Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Archive pour la catégorie ''

Bonjour à Toutes et à Tous ! Salon du livre

Posté : 25 avril, 2013 @ 6:38 dans actualité générale, journées ou salons du livre | Pas de commentaires »

Chers (es) Amis (es),

Les 27 et 28 avril prochains,je serai présent au SALON DU LIVRE du CHÂTEAU D’OLERON (17) organisé par l ‘Association CITA-LIVRES.
Il aura lieu dans les salles de la Citadelle,10,place de la République,de 11 à 18 heures.
Il s’agit de l’ILE D’OLERON, appelé également  Ile de Lumière et souhaitons qu’il en soit ainsi pour le temps .De nombreux auteurs seront présents afin de porter à la connaissance du public leurs ouvrages.
Pour ma part, j’y exposerai mes cinq ouvrages et c’est avec grand honneur que je vous recevrai pour discuter des différents thèmes traités et développés par ESSAIS.
Je reste à votre disposition pour aborder avec plaisir une discussion chaleureuse ,fertile et sincère, conduisant vers l’acquisition du livre et la dédicace qui vous sera offerte par l’auteur liera respectueusement ,  sincèrement l’achat.
 Le titre de mes ouvrages et leurs  thèmes :

Si on parlait Sociologie, humanisme et écologie» 2005- thème : Société et dynamique: sciences sociales et humaines Structuration républicaine et démocratique sur le temps,
* Non, l’effet soixante-huitard,n’est pas terminé .Du baby boum au Papy boum ! «  2008 – Sciences sociales et humaines ,histoire des sociétés,
* Nous sommes les racines du Ciel «  2008- Spiritualité et sciences sociales,
* Les forêts sot la musique de la Terre «  2010 – Environnement durale et planétaire. Sciences sylvestres et agronomique,structuration pour une compréhension et véritables actions sur les divers écosystèmes et un  ensemble Nature dans sa grande dynamique,
* Au nom de nos Aînés » 2011 , sciences sociales et humaines,histoire dans la profondeur du vécu des hommes en certains lieux ,abord de la vieillesse et son profond respect dans la dignité.
Merci à vous !

Bonsoir à toutes et tous ! Sortie littéraire…

Posté : 11 avril, 2013 @ 7:52 dans communications, journées ou salons du livre | Pas de commentaires »

Le dimanche 14 avril 2013, de 10 heures à 18 heures , je serai présent au salon du livre des Éditions les 2 Encres,

                Au Centre de découverte
                  AUBETERRE
          16190 AIGNES PUYPEROUX

                       service communication@les2encres.net,

Je Présenterai  aux côtés des autres auteurs de l’Edition  mon ouvrage:

- NOUS SOMMES LES RACINES DU CIEL-

Collection Sagesse et Lumière
Parution de 2008-Octobre
N°ISBN

Avec grand plaisir, je   dédicacerai mon livre en ces lieux
et il me sera agréable de discuter avec vous lecteurs potentiels
Du sujet ,thème de m’ouvrage : La spiritualité et sa voie.

Si vous décidez d ‘acquérir le livre ,il vous sera dédicacé par l’auteur,

en remerciements 

de l’honneur que vous lui faîtes.

Merci et Bien à vous !   

Bonjour à tous ! Les consciences fortes et libres…

Posté : 31 janvier, 2013 @ 3:31 dans actualité générale, communications, humanisme, journées ou salons du livre | Pas de commentaires »

Devant la marche du temps et ses conséquences induites  ,il est important de garder bonne conscience. Nous traversons une période agitée qui remet en question beaucoup de valeurs établies. Ce ne sont pas les plus nobles qui dominent ,mais elles essaient de s’imposer à tous .Elles font une sorte de forcing ,de manière que nous soyons  flexibles et dans une infériorité de l’esprit régnant. Malgré tout l’ancrage des valeurs spirituelles,les idées opposées dans leur construction du néant,mais avant de la démolition s’affichent .Je dis bien s’affichent et la conscience nous sert à nous déterminer.

