Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Archive pour la catégorie 'nos inventions et ingéniosités'

Bonjour à toutes et à tous ! Pessimisme et régressions…

Posté : 14 juillet, 2013 @ 7:29 dans actualité générale, communications, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Dans nos formations et constructions de sociétés,nous développons une culture attachée au pessimisme,car emprunte d’un cycle de fermeture de protection et ensuite de régressions dans les idées en capacité innovantes qui sont repoussées. Et j’en passe de ces comportements rendant une société peu évolutive et manquant son challenge.

A titre d’exemple,nous prendrons la voiture,le camion,enfin tout ce qui roule et possède un moteur à explosion Nous arrivons à la saturations des engins sur les voies et il va falloir trouver une solution autre que la répression active.

La roue ancestrale nous a rendu de très grands services,mais désormais,il faut évoluer techniquement avec d’autres méthodes faisant appel aux technicités différentes et de stabilisation aérienne de basse altitude,tel le coussin d’air. Du coup, nous diminuerions des facteurs de limitation important: le nombre d’accidents,la fiabilité du transport en cette partie,l’impact sur l’environnement car la nature reprendrait ses droits sur des espaces aménagés,des routes recouvertes d’asphaltes et des parkings.

Si nous n’innovons pas maintenant,en créant des prototypes et les essais,nous aurons des difficultés à passer le cap de la roue .Il n’y a pas de mal à innover ,car toutes les civilisations sont placées sur les mêmes bases. Évoluer sous la pression des expressions humaines est une grande nécessité incontournable. Le plus triste et redouté se trouve dans la confiscation expressive des êtres Les systèmes en place ne s’en privent guère et nous avons une sorte d’appréhension sur un développement innovant .Ce qui est nouveau en technologie et permet des améliorations sensibles,bienvenues dans une société stagnante doit être pris en considération . En ces matières,tout ne se définira pas uniquement par les personnes ayant des diplômes et chargées de trouver les évolutions adéquates au sein des grandes écoles.

Il y a ce que nous ressentons constamment avec l’esprit et qui nous propose telle ou telle évolution sur une matière. Il n’y a rien de bizarre à ce jeu car nos fonctionnements intimes de la pensée sont plus forts que toutes les technicités réunies.

Je vous ai mentionné un exemple comme le transport par la roue,mais d’autres sujets évoluent et parfois saturent,méritant notre attention constante .Pour changer les données,les civilisations âgées sont frileuses et de nombreux verrouillages mis en place jouent le rôle de protection absolu. C’est cela la nature humaine et personnes ne peut lutter contre l’esprit de négation et celui de routine et stagnation .Cela ne veut pas dire tout changer,mais admettre que d’autres voies possibles existent afin de sauvegarder l’avenir et l’évolution au sein de nos sociétés.Personne ne dit de revenir aux temps préhistoriques .Il faut faire attention aux raisonnements fermés qui préfèrent laisser tout périr que de modifier.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Avant de se jeter à l’eau !

Posté : 25 juin, 2013 @ 7:45 dans actualité générale, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Je vais,ici,vous parler de la pensée artificielle au grand développement,comme si elle devenait notre cerveau à tous .Dans quelques décennies ,le cerveau humain sera sous anesthésie générale de cette forme de pensée mécanique.On peut comprendre les services que cela nous rend,mais il y a un mais ,celui d’introduire des éléments qui confisquent le libre arbitre des hommes. En condamnant cette liberté essentielle qui équilibre le Monde,nous régressons et d’homme respectée,digne,rempli d’espérance et des capacités nouvelles,innovantes positives constructives et variées,artistiques tendues vers la beauté,nous allons devenir des peuples mécaniques enfermés à tout jamais dans une prison.

Eh oui ! Je ne suis pas un fervent adepte en toutes directions du net et de l’ordi compagnon .J’emets des réserves importantes avant que ne soit convertie toute la jeunesse planétaire .Rien à faire,comme pour le reste,aucun débat et nous fonçons sans réflexions nécessaires .Tout cela est du genre : « Je passe à l’action matérielle et physique et je réfléchis après ! ».Les résultats dans la progression se trouvent dans les formes dictatures que cela va développer. si de prime abord,c’est un formidable outil de communication,l’arrière plan y est moins Si la méfiance n’éxiste pas,nous tombons dans les pièges du règne facile de la malhonnêteté sous beaucoup de  formes et notamment l’escroquerie anonyme .Pas très grave,l’honnêteté nous n’en voulons plus et c’est ringard ?

Oui, mais les acteurs d’un monde peu évolué gravitent dans l’ombre quand on s’aperçoit Que l’on s’est fait avoir,c’est trop tard ! La perversité y règne en maître et des personnes aux mentalités douteuses,vicieuses se réjouissent car les valeurs qui les bridaient disparaissent une à une. Même l’amour,le grand y est présent et là sûr vous allez trouver votre âme sœur. On ne s’occupe pas si vous êtes marié,fidèle,âgé,on vous envoie sans relache la publicité et tous ses adhérents demandeurs. Ainsi, le business marche. Tout devient business et l’argent devient le ‘dieu’ actif. D’ailleurs, sur la toile,nous pouvons entrer en contact avec toutes les philosophies et religions en des Mondes que nous croyons perdus à tout jamais.

