné sans espoir d’un retour, se donner un avenir au regard bienheureux, être bon n’est pas être « con » car voici une des qualités humaines des plus élevées. La bonté construit un monde ,son monde et elle appartient aux valeurs pensées de l’existence encore plus juste. L’honnêteté sous toutes ses formes doit rester dans le monde de l’humilité, tout en souhaitant qu’elle soit forte dans sa droiture.La liste n’est pas close et chacun va où ce qui lui semble bon ,au regard de son inventaire et sa vérité absolue. L’injustice se répare avec la justice. La justice des hommes doit être dans l’équité et elle Est-ce  que sont les plus hautes consciences du monde dans le regard et sans faux fuyants.

La justice des hommes est perfectibles et celle de Dieu la plus juste dans l’infaillibilité. Si nous échappons à l’ humaine, nous tombons dans la Divine en sa demeure sereine ,juste et sûre. Tout cela doit être médité dans une analyse globale de la vie  .(A suivre)
Merci pour votre aimable visite et à bientôt.

Bonjour à tous ! Le sursaut des consciences…

Posté : 29 janvier, 2013 @ 12:14 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, République et démocratie, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Les humains,dans l’individualité,le collectif et le civilisé se jugent,se méjugent et se rejugent. Ainsi apparaît une petite lumière qui peut être celle qui nous éclairera pour toujours en marchant à nos côtés. Ce qui était prévisible semble en chemin et l’officialité régnante va débattre de l’union dans le mariage pour tous ,en fond de société. Nous voyons voler les amabilités respectueuses des bassesses dans des débats houleux qui précédent celui plus officiel des élus nationaux. Dorénavant, le débat public de tous les citoyens qui forment la société, est clos. Comme l’expliquent les personnalités  politiques ; « ce n’est que du bonheur  ! « D’ailleurs,l’officialité ne peut entrer dans le jeu profond des attirances  et alliances des amours  vrais . Il ne faut pas avoir la mémoire courte car dans notre pays tout cela a été obtenu par le prix  du sang versé .C’est une Dame en noir qui se présente à nous et nous le rappelle dans ses gestes et ses procédures. C’est ,certes une grande Dame,mais elle essaie aujourd’hui de toucher le fond des sociétés assemblées .On nous dit,mais vous êtes ringards et vous devez évoluer  dans le débat continu dans l’accusation des philosophies comportementales.
Je suis dans la peine de l’Esprit quand on me traite d’homophobe car  dans ma position d’homme. J’ai une vision différente,je défends néanmoins les atteintes que pourraient subir mes semblables par actions envers des condamnations excessives. On arrive à se dominer et tempérer la forces des pensées.Quand ce sont celles intimes et reliés à nos plus grandes profondeurs,c’est le plus grave.Personne ne se trouve repoussé,mais l’enclenchement du règne de l’officialité  va définir un déséquilibre  sociétal Ce dernier ne pourra plus être contenu par la pensée courante. Tout le monde a le droit de faire sa propre expérience de la vie .Si c’est au détriment des valeurs intimes établies ,cela est moins juste.
Les unions en question restant dans l’Amour platonique sont effectivement à respecter .Mais en nos sociétés du plaisir,ce n’est pas le cas. La conscience pour la paix de l’âme et de l’esprit  est obligé de se ranger aux côtés de la valeur universelle en ses actes. Il ne faut pas s’y méprendre,l’Esprit  de  Création a mis sa marque et ses repères sur l’être humain lui-même et son intimité .Ceci nous dit qu’il existe une vertu à respecter et un sens donné aux équilibres de la vie.
Ici, je n’accuse pas. Je livre simplement et fraternellement quelques constats dont s’honore le monde et sa dynamique du vivant. Ne sous estimons pas les capacités vives de la vie et ses pouvoirs.  Bien évidemment tout est dans tout et il s’agit que chacun parle à son moi le plus profond et se laisse guider par l’intimité consciente respectée. Nous sommes seuls avec notre âme et ce ne sont pas les autres vies qui devront expliquer nos positions.
Mon inquiétude ,sur les risques de transformation d’une société équilibrée en une autre ingérable, augmente dans la considération des comportements . Il s’agit ,ici, de terrains mouvants qu’il ne faut pas visiter. Le débat qui s’ouvre est celui des disputes,de la mésentente,de l’esprit frondeur placé dans  l’anathème et à la fois celui des «  soudards » en campagne guerrière. Oui, les mots sont durs ,car certaines faces des choses s’incrustent dans la violence humaine dès qu’il ne respecte pas  le conventionnel avec l’esprit et les règles créatives. Oui, je suis inquiet pour l’avenir de nos descendances en premier lieu car toute lois et législations amplifient le sujet.

