Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Archive pour la catégorie 'Monde de l’Amour'

Bonjour à toutes et à tous ! Bâtisseurs d’équité,solidarité et de fraternité…

Posté : 31 août, 2013 @ 7:20 dans actualité générale, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Vivons-nous tel que nous bâtissons,des temps généreux où toutes nos actions sont bénéfiques et garantissent une forme de bien-être .Je le  crois et le mentionne dans mes ouvrages sur la société. Toutefois, j’émets des réserves à cette formule construite de société se libérant des autres contraintes placées hors du  vénal .S’il n’existait qu’une prise en compte du temps présent,il n’y aurait pas de problèmes.

Pour être heureux,bienheureux,aborder une forme du bonheur,il faut ne pas oublier le passé parfois laborieux .C’est lui qui a fourni les éléments du monde d’aujourd’hui ainsi que sa grande philosophie  globale. Puis,il y a le futur que nous ne voulons pas aborder en sa grande confection. Cet avenir immédiat,nous lui fournissons les éléments pour se dessiner par la fonction de la physique et la mécanique cantique.

Donc,prudence !Hier , s’éloigne lentement,mais il s’inscrit doucement dans nos mémoires. Aujourd’hui, nous le faisons à nos mesures en y introduisant ce dont nous sommes réellement,intellectuellement,spirituellement. Demain n’est pas le problème dit-on car le temps présent doit être respecté et nous appelle. Tous nos vœux et nos prières demandent que nous soyons épargnés par les guerres,les conflits,les mésententes,les affres des accidents et des maladies.

Puis, viennent les pensées allant vers ceux que l’on aime et qui nous entourent sans oublier le cercle agrandi. Nous espérons recevoir des bienfaits en échange de travaux, en participant si possible au chantier en cours. Tous, nous cherchons ce bonheur d’exister car tous nous ne méritons pas les chemins de galère. La réalité est parfois dure et décevante et les traversées de gros temps ne manquent pas.

Nous ne sommes pas toujours sérieux et nous avons besoin,pour supporter la vie ambiante ,de dérivatifs qui nous entraînent vers l’addiction. L’alcool,le tabac,la drogue,les jeux d’argent,les mondes dépravés nous attirent pour quelques instants d’oubli de nos difficultés. Pour certains, il est trop tard,l’usage les a rendu accrocs et dans la grande dépendance.

De tout temps,nous avons eu ces comportements alliant notre sérieux avec un oubli de l’existence basé sur une forme d’éléments échappatoires .Ne nous fustigeons pas car dans toutes les sociétés,il faut choisir la moindre des atteintes. Il ne faut pas croire que le monde parfait va nous atteindre et régler nos problèmes. Il nous faut rester zen,sereins,ouverts, à l’écoute,avec l’esprit de l’indulgence pour nous et ceux qui nous entourent .Le parfait n’est pas encore là et nous devons gérer l’acquis au mieux de nos niveaux et possibilités Le monde du parfait serait celui des « dieux » et non pas celui des hommes. Serions-nous plus heureux dans une forme alliant l’excellence ?

Ce ne serait encore pas l’excellence de tous, mais appréciation par le jugement de certains. En toute chose,il faut être modéré et sage si nous voulons éviter les grandes dépendances et le décrochage de la société structurée. Quoi que l’on en dise,il faut faire un effort dans le positif et considérer que la vie est le plus beau des cadeaux.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! L’AMOUR: ne jouons pas avec lui…

Posté : 7 août, 2013 @ 7:42 dans Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Je veux dire ici que nous soyons sincères avec l’Amour et sa réalité contenue .Nous l’avons vu,il ne supporte pas la désinvolture et d’être humilié .Il se place dans la plus haute dignité .Il désire le respect total pour éviter de détruire ses hautes capacités .Il donne beaucoup à toutes choses et il sait que nous sommes parfois incohérents,peu constants,volages avec lui. Nous n’assumons pas toutes les valeurs qu’il met entre nos mains et nous ne cherchons pas à développer et comprendre ce qu’il nous apporte à chacun et en partage.

C’est par lui que tous les liens s’établissent et aussi par lui que nous nous sentons solidaires dans le partage d’un tout .Ce tout,nous en sommes une fragmentation et comme tout ensemble,dès que l’on fractionne,il essaie sans fin de, reconstituer. L’Amour est une division de l’Essence Divine et ne doit souffrir d’aucune atteinte,d’où qu’elle vienne. C’est donc par des chemins de fragmentation de l’Universel que nous avançons en dessinant notre cercle: ceux de trouver le bonheur et  d’être heureux .Nous voyons bien que notre nature est différente par le biais de l’Amour .

Si nous prenions comme base construite le verbe aimer le monde serait plus beau, plus agréable à vivre,plus fleuri et empli d’un bonheur sans limité toujours partagé et juste .Ce serait ce que nous appelons le parfait ou bien l’excellence. N’oublions pas que ce même amour sait pardonner à ceux qui le blessent .Sa grandeur réside dans ses facultés immenses d’être magnanime avec ceux qu’il aime .Sa logique n’est pas la nôtre et il va chercher très souvent dans les  différents entre les hommes,la réconciliation,la paix .