Ne rêvons pas, la vérité est plus difficile, il s’agit comme il a été dit dans les prophéties de groupes ou personnes se faisant passer pour. Comment identifier  in fine ce qui est derrière l’écran? Il y a un monde de la matière auquel nous appartenons et celui du virtuel sans attache et dépendances matérielles.

Entre-deux,il y a des océans,des cieux,des temps. Sinon, si le virtuel était près de notre monde physique ,nos ancêtres par l’esprit et l’âme pourraient revenir par le passage ouvert entre les dimensions. Oui, mais « l’ordi » n’est pas dans les capacités pensées de relever toute chose,les temps,la vie dans son évolution et le sort de tous les hommes depuis les débuts existants. Faisons attention de ne pas nous égarer avec ces bouleversements car l’ordre des choses pourrait changer et nous verser sur les voies de la folie et de l’esclavage définitif à fond car après tout sera trop tard. Réfléchissons avant de nous engager ,soyons attentifs,pour notre jeunesse car nous introduisons des variantes et nuances conséquentes. Surtout, ne pas mettre tous les œufs dans un même panier comme l’on dit dans le proverbe.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonsoir à toutes et à tous ! Une petite cantate…

Posté : 23 avril, 2013 @ 10:15 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, travail, Universalité, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »


C’est le titre d’une magnifique et profonde chanson interprétée par Barbara.elle nous donne l’image de nos pensées fines,de nos consciences unies,de nos contenus spirituels et de notre regard tendu vers l’Espérance et le Ciel. Dans ce mot Cantate,il y a cantat, cantique et dans ce dernier mot,il y a harmonie vibratoire d’un tout.

Regardons autour de nous et dans ce vibratoire harmonique,si nous ne reconnaissons pas des éléments. Eh oui , il s’agit du chant de l’oiseau et son exact vibration avec l’ensemble.

Je vais ,ici,vous parler de mon expérience avec les oiseaux et plus avant de celle avec les grands cervidés,faons,biches ,cerfs.Cette dernière a été contrariée et apportait beaucoup à une compréhension de la vie dans sa quintessence.
Avec mes Amis anatidés des rivières et des mers ,j’ai du progresser et dans mon prochain ouvrage ,je définirai la cohérence évaluée et comprise. Sachant que celui qui reçoit la leçon et l’accepte humblement dans la joie et l’honneur, c’est moi-même. Je vais vous en donner u à la stabilité n petit aperçu:

Le canard suivant ses différentes branches est issu et descendant d’une très vieille origine que personnellement je pense être l’ornithorynque. Donc de la vie ancestrale,contenant des possibilités infinies.
Il est formé pour communiquer entre congénères,s’orienter par un cerveau contenant les éléments magnétiques dominants et son ralliement à la stabilité géostationnaire de la planète Terre. Ils migrent sans cesse du pôle Nord vers les zones tempérées qui les accueillent par un voyage annuel, aller et retour. Il a ses coutumes,ses repères ancestraux comme-nous. ce que nous appelons « sauvage » est péjoratif car il contient autant d’Amour qu’un homme sans en faire état. On le dit grégaire,mais personne n’a vécu sa vie d’oiseau.
Ils savent interpréter et anticiper dans un proche avenir de quelques heures avant l’apparition de leur temps présent et son vécu total. Avec notre cerveau,nous les humains, ne pouvons guère accéder à cette phase.
Observons plus ! Je leur ai donné ma signature vibrante de mon être physique. ils l’ont prise et l’ont mémorisée. Dans cette reconnaissance totale de ce que je suis,une image, une vibration,un corps,une pensée,une voix,un sifflet. Alors que je m’étais absenté une semaine pour vaquer à mes occupations ,,mes amis ne me voyaient plus. Quand je suis revenu,et en descendant de mon véhicule,sur une petite place adjacente,de leur vitesse atteignant parfois les 200kmh, ils vinrent à ma rencontre,m’entourèrent à tire d’ailes et en quelques secondes se regroupèrent autour de moi, les cous tendus vers le ciel. Après quelques langages disparates et individuelles s’harmonisèrent pour faire entendre,dans une rare beauté,une harmonie d’un chant insoupçonné qui a entièrement pénétré mon âme et jusqu’au cœur car j’en ai pleuré. Mes amis m’aimaient bien au-delà de ce que je représente physiquement.

le message était clair,une chorale humaine ne pouvait aller au-delà .Je les ai humblement remercié et j’ai remarqué qu’ils organisaient une vigilance pour veiller à ma sécurité et la leur, le temps de notre rencontre. Ce dialogue, passionnant et instructeur,je l’ai poussé plus loin grâce à leur amabilité et quand je suis assis au milieu d’eux l’un deux vient me regarder droit dans les yeux. Et il traversait toutes chose tellement il était pénétrant. Ce regard est de ceux qui aime et dit : « Ne t’en vas pas ! » Plus loin ,il y a la compassion contenue,non pas la nôtre,mais la leur et je l’ai rencontrée.Tous les oiseaux sont ainsi et ce langage Universel existe simplement mais surement. Quand les mamans viennent fières avec leurs petits justes éclos et que ces jeunes oisillons s’installent en rond autour de mon sac à dos,personne ici-bas me donne une réponse.
Mes Amis l’ont cette réponse et je les aime autant que des âtres humains. ils ne me reconnaissent pas pour un pouvoir,ni pour des richesses artificielles,ni une supériorité en l’humain. Ils regardent profondément le contenu de chacun en son Amour. Chaque chose à son règne et nous nous en acquittons au mieux en aimant. L’idée d’exploiter,de diviser,de régner,de réduire,d’offenser,de mépriser,d’insulter,de ne pas respecter doit être abandonnée Parce qu’il faut regarder autrement qu’avec nos yeux !
Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à Tous ! Le progrès …