Les regroupements pensées se font  avec un sectarisme  dominé qui refait surface .C’est catastrophique,car chacun est obligé d’entrer dans un cadre pensé et  et ne peut ouvrir grand son esprit dans la sérénité ,la paix intérieure  et extérieure vibrante. En matière d’adhérence à la voie universelle de l’esprit et de la route vers notre Créateur,je m’aperçois que tout se définit par groupes qui font savoir que sans une adhérence complète à leurs idées,on ne peut être crédible dans la spiritualité ambiante .ce qui est à l’intérieur profond de l’homme reste d’un domaine autre que celui du groupe sur la défensive .Cette liberté noble et pensée active ne remet pas en cause l’existant,même le reconnaît,mais dans l’éclairage respectueux des esprits.il existe beaucoup de voies pour atteindre les niveaux des hautes consciences et des grands esprits par lesquels nous fortifions nos âmes .

Ce que nous définissons dans notre construit est très respectable et noble. Mais il existe toujours un pas  différent celui accessible par les temps que nous vivons. Je comprends les nécessités de se retirer dans l’obéissance au sein des hautes pensées conscientes,dans la discipline du Maître. La structuration se déterminant dans la finalité établie est à mon avis un arrêt des évolutions fussent-elles spirituelles ou bien des consciences .Le dialogue avec l’esprit est pour moi dans une largeur hors des contraintes que nous imposons ici-bas. Ma liberté d’âme se réjouit et aime la liberté acquise de mon prochain et sa délivrance des aliénations dans leur totalité. On peut regarder cela comme rebelle, révolutionnaire ,sans discipline et peut-être sans croyance, mais nous sommes capables ,dans l’élévation des âmes et des esprits d’aller librement et nous diriger vers l’essentiel sans référence à une structuration limitative. Cela est du domaine d’un chacun dans sa propre et profonde foi ,dans l’amour relationnel avec son prochain.

L’homme est dans les capacités d’organiser un surplace et une stagnation pour établir ses prisons pour y mettre ses semblables. Mais , il est aussi capable d’en rompre les liens et se guide sur la voie appelée par la conscience ,l’esprit et l’âme dans leur élévation. Parce que j’ai confiance en l’autre et sans idées  préalables de ses mauvaises intentions ou influences,je le regarde,le considère fraternellement et dans une égalité solidaire noble et respectueuse. Le jeu relationnel et communicatif  doit se trouver dans l’absence et hors d’un péremptoire pensé. C’est une façon de voir qui n’apporte pas à l’esprit des foules ,ni celui des armées dans leur philosophies des encadrements ,ni aux positions restreintes situées  dans l’emprise sur l’autre. Je n’ai aucune emprise matérielle ,intellectuelle, voire spirituelle car l’autre est mon égal avec lequel je partage tout et la seule pensée des idées fines et respectueuses se trouve dans le champ d’action qui bâtit

Je suis ,pour une partie du domaine de la poussière et de l’autre de l’éveil puisant de l’esprit relié par Amour à notre Père commun et Eternel dans un absolu ralliement .Cette union est un lien profond dans le relationnel, dans la paix et le silence, hors des condamnations, des obligations et disciplines amplifiées. Peut-être  est-ce ainsi, ce que nous nommons un tel comportement : l’électron libre ! C’est une analyse en partie subjective car si dans le monde construit en marche dans l’adhérence possible. Il y a aussi la marche avec l’esprit ,sur la voie de la plus grande largeur mise à notre disposition et nous serons nombreux à l’emprunter, du moins je le souhaite dans ma confiance du regard et de la pensée active en ces   phases de maintien de son existence par  sa capacité humaine et ce qu ‘on appelle liberté. (à suivre)
Merci de votre aimable visite et à bientôt!