Je suis surtout triste de constater qu’en 2013,notre évolution sur le temps, n’emmagasine pas les leçons sur la vie.il n’y a pas de mal à s’aimer ,mais il faut y mettre ordre de précaution quand il s’agit du respect inflexible des corps. Tout cela me dérange car nous pouvons perdre nos constructions solides sur les bases et au bout notre âme. Même si  nous la réfutons,elle est avec nous et ici ,il ne s’agit plus d’insouciance mais de conscience reconnue. Celles  , qui est exigeante dans son parcours de la vie.
Je serais élu national,je ne voterai pas ce projet par respect des règles universelles puissantes et établies, car offenser le Très-Haut a un prix. Non pas dans les richesses des plus value argent et possession,mais dans celles de l’Esprit vif. Personne ne veut des condamnations et des prisons des âmes spirituellement libres et éclairés. Cette face humaine apparaîtra  par son incrustation face à la pureté de l’âme et de l’esprit portée par le nouveau né qui arrive sur Terre.Je sais qu’il faut lâcher sans cesse dans la compromission cette pureté face aux divers niveaux de société de base. Il y a des  éléments que l’on peut craindre et ces   divergences sont dans ce lot.   Ne donnons pas une emprise plus grande au néant et au chaos roi des ténèbres.(à suivre)

Merci de votre aimable visite et à bientôt!

Bonjour à tous ! La conscience et l’infini (3)…

Posté : 27 janvier, 2013 @ 9:25 dans actualité générale, communications, Sciences politiques et administratives structurelles, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

La référence du Sacré d’entre les Sacrés est portée par cette évaluation fine,éthérée de l’Esprit entrainant avec lui l’âme ardente,fidèle et aimante.L’évolution si on peut parler ainsi ,peut atteindre des mondes faits uniquement de l’action pensée et de l’Esprit dans sa totale noblesse. Il s’agit de la construction suivant la seule pensée pure et dans la justice de Dieu. La finesse de l’Esprit est au dessus des mots, des langages de toutes matières.Déjà en parler ou l’écrire ,d’une certaine façon, l’offense.Ainsi, les grandes âmes sont en soi des Divinités régnantes sous la discipline du Maître.

Ces âmes voyagent seulement par leur simple pensée pure et elles atteignent la soumission des mondes matières en rendant identifiables, ouverts et fertiles au règne des esprits. La vie active s’y associe et prend corps par son règne le plus fin et pur.Ce sont les niveaux d’âmes  dont la pureté portée demande que nous soyons très humbles devant sa puissance constructive et ordonnée de la vie en toutes choses. Vous allez me dire que tout est sacré.Tout à fait et nous aussi sommes sacrés  dans la phase du respect global et particulier.Nous  sommes   en pleine évolution et soumise