Posté : 22 mars, 2013 @ 9:34 dans actualité générale, communications, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Physique et astro-physique, science-fiction, Universalité | Pas de commentaires »

« Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé «  Ernest Renan.
Dans ce blog même, il y a quelques mois,  je vous ai donné ma vision d’une société qui arrive sur un buttoir et le heurte. Je vous ai indiqué des solutions en matière d’aller et venir et de transports dans l’innovation. Je pense toujours que nous allons quitter la roue par nécessité car l’ambiance y devient celle d’un enfer. Le nombre de véhicule est en augmentation constante et e mélange sans discernement de tout ce qui roule pose problème et accroit les risque d’accidents mortels. Nous sommes dans la saturation et à la  fin d’une technicité.

La répression est suractivée et le conducteur est nommé de « Criminel en puissance ». Le droit l’emporte sur la raison et les légions  se dressent en possédant argent, ingéniosité dans leur esprit allié à celui de l’intelligence artificielle à son service. Le résultat n’améliore rien et devient affreux ,voire nauséabond dans l’esprit aidé de l’argent roi, souverain et sauveur ? L’homme à la base sera désormais    et pour une éternité un délinquant ,un moindre que rien, un être que d’autres proclament  inférieur et sans juste pensée.

Ceux qui confortent cette philosophie sont dans l’erreur, car ils se nomment dans une partie supérieur pensée et excitent dans l’avenir..Je dirai ici sans détour les mots suivants : - » Quand le chien possède un os ,au tout début, il   remercie  son maître de lui avoir donné et ensuite il devient féroce si on s’approche de lui car il s’est identifié au Maître. » Une majorité de citoyen est atterrée de voire comment nous évoluons  avec ce sujet ô combien important pour nous tous car il est notre liberté d’aller et venir ,d’échanger ,de communiquer, de s’aimer ! »

Dans mes écrits, j’ai rédigé un pamphlet philosophique intitulé le trappeur où j’y explique et dénonce cette volonté de faire passer la pensée machine au dessus  des niveau humains, pour les brimer et les frustrer. La roue glorieusement  et adroitement adaptée pour tous   ses services rendus .Elle existe depuis des lustres et elle est en train de s’écarter pour laisser passer une autre voie qui va lui succéder. En nous comportant uniquement dans la répression pour faire peur et craindre en l’autorité constituée et agissante et dit avec une foi qui n’existe pas en le regard sur l’homme, l’avenir se trouve condamner avant de naître.il faut libérer l’homme de sa tentacule des extrême qui le menace et l’assaille. Comme je l’ai déjà indiqué dans ce blog et dans mes échanges en sociétés ,ne pas avoir de regard généreux et noble Envers l’autre  nous condamne.

Mon espérance est grande  dans l’avenir, et l’espoir dans nos sociétés humaines hors du chaos, de l’autorité unique dominante et confiscatoire, sans idée d’un  partage  et une lueur dans cette configuration. Mon esprit réagi fortement à cette philosophie unique utilisant une fin du monde avec son progrès.