Bonjour à tous ! Ecrire…

Posté : 1 décembre, 2012 @ 8:50 dans communications, créations littéraires, journées ou salons du livre, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

L’envie irrépressible d’écrire est un appel venant du plus profond de nous ,afin d’être réceptif à l’inspiration. Pouvoir écrire tout en bénéficiant de l’inspiration est un don du Ciel ,se conférer à St-Jean qui nous dit  que l’inspiration n’est pas de l’homme ,mais du Ciel! De cela, j’en suis persuadé .Ecrire c’est communiquer avec ses semblables ,mais aussi aimer l’expression vers l’autre ,les autres et ne point craindre les critiques .Personne ne fait l’unanimité car nous partageons le tout et toutes sortes de pensées et raisonnements existent. Si ceux-ci sont constructeurs dans la sérénité des sociétés, il n’est pas d’écrits qui n’est pas leur place . Dès qu’ils représentent l’apologie de points indélébiles et fixés au cœur de nos communautés ,il faut être très prudent. Avec la plume se déplace et vibre un ferment pensé. Tout ouvrage possède un esprit que son auteur lui a insufflé par les mots choisis et le poids des phrases. Par la lecture ,nous nous imprégnons de toutes ces caractéristiques ,mais c’est au final ,le lecteur vers qui aboutit la démarche .Il prend ou ne prend pas l’idée, mais il peut y adhérer partiellement et par fragmentations. C’est parfois longtemps après avoir lu un livre que les phrases et passages nous reviennent en concordance avec des faits observés plus tard par le lecteur. Rien n’est futile, ni perdu dans le monde de la pensée communicative.

C’est pour cela, qu’à mon humble avis, il faut donner à la littérature un sens par une valeur indexée, juste et adaptée. Il n’est pas souhaitable de censurer, mais de classifier dans les thèmes. En exemple : l’apologie du crime, du viol, de la cruauté et violence et les divers mondes du vices ,doivent être contenus sur des bases inférieures des écrits. Non point pour brimer l’auteur, mais pour établir une forme de pensée dominante et constructive évitant les chaos qui peuvent s’engendrer par l’absence d’un jugement. Je me répète, il n’est pas nécessaire de censurer et nous devons, par nous-mêmes ,adhérer dans notre intellect dominant à un tel processus qui rend service à la qualité de l’ouvrage et des écrits.

J’ai vu des personnes, en salons, dans leur potentialité de lecteurs, considérer un ouvrage uniquement à l’aune des règle écrite de la langue et des fautes d’orthographe induites. Pour moi, j’appartiens aux auteurs qui n’ont pas la prétention de donner une leçon de français aux lecteurs. Loin de moi cette idée et je suis éloigné de l’exemplarité. On se corrige et on s’améliore, mais dans ma communication, je privilégie l’idée transmise et je peux lire un livre sans avoir remarqué les défauts écrits. Je ne pense pas non plus que cette valeur soit superflus, mais elle ne domine en rien dans la communication de l’auteur. L’essentiel est fixé par la valeur des mots et leur expression au sein des phrases maniées dans la légèreté la plus évoluée obtenue. Inutile pour moi, d’écrire un paragraphe dans la même phrase. Si on s’attache de trop à cette forme du regard sur un ouvrage, on en oublie et on casse le fil de pensée du texte.

Je ne suis pas un enseignant en qui j’ai respect, mais je me débats avec mes propres constructions. Ce qui représente la majorité du travail de tous les écrivains. Beaucoup de niveaux sociaux touchent à la plume et ce ne sont pas toujours les plus élevés dans une conformité du savoir qui dominent dans l’écriture. Je crois que nous faisons tous pour le mieux, pour le meilleur et qu’ine fine c’est la bulle contenant l’essentiel du livre qui définit très vite « l’aura » de cet alignement de mots. Bien sûr, on peut-être scandalisé par des écrits imparfaits contenant un manquement aux règles d’une langue, mais ce n’est pas aux regards de toutes les valeurs un gros défaut. Oublier d’y mettre un indice de valeur attaché sur les règles morales dominantes et ordonnées est bien plus grave encore. Comme nous diraient le philosophe et le poète unis : la vérité est quelque part, errante au milieu de ces alignements de mots avec qui il faut trouver un consensus pour leur attribuer un sens  qui nous soit commun! C’est en cela la difficulté d’écrire !