L’Amour viendrait de l’âme et les plus beaux savent être généreux,positifs,  effacés et constructifs.  Tout ceci au point qu’un grand auteur français célèbre pensait que chaque chose,même de la matière et des objets nous était relié. Il écrivait à ce sujet dans son ouvrage sur la terre natale : » Objets inanimés avez-vous donc une âme,qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ? »Il s’agit de Lamartine.

Il est aussi permis de croire que ce tout disséminé;fractionné, en expansion,inversera sa tendance et rentrera en une phase de contraction mettant en valeur le travail de l’amour et son œuvre universelle et cosmique .Les âmes font donc partie d’un processus évolutif,bâtisseur avec l’action de l’amour sur la vie.Nous ne pouvons construire sans lui et nous ne l’inventons pas non plus.Il est en nous, il est autour de nous, il est partout et surtout désire notre bonheur à tous sans partis pris.Il est la noblesse de toutes les âmes.

Merci de votre aimable visite et à bientôt!

Bonjour à toutes et à tous ! Des sentiments ambigus…

Posté : 21 juillet, 2013 @ 8:55 dans humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, vie naturelle | Pas de commentaires »

Quand nous naissons,notre état d’esprit est sur le droit chemin et le positif et le positif des sentiments est inclus .L ’Amour est présent sans la haine et la méchanceté,la bonté est là sous jacente,la juste pensée domine .La conscience neuve se définit et existe dans une ouverture bienveillante .Puis, au fil des années,tout se gâte car en nos sociétés et civilisations nous faisons régresser notre potentiel originel.
Nous épousons des idées intimes aux pensées humaines,lesquelles s’affrontent intérieurement .Sont donc mis en exergue les sentiments opposés et ceux qui ne veillent pas sur leurs capacités intimes et intérieures perdent défintivement , ou bien très progressivement, contact avec les pensées nobles et généreuses.
Ce changement n’est pas général,mais il est dû au monde de l’argent définissant son existence afin de définir une approche choisie entre les êtres. Les métiers,les chefs d’entreprises et sociétés ne se privent pas de définir leurs règles,parfois trop corporatiste .Ce qui semble évident,généreux,constructeur d’une bienséance entre nous est laminé et de bonté,honnêteté se transforme dans l’intolérance et une opposition caractérisée.
Certains penseurs disent qu’il nous faut une émulation pour progresser sur les voies de la richesse. Il faut donc opposer l’homme à l’homme .La à femme à l’homme et vice versa .Les jeux deviennent pervers et détruisent lentement,mais sûrement , les sentiments naturels premiers jugés par ceux qui se définissent des décideurs.
Ils ne se soucient pas du devoir intime ne pas perdre leur âme,ce n’est pas leurs problèmes.Eux ne rêvent que d’or,d’enrichissements,d’exploitations matières et exploitation des hommes dans l’éfficacité de leurs propres vues et appréciations .A partir de ces constats tout devient luttes internes entre humains. Homme envers homme et hommes envers femmes,etc… Ces échanges peu salutaires pour les évolutions finissent par enclencher les comportements intimes régressifs sur  la valeur des âmes,initialement riches,positives et aimantes.
L’Amour,la bonté,l’honnêteté,la vertu,la sagesse ne font plus réalités profondes. Seuls les gens de foi portent en eux ces capacités de lumière du monde.
Il ne faut pas se décourager,mais à force d’organisations,de pensées négatives,de réprouver les valeurs nobles construites et formatrices des hommes. Nous ne pouvons plus rejoindre les routes , chemins et voies de la vérité initiale soutenant l’humain.
Rien n’est jamais perdu et les régressions des âmes ,alliées aux volontés ,à nos familles intérieures et à la foi.  Certains luttent  fortement dans le sens véritable.
Même les plus endurcis d’entre-nous,inversent la tendance  .D ’autres projettent uniquement un monde des plaisirs dans l’immoralité ou presque. Certains s’aperçoivent ou commencent à entrevoir les carences qui nous égarent et ils reviennent ostensiblement vers ces sentiments généreux.
Je vous souhaite un agréable dimanche dans la méditation,car c’est le jour réservé aux soins de nos âmes ,au repos,aux familles, et à nos enfants,à la collectivité dans le bénévolat, etc…Ce jour est béni et il permet aux hommes de se retrouver et de réfléchir ,mais surtout d’envisager une  suite.

D’autres,eux parlent de faire du dimanche un jour comme les autres pour travailler ?Il a pourtant été créé en l’honneur du repos dominicale ou hebdomadaire. Le sens en est dans la nécessité d’obtenir un terrain pour se rassembler intimement. Merci de votre aimable visite. Bon et excellent dimanche à vous !

Bonjour à tous ! Ce que j’en dis !