J’ai donc émis l’idée que nous créerions une autre voie pour nous   déplacer,tout d’abord dans l’individuel et ensuite dans le collectif.Il va s’agir de quitter la roue pour entrer sur les routes aériennes de petites hauteurs guidées et balisées par la pensée artificielle avec engin  individuel sur coussin d’air dont le conducteur aura uniquement à  programmer la destination.Des rayons infra-rouges guideront dans les mesures adaptées et dans la sécurité fonctionnelle.L’homme prendra la commande pour partir et ensuite corriger le trajet et se poser en se dégageant de la voie virtuelle de circulation.Cette invention permettrait d’augmenter la sécurité et la vitesse sécurisée à environ 98 % du trafic et de garder une dignité aux hommes ,de rendre à la nature ses lieux d’expression par la réoccupation de zones bétonnées et d’asphalte. Pour avoir émis une telle idée,j’ai reçu des formes d’insultes représentées par un coup sur la joue droite , bien sûr au figuré. Mais je persiste et tend la gauche. Puis, en quelques années,ce que je pensais de néfaste s’est mis en place et a rendu des personnes  inoffensives et constructives pour la société ,sans moyen d’aller et venir.Alors, pour moi, il s’agit des forces de la République d’apprécier autre chose que l’esprit de brimade et réprimande en l’adaptant. Les camions devront monter sur le train et voyager  ainsi pour toutes les grandes distances. Hors de leur propre autonomie. Ils recevront autorisation de descendre  du train au plus près de leur destination où il reprendront autonomie. Les autocars devront avoir une forme de protection  de valeur collective appliquée pour le tourisme afin de réduire les vitesses et apprécier les découvertes des payasages ,architectures, lieux de cités remarquables , enfin favoriser le regard et sa formation généreuse. Tout le trafic individuel sera versé dans la nouvelle technologie afin de réduire la mortalité en ces matières , car la roue doit être remerciée pour son règne apporté dans le bâti de nos civilisations et s’écarter pour laisser place au support aérien sans entrer dans le fonctionnement des aéronefs.
Avant-hier,alors que je regardais des infos télévisuelle, quelle ne fut pas ma surprise de voir et constater la présence d’un futur immédiat.Des chercheurs Japonnais ,dans l’expérimentation,sont dans la mise au point d’un procéder novateur et unique au monde sous une forme de tube  incluant un train à vitesse encore plus supersonique  en l’intérieur de ce cylindre contenant des  habitacles voyageant à une vitesse de 65OO km/h,avec un confort de voiture . Cet engin pourra permettre de parcourir le monde en peu de temps.Prometteur,innovant et tombé du ciel. Puis les recherches avancent et un véhicule du futur en fonctionnement aérien serait à l’étude et en voie d’achèvement.
Je salue humblement le Japon et sa capacité d’innovation au service de tous car le temps où ma pensée  désirait voir une innovation est arrivé et peut nous donner un avenir généreux,de paix,de sécurité,disons le de stabilité aimante entre nous. Pouvoir échanger dans le monde serait formidable ,mais échanger non plus virtuellement,mais par la chaleur et le contact de la main tendue dans nos corps expressifs et vibrants.L’Europe et l’Asie, seraient en distance éloignés  de moins d’une heure.Ne soyez aucunement surpris car de grandes choses sont devant nous ,mais il faut noblement et généreusement les envisager dans le courage de regarder toutes les réalités en vérité. C’est-ce que fait le peuple Japonnais sans hésitation ,ni peur du futur. Alors, je le dis aux détracteurs et moqueurs  figés,demain dans sa vérité ne sera pas confisqué en faisant son surplace et ses prisons.,mais libéré par nos pensées dans la sagesse et la sérénité généreuse. Ce qui est expérimental va vite se mettre en place par l’application aux réalités présentes d’un ensemble mieux compris.
Merci de votre aimable visite , excellente et bonne journée et à très bientôt.                                                                                                                                                                    

Bonjour à tous ! Une autre forme d’approche de la Nature…

Posté : 20 février, 2013 @ 9:10 dans actualité générale, communications, emploi, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, sciences vibratoires, travail, vie naturelle | Pas de commentaires »

Toutes les ouvertures en ces matières d’élevages des poissons en eaux salées et saumâtres ne sont pas fermées. J’ai vu des articles journalistiques qui traitaient cela par une forme de dérision ,trouvant la Nature et son respect fonctionnel ,bien inférieur à ce que nous articulons. On ne peut regarder ce qui nous entoure comme une forme d’univers extérieur avec une supériorité sur les réalités qui donnent les équilibres de la vie planétaire.

Les élevages de poissons sont connus de l’homme de puis la nuit des temps, probablement, au moment de la domestication des espèces dans évolution des sociétés humaines. On peut en discuter techniquement pendant des lustres car toutes les technicités ont été abordées, soit expérimentalement, soit scientifiquement, soit dans l’adaptation des espèces. Donc, c’est une partie connaissance mémorisée humaine utile dans le sens de nourriture pour les populations. L’élevage traditionnel en enclos de l’espèce avec nourriture intense n’est pas la seule solution.

Certains pays ont fait des expériences de première importance. Il s’agit, après avoir précisément sélectionné les géniteurs de faire reproduire l’espèce. Ainsi, nous développons une masse d’alevins et de jeunes poissons en grande densité. L’étape suivante est la réintroduction dans les eaux territoriales , afin d’augmenter le potentiel naturel. Dans cette technique d’esprit communautaire, pour réussir, il faut maîtriser certains paramètres des équilibres écologiques. Il existe une période dans le jeune âge du poisson, où cela est possible. C’est une façon très positive de développer un potentiel des ressources tout en sachant qu’au sein de la nature , pour obtenir en finalité un poisson, il faut en introduire énormément en correction des facteurs risques mortalités diverses. Pour certaines espèces il faut maintenir et organiser des zones refuges protégées afin de créer une quiétude. Ensuite, il suffira à la pêche artisanale et elle seule, d’effectuer les prélèvements raisonnables.

C’est une technicité concevable seulement en les pays à forte conscience communautaire. Il existe cependant certains risques dus aux épidémies car souvent entre élevages, même courts, avec le potentiel naturel, il existe une différence d’immunité aux maladies. Les élevages introduisent parfois des germes qui déciment immédiatement le potentiel naturel vrai. Ceci est une prudence élémentaire à ne jamais quitter, car la Nature et ce que crée l’homme n’ont pas les mêmes créneaux sanitaires dans les équilibres.

Oui, bien sûr, il y a matière à grande réflexion et nous ne sommes pas sans ressources d’adaptation, mais toujours dans le respect des biologies dynamiques au sein de l’écosystème. Un poisson mangera du phytoplancton ,des jeunes invertébrés, d’autres poissons  fourrages uniquement ,mais pas de matières provenant du carné terrestre. Il serait très sage  que la nourriture apportée dans les élevages et même en complémentarité, soit composée de poissons dits fourrage uniquement. Il doit être crées des élevage produisant uniquement des espèces à cet usage.