Le monde administratif et de la diplomatie enseignent,chacun  à sa façon, que tout texte est double et que seul celui qui sait lire entre les lignes le comprend. Là; nous sommes dans l’égarement car la concentration sur les mots sortant de leur anonymat non matérialisé fait que les plumes de leurs auteurs (es) les versent dans  la matérialisation accentuée et conventionnellement reconnue entre-nous. Pour garder mon objectivités, j’évite de lire les textes entre les lignes. J’essaie de conserver ma pensée la plus claire possible car elle m’est essentielle.

C’était un point de vue.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonsoir à tous ! Salon du livre

Posté : 15 novembre, 2012 @ 8:37 dans communications, journées ou salons du livre, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

 Dimanche 18 novembre 2012, je participerai au Salon du livre de LOUDUN  (86),lequel

se déroulera à la Collégiale  Sainte Croix, de 9 à 18 heures. Les organisateurs sont les Amis de Théophraste Renaudot,d’un grand dévouement à la littérature.

 C’est avec un grand plaisir que j’ accueillerai à mon stand d’auteur tous les lecteurs potentiels intéressés par une discussion sur mes cinq ouvrages .

Ces livres actuellement sur le marché  traitent de divers  thèmes. Les titres sont les suivants:

-Société et sciences humaines et sociales - Si on parlait Sociologie, Humanisme et Ecologie » 2005

-Spiritualité -témoignage –  » Nous sommes les Racines du Ciel  » 2008

-Société  et sciences humaines-  » Non l’effet soixante huitard n’est pas terminé, du baby boum au papy boum  » 2008

-Développement durable ,sciences sylvestres et écosystèmes- » Les forêts sont la musique de la Terre » 2010

- Sciences sociales et humaines - » Au nom de nos Aînés » 2011

Pour  tout d’achat d’un livre, il sera rédigé une agréable  dédicace.  Merci!

 

 

Bonjour à tous ! Salons et journées du livre…

Posté : 5 novembre, 2012 @ 7:23 dans créations littéraires, diffusion livres, journées ou salons du livre, Philosophie générale | Pas de commentaires »

Je viens d’effectuer plusieurs salons ou journée du livre en régions et j’ai pu dialoguer avec les lecteurs potentiels.

Tout d’abord, je tiens à remercier les organisateurs des villes de la Tranche sur Mer (85) et la Jarrie (17) ,pour leur aimable dévouement au service et à la cause du livre et des auteurs.

En ces différents lieux le public a été réactif suivant ses sensibilités particulières du moment. En tant que philosophe par essais, je fais partie des auteurs avec leurs ouvrages peu recherchés sur le marché. Un certain nombre de personnes se disent intéressées ,mais elles ne font aucune démarche commerciale  vers les parutions récentes de ce genre. Le résultat pour un auteur est catastrophique car son entreprise est peu équilibrée et ne peut perdurer. Sont certainement responsables les capacités du créateur à expliquer ses textes et leurs valeurs induites.

On a beau vouloir ne pas faire d’écrits pour l’argent et c’est mon cas, il faut pouvoir toutefois assurer une divulgation des textes. Certains de mes ouvrages sont exploités commercialement alors que les contrats détenus sur les droits par des sociétés sont périmés ou terminés. La question qui en découle est : - » Qui est le maître du jeu dans la paternité du livre ? » Logiquement c’est l’auteur ,mais dans notre pays ce n’est plus le cas. Je vais entreprendre une reconquête de mes créations en voyage lointain et incontrôlé pour moi.