Nous ne pouvons pas échapper aux tribulations,tentations,tourments de notre communauté assemblée et ambiante. Le risque de trébucher restera toujours sur notre chemin dans le concentré de la vie. Face à cette conscience ,nous pouvons dire que notre éveil n’est que très progressif. Rien n’est acquis à l’avance et dans la certitude complète.Plus l’Esprit que nous portons s’élève et plus les mondes bâtis  qui nous apparaissent sont fins et développés.il y a des paliers à franchir dans l’installation de ce conscient régnant. On peut penser que l’élévation possible est celles des capacités que nous présentons.ce sont aussi celles d’autres vies crées au sein de l’Univers et que nous ignorons.Nous savons que nous ne savons rien et que notre Père et Créateur,dans son action avec la vie, a développé des merveilles qui nous sont cachées par l’accès de la  pensée.
Nous devons accepter, en toute humilité, cette grandeur de conscience que nous pouvons afficher car elle est une partie du Maître.
Je relaterai dans ces mondes universels la présence des peuples dont la seule pensée agit sur la matière et définit son collectif et environnement. Esprit peut soulever des montagnes et communiquer par la simple émission de la pensée. Nous voyons les progrès que nous devons faire ,car on peut aussi voyager  sous l’action pensée pensée, sans aller au contact direct de la matière même. En exemple, l’ordinateur et ses forces numériques complexes sert justement à nous montrer la futilité et importance de l’aide apportée.Il permet de franchir des distances à la vitesse de la lumière et il prend en charge les idées de la création. Surtout,il représente la pensée artificielle et peut ouvrir un dialogue intéressant avec l’homme. Dans son ressenti machine.Dans cette communication matricielle est placée en retrait ,il ne se charge que des actions matériels du voyage inter galactique dans la soumission pensée. Tous les peuples évolués ,combien sont-ils car ils ont grand respect pour ceux en évolution comme nous les Terriens. Le monde ne sera jamais fini et nous pouvons parler d’un infini car matière et temps n’ont pas d’influence et interfèrent plus.

Il reste certainement des épreuves e ces mondes dont les capacités sont placées dans ces forces évolutives au sein de l’Amour qui nous échappe.Prenons sur la voie des possibilités les capacités de connaître également la joie des conditions en lesquelles nous baignons. Sur la planète Terre, des mers et des océans  sont abondants, la Nature grandiose avec laquelle nous pouvons vivre en symbiose. Il faut prendre en compte que des peuples évoluent sous terre pour s’autoprotéger.sans atmosphère réel. Ce sont les conditions d’une survie en   des lieux dégradés .Nous venons de voir une rétrogradation due au manque de reconnaissance du temps présent .Le paradis découle comme le reste de nos capacités évolutives. Alors,pour les prochaines générations ,nous ne devons pas casser la capacité d’accueil planétaire emplie de générosité. L’inimaginable va devenir imaginable.(A suivre )
Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! La conscience et l’infini (2)…

Posté : 26 janvier, 2013 @ 9:39 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Universalité | Pas de commentaires »

La conscience et l’infini…

Si j’écris sur la conscience, c’est qu’en moi-même ,mon expérience me le permet. Mon raisonnement ne vient pas uniquement   de ce savoir expérimental, mais également de l’adhérence plus forte à  certaines dimensions de notre Être. La conscience est une lumière présente en chacun de nous et par le biais du subconscient elle fortifie ou affaiblit notre âme qui côtoie l’Esprit. Nous pouvons travailler positivement tous les éléments comme les affaiblir et les laisser en une forme de latence, comme une graine  au repos.Dans l’article premier, je relate un niveau premier de la conscience   ,jusqu’au moment où elle atteint sa finalité permise, au sein de l’humanité terrestre et la fraternité des hommes.

Grace à Dieu et par Dieu, il existe encore d’autres niveaux. De cela      ,j’en suis intimement persuadé. Notre âme est une dynamique merveilleuse universelle, hors des mondes matières, mais qui s instruit à l’Ecole du Maître. Nous ne pouvons pas dire  qui nous sommes et nos finalités ,car il s’agit de parcours reliés  à chaque individualité se définissant par l’appréhension de réalités relationnelles toujours plus affirmées et puissantes. Il faut que notre conscience échappe à l’idée du mal et se fortifie par celle  du bien, à l’aune des commandements et textes sacrés rédigés pour les multitudes dans l’évolution. Il s’agit d’une attention particulière et collective de ce que nous sommes par le Sacré, le Spirituel, l’Esprit en sa pureté. Notre Père Eternel est le sommet de cet édifice constructeur, le Maître qui construit et ordonne de ce qui est .Si nous allons vers lui, c’est qu’il est le tout et par lui nous existons, aimons, contemplons la grâce et la beauté et nous comprenons la dynamique du ou des mondes. Quand nous repartirons de cette Terre, nous dirons à la suite des paroles de Jésus  : »- Père, je te remets mon âme entre tes mains ! » C’est avec lui et sous sa directive  que nous construisons les rapprochements entre-nous ,dans les valeurs de l’Esprit.