Il ne faut pas jouer impérativement ,une fois de plus, à ceux qui vont réinventer le Monde car cela manque singulièrement d’humilité et de sérieux. Je suis sévère avec l’équilibre naturel car la vie entière en dépend pour une grande partie et toute erreurse paie sur des valeur au delà des calculs existants. A savoir qu’il n’y a que la vie et sa compréhension intime, le reste est d’une autre dimension interdite car au nom du  respect entre nous, il  ne doit pas  être introduit l’idée qu’il y en a ceux qui décident de tout ;et les autres qui subissent indéfiniment. Rappelons, en la matière que nous sommes tous unis et qu’en naissant, à la seconde précise,nous sommes tous égaux sur toutes choses. Donc, rien n’est futile dans les actions que nous menons ou développons entre-nous , les bonnes et les mauvaises.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! L’aquaculture et ses règles…

Posté : 18 février, 2013 @ 8:01 dans actualité générale, communications, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

La nécessité de développer les élevages de poissons d’eaux salées ou marins à pris son essor avec celui de posséder une nourriture abondante pour l’humain car la population en forte augmentation en a besoin et pour répondre au renouvellement plus rapide du stock ,si l’on peut parler ainsi.

Les développements des différentes pêches a rendu plus intensifs les recherches des poissons et nous sommes arrivés à prélever des espèces de grandes profondeurs. Ces espèces n’étaient pas auparavant consommées. Notre pêche, dans la partie ouest occidentale étant du domaine de l’artisanat et du petit chalutier, non pas de gros bateaux industriels .face à la dynamique du renouvellement des ressources et afin de connaître précisément les réalités, le pêcheur, jardinier de la mer est le mieux préparé à cette gestion prudente et durable.

Par contre, un autre phénomène détruit le milieu marin ,c’est l’élimination des particules et molécules polluantes que nous produisons abondamment. L’intoxication de l’eau est une grave conséquence qui empêche ou réduit considérablement le développement ressource. Aussi, afin de ménager le potentiel de cette richesse naturelle ,l’homme a établi son aquaculture et il est raisonnable, voire sage, d’y adhérer. Le seul ennui est que dans les élevages ,il faut pourvoir à la nourriture. Scientifiquement, la production est reliée à la masse nourriture donnée. Il s’agit d’une production dite de biomasse où les tonnes aliment produisent X tonnes poisson consommable .

Depuis les civilisations Perses, grecques et Romaines  ,nous savons faire sur les espèces très précises. Le seul handicap est le bon état sanitaire à manipuler pour le milieu élevage avec le renouvellement constant de l’eau adaptée. Ainsi nous maîtrisons l’élevage des poisons attachés à une nourriture dite carnées. Mais , il faut savoir que la chaire des poissons et celle des animaux terrestres  a beaucoup de différences. Carnés, veut dire donner aux poissons des éléments  des produits de transformation d’autres poissons  et non du transformé de l’autre chaire animale. Aujourd’hui, nos raisonnements sont simples et non aboutis avec le fonctionnement naturel car on nourrit avec des granulés de transformation dits carnés animale.

C’est un faux raisonnement car plusieurs questions principales apparaissent et dominent.  La chaire dite animale n’est consommée uniquement et rarement par les grand squales. L’écosystème marin se conforte lui-même et un poisson carnassier mange la même chaire de ses semblables. Le poissons d’élevage n’est pas un « Pyranas d’Amazonie ». D’où mon étonnement avec cette nourriture qui donne au poisson une chaire de croissance différente et en mutation intérieure. Nous nous devons de résoudre ce problème car désormais nous voyons l’irrespect des régimes alimentaires fleurir et les conséquences induites sont redoutables. Il est important de donner aux animaux dans les élevages ,les mêmes éléments que ceux qui sont prélevés dans la nature libre et organisée .

C’est cela le respect planétaire, ordres des vies respectée profondément et compris au sein des écosystèmes. C’est une chose complexe, mais des plus intéressantes ,à conditions que nous soyons humbles devant le merveilleux fonctionnement imbriqué planétaire, digne d’une horloge.

Rien ne sert de maintenir la science et ses vérités révélées  ,si  cela  n’apporte pas à notre connaissance générale une fructification. Nier les évidences issues d’un savoir démontré ne va nulle part. Prudence et sagesse, car ici aussi « l’argent à gogo » n’est pas une finalité.il s’agit de nourrir rapidement toutes les populations ,sans exceptions, avec les moyens qui nous sont donnés, sans altérer les équilibres. Il est probable qu’en attachant pas de conscience à ces fonctionnements précieux et intimes ,nous accordons une largeur supplémentaire au créneau dit de la mort sur celui de la vie par le manque de respect des données transmises par la Nature dynamique elle-même.(A suivre avec les élevages d’eaux saumâtres et douces).

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Nos capacités pour voyager…

Posté : 22 janvier, 2013 @ 9:02 dans actualité générale, communications, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Elles sont multiples et après être passé par les valeurs dites biologiques qui nous accompagnent ,le matérialisme créatif a pris le pas. Nos braves et fidèles ânes, mulets, mules, poneys, chevaux de trait, de selle, de bât, ainsi que nos amis éléphants et chameaux sont relégués au titre de curiosité dans les parcs de visions. C’est une grande misère pour eux et l’humain ne tardera pas à les rejoindre car d’autres s’activent intensément pour être les seuls vers un demain.