Un auteur perçoit des droits  inférieurs à 10% du montant de l’ouvrage et il est considéré comme le vent et la transparence de l’existence. Je félicite les personnes qui nous parlent d’honnêteté intellectuelle sur la création artistique, car le mouvement va à l’inverse du souhait. Bref intermède qui s’ajoute à la liste des difficultés rencontrées par un auteur. Faute d’avoir atteint le parfait, l’excellence, l’intéressant, le passionnant, le distrayant, je n’ai guère reçu pour mes textes, un regard inquisiteur, compréhensif. Même certains publics lecteurs pensent que je n’ai pas eu la sincérité annoncée dans mes ouvrages sur la conscience et l’âme humaine. Cette position de lecteurs potentiels ( et je dis bien potentiel), m’amène à réviser et revoir mes écrits et la place que je leur accordais. Il s’agit, avec des  temps difficiles  pour un auteur en philosophie quelqu’elle soit, de s’accrocher à ce qu’il croit juste et vrai en s’adressant avec respect au public.

Mon assurance à poursuivre mon engagement en ces matières semble être remis en cause, non pas pour la création, mais pour définir des formes plus abordables et attrayantes en présentation  publique. Il semble, que les romans , nouvelles, ainsi que les poèmes, il n’y ait pas ces différentes d’approche.

Dans l’espoir que ma plume ne m’échappera  pas pour aller choir dans les oubliettes de la communication morte et inerte, si l’on peut parler ainsi.
Merci de votre aimable visite !

Bonsoir à tous ! Sorties littéraires…

Posté : 30 octobre, 2012 @ 9:54 dans actualité générale, créations littéraires, humanisme, journées ou salons du livre, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Les 1er et 02 novembre 2012,je serai à la journée du livre neuf et occasion de la Tranche sur Mer (85),au pavillon de l ’Aunis .
Le 04 novembre 2012, je serai au salon du livre de la Jarrie (Charentes maritimes),près de la Rochelle.
J’y présenterai mes ouvrages  et avec les lecteurs potentiels, je répondrai aux questions suivant les thèmes développés. Une aimable dédicace sera rédigée de ma main pour tout achat d’un ouvrage.
Je mentionne ,ici, le titre de mes livres parus  sur le marché. Les thèmes sont situés principalement en sciences sociales et humaines. Il s’agit de développement  par ESSAIS, dont les titres suivent :

*2005 – Si on parlait sociologie ,humanisme et écologie.

*2008- Nous sommes les racines du ciel.

*2008- Non, l’effet soixante hui tard n’est pas terminé. Du baby boum au
    Papy boum !

*2010-Les forêts sont la musique de la Terre.

*2011- Au nom de nos aînés.

Bonjour à tous ! Mon activité littéraire…

Posté : 17 août, 2012 @ 5:54 dans communications, créations littéraires, diffusion livres, journées ou salons du livre, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

Dans les prochaines semaines, je reprendrai mes activités littéraires en participant à plusieurs manifestations concernant le livre. La première aura lieu en Bretagne , plus précisément à CALLAC -22160-,le samedi 25 AOUT 1012 où se déroulera un salon de la culture et des arts.Il est organisée par l’association Callac-Culture pour la huitième année.

Ensuite,le 16 SEPTEMBRE 2012, ce sera le salon du livre et des écrivains  de RAMBOUILLET -78120- en Ile de France , qui aura l’amabilité de m’accueillir pour cette journée.

Sur ces deux manifestations , je présenterai mes ouvrages au public avec grand plaisir et je serai en compagnie de nombreux auteurs ou écrivains dont les variétés de création et production littéraires sont importantes en volume et qualité.
Pour ceux qui seront intéressés par les thèmes que je développe et m’achèteront mes livres, c’est avec un grand plaisir que je  leur dédicacerai.