Après mon écrit d’hier,lequel nous donne un ressenti et  une complicité consciente d’âme,car on peut penser au repos et à la rencontre de l’Amour évolué et d’une récompense à la dimension de ce que nous avons donné à la vie. Il faut savoir qu’à partir d’un certain niveau,l’äme et l’esprit qui s’y associent, sont sur une voie éternelle. En compagnie du Maître et selon son désir,nous pouvons connaître d’autres paliers. (à suivre)

Merci de votre aimable visite et à bientôt !                                                                                                                    

Bonjour à tous ! La conscience et l’infini (1)…

Posté : 25 janvier, 2013 @ 7:55 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

C’est la plus grande,voire la plus importante question métaphysique qui se pose à nous,dans le regard de ce qui existe matériellement dans l’Univers et plus encore,ce qui n’est pas de ce domaine. Le sujet est ardent,voire sans assise solide,mais du domaine de la pensée,du conscient et ensuite du subconscient et de l’Esprit qui souffle où bon lui semble .Tout ne serait qu’Esprit s’attachant à toutes choses et voyageant à la vitesse de son souhait profond relié sans discontinuer à la pureté obligatoire de ses actions créatrices,communicatives et unifiant es de la vie .L’âme et l’esprit étant le sang de l’Univers dans les liaisons établies.

Nous, nous sommes dans une dimension matérielle et parce ce que nous voyons,parce que nous  vibrons avec l’ensemble ,nous ressentons le monde matière .Mais aussi parce que notre conscience en éveil prend note et emmagasine dans les parties du subconscient et de l’âme ,sans demander notre accord. Nous devons être très reconnaissants à notre Créateur et Maître de nous avoir conçus avec un système d’éveil à ce qui est par la conscience. En même temps nous nous éloignons de l’innocence et de l’insouciance caractérisées.

Au tout début,nous n’étions que créature et nous ressentions uniquement les éléments nécessaires à nos équilibres. Nous pouvions vivre sans vêtements et nous n’étions pas gênés. Nous ne connaissions pas la nudité et la pudeur attachée. Le sexuel n’existait pas,donc une grande partie de nos attributs n’avaient pas de fonctions actives .Nous avons pu remarquer que si l’on ne touche pas à la fonctionnalité glandulaire du corps,elle ne demande pas forcément un épanouissement car nous n’avons pas conscience de ses effets.
Je n’en suis pas sûr,mais je le pense fortement,je crois bien que la nourriture n’était pas nécessaire à notre survie car notre corps pur était sans égal .Même les maladies n’avaient aucune prise. Puis, le temps passant,nous avons regardé ce que nous portions  car de l’inconscient,l’insouciance ,l’innocence ,nous passions au début conscient.

Avec ce fonctionnement désormais éveillé  depuis les millénaires ,la créature a quitté les valeurs premières pour définir dans son évolution ,un développement de toutes ses parties anatomiques .Cet éveil est situé loin, même très loin de l’inconscient.  Il nous oblige désormais à défricher la connaissance du tout. La progression est réelle sur certaines bases,mais elle nous plonge dans l’inquiétude et l’analyse du pourquoi,du comment, il n’y a qu’à,il faut,je suis, tu es beau, tu es laid,tu es belle,je touche la chair qui vibre et unit nos destins. Je pense ce qui m’environne  et  me fait .Je veux établir un stock de données,jouir des plaisirs et donner suite à ce que j’emmagasine  ainsi que le transmettre. C’est vu,nous sommes à la fois conscients et inconscients .