Nous avons franchi le pas et maintenant le moteur à explosion nous guide avec quelques variantes. La roue s’est améliorée pour se revêtir de gomme et les chemins ont été recouverts de bitume confortable. Nous avons confectionné moult voitures au point d’en avoir deux au sein des ménages dans le monde. Puis, il y a dans ces catégories et ces mêmes principes, les camions, les avions ,élico. et toutes catégories. Chaque période dans l’histoire humaine a ses  découvertes et son niveau d’invention.

Les pétroles et hydrocarbures sont certainement un sujet qui nous verra aller au bout du moteur à explosion. Ce qui tendra à la fin de la roue ,c’est l’avancée vers une forme « d’aérien » modéré. Nous ne sommes pas mûr encore à l’idée mais dans les limbes du temps, la pensée et l’esprit s’agitent pour nous donner encore plus. Après le plaisir d’un tel fonctionnement, viendra phase des réflexions, des analyses d’un tel système. La fin de l’énergie pétrolière est aussi à la base de ces mutations car dans près d’ un demi-siècle, il n’y en aura plus. La progression dite moderne fait appel à nos propres sciences. Nous aurons des choix à faire pour le futur et la dynamique de nos sociétés humaines équilibrées.

Avec le nombre d’humains sur Terre, en ayant comme souci notre tous ensemble et le partage, tous les systèmes sont perfectibles, mais le respect de la vie qui nous entoure doit être pris en compte dans la priorité. Nous buttons sur les moyens pour respecter la vie géniale et son environnement précieux. Par ailleurs, si n’allons  pas assez vite du côté de l’encadrement cela va se durcir et in fine nous pourrions basculer vers des dictatures ou bien  connaître un désordre indescriptible. La sagesse et la raison doivent l’emporter hors de toute passion. Si nous ne pouvons franchir ce pas et que la mise en place des accompagnements en équilibre pour éviter les dégradations, nous serons coincés au niveau de nos découvertes. La même chose est valable pour l’avion qui a un avenir compté sur ses bases actuelles. Les systèmes moteur devront améliorer leurs performance propreté et surtout maniement lors des manœuvres de décollage et atterrissage, avec une mutation vers le vertical en démarrage et pose.

Il faut absolument que nous fassions ces pas car nous allons nous enfoncer dans des dictatures dont la répression sera hors des sentiments. Rappelons-nous , aucune machine en invention égale et surpasse l’homme. Au-delà des machines pensantes, robots  etc..l’humain doit reprendre  ses propres valeurs. C’est pour lui dans la globalité des partages que sont créés ces merveilles.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! L’homme et les armes…

Posté : 19 janvier, 2013 @ 8:31 dans actualité générale, argent et considération, communications, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sciences politiques et administratives structurelles, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

Au moment où le Président des Etats Unis dépose un projet de loi pour éradiquer la détention d’un trop grand nombre d’armes sur le sol américain ,d’autres pays s’interrogent sur ces présences.Depuis qu’il existe des moyens modernes  perfectionnant les armes de proximité, l’homme a adhéré à un système qui ne repousse pas les armes de poings ainsi que les carabines et les fusils de chasse. Pistolets ,colts ,révolvers circulent en toute impunité de détention  dans le monde. Ces armes sont mises en valeurs dans les salons ou bien accrochées aux murs .Celles de poing sont mises en des tiroirs dissimulées. Ce sont des outils considérés d’intimidation en disant : » attention , humain armé «  Puis, finalement vient l’usage qui renforce la présence avec les missions de protection, de défense, de renfort pour appuyer un renforcement psychologique. Les goûts et les plaisirs arrivent avec la chasse dans toute sa largeur. Puis, le tir formateur peut être le motif du détenteur. Nous voyons avec les conflits guerriers la mise en avant exacerbée de ce gout.En accompagnement ,nous avons la dynamique des armes faîte de publicités diverses en atteignant un public au-delà des usages courants .

Que peut-on faire pour refréner ces amours et passions immodérés; Aux Etats-Unis l’arme se trouve répandue au sein des foyers ,mais la constitution américaine mentionne et légalise la présence . L’acquisition par le particulier ,le groupe ,la société , le peuple entier reste d’actualité. En Europe, nous ne connaissons pas de justification à la possession sauf la déclaration d’achat .Combien de ces engins hyper-dangereux séjournent dans les foyers et sont à la disposition des adultes qui oublient largement l’exemple donné.

Il faut partir d’un grand principe « -Qui sort l’épée, périra par l’épée! ».Il faut profondément méditer sur le sens bannissant ces usages.
Les mondes sans armes sont plus évolués que ceux avec et le principal est de ne pas corrompre la jeunesse avec de telles valeurs. Donc, il s’agit de réprimer l’apologie d’actions néfastes et surtout des publicités où l’image domine et devient suggestive. Cette publicité étant affectée ,il va rester la limitation de la possession. Le commerce est très lucratif; Quand la possession est dans les rôles personnels ou collectifs allant du foyer aux forces armées pour faire la guerre entre nations.La réduction de ces armements sera longue perdurera au sein de notre société structurée. Cette présence côtoie les premiers Commandements : «  Tu ne tueras point ! » En vertu de cette obligation Universelle, l’arme est repoussée. Je pense que l’homme a intérêt de suivre une évolution loin de ces contenus attirant la violence et le crime.