Posté : 1 juin, 2013 @ 7:02 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Il est plus agréable de vivre libre,raisonnablement,sagement,respectueusement afin de pouvoir donner au plus profond de notre potentiel un sens expressif. Nous ne pouvons plus revenir sur un vécu très limitatif de nos libertés. Si cela arrivait,nous serions certainement des âmes en prisons et nous briserions en de nombreux cas tous les espoirs du développement social existant.

Pour certains cela ne soulèverait pas de gros problèmes et remettrait en place des formes de libertinage des sociétés.Il est sûr que vu sous cet angle,nous n’aurions plus beaucoup d’initiative,de libre arbitre et j’en passe.Il est vrai que parfois nous n’allons pas très bien et nos actions s’en trouvent affectées et altérées.

La Démocratie tremble et tremblera encore car nous n’attachons pas à ses valeurs assez de prix. Nous sommes frivoles avec  l’essentiel qui maintient toute notre charpente de société. Nous traitons souvent l’ensemble avec une forme de légèreté. Nous devons penser tous les matins à notre journée,mais cela veut dire également en association de la pensée avec nos semblables. L’harmonie des pensées stables,nobles,respectueuses sont dans l’évolution du temps et dans nos grandes capacités. Il n’y a pas de contradictions à développer des idées pour la société humaine dans un progrès maîtrisé et raisonné et dans un équitable partage.

Tout cela ne doit pas s’écrouler et les décideurs politiques ont mission de ne pas dégrader le milieu de vie ambiant construit en orientant des lois qui dans leurs analyses profondes seraient néfastes à tous les équilibres. Les représentants dits du Peuple deviennent éloignés du citoyen. Bien trop éloignés pour défendre les qualités de nos constructions communes en tous niveaux sociaux. Certains décideurs,en manœuvrant cette représentation ont altéré le fonctionnement et son processus qui perd progressivement de son efficacité.Et puis, ne donnons pas aux raisonnements attachés aux despotismes et aux pouvoirs de certains hommes les capacités de prendre les sociétés en otage et installer leur propre pouvoir sans concertation,ni respect de leurs semblables.

Face à nos problèmes normaux dus à un progrès manquant d’harmonie avec la planète,les décideurs cèdent plus souvent aux facilités de renvoyer le dit problème vers les citoyens en globalité, en leur faisant porter l’effet correctif,plutôt que  manœuvrer et abolir les errements ,causes des dégradations.

L’idée que l’homme de base ne doit pas penser,réfléchir ou raisonner est une idée de despotes et l’Amour envers notre prochain ,dans le respect,doit lui laisser son libre arbitre et son champ d’action de la conscience élargie,positive et constructive. Faisons attention aux leurres du monde artificiel de l’argent et de la possession car ils limitent la progression sociale et pensée des humains et en fait des esclaves permanents. Les temps sont durs dans leur émergence,mais nous devons être capable de réagir et je suis confiant dans l’espoir portés par nos capacités internes  et l’humanité en marche.

Merci de votre aimable visite et très bonne journée .A bientôt !

Bonjour à tous ! Devons-nous tout savoir de l’actualité et ses tendances ?

Posté : 30 mai, 2013 @ 6:54 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Universalité | Pas de commentaires »

Personnellement,je crois que nous devons avoir le courage ,la force intellectuelle et morale de regarder ce que nous générons individuellement et collectivement.Individuellement,nous devons regarder vers notre moi intérieur et analyser si les positions sont satisfaisantes et généreuses,bien avant les réactions générées par la protection du nous-même. L’argent,la possession,le paraître sont des fausses positions que l’esprit ne prend pas en compte.

Collectivement,c’est une forme d’adhésion aux dynamiques de nos mouvements pensés dans un tous ensemble. Ce qui est assemblé collectivement doit être fertilisé d’idées nobles et  bienveillantes. Tous manquements sur ces bases dégradent sérieusement la construction.Bref, il n’est pas facile d’être et seulement exister à la face des collectivités.Les médias reproduisent l’information sur les comportements dégradants et les faits collectifs méritoires. Malheureusement,les tableaux nous parvenant sont trop souvent emprunts de noirceur.

Il n’y aurait qu’un sens et une  voie unique à notre vécu et construction. Donc, en fonction des possibilités d’ouverture de nombreuses voies restent sans objet. devons être satisfaits de la vie du moment présent et savoir se retirer quand la pression de la pensée devient despotique .Nous devons savoir préserver nos valeurs intimes .Le but n’est pas de s’échapper de ses devoirs ,mais de laisser l’autre et les autres s’exprimer et être eux-mêmes. En fonction de ce comportement ,nous sommes respectueux. Cela ne veut pas dire être inefficace dans les potentialités courantes car celui qui sait doser son jeu relationnel et laisser l’autre s’exprimer dans sa plénitude est dans une noblesse forte et généreuse .

