Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à toutes et à tous !La connaissance est-elle une fin en soi ?

Classé dans : Philosophie générale,Sciences sociales et humaines,Universalité — 17 août, 2013 @ 8:03

Ce que nous comprenons est le résultat de notre propre pensée .Nous   sommes dépendants et limités par l’élément que nous représentons .Un élément n’est pas un ensemble et il n’a pas ses capacités .Logiquement,il ne peut mettre l’ensemble en grand danger .Il ne peut que créer des troubles fonctionnels. Le fait que l’élément vie humaine soit de plus en plus nombreux à l’intérieur de l’ensemble,retourne encore plus vers l’élément son impact limitatif et il ne faut pas se faire d’illusion,toute chose se trouve à sa place et doit y rester et ceci depuis le début des temps .Ne nous faisons pas d’illusions ,la vie est plus grand cadeau que l’on puisse nous faire. Nous pouvons toujours croire en notre grande capacité,mais face aux forces planétaires,leurs logiques fonctionnelles,face aux forces et interactions cosmiques ,nous sommes qu’un grain de poussière.

Nous nous dressons sous la coupole des Cieux  et sa voûte étoilée .Ce qui nous est donné de voir et contempler est limité  dans cette forme restreinte .D’ailleurs, nous avons même une vue limitée constante suivant certains angles .Celui qui nous a créés a voulu que nous regardions devant nous et peu sur les côtés,mais pas derrière nous. Sinon,il nous aurait dessinés avec une vision de 360 dégrés .Les angles de vision définissent notre univers et nous savons que d’autres espèces ont des angles différents et discernent des choses sur une grande surface.

Bref, la connaissance que nous manoeuvrons est limitée et le sera toujours car nous  le petit élément dépendant avons pas de capacité pour remettre en cause un plus grand cercle. L’intelligence et la connaissance sont cosmiques et elles existent depuis le début des temps  universels. Elles nous donnent ce qu’elles veulent par le biais d’une onde naviguant en tous lieux. Notre cerveau doit-être ouvert et prêt à recevoir ce créneau et là,on peut dire qu’il commence à savoir. Toujours dans une action généreuse  offerte par l’universel en activité permanente et puissante .Nous sommes sa vie,mais également son élément en action progressive aux contours limités. L’univers est un grand corps et nous ressemblons à une cellule individuelle. La cellule malade peut détruire le corps, mais le corps est individualisé des autres et aussi la sauvegarde existe et se met en route. Avec nos façons de voir l’ensemble,nous nous dirigeons vers une pensée prenant notre propre monde en charge et nous pensons être les meilleurs en compréhension. 

Que savons-nous des autres espèces  en remontant jusqu’au premier végétaux sur Terre. Nous savons que chaque variété,chaque espèce a son règne limité dans le temps et doit s’effa pour qu’une autre trouve le sien et ainsi de suite. Chaque plante est utile à la vie animée et chaque séquence du temps permet aux fleurs de s’épanouir,aux insectes de butiner, aux oiseaux de se déplacer et se nourrir, aux animaux de mener leur vie rythmée,aux hommes d’être un jour sages et partageurs.

Les insectes sociaux ont leurs constructions de sociétés et leurs cités et ils ménagent leur reine. Chaque espèce s’est constituée une mémoire et y puise son relationnel. Pour toutes espèces le créneau est limité et les ambitieux,les irrespectueux sont remis à leur place et  et se mettent eux-mêmes en grand danger.

En exemple, l’homme pense construire son propre monde et croit en savoir un maximum de ce tout. Mais, dans son espace ,non loin de nous, des organismes unicellulaires tels les virus ou bactéries veillent et nous regardent,et comprennent les conséquences  de nos actions .Ils s’adaptent immédiatement à nos « remueménages » .Ils peuvent même modifier leurs formes pour s’adapter .Les cellules premières,non assemblées de la vie,sont toujours parmi nous et elles nous rappellent qu’elles peuvent clore le chapitre ou changer la donne. L’exemple relationnel de l’homme et du virus et la bactérie est manifeste .

Quand les grippes dites aviaires,porcines,etc.., se développent,l’humain n’a comme solution que l’éradication de l’espèce. Triste et c’est une démolition de la vie allant vers le virus lui-même. Entre lui et nous,nous faisons disparaître tous les intermédiaires pour avoir un affrontement direct. En simplifiant les schémas, ,nous montrons nos limites de connaissances et hâtons la fin la fin de notre règne. Le grand corps que nous voyons de l’intérieur aura un peu de fièvre,mais peut-être pas et continuera sa route inexorablement.

L’idée du savoir doit être reliée à la modestie permanente et la simplicité. il n’y a personne qui s’est enfui avec la bibliothèque du savoir inhérent au grand corps. Simplement,nous humains,à une période de notre histoire, avons incendié par dépit la grande bibliothèque d’Alexandrie. Nous l’avions établie de notre savoir sous un certain cercle et une durée précise inventoriée .Maintenant ,nous savons que nous ne savons plus,mais nous feignons de le savoir

.Surtout ne soyons pas tristes et e nous offusquons pas car le savoir est modestie et jamais en rade,comme l’on dit populairement. Alors,d’autres espèces qui nous accompagnent,elles, ont  déchiffré un plus grand espace du savoir de la réalité de demain.Certains oiseaux le font très bien et cela s’appelle faire de la mécanique cantique .Qui a appris à nos Amis sur ce point .Ce n’est pas leur technologie, leurs écoles,.

La simplicité existe et en s’y référent,l’angle du grand corps que nous percevons change .Mais il est permis de s’interroger devant le miroir et dire : »Mon beau miroir dis- moi que je suis le plus beau ou la plus  belle et que mon instruction est supérieure! » Le miroir répondra qu’il est de glace et de reflets…

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...