Nous n’avons plus droit à cette insouciance confiée par le Maître dans sa grande bonté. Peu de temps après son élaboration, la Créature a désobéit en éprouvant ce qu’elle est et mettant en éveil tous ses sens et éléments ,pour finir par l’inconscience. Au début,le Maître fut surpris car il ne nous avait pas créé dans cet Esprit,mais sous la bonté et l’Amour,nous donnant la plus importante merveille et nous garantissant des soucis des épreuves matérielles par protection de son Esprit Saint et Supérieur dans tout le savoir universel.

Nous avons ouvert notre propre destinée et monde par l’’action de la prise de conscience .C’est certes essentiel au monde de connaître,mais également néfaste sur la confiance mise en nous par notre Père Créateur.  En prenant cette voie,nous prenions un chemin pénible .Dans l’épreuve nous ne laissons aucune porte de sortie à un espace de reconnaissance pour être portés par l’Amour de celui qui donne toutes vies, car il est la Vie .Après la conscience,le subconscient et l’âme qui est devenue le niveau d’échange avec le Maître par le biais de l‘Esprit; les âmes dans l’épreuve ont la soif de l’espace infini et de l’imprévu dans la conscience de l’existant .Elles se remplissent progressivement de données qu’il faut observer, maîtriser et synthétiser. Ici, se trouve et réside un Esprit de pureté et celui qui accompagne la Créature dans son travail sur ce qui est et sa vérité.

Malgré tout ça ,le Dieu d’Amour et de Bonté nous aime toujours dans inconditionnel et l’incompressible .Puis, En même temps,nous n’en sommes pas très conscients. Nous n’avions pas encore procédé à cette analyse sous cette forme .Demain, à l’intérieur de son futur, au fur et à mesure que notre cercle du conscient s’élargit,il nous faudra encore être plus éveillés  ceci jusqu’à la fin des temps. Notre voie est une drôle de route et il ne faut pas jeter la pierre. Il en a été ainsi et seul notre courage uni dans l’appréhension réelle des faces matérielles et immatérielles comme sur l’ interface d’un ordinateur nous permettrons de nous sauver .

l’Esprit premier du religieux s’arrête en route et il veut son bonheur sur ce long chemin .Sans offenses ,ni blasphèmes,le Maître en nous créant,connaissait déjà les voies sur lesquelles il nous plaçait .La force de choisir dans notre libre arbitre, nous a fait prendre un risque devant la grandeur de l’infini.

Nous avons été créés dans un geste d’Amour et dans ce qui était bon pour nous . Dieu est toujours dans les mêmes sentiments et il nous accompagne en nous regardant dans la délicatesse et la protection magnanime envers  ses enfants. Comme le papillon virevolte et butine au soleil,le petit cabri , le faon sautent de joie dans les découvertes de la vie ;nous nous attardons dans nos constats et oublions la rentrée vers la demeure. Il en est ainsi de la vie,le manque de confiance,de sérénité,de sagesse,de doute établi, réduisent l’Amour  dans sa taille réelle avec une bonté incomprise.
Merci pour votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! La communication…

Posté : 23 janvier, 2013 @ 9:37 dans actualité générale, communications, Philosophie générale, Universalité | Pas de commentaires »

C’est évident diront certains, communiquer est essentiel à la bonne entente et au bon équilibre des sociétés. Tout à fait, mais le problème n’est pas dans l’action ,il est dans la confiscation sur la longue  ligne parcourue par celle-ci. Les moyens de communiquer sont assez conséquents ,mais l’influence de l’homme et ses pouvoirs discrets, mais dans le contrôle de ses semblables est quelque chose de présent. Heureusement, nous arrivons à passer outre ces barrières, mais pas toujours car les affrontements internes entre humains sont parfois vifs et manipulés en manquent de sincérité et d’honnêteté intellectuelle.