Si cela paraît sacrifice évolué ,le geste rejoint la sagesse et l’amour pour son prochain. Savoir laisser et reconnaître le droit à l’expression de son prochain est une chose des plus importantes,mais souvent incomprise en un monde toujours pressé de passer à l’action. L’esprit et le cœur acceptent ces positionnements .Mais, comme toutes les actualités ne connaîtront pas de répits,il faut sans cesse comprendre les actions nouvelles et défricher leurs conséquences immédiates et futurs.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Dynamique des sociétés humaines…

Posté : 23 mai, 2013 @ 8:37 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Très longtemps, nous avons cru que tout était statique et immuable.Nous n’envisagions pas autre chose que la dépendance sans pouvoir introduire un avis,une demande ,un souhait,un vœu. Bref, sous le joug de personnes s’étant évaluées dans la grande importance ,nous succombions à la fatalité ambiante.

Progressivement, l’homme s’est pris en main après bien des passages obscurs et cruels placés sous le signe de la violence et des affrontements haineux .Les étreintes des pouvoirs mis en place s’effaçaient lentement et enfin on accordait aux gens pauvres et désargentés le droit de vivre décemment. Ce n’était et ce n’est que justice car les hommes naissent tous égaux en droits et entre-deux. Tout cela a été très difficile pour se mettre en place,à titre général, tout autour du globe.Au premier abord,quand on observe les sociétés construites,on entre dans une forme d’interrogation qui s’affiche sur un système paraissant incohérent et qui atteint un fonctionnel malgré lui. Et ,c’est bien cela le mystère,car malgré toutes les parties entachées d’incompréhensions ou d’excès ,nous définissons un avancement .Il n’est pas forcément de grande qualité ,mais il contient des éléments essentiels parfois profonds et enfouis.

Nous approchons des dix milliards d’âmes sur cette belle et forte planète .Les possibilités maximums d’accueil sont encore au-delà ,si nous prenons conscience des fonctionnements intimes planétaires. Tout est en équilibre ou e déséquilibre,car toutes les espèces sur Terre s’établissent sur les écosystèmes et y exploitent toutes les matières présentes.Sauf que les limites de notre extension sont fixées par nos équilibres avec notre planète,en ses capacités fonctionnelles et nourricières dans l’accueil de ses enfants. Quand nous parlons des autres espèces,nous disons qu’elles doivent rester en des limites respectueuses de leur environnement. Quand il s’agit de notre propre espèce,la rigueur s’évase et nous admettons certains écarts destructeurs ,aux limites de la survie.Que personne ne s’y trompe,tout devient mathématique et les relations impacts de chaque espèce s’oriente toujours au terme de leur implantation dans l’hégémonie de la conquérante.

Par contre,il faut reconnaître les valeurs particulières attachées  aux forces naturelles et à la Création Sacrée. Nous occultons ces éléments pour ne pas contrarier nos propres intérêts A savoir :
 - Chez l’oiseau en bout de chaîne,c’est-à-dire le rapace,quand la nourriture se fait plus rare,ses œufs deviennent stériles et ainsi la reproduction stagne et diminue dans l’impact futur. En résumé,c’est l’adaptation de la vie aux éléments disponibles. C’est aussi le raisonnement de ceux qui sont très près des végétaux supérieurs,quand dans leurs jeunes âges,ils sont fragiles et sujet à destructions. Le support de d’accueil de la vie  végétale,aquatique,etc.. dans sa fonction de berceau avant et en  priorité sur l’animé.
Ceci ne sous entend pas que chaque espèce contienne sa propre sauvegarde comme le montre la parthénogenèse dans la Nature. Les limites fixées à l’homme sont celle de la conscience et de la connaissance objective et intime de son milieu dans le fonctionnel pérenne ,en étant attaché à ne pas dépasser les actes qui ménagent le renouvellement ou la régénération des ressources par le biais des forces dynamiques naturelles. C’est pour cela que nous devons ,avec grande réflexion et sagesse,savoir modérer certaines applications philosophiques   nées du progrès technologique  permettant au nom d’amplifier les productions enrichissement de faire un tri spécialisé dans l’efficacité naturelle.

La Terre globalement est un joyau fonctionnel sur ces points et elle permet à qui l’observe,la respecte,de voirse renouveler la ressource. Mais ,ceci à une obligation : savoir et connaître le temps de synchronisation adapté dans la biologie développée. Vivre sur la base des sociétés ne recherchant que l’exploitation intensive et l’enrichissement sont nuisibles à tous les équilibres et nient l’existence raisonnée et sage de la conscience même.Nous venons de la voir,plus l’homme ses sociétés,ses communautés de vie et plus il doit adhérer à la compréhension du milieu qui l’accueille.

Avec son progrès galopant ayant défini des paramètres d’enrichissement à chaque génération,nous nous heurtons à la surexploitation des terres,des mers,des océans  et à la destruction modificatrice des éléments fertiles qui soutiennent la vie et ses composantes.
L’homme entreprenant et fuyant parfois réalité a bifurqué en créant la cité ou la ville. Il a muté en devenant un citadin et en laissant ce qui lui semble problème et futilité à la porte ou entrée de ses cités. En faisant cela,il s’est créé son propre univers souvent appauvri et profiteur où s’entassent pèle mèle toutes les qualités et tous les défaut portés par ce que nous sommes.Désormais, nous commençons à visionner dans nos Esprits les capacités qui sont en nous,mais aussi autour de nous pour le bien partagé de tous et même si cela va vers quinze milliards d’âmes.