Désirer porter une arme est une philosophie intérieure et personnelle. Elle s’aligne sur une forte autodiscipline et elle échappe à la tentacule criminelle en les extrêmes. Suit un phénomène de la conscience active. Nous le savons, nous ne pourrons pas tout régir par les lois et il y aura toujours une face cachée. La loi fera son effet et œuvre dans les apparences et dans les pensées de la conscience développée. Nous pourrions construire un monde sans armes, ni goûts pour de tels outils . Un autre paramètre existe et il faut bien se rendre compte que nous ne sommes pas tous de même évolution et la Terre reçoit des âmes de différents niveaux et valeurs. Cet étagement des consciences remet sur la table les analyses car les niveaux très peu élevés admettent et souhaitent ces possibilités. Il s’agit donc ,ici, de niveaux conscience et Esprit, lesquels s’affutent avec le temps qui passe.

Intimement, je pense que ce goût perdurera et toutes les armes dangereuses  se relient au niveau pensant de la conscience active. Dans une profonde analyse, nous pouvons dire que tout doit être ordonné, mais l’évolution humaine a besoin d’affronter certains dangers pour évoluer et quitter ses sphères de bases. Il nous faut construire sur le meilleur de nous-mêmes, alors activons notre autodiscipline intérieure et très particulière. Il sera très difficile ,devant les forces attractive de l’argent du pouvoir et la supériorité artificielle de se libérer.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bojour à tous ! Epais brouillard et la corne de brume …

Posté : 13 janvier, 2013 @ 10:14 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale | Pas de commentaires »

L’espérance au cœur ,nous avions mis notre confiance en la douce France. Pour son regard équilibré et serein et pour sa compréhension envers l’homme lui-même. C’était hier, et nous ne nous y retrouvons plus aujourd’hui avec des valeurs enseignées loin de celles qui ont fait notre éducation. Nous sommes tous déboussolés en beaucoup de points essentiels Certaines générations, en prise avec le travail, l’entreprise, ne voient plus que rentabilité, compétitivité, argent maximum  engrange et ceci comme le dernier maillon de la chaîne.L’essentiel des uns ,n’est pas celui des autres. Une grande partie des penseurs, philosophes, écrivains de notre période, ont le profond désir en un monde de Paix. Toutes les violences sont à bannir et le monde doit communiquer normalement, sans affrontements particuliers.

Puis, la conscience faisant son œuvre, nous nous recentrons sur notre environnement planétaire au bonheur de tous dans ses équilibres .Pour que la science  soit la plus audacieuse, et pour qu’elle puisse remettre en cause beaucoup visions communautaires .Cela déclenche du coup ,des désordres sur désordres.En exemple: des changements très précis de formes sociales avec en premier lieu la famille reléguée à deux personnes du même sexe. De fait et par logique, ce modèle ne peut être reproductif et complet. Peu importe le gouvernement entérine et invente le mariage pour tous. D’autres points sont là que je ne développerai pas. Pour agrémenter le tout, l’Etat et son Président ont décidé d’entrer en guerre en Afrique , Mali et Somalie. Tout cela par amitié pour des régimes politiques et contre une guerre larvée des religions. Le mouvement hégémonique est une branche violente de l’Islam . Pour tout bien comprendre ,nous devons posséder des notions d’autrui et des civilisations avec leurs mœurs.

Entre partenaires sociaux, un accord vient d’être trou pour garantir du « boulot » et une indemnisation des chômeurs.Des responsables dans cette négociation  vont au pouvoir car ils disent que cela rendra espoir aux chômeurs  pour le travail et l’indemnisation.Je n’ai pas tout compris dans ce bas monde sur les responsabilités de chacun.En attendant, notre Président de la République ,d’obédience Socialiste ,vient d’entrer en guerre en Afrique sur simple déclaration informative aux citoyens de son pays.Mêmes les chambres des élus n’ont pas débattu de l’opportunité et les risques encourus pour nos soldats. Déjà, plusieurs morts nous informe-t-on .Son prédécesseur avait déjà eu un tel comportement en entrant subitement en guerre par seule information nationale. Je croyais l’idée du comportement socialiste plus tournée vers un respect humain et équilibré du Monde.au point que nos espoirs ’élèvent ,portés vers cette formation politique. Après la guerre,le mariage pour tous ! Les familles normales,unités de base d’une société bien portante mentalement,équilibrée moralement ,se retrouvent tassées dans leur coin sans l’espoir d’une meilleure reconnaissance attendue. La pensée de nos chers gouvernants va directement à ceux qui s’engouffrent dans les brèches que la conscience ne pourra guérir.

