Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Archive pour mai, 2013

Bonjour à tous ! Devons-nous tout savoir de l’actualité et ses tendances ?

Posté : 30 mai, 2013 @ 6:54 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Universalité | Pas de commentaires »

Personnellement,je crois que nous devons avoir le courage ,la force intellectuelle et morale de regarder ce que nous générons individuellement et collectivement.Individuellement,nous devons regarder vers notre moi intérieur et analyser si les positions sont satisfaisantes et généreuses,bien avant les réactions générées par la protection du nous-même. L’argent,la possession,le paraître sont des fausses positions que l’esprit ne prend pas en compte.

Collectivement,c’est une forme d’adhésion aux dynamiques de nos mouvements pensés dans un tous ensemble. Ce qui est assemblé collectivement doit être fertilisé d’idées nobles et  bienveillantes. Tous manquements sur ces bases dégradent sérieusement la construction.Bref, il n’est pas facile d’être et seulement exister à la face des collectivités.Les médias reproduisent l’information sur les comportements dégradants et les faits collectifs méritoires. Malheureusement,les tableaux nous parvenant sont trop souvent emprunts de noirceur.

Il n’y aurait qu’un sens et une  voie unique à notre vécu et construction. Donc, en fonction des possibilités d’ouverture de nombreuses voies restent sans objet. devons être satisfaits de la vie du moment présent et savoir se retirer quand la pression de la pensée devient despotique .Nous devons savoir préserver nos valeurs intimes .Le but n’est pas de s’échapper de ses devoirs ,mais de laisser l’autre et les autres s’exprimer et être eux-mêmes. En fonction de ce comportement ,nous sommes respectueux. Cela ne veut pas dire être inefficace dans les potentialités courantes car celui qui sait doser son jeu relationnel et laisser l’autre s’exprimer dans sa plénitude est dans une noblesse forte et généreuse .

Si cela paraît sacrifice évolué ,le geste rejoint la sagesse et l’amour pour son prochain. Savoir laisser et reconnaître le droit à l’expression de son prochain est une chose des plus importantes,mais souvent incomprise en un monde toujours pressé de passer à l’action. L’esprit et le cœur acceptent ces positionnements .Mais, comme toutes les actualités ne connaîtront pas de répits,il faut sans cesse comprendre les actions nouvelles et défricher leurs conséquences immédiates et futurs.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Dynamique des sociétés humaines…

Posté : 23 mai, 2013 @ 8:37 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Très longtemps, nous avons cru que tout était statique et immuable.Nous n’envisagions pas autre chose que la dépendance sans pouvoir introduire un avis,une demande ,un souhait,un vœu. Bref, sous le joug de personnes s’étant évaluées dans la grande importance ,nous succombions à la fatalité ambiante.

Progressivement, l’homme s’est pris en main après bien des passages obscurs et cruels placés sous le signe de la violence et des affrontements haineux .Les étreintes des pouvoirs mis en place s’effaçaient lentement et enfin on accordait aux gens pauvres et désargentés le droit de vivre décemment. Ce n’était et ce n’est que justice car les hommes naissent tous égaux en droits et entre-deux. Tout cela a été très difficile pour se mettre en place,à titre général, tout autour du globe.Au premier abord,quand on observe les sociétés construites,on entre dans une forme d’interrogation qui s’affiche sur un système paraissant incohérent et qui atteint un fonctionnel malgré lui. Et ,c’est bien cela le mystère,car malgré toutes les parties entachées d’incompréhensions ou d’excès ,nous définissons un avancement .Il n’est pas forcément de grande qualité ,mais il contient des éléments essentiels parfois profonds et enfouis.

Nous approchons des dix milliards d’âmes sur cette belle et forte planète .Les possibilités maximums d’accueil sont encore au-delà ,si nous prenons conscience des fonctionnements intimes planétaires. Tout est en équilibre ou e déséquilibre,car toutes les espèces sur Terre s’établissent sur les écosystèmes et y exploitent toutes les matières présentes.Sauf que les limites de notre extension sont fixées par nos équilibres avec notre planète,en ses capacités fonctionnelles et nourricières dans l’accueil de ses enfants. Quand nous parlons des autres espèces,nous disons qu’elles doivent rester en des limites respectueuses de leur environnement. Quand il s’agit de notre propre espèce,la rigueur s’évase et nous admettons certains écarts destructeurs ,aux limites de la survie.Que personne ne s’y trompe,tout devient mathématique et les relations impacts de chaque espèce s’oriente toujours au terme de leur implantation dans l’hégémonie de la conquérante.