Je rappelle les différents thèmes abordés par mes cinq ouvrages produits à ce jour :

                        - Sciences humaines et sociales,
                        – Spiritualité et ésotérisme. Sciences du paranormal,
                        – Environnement-Ecologie-développement durable,
                        – Agronomie et sciences de la vie et de la Terre,
                        – Histoire des sociétés et humeurs.

Je suis un auteur classé parmi les «  Philosophes essayistes » et qu’à ce titre mes essais sont des écrits portant sur des éléments réels et d’actualité de nos sociétés.

Mes livres phares sont :

  * «  Nous sommes les racines du ciel » 2008 spiritualité-ésotérisme, sciences du paranormal -métaphysique et fonctionnement intime humain.

  *  «  Les forêts sont la musique de la Terre » 2010 – Environnement, développement durable, écologie et matière forestière-sylviculture durable et structuration-dynamique des écosystèmes en région tempérées.

Merci pour l’intérêt que vous porterez à ces quelques mots dans notre communication .

Bonjour à tous ! Mes activités d’auteur…

Posté : 9 juillet, 2012 @ 6:05 dans communications, créations littéraires, diffusion livres, journées ou salons du livre, Philosophie générale | Pas de commentaires »

Par ces quelques mots, je viens vous transmettre l’information suivante concernant mes activités d’auteur. J’écris en des valeurs modestes tout en étant classé parmi les philosophes essayistes.Mes ouvrages sur le marché sont au nombre de cinq et ils abordent les thèmes : sciences sociales et humaines, histoire des sociétés,spiritualité et ésotérisme,environnement durable et écosystèmes ,sciences agronomiques et de la terre.

 - Le 15 Juillet 2012,je serai à AMBOISE (41),au salon du livre de rue, Place Michel Debré,de 9 heures 30 à 19 heures,

- le 25 août 2012,je participerai à CALLAC (22), au salon du livre de la ville de 9heures 30 à 18 heures,

-le 16 septembre 2012,je participerai au salon des écrivains de   RAMBOUILLET (78) de 9heures à 18 heures , salle Patenôtre.

De temps à autres, je participe à l’exposition publique de mes ouvrages ,lors de manifestations non spécialisées et appelées « vide-greniers » locaux, départementaux ou bien régionaux. Mais, cette activité se fait sans publicité spéciale préalable. Parfois , j’y découvre des lecteurs intéressés. Il existe ,en ces lieux, un effet de surprise quant au produit livre présent avec son auteur.  Souvent, on me dit que l’on n’imagine pas tellement les relations directes lecteurs-auteurs au coin d’une rue ,car uniquement  dévoilées lors des manifestations spécialisées.

Le jour de mes sorties salons, journée du livre ou des écrivains, ainsi que celles des vide greniers, j’expose mes cinq ouvrages. Pour les acheteurs, j’y place une aimable dédicace, mais surtout j’essaie de répondre aux questions pertinentes des visiteurs. Un dialogue très intéressant s’instaure et à chaque acheteur et lecteur potentiel, il me faut parler de l’ouvrage dans la profondeur de son écrit. En général, la communication est courtoise, agréable et emprunte de générosité expressive. J’aime ces attitudes, même si parfois les philosophes sont regardés du coin de l’œil sur leur utilité profonde. Des personnes apprécient les dialogues et d’autres les repoussent car ils ne désirent pas engager une pensée soit sur les thèmes présents, ou bien le classement de l’auteur.