En beaucoup de points,le sort en est jeté ! C’est cela le pouvoir mis en place.Peu importe les vibrations du ou des peuples.La démocratie commence à faire ses cartons auprès des dirigeants qui se disaient penser différemment pour un Monde plus juste et qui finirt toujours par les mots et actions péremptoires à l’accent des pouvoirs.Droite-Gauche,chers amis (es) , ne voyez-vous donc rien venir à l’horizon? Rien, plus rien que les forces d’une soumission des individus citoyens car disent-ils ,nous sommes nombreux .
Lors de la prochaine élection , ma voix ira  vers le Roi de France et son mouvement car nous peuple commençons à nous poser de vraies questions ?

Est-il impossible de libérer l’homme des griffes de ses semblables ? Les uns construisent,les autres cassent,d’autres sont contre les démocraties et la liberté des gens heureux . Les discours entendus ciblent les plus défavorisés avec «  Les gens font ci, font ça, y a qu’à interdire,interdire  contenir,brimer,faire payer ! » Mais je dirai que représente le mot gens ,si ce n’est que nous même dans la globalité et l’irrévérence.
Merci de votre aimable visite et à bientôt !                 

                                      

Bonjour à tous ! Le Trône de Crésus…

Posté : 24 novembre, 2012 @ 8:00 dans actualité générale, argent et considération, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sciences politiques et administratives structurelles | Pas de commentaires »

Nous sommes, ici, dans un contre sens de l’histoire et je ne vois aucunement les frémissements d’un changement salutaire. Crésus s’avance et demande son intronisation. Nous n’avions pas pensé à celui-là, ce roi du sonnant et trébuchant qui souhaite vivement et mondialement être reconnu et intronisé. La vénération viendra ensuite ! Il souhaite que depuis les temps premiers ,on lui demande pardon pour les offenses qui lui ont été faîtes. Entendre ne pas reconnaître ses valeurs et ses commandements. Pour avoir donné à l’humanité un sens à ses actions, il insiste sur son désir de posséder des statues d’or et d’argent ,dressées dans tous les pays. Il nous dit que nous devons réduire ou retirer  nos statues de la liberté. Qu’il est un absolu régnant et ceux qui n’ont rien, c’est de leur plus grande faute. Pourquoi tant de sévérité ? Et bien parce que la vérité du monde est mathématique et les nombres passent avant les lettres. Tout s’évalue. Tout se compte. Tout augmente. Tout diminue. Tout disparaît. D’ailleurs, sur ce point, des éminents savants l’ont confirmé. Les peuples vont s’avancer et diront qu’ils n’aiment pas les Trônes, ni les intronisation. Oui, mais le peuple a son mot à dire que lorsqu’il est en position dominante ou de force. Sinon il s’exécute. Belle déduction ironique et irrespectueuse !Pourtant, nous trouverons bientôt ce roi  couronné.

Quelle misère dans une affliction de l’être que cette soumission à ces valeurs matérielles dans l’avidité constante et obligatoire. Plus riche que moi, tu meurs ! J’en profite, car au train où vont les choses, demain, il  ne sera plus permis d’aller à l’encontre de cette philosophie afin de maintenir un libre arbitre. Les hommes et femmes politiques et dirigeants ne peuvent pas tout car ils sont, eux aussi de passage.ils continuent une dynamique ,sans pouvoir l’altérer. Ils sont impuissants et ils finissent par se disputer sur les places publiques quand la raison et le cœur parlent. Depuis quelques temps, c’est la conscience de l’élu qui pourrait entraver le bon parcours. Alors qui peut délivrer des prisons de l’indifférence tous ces enfants, ces femmes, ces hommes qui sont rejetés par leur société maniant des billions d’euros ou de dollars. Personne, sans faire une véritable révolution ! Justement le cœur et la conscience évitent ces aboutissements car trop coûteux en vies humaines. Gardons nous des affrontements, le pouvoir n’est pas un but et ne fait pas l’été, ni le bonheur. Le joaillier a la clé pour nous faire souffrir et disparaître. Nous devrons implorer sa pitié. Je n’en ai nullement envie. Je réfute également l’idée de batailler  avec l’arme et sa lame .

Je me range vers et au  côté des consciences  ,dans le sphérique immatériel qui pénètre tout et met à genou les puissants tel notre Crésus ambitieux. Une voix me dit, du lointain : « - Si c’est lui le victorieux, nous serons dans l’exil à tout jamais ! »L’installation, le vécu et la fin d’un règne est une marche naturelle des existences. Tout règne a sa fin. Tout avance selon son propre règne ,puis s’en va dans ses souvenirs de puissance. Cela peut prendre encore beaucoup de temps et les générations futures pâtiront et seront corrompues par cette soumission aux attraits alléchants. Oh, rassurons nous , l’argent, la richesse sont pétris des qualités les plus généreuses et ils veulent faire notre bonheur. Certes mais dans les différences  et l’élimination de celui qui dérape et n’adhère plus.

Mon texte est un drôle d’écrit et il m’a été inspiré par les positions politiques de divers niveaux. J’en suis attristé philosophiquement car j’ai encore un surplus avec mon stylo et mon papier .Mais nos enfants, nos petits-enfants, nos arrière-petits enfants, qui sont tous ce firmament  où se niche un bonheur, leur bonheur de vivre et d’exister ,ne trouveront pas les bases à son accessit. Ils devront encore  secouer la Terre et compter leurs sous, car les autres voies ne sont pas là, ni dessinées et ouvertes.

Merci de votre aimable visite et à bientôt.

123
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...