Par contre,il faut reconnaître les valeurs particulières attachées  aux forces naturelles et à la Création Sacrée. Nous occultons ces éléments pour ne pas contrarier nos propres intérêts A savoir :
 - Chez l’oiseau en bout de chaîne,c’est-à-dire le rapace,quand la nourriture se fait plus rare,ses œufs deviennent stériles et ainsi la reproduction stagne et diminue dans l’impact futur. En résumé,c’est l’adaptation de la vie aux éléments disponibles. C’est aussi le raisonnement de ceux qui sont très près des végétaux supérieurs,quand dans leurs jeunes âges,ils sont fragiles et sujet à destructions. Le support de d’accueil de la vie  végétale,aquatique,etc.. dans sa fonction de berceau avant et en  priorité sur l’animé.
Ceci ne sous entend pas que chaque espèce contienne sa propre sauvegarde comme le montre la parthénogenèse dans la Nature. Les limites fixées à l’homme sont celle de la conscience et de la connaissance objective et intime de son milieu dans le fonctionnel pérenne ,en étant attaché à ne pas dépasser les actes qui ménagent le renouvellement ou la régénération des ressources par le biais des forces dynamiques naturelles. C’est pour cela que nous devons ,avec grande réflexion et sagesse,savoir modérer certaines applications philosophiques   nées du progrès technologique  permettant au nom d’amplifier les productions enrichissement de faire un tri spécialisé dans l’efficacité naturelle.

La Terre globalement est un joyau fonctionnel sur ces points et elle permet à qui l’observe,la respecte,de voirse renouveler la ressource. Mais ,ceci à une obligation : savoir et connaître le temps de synchronisation adapté dans la biologie développée. Vivre sur la base des sociétés ne recherchant que l’exploitation intensive et l’enrichissement sont nuisibles à tous les équilibres et nient l’existence raisonnée et sage de la conscience même.Nous venons de la voir,plus l’homme ses sociétés,ses communautés de vie et plus il doit adhérer à la compréhension du milieu qui l’accueille.

Avec son progrès galopant ayant défini des paramètres d’enrichissement à chaque génération,nous nous heurtons à la surexploitation des terres,des mers,des océans  et à la destruction modificatrice des éléments fertiles qui soutiennent la vie et ses composantes.
L’homme entreprenant et fuyant parfois réalité a bifurqué en créant la cité ou la ville. Il a muté en devenant un citadin et en laissant ce qui lui semble problème et futilité à la porte ou entrée de ses cités. En faisant cela,il s’est créé son propre univers souvent appauvri et profiteur où s’entassent pèle mèle toutes les qualités et tous les défaut portés par ce que nous sommes.Désormais, nous commençons à visionner dans nos Esprits les capacités qui sont en nous,mais aussi autour de nous pour le bien partagé de tous et même si cela va vers quinze milliards d’âmes.

Ainsi, l’homme peut démontrer ses capacités de conscience et les fertiliser vers ses semblables,car il me semble que c’était un des buts premiers : s’aimer et partager au-delà de toutes nos différences.Sans vouloir mettre des nuages annonciateurs de mauvais temps,il faudra pour certaines sociétés juguler leur sens du paraître placer bien avant celui de partager.

D’autres points seront développés ici dans ce blog sur le même sujet. Merci de votre aimable visite et très bonne journée à vous !

Les équilibres de la vie …

Posté : 17 mai, 2013 @ 6:42 dans communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Universalité | Pas de commentaires »

Établir un monde où chacun se sentirait à l’aise,dans une forme de bonheur acquis,et où tous les équilibres de la vie seraient réalisés vers l’obtention d’un état heureux. Rechercher son propre bonheur parmi tant de personnes qui ne trouvent pas ,paraît de l’égoïsme. La réalité ,c’est qu’il nous faut le créer et l’offrir aux autres pour que la construction soit superbe. Mais, le bonheur des uns ,n’est pas celui des autres et vice-versa.

Ce n’est pas un secret,mais ce sont nos constructions sur le fil du temps qui nous donnent joie et bonheur d’exister et d’être ensemble. Le bonheur est fait de touts petits paramètres simples et discrets qui mis bout à bout créent la situation propice.

Le bonheur n’est pas dans la possession,l’argent,l’or et toutes les valeurs matérielles. Il est interne à notre personne et s’extériorise dans la transmission discrète .Malheureusement,nous sommes loin d’être sur la voie conduisant à ce bonheur rempli de joies et de bien être.

Nous faisons tout pour réduire les  possibilités d’accès car par nature ,l’humain n’aime pas voir son semblable plus heureux. Alors, les hommes ont inventé les contraintes afin d’établir un statu quo qui ménage leurs sentiments et ressentis. La société qui nous accueille à notre arrivée sur la planète,nous tend mollement un fragment de bonheur, parce que les mondes heureux ne sont pas de son  choix.

Peu de choses peuvent faire et donner un bonheur. La première se trouve dans la simplicité d’être et sa faculté à construire une vie aussi simple que possible. mais au nom du bonheur varié ,chacun lui ouvre sa porte en des formes différentes.

Pour moi, c’est déjà vu,la pensée artificielle ne donnera pas le bonheur ,mais accentuera les différences présentes. On ne peut trouver cet état que dans la pensée vraie ou réelle dans le temps dit présent. Le monde virtuel peut promettre,mais il ne signifie pas qu’il le possède également. Je dirai même qu’il y a danger de mélanger les formules du réel et de l’abstrait dit virtuel. C’est par le biais de notre réalité exprimée que nous progressons et mettons tous les atouts avec nous,pour  être heureux.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...