A la base, dans une famille, si les parents ont un déficit de communication entre-deux, les enfants le ressentent et inconsciemment ils reproduisent à l’identique ce schéma. Se parler est une question sinéquanone de base et il faut apprendre maîtriser cette expression première avec le geste. La voix est sur le chemin entier de l’expression et de la communication .mais ,faudrait-il qu’il règne une autodiscipline.A partir de là, tout le monde peut parler sans atteindre une immense cacophonie. Dans la famille, à la base, une bonne communication échangée résout beaucoup de problème et cela donne envie à l’enfant de dialoguer avec l’autre. Nous avons besoin d’une forme rapprochée de chaleur humaine que nous donne cette communication..Dans nos sociétés, nous connaissons les mêmes problèmes, mais le panel communicatif s’est développé par les regroupements  associatifs par affinités et buts actifs.

La vraie communication se trouve dans tous les équilibres des sociétés, nous n’y faisons pas toujours très attention. Elle recèle pourtant en elle la position incontournable de la liberté même et dans son aliénation ,nous ne pouvons que traiter d’une approche au royaume de la pénombre. Les journaux, les magazines, ou la presse dite papier sont des éléments qui sans être précisément toute la communication contribuent à fortifier grandement celle-ci. Ensuite, les radios renforcent le moral .Puis, la télévision et ses images nous transmettent des messages plus qu’utiles dans nos communautés. Le seul inconvénient est le manque de rapprochement et d’adhérence  avec la vérité, l’unique, la seule qui nous parcourt tous ensemble .Elle nous unit ou nous sépare.

Quand le désaccord surgit, la liberté recherche sa vérité profonde. Il me semble, et c’est un avis très personnel, mais je crois que certaines communications sont  honnêtes foncièrement et d’autres dans la manipulation car certains éléments veulent voir les extrémités dans les formes. Les auteurs sous forme d’expression écrite littéraire sont dans une communication forte et fertile. Dans cette expression vibrante, nous avons le choix de cacher des éléments essentiels et y introduire le mensonge et les contre vérités. Avec les engins plus sophistiqués tels le téléphone portable et ses formes communicatives ,nous avons les moyens modernes de nous parler .

La toile et internet remplissent le même rôle, mais en beaucoup plus grand et le summum de cette com. Entre les individus sur Terre. Elle ne connaît pas les frontières et elle est universelle avec la télépathie dont use  surtout les dauphins parmi bien d’autres espèces dont nous ignorons les capacités naturelles. Elle ne connaît ni frontières ,ni langues et les  zones non affranchies. Dans les pays unis, la com. est la chose très précieuse, voire la primordiale pour l’esprit de paix.

Quand les hommes échangent, le spectre des guerres s’éloigne et l’agressivité se réduit dans sa globalité au sein du genre humain. Nous sommes une ruche bourdonnante et n’oublions pas que tout vibre et se reconnaît sous cette forme de nos cordes vocales. Les chansons sont également dans cette fameuse communication vibratoire accompagnée de la musique qui rend plus agréable le message contenu.

Mes écrits sont dans la com. Pensée et mes ouvrages dans une forme de finalité expressive sans imposer une quelconque valeur péremptoire. Le tout pour que vit la liberté dans la paix continue malheureusement contenue. Les effets sont dans la fortification de la vérité et tous les équilibres pensants réunis.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Nos capacités pour voyager…

Posté : 22 janvier, 2013 @ 9:02 dans actualité générale, communications, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Elles sont multiples et après être passé par les valeurs dites biologiques qui nous accompagnent ,le matérialisme créatif a pris le pas. Nos braves et fidèles ânes, mulets, mules, poneys, chevaux de trait, de selle, de bât, ainsi que nos amis éléphants et chameaux sont relégués au titre de curiosité dans les parcs de visions. C’est une grande misère pour eux et l’humain ne tardera pas à les rejoindre car d’autres s’activent intensément pour être les seuls vers un demain.

Nous avons franchi le pas et maintenant le moteur à explosion nous guide avec quelques variantes. La roue s’est améliorée pour se revêtir de gomme et les chemins ont été recouverts de bitume confortable. Nous avons confectionné moult voitures au point d’en avoir deux au sein des ménages dans le monde. Puis, il y a dans ces catégories et ces mêmes principes, les camions, les avions ,élico. et toutes catégories. Chaque période dans l’histoire humaine a ses  découvertes et son niveau d’invention.