Ainsi, l’homme peut démontrer ses capacités de conscience et les fertiliser vers ses semblables,car il me semble que c’était un des buts premiers : s’aimer et partager au-delà de toutes nos différences.Sans vouloir mettre des nuages annonciateurs de mauvais temps,il faudra pour certaines sociétés juguler leur sens du paraître placer bien avant celui de partager.

D’autres points seront développés ici dans ce blog sur le même sujet. Merci de votre aimable visite et très bonne journée à vous !

Les équilibres de la vie …

Posté : 17 mai, 2013 @ 6:42 dans communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Universalité | Pas de commentaires »

Établir un monde où chacun se sentirait à l’aise,dans une forme de bonheur acquis,et où tous les équilibres de la vie seraient réalisés vers l’obtention d’un état heureux. Rechercher son propre bonheur parmi tant de personnes qui ne trouvent pas ,paraît de l’égoïsme. La réalité ,c’est qu’il nous faut le créer et l’offrir aux autres pour que la construction soit superbe. Mais, le bonheur des uns ,n’est pas celui des autres et vice-versa.

Ce n’est pas un secret,mais ce sont nos constructions sur le fil du temps qui nous donnent joie et bonheur d’exister et d’être ensemble. Le bonheur est fait de touts petits paramètres simples et discrets qui mis bout à bout créent la situation propice.

Le bonheur n’est pas dans la possession,l’argent,l’or et toutes les valeurs matérielles. Il est interne à notre personne et s’extériorise dans la transmission discrète .Malheureusement,nous sommes loin d’être sur la voie conduisant à ce bonheur rempli de joies et de bien être.

Nous faisons tout pour réduire les  possibilités d’accès car par nature ,l’humain n’aime pas voir son semblable plus heureux. Alors, les hommes ont inventé les contraintes afin d’établir un statu quo qui ménage leurs sentiments et ressentis. La société qui nous accueille à notre arrivée sur la planète,nous tend mollement un fragment de bonheur, parce que les mondes heureux ne sont pas de son  choix.

Peu de choses peuvent faire et donner un bonheur. La première se trouve dans la simplicité d’être et sa faculté à construire une vie aussi simple que possible. mais au nom du bonheur varié ,chacun lui ouvre sa porte en des formes différentes.

Pour moi, c’est déjà vu,la pensée artificielle ne donnera pas le bonheur ,mais accentuera les différences présentes. On ne peut trouver cet état que dans la pensée vraie ou réelle dans le temps dit présent. Le monde virtuel peut promettre,mais il ne signifie pas qu’il le possède également. Je dirai même qu’il y a danger de mélanger les formules du réel et de l’abstrait dit virtuel. C’est par le biais de notre réalité exprimée que nous progressons et mettons tous les atouts avec nous,pour  être heureux.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à Toutes et à Tous ! Comment allons-nous ?

Posté : 9 avril, 2013 @ 8:30 dans actualité générale, argent et considération, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »

Dans cette interrogation se place une importante question, en nous regardant au fond des yeux. Nous ne pouvons pas dire que nous allons bien et on ne peut dire vraiment que nous allions mal. Simplement nous nous sommes placés en situation d’échec sur un essentiel: le maintien de nos libertés dans le respect de tous ! Nous avons atteint des zones pensées et comportementales dangereuses pour l’Homme et son Ame, son Esprit par le biais adoratif et vénéré de l’argent comme seul exutoire des pensées et comportements.

Je ne condamne pas car je vous aime et je suis comme vous ,je vibre sous l’effet des ondes positives et négatives. Simplement, sur ma route ,j’ai essayé d’élimer le négatif. La voie est longue, pentue et l’on y va qu’avec ses jambes et son gros sac à dos, semblable à une randonnée en moyenne et haute Montagne. A partir d’un certain niveau, il nous faut un Guide car l’Esprit qui arrive est fort , mais vif et adroit, voire aguerri au jugement  et il nous soulève. Alors, je me retourne car nous ne grimpons pas au même rythme et que vois-je? D’autres marcheurs en train de prendre un autre sentier ,loin des certitudes de l’âme et de l’Esprit , mais dans une facilité plus confortable dans l’effort.

Ce que je vous indique ici, c’est-ce que nous faisons et comment nous nous comportons. Voulons-nous donner le meilleur de nous à nos enfants, nos petits-enfants,  et toute nos descendances jusqu’à des temps encore dans les limbes ,voire plus ?Je ne le pense pas car nos Esprits s’échauffent, fatigués se rebellent et veulent voir une Terre promise. Pas celle unique des richesses contenues dans les sols (or, argent, cobalt etc..),mais celles du Cœur et de l’Ame. Les deux unis nous le demande et nous répètent inlassablement qu’ils nous aiment dans une présence totale et infinie.