Je me permets de rappeler, ici, les titres de mes livres qui sont tous immatriculés auprès de la bibliothèque Nationale. Chronologiquement, il s’agit de :

  – « Si on parlait Sociologie, Humanisme et Ecologie «
   Parution de 2005 aux éditions : «  Société des écrivains » (75)

- »Non ,l’effet soixante huitard n’est pas terminé .Du baby boum au Papy boum » Parution 2008
Editions Publibook (75)

- «  Nous sommes les Racines du Ciel »
Parution 2008
Editions des 2 Encres (49)

- « Les forêts sont la musique de la Terre «
Parution 2010
Editions Publibook

- «  Au nom de nos Ainés »
Parution 2011
Editions Edy Libris (17)

Y aura-t-il d’autres parutions prochainement ? A cette question, je réponds oui, sans en connaître le thème choisi et présenté. Je travaille actuellement sur un manuscrit classé en spiritualité qui répond au titre de «  Les Mondes Gémellaires ».D’autres sujets sont en écriture finale comme celui sur l’écologie-botanique «  Chêne vert ou Quercus Ilex mon ami ! »Mes constructions en science-fiction avancent avec «  L’an 2150 après Jésus-Christ ». Puis, des sujets divers comme ceux touchant aux sciences politiques structurées «  La République au chevet de la Démocratie et vice-versa ».Egalement sur les sciences vibratoires avec le résultat d’une étude et des relations avec les anatidés ou oiseaux canards, cygnes ,sédentaires ou de passage avec «  Copains et Cousins des canards ». J’envisage dans les prochaines années un ouvrage sur les forces universelles vibratoires et la Musique dans une largeur bien plus importante que nous le soupçonnons.

Merci de votre aimable visite et à bientôt sur ce blog ou sur le terrain des rencontres littéraires.

Bonjour à tous ! Où en est l’auteur ?

Posté : 10 juin, 2012 @ 10:08 dans créations littéraires, diffusion livres, journées ou salons du livre | Pas de commentaires »

Certains diront le » scribouillard », d’autres « l’écrivaillon « ! Le marché du livre étant peu actif, ceci a des conséquences pour moi. Devant un tel constat, je n’ai guère de courage pour écrire et créer. J’ai limité mes sorties sur les salons et en dédicaces car certains endroits ont repoussé ma demande. Pourtant, je n’ai pas mauvaise presse et je sais défendre les thèmes que je développe dans mes cinq livres.
 Je propose même d’effectuer des conférences sur tel ou tel thème. Mes conditions ne sont pas drastiques. Je souhaite être remboursé de mes frais de déplacement. Après mon intervention, mes ouvrages sont à disposition des auditeurs pour achat, avec bien-sûr une aimable dédicace de l’auteur.

J’ai donc effectué quelques interventions, mais sans connaître une demande assidue et permanente. Je pense aller en dédicace, en montagne, car mon livre forestier – développement durable, est assez considéré. J’y ai donc des lecteurs que je salue respectueusement ici et avec grande reconnaissance. J’aime bien le système de dédicaces et les libraires sont d’accord si le livre se vend bien sur le marché. D’ici la fin de l’année, j’aurai peut-être fait paraître mon sixième ouvrage. Pour l’instant, je garde secret mon thème car j’en ai plusieurs en chantier et c’est bien en fonction des valeurs recherchées du moment que je choisirai.

Je pense être à la fois auteur et éditeur, dans le sens où je le ferai imprimer directement. Bien évidemment, en me chargeant des démarches obligatoires officielles. cette façon d’agir permets de sortir et mettre à disposition des livres aux couts réduits et mesurés. Les stocks importants inutiles sont aussi éviter. Il n’est plus question , pour moi,  d’aller vers éditions pratiquant des contrats sous diverses formes.

Je possède environ dix manuscrits dans les tiroirs de mon bureau. Ils sont arrivés, en majorité, en bout de construction. Il me reste à effectuer un travail d’ordon nation des grands paragraphes, une relecture correction vigoureuse des textes. Tout cela va se réaliser, à conditions que l’ambiance littéraire ne se dégrade pas concernant les auteurs de mon genre. Si les romans sont recherchés, les essais en philosophie le sont moins. Les essayistes sont plus rares que les romanciers. Récemment, un auteur expliquait au public , les grandes différences entre les écrits qu’il faut comprendre pour aborder ces ouvrages.

Bon dimanche et à bientôt! Merci de votre aimable visite.

123
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...