Les pétroles et hydrocarbures sont certainement un sujet qui nous verra aller au bout du moteur à explosion. Ce qui tendra à la fin de la roue ,c’est l’avancée vers une forme « d’aérien » modéré. Nous ne sommes pas mûr encore à l’idée mais dans les limbes du temps, la pensée et l’esprit s’agitent pour nous donner encore plus. Après le plaisir d’un tel fonctionnement, viendra phase des réflexions, des analyses d’un tel système. La fin de l’énergie pétrolière est aussi à la base de ces mutations car dans près d’ un demi-siècle, il n’y en aura plus. La progression dite moderne fait appel à nos propres sciences. Nous aurons des choix à faire pour le futur et la dynamique de nos sociétés humaines équilibrées.

Avec le nombre d’humains sur Terre, en ayant comme souci notre tous ensemble et le partage, tous les systèmes sont perfectibles, mais le respect de la vie qui nous entoure doit être pris en compte dans la priorité. Nous buttons sur les moyens pour respecter la vie géniale et son environnement précieux. Par ailleurs, si n’allons  pas assez vite du côté de l’encadrement cela va se durcir et in fine nous pourrions basculer vers des dictatures ou bien  connaître un désordre indescriptible. La sagesse et la raison doivent l’emporter hors de toute passion. Si nous ne pouvons franchir ce pas et que la mise en place des accompagnements en équilibre pour éviter les dégradations, nous serons coincés au niveau de nos découvertes. La même chose est valable pour l’avion qui a un avenir compté sur ses bases actuelles. Les systèmes moteur devront améliorer leurs performance propreté et surtout maniement lors des manœuvres de décollage et atterrissage, avec une mutation vers le vertical en démarrage et pose.

Il faut absolument que nous fassions ces pas car nous allons nous enfoncer dans des dictatures dont la répression sera hors des sentiments. Rappelons-nous , aucune machine en invention égale et surpasse l’homme. Au-delà des machines pensantes, robots  etc..l’humain doit reprendre  ses propres valeurs. C’est pour lui dans la globalité des partages que sont créés ces merveilles.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Une avancée salutaire…

Posté : 21 janvier, 2013 @ 9:41 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

La conception profonde de la vie nous protège des atteintes entrainant une destruction mentale, de la conscience ,de l’âme et de l’esprit. Sur ces derniers points, la seule atteinte qui peut être faîte est dans la conscience active avec nos actions et relations. Personne ne peut et ne doit juger de nos valeurs disséminées et réfugiées au fond de nous .Lors de  notre auto jugement à l’aune de notre propre miroir renvoyant ce qu’il admet ou pas, nous serons plutôt sévère en regardant le contenu. C’est pour cela qu’il faut savoir se regarder dans le plus profond atteignable et dialoguer avec notre noyau essentiel et spirituel nous reliant aux forces supérieures vibrantes et Universelles.

Même si nous ne croyons en rien ,nous avons besoin de cette action pour nos équilibres et nos relations  collectives positives. Rien ne doit être précipité et chacun mettra au point son expression sur ce sujet des plus fins et délicat. Ceci n’est pas une affaire de politique spectacle ,mais de respect intérieur élargi. Le monde spirituel trouve sa voie en beaucoup de chemins parfois éloignés. Même, s’il y a des méandres et des virages ,il continue son petit bonhomme de chemin. Ces dimensions sont aussi celles qui dans la sagesse, l’honnêteté sous toutes les faces ,le respect de la vie et de son environnement et la reconnaissance de ce qui est dans l’Amour d’une grandeur qui transcende tout dans son règne.

Quand nous associons l’Amour et la bonté du Cœur, nous atteignons la Vérité la plus fine existent ,mais surtout la plus pure régnante, au sommet des capacités unifiant es .ici, les mots ne représentent plus la totalité vibrante  de ces hauteurs d’âmes , mais un monde entier et sa porte grand ouverte à ceux qui savent l’apprécier.