Toute violence est bannie ,sauf celle de la variation des mots ,mais sans le Verbe qui arrache et nous renverse. Avec le Verbe des temps unis, celui qui mélange le passé ,le présent et dessine le futur, notre futur par le biais du quanta qu’il nous faut avec délicatesse et respect introduire. Ce verbe patient, serein, paisible, sous la Voûte des Cieux, s’écrit pour nous : AIMER !

Certains hommes se sont égarés et nous allons les attendre. Ils pensaient ,avec leur Moi intime et leur âme inquiète dans la recherche d’un éveil, qu’il s’agissait d’en profiter comme dans un eldorado à consommer. Il faut poser notre Sac à dos , s’asseoir sur un rocher et déjà dans cette ascension je devine la lumière comme une zone de « Pré-bois » avant d’arriver vers les sommets. Il nous faut reprendre des forces, de la confiance, de l’espérance  et les « Chaumes superbes nous attendent ».Il y sera encore bien tentant de s’y blottir sous les arbres pleins de vigueur et d’énergie, habitués  à lutter pour y installer leur Vie. Nous nous émerveillerons de cette beauté et opiniâtreté de la vie car ce sont aussi nos frères.

La discussion devient âpre ,resserrée ,usante et comme le dit le poète-philosophe elle devient un affront ,un effrontément entre tous ! Car le monde doit réglé son pas sur celui du plus jeune en éveil ,car lui sait où se trouve  l’essentiel qui ne l’a pas quitté. Il nous parle de Liberté pour tous ,de Démocratie éveillée et sûre ,de Fraternité, de Solidarité ,d’Amour et de Bonté . Parle encore petit et il nous dit que la Démocratie  est une belle, une gracieuse jeune  fille et qu’à genou, nous devons l’implorer, la prier et la respecter. Il ajoute , adaptez vos mots et vos comportements  et à vos Espérances car avec l’Amour non contenus vous allez rencontrer leur union à partager.

Je sors de mon grand sac à dos, ma gourde remplie d’eau fraîche et lui tend en lui disant : - »Désormais ce sera toi qui sera notre guide et nous marcherons dans tes pas sûrs et sereins. Paisibles n’ayant plus peur de nous égarer. Tu veux que nous réglions la valeur de nos mots sans tomber dans les excès ,mais dans un regard portant l’Amour et sa délivrance Bien Aimée.

Assis , la tête entre mes mains, sur mon rocher ,j’y vois des mots libres, mais aussi deux plus forts que tout scelle : notre Fraternité qui s’avance dans une chaleur immense et pérenne.
La pose va bientôt se terminer ,mais la marche va se poursuivre car comme le disait un regretté chanteur que j’adore écouter dans ses paroles mélodieuses : «  Il est encore loin ton chemin Papa ? »

Merci pour votre visite de mon article qu’il importe d’imager et de penser pour connaître la randonnée et la vivre plus intensément. Bonne journée et à très bientôt…

Bonjour à Toutes et à Tous ! JESUS et ses Ancêtres…

Posté : 28 mars, 2013 @ 9:00 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

Jésus CHRIST est lui-même Fils et PÈRE et représentant UNIQUE de L’HUMANITE AU CIEL. Nous connaissons moins ses Ancêtres terrestres.

Dans cette lignée, ses Grands Parents terrestres sont : ANNE ou SAINTE ANNE,VIERGE des CIEUX, la plus SAINTE de la TERRE avecsa bienveillance sur la Mer, les océans et l’eau sur Terre .Elle est Patronne des Gens de Mer, pêcheurs, navigateur, amoureux de ces éléments et espaces sans cesse en grande dynamique.

SAINTE-ANNE a son Sanctuaire ,en Bretagne , à SAINT-ANNE D’AURAY, lieu où la Basilique  est vivante dans les Esprits. C’est un lieu de Bretagne où elle aurait vécu et fait des apparitions. Dans la vie Terrestre son Mari se nomme JOACHIM.
Sainte MARIE ou Marie est leur Fille terrestre Bien Aimée qui a enfanté  du PÈRE CELESTE ,par la voie de l’ESPRIT SAINT ,JESUS.

JESUS est né en Palestine , à BETHLEHEM, ou en traduction du premier alphabet que nous avons vu  ces jours derniers, BETH-LEHEM où Joseph avait pris Marie et Jesus sous sa bienveillante gratitude .Il est un SAINT. Dans sa vie Terrestre, il était un Charpentier  et il travaillait le bois dans son atelier comme un menuisier .D’ailleurs ,il est le patron des professions qui travaillent le bois avec noblesse et le mettent en valeurs contemplatives. JESUS est devenu par la vie, avant d’entrer sur la grande scène des hommes, un charpentier et menuisier au côté de Joseph.

JESUS connaît donc le bois et sa vie, ses origines les végétaux. Il veille à nous donner le pain quotidien car dans sa grande MISSION CHRISTIQUE ,il a multiplié les poissons et les pains pour nous nourrir en faisant des grands miracles et des guérisons spectaculaires  C’st à dire ce qui nous est impossible à réaliser pour l’homme même.

