Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à toutes et à tous ! Les règnes…

Quand je parle de règnes,je veux citer l’implantation d’une espèce dans ce que nous appelons le pérenne. Cela touche les plantes dans toutes leur diversité,le monde des insectes et de l’entomologie, les espèces animées suivant leurs différents classements,branches. Nous faisons partie d’un règne et nous y sommes installés depuis des temps immémoriaux .Les règnes sont dans l’aboutissement des conditions idéalisées pour vivifier et donner à la plante,à l’espèce tous les paramètres de son créneau particulier de son existence. C’est un mouvement universel qui se relie,en majorité aux temps,aux conditions physicochimie techniques particulières,à la physiologie fine et dynamique, etc …

Le « fer de lance « ,si l’on peut  dire contient des paramètres élaborés qui doivent s’installer suivant des périodes données. Toutes les espèces vivantes passent par des phases  ,elle commence différentes obligatoires et qui se ressemblent .la jeunesse,l’adolescence, la prématurité,la maturité,la stagnation,le dépérissement,puis un en deux points. la vieillesse et l’effondrement .Ce n’est pas pour autant une fin,mais une sauvegarde. Elle emmagasine dans sa mémoire tout le positif et parfois le négatif,s’endort et se réduit dans la graine  et elle se met en dormance .Les plantes  peuvent rester un à plusieurs siècles en dormance. Si son règne se termine,elle existe uniquement sur ses réserves graines qu’elle a mis à jour en son concentré.

L’attente peut durer plus d’un siècle,voire deux. Quand tous les paramètres s’affichent dans le positif, elle commence à réagir pour développer son installation  et un  nouveau règne. Ici, il y a l’idée du partage, qu’il soit végétal, animal,humain. Tout ce comporte ainsi et la vie se relie par des passerelles bien au delà de nos champs de compréhension .Nous n’échappons pas à ces règles et parfois leurs mystères.

Ceci dit,dans le pas de temps règne, s’amplifie la vie sous ses formes  mécaniques et dynamiques.   En dominance totale ,nous trouvons les phases reproductives et adaptatrices. Pour nous, c’est  très bien  notre puberté qui se manifeste comme l’ouverture de la corolle  d’une fleur,l’adolescence et sa recherche de son soi-même et l’impact des autres,l’apogée du monde fleur. Le destin est dans l’absolu des reproduction pour assurer la dynamique. Eh oui,nous sommes comme les fleurs et nos compagnes le savent très bien. Puis se met en route différents mécanismes pour assurer l’ancrage des données avant que nous disparaissions à tout jamais, ou mieux pour une période d’effacement . Avant, nous aurons mémorisé les différents paramètres évolutifs .Mais le règne est collectif et rassemble la dynamique totale de l’espèce même .Le monde est réglé comme les notes de musique et il s’affiche en la vie comme un mécanisme
Certain, puissant,bien rôdé. Chaque espèce en son intérieur possède une ou des graines tendant à développer dans la pré juvénilité un ensemble de mouvements attrayants. Rien n’est futile et tout est nécessaire La beauté et la grâce  intérieures de nos adolescents,jeunes adultes comprennent l’attirance du masculin pour qu’in fine,les deux genres se multiplient et assurent leur renouvellement.  

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Le temps est maitre du jeu et chaque heure,moins ou plus, se situe sur un créneau attribué. Chaque espèce a sa relation journalière où elle demande le maximum et offre le maximun .Il y a donc des floraisons et leur magnificence quelques minutes de la journée .Il y a des créneaux bien définis pour chaque action. Il y a une plante,un végétal de référence pour chaque espèces animée,y compris les oiseaux. Si l’on sait s’y référer,nous pouvons vivre en union dans une forme d’éternité .En exemple, les oiseaux et chacun d’eux par espèces connaît la plantes sauvages  et ne s’en éloigne guère. Le monde n’est pas vide,loin de là la sauvegarde est dans la dormance.

L’humain n’y échappe pas car son âme est immortelle .elle se place dans le grand sommeil en gardant en elle toute la mémoire de la vie,sa vie dont les paramètres sont sauvegardés. Ne craignons rien quand le créneau correspondant et très  et particulier se présentera,elle s’éveillera et elle reprendra sa dynamiques .Si ce n est le cas, elle se met en sa sauvegarde et conservation pour des temps qui nous sont inconnus et secrets. Mais, l’Universel et ses mondes ont leurs secrets qu’il faut admettre car nous sommes un petit élément. Nous serons réveillés et nous reprendrons le chemin de notre expression mémorisée,sans cesse en perfection et adaptation sur des créneaux subtils de l’essence et quintessence de la vie organisée. Jésus nous disait : «  Ils ont des yeux,mais ils ne voient pas! » En ces paroles,se trouvent des vérités du monde puissant et affirmé auquel nous nous relions en toute innocence.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...