Au nom du grand respect ,je côtoie également ceux qui sont dans le refus de croire aux valeurs autres que celles se reliant au règne matériel. Nous pouvons échanger tous ensemble .On  regarde, on compare, on médite le sens émis par chacun. On ne va pas plus loin et c’est déjà un pas que ce respect expressif. J’ai rencontré des personnes  profondément athées et situées uniquement dans le faire et l’action matérielle. Quand ces personnes crées et construisent avec compétences du savoir faire ,du gout ,elles le font dans une foi du meilleur d’elles-mêmes .Elles dégagent cette force précise et indestructible : leur force d’âme. Elles disent que cela n’existe pas et seule l’action de faire du mieux qu’elles le peuvent transforme ce qui existe.

Je prends cette vision avec grand intérêt car derrière tout cela je vois des âmes de grandes valeurs confinées dans leur intérieur avec la pudeur évitant le mélange de l’expression .Je sais en moi-même qu’au-delà ,nous n’avons pas à en juger ,mais à nous aider et nous aimer tous les uns les autres. Quoi que l’on fasse, la vie est un grand partage, le plus grand régnant en tous lieux et toutes choses que le Maître nous confie pour notre bonheur intérieur et extérieur.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonsoir à tous ! L’éclosion comportementale…

Posté : 20 janvier, 2013 @ 11:31 dans actualité générale, communications, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Chacun de nous ayant son libre arbitre, dans la grande généralité, nous avons un comportement dicté très souvent par nos goûts particuliers. A mon époque ,vers l’âge de dix à quatorze ans, c’était l’amour-passion avec le sport ,en l’occurrence le cyclisme. A partir de là, plus rien ne compte au monde. En général, les passions doivent être vécues et leurs effets  anesthésiés. Ensuite, se sont affirmés  les chemins de la vie. Aujourd’hui, avec l’âge ,je peux mieux cibler les actions et les disciplines en étant capable de faire un tri sévère .

Le développement de l’autodiscipline  personnelle fait partie pour moi d’une nécessité dans la vie Rien n’est jamais parfait, c’est à nous dans les profondeurs intimes, de définir les éléments dominants. Cà n’est pas un combat mettant grisaille et tristesse en nos cœurs. C’est plutôt une joie  mesurée qui en ressort. Je suis un individu réfléchi, du moins je le pense  et ma prédisposition à regarder sous un certain angle m’a beaucoup simplifié la vie. Ce que je crains, c’est la rapidité de l’esprit et sa force de nous mettre sur une voie sans que nous ayons eu le choix décisionnel. Cela ne m’est pas arrivé très souvent.

Le problème aujourd’hui, en société est la mise en valeur de la tentation.Celle-ci est permanente et quand l’on a  les moyens modestes ,cette tentation  allant vers les envies d’acquérir et posséder  se fait plus forte et lancinante.C’est pour cela que notre  jeunesse est trop soumise aux tentations et souvent, elle ne peut y résister.Il y a également le développement touchant à nos intimités et pudeur. C’est bien l’élément qui nous atteint très tôt et nous demande maîtrise complète et compréhension plus profonde. C’est pour cela que nous devons enseigner aux enfants une éducation en ces matières et comment nous fonctionnons. Dès les années 1950,il n’était pas question sur ce point,d’un enseignement sur nos profondeurs fonctionnelles .De ce fait,les informations nous attendent quand nous sommes prêts à les entendre.

C’est  à nous adultes conscients d’aider nos adolescents à prendre leurs décisions profondes dans leur respect de la confiance même. Rien  ne nous empêche ,plus tard, d’avoir un directeur dit de conscience. C’est à lui que fille ou garçon doivent rechercher ce dialogue important,voire essentiel pour tous .En synthèse de toutes ces analyses intimes et personnelles,je constate  avec bonheur que chacun reste libre,face à lui-même et face à ses contemporains.

Ce qu’il faut déplorer,c’est que dans les groupes et collectivités  les avis se font sur les bases plus osées et parfois irrespectueuses .Il y a parfois des dispositions qui orientent tout vers un dé voyage et   ils s’en réjouissent.Là-dessus, dans nos vies collectives ,il faut être prudent et résister aux sirènes du chaos. Nous en reparlerons.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

 

 

123
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...