Il a su joindre avec le Cercle de la vie et ses plus grandes possibilités de son AME toutes les faces du Monde Terrestre et sa grande Connaissance de tous les temps ,nous font dire qu’il est le fils de l’homme, mais par son AME ETERNEL , le FILS ET PÈRE Aux CIEUX. Il est semblable AU PÈRE,NOTRE PÈRE CELESTE et Miséricordieux, Créateur du CIEL et de la TERRE.

Il a été conçu par le SAINT-ESPRIT comme chacun le sait et l’Annonciation ou annonce faîte à MARIE  a été faîte par l’Archange GABRIEL, auprès de DIEU et PÈRE TRES HAUT DES CIEUX. De ce que nous en savons ,son corps terrestre et physique a été semblable au nôtre par une durée de neuf mois. Son AME venue des plus hauts et lointains des Cieux était avec le PÈRE CREATEUR. En s’éveillant sur TERRE avec MARIE, elle était intact après avoir traversé l’UNIVERS ,car il dit que certaines font un long voyage pour venir ici bas prendre corps par le lien du grand AMOUR DIVIN. Il a traversé le GRAND FLEUVE QUI EFFACE les souvenirs antérieurs à la prise du corps physque sans subir la mise sous séquestre de son instruction innée venue du PÈRE des CIEUX.

A tous ceux qui n’ont pas de croyance et qui sont continuellement dans les railleries et moqueries de ces MONDES, permettez moi de vous expliquer une chose, u élément dit del a Nature, qui est la CREATION nous accopagnat chaque jour, chaque heure, chaque seconde et à chaque repas, etc …En France, nous avons  un homme, un chercheur sur la vie profonde, certainement le plus grand qui résidait en région Ile de France et était également un métaphysicien ,penseur,philosophe et écrivain.

Il s’agit de Jean ROSTAND, décédé en août 1977 et qui a toujours rechercher comment la Nature pouvait concevoir hors de toute fécondation attachée aux  deux genres. Nous nommons cela la PARTHENOGENESE. Les textes qu’il nous écrit sont  sublime du questionnement sur la Vie et son ouvrage : «  La Genèse de la Vie » est d’un abord puissant de celle-ci. Nous l’avons appelé le solitaire de Ville d’Avray .Ceux qui le connaissaient disent qu’il était un Homme Charmant et il était Fils de Edmond ROSTAND et de Rosmonde ROSTAND, Ecrivains  qui glorifient les Roses ,la fleur avec Ronsard, quelques siècles plus tôt. La Nature ,avec l’aide de DIEU peut réaliser ce miracle par le biais de cette parthénogenèse.

Faire Naître à partir du genre féminin ,en fécondant une descendance à ‘espèce ,cela après que celle-ci souffrent et je pense qu’il s’agit d’une sauvegarde de la CREATION pour certaines espèces dans la vie animée  sur TERRE. Cette sauvegarde est portée uniquement par le genre Féminin. Il faut donc réviser notre Science car DIEU peut  intervenir en tous lieux, toutes périodes par ce biais déjà en place naturellement.

Votre serviteur et Ami, a essayé de comprendre le processus et pour cela; j’ai  regarder l’Ornithorynque Ancêtre et Mascotte du contient Australien. Il semble être un ancêtre de certains oiseaux et il avait l’allure d’un canard aux quatre pattes palmées, possédant des griffes de défenses rétractible et portant un venin paralysant. Il est une CREATION AQUATQUE. Il était à la fois l’ancêtre des Anatidès et peut être d’autres oiseaux et de mammifères sur Terre.

Sans posséder de genre masculin  ou féminin, il pondait spontanément des œufs et allaitait ses petits avec ses mamelles.Il n’y avait aucune fécondation connue. Il est également la première ligne et la branche de séparation des oiseaux et des mammifères. Les Anatidés qui ont hérité de ses moyens de communication sophistiqués par l’usage de l’ultra son émis par des cellules électro-sensorielles en milliers sur le pourtour de son bec.

La relation avec DIEU et JESUS , MARIE et ANNE ,JOSEPH et JOACHIM existe par la BEAUTE ET GRACE CREATIVE ,mais nous devons savoir qu’à notre hauteur ce sont des éléments puissants de signification et symboles sont parmi nous .

Merci de votre aimable visite et compréhension, demain je vais esayer de vous expliquer une autre chose de nos vies : le Sceau du Roi Salomon , ayant écrit dans le premier Testament. A bientôt !

Bonjour à Tous ! Les premiers pas du Monde,de la substance et de l’âme…

Posté : 26 mars, 2013 @ 7:37 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Physique et astro-physique, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Universalité, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »

Trois à quatre cents ans avant Socrate et Platon apparut un philosophe. Un des premiers penseurs du monde qui donna sa vision de ce que nous sommes.Il se nomme PORPHYRE et il a défini un traité intitulé «  Tsagôgé ».
Il nous dit que nous sommes identique à l’arbre et que notre nom est substance ,la substance universelle. Le langage écrit n’était que balbutiements.il était celui des arbres avec leurs essences avec lesquels nous sommes frères et sœurs de par la substance. Puis, vient le Corps et son image classé dans une forme hiérarchisée définissant en dessous de :
- le corps animé,
-le corps animal, animal raisonnable (Dieux (a l’époque pluriels, et démons)
-L’espèce humaine eten dessous d’elle, il n’existerait que des corps très singuliers. Voici décrits les premiers éveils pensées des âmes et de la valeur accordée en fonction des arbres. Al’époque,il existait un alphabet balbutiant retrouvé en deux pays , «  L’Irlande et la Gaule » Voici ainsi traduit ces valeurs définissant un ancien calendrier fixant les solstices et équinoxes en relations avec la Nature et les essences présentes. Il s’agit de :
«  Beth-Luis-Nion » ce qui nous donne,
    Bouleau, sorbier, frêne » ,mais il ya une dominance signifiant «  Bouleau et Olivier » ce dernier est toujours présent et signifie l’arbre des Dieux. Le bouleau ,lui est la transition de deux règne entre les résineux du primaire et les feuillus.sa sève possède de la résine en petite quantité accréditant ce chainon évolutif végétal.

Donc , les Grecs des années plus tard , dans l’évolution humaine , Socrate et son élève Platon s’intéressent au traité et ce dernier philosophe écrit  la «  Pousse Céleste » ,comparant l’âme humaine à une pousse venant du ciel, mais étant du ciel par sa substance même. C’est un très grand texte, voire unique au Monde, qui a précédé  de plusieurs siècles  Jésus et son règne dans sa mission divine. Il faut relier l’ensemble pour bien comprendre les valeurs de ce que nous sommes. En tout cas, tout se relie par cette dynamique sur le temps et chronologiquement il faut savoir que Platon était donc Grec, un des plus brillant philosophe de monde dans la pensée. Qu’il est celui qui a décrit et donner aux humains la République et la Démocratie.
Dans la «  Pousse Céleste » il nous dit clairement :

- L’âme qui domine en nous ,voici ce qu’il faut en penser. Dieu en a fait Don à chacun de nous comme d’une sorte de démon.
Nous affirmons en toute Vérité que cette âme là ,demeure dans la partie supérieure de notre corps et qu’elle nous élève au dessus de la Terre en raison de sa parenté avec le Ciel . Car nous sommes une somme Céleste et non terrestre. C’est du côté de l’âme !Les soins a donner sont les mêmes pour Tous. Procurer à chaque partie de l’âme les aliments et les mouvements qui lui sont propres. Les mouvements qui sont apparentés à notre partie Divine ,ce sont les pensées du tout et de ses révolutions circulaires .Ce sont celles que chacun doit suivre.

«  Les révolutions concernant le devenir qui ont lieu dans notre tête et qui ont été dérangées à notre naissance doivent être approfondies de l’harmonie et des révolutions du TOUT. Celui qui contemple sera rendu semblable à ce qu’il contemple en accord avec la Nature originelle. Grâce à cette assimilation ,il atteindra pour le présent , et pour l’avenir la fin suprême de la meilleure Vie que les Dieux ont proposé aux hommes.

Quand un homme s’est laissé aller aux appétits et aux ambitions et s’y consacre tous es efforts, toutes ses pensées deviennent nécessairement mortelles, autant que cela peut se faire, puisqu’il a développé la partie Mortelle de l’âme.

Au contraire, celui qui s’est consacré à l’Amour du savoir et des pensées vraies et qui a surtout mis en œuvre son âme en pensant aux choses immortelles et divines, doit sans doute nécessairement s’il a touché la Vérité, jouir entièrement de l’Immortalité ,dans la mesure du moins, où la Nature humaine peut y participer.

Comme il ne cesse de cultiver son élément Divin et de maintenir en bonne santé son « démon » qui habite en lui,il ne peut qu’être supérieurement heureux.
Grâce à sa part Céleste , l’âme doit s’attacher aux mouvements circulaires des Etoiles et des Planètes. Qui contemple ce qui est Parfait et Immortel, s’en nourrit, devient lui-même parfait et immortel. Il accomplit la vie humaine. Il est Bienheureux !

Textes extraits de l’ouvrage de Benoît Desombres «  la Sagesse des arbres » Calman Lévy 2001.
Platon la Pousse Céleste et Porphyre le traité Tsagogé.
Avec une totale modestie et humilité, votre serviteur : Norbert Delaire avec témoignage de l’existence des âmes et de l’incarnation :
« Nous sommes les Racines du Ciel «  2008 ,Editions des deux Encres – Collection Sagesse et Lumière.
Merci de votre aimable visite et bonne méditation en n’oubliant pas que des milliers d’années séparent ces données de nous .A bientôt si le Cœur vous parle et si mes Extraits du « Trésor des Humbles »de Maurice Maeterlinck vous ont plus, notamment la Bonté et la Sagesse.

12345...10
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...