Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Archive pour la catégorie 'nos inventions et ingéniosités'

Bonjour à tous ! La pensée artificielle plus développée….

Posté : 29 décembre, 2011 @ 5:34 dans actualité générale, communications, nos inventions et ingéniosités, science-fiction, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

La technologie du numérique fait des pas de géant et elle n’attend plus que les hommes,dans leur grande majorité,soient prêts et favorables à un tel développement. Hier,un journal télévisé présentait les capacités réactive de la dite pensée en allant vers la télépathie. Celle-ci se fera entre l’intelligence biologique que nous sommes et celle artificielle. L’ordinateur permettrait cette communication et ainsi répondrait aux questions,bien avant qu’elles lui soient posées!
Carrément effarent car si le procédé par lui-même est concevable et admissible,il l’était entre les hommes eux-mêmes et les diverses espèces naturelles sur Terre. D’ailleurs , les dauphins semblent parfaitement s’en servir. En adaptant cette communication avec la machine,nous nous donnons bonne conscience d’avoir raté celle entre-nous et nos amis qui nous accompagnent sur le chemin de la vie. Les finalités évolutives de la machine seront atteintes dans la performance avant que l’homme ne soit mur et prêt sur le sujet. Il est donc prématuré d’aller aussi vite vers ces sophistications de rapports intimes pensés.

Nous ne sommes pas conscients de ce que ce genre de pratique peut révéler de nous. Tout d’abord ,la télépathie suppose être capable de faire la pureté au sein de nos pensées et ceci en continu. Ce que la machine peut nous renvoyer sur un tel sujet,est une affreuse glace où nous nous trouverions avec nos méandres pensés,absents de sincérité et civilité. C’est à cause de cela que nos cerveaux n’ont pas pu s’ouvrir vers cette voie.

Pouvoir donner ses instructions, ses commandements,dialoguer et finalement communiquer richement est une belle et merveilleuse chose avec des développements infinis. l’homme au final se dédoublant par la pensée avec l’engin pensant.Il n’y a pas loin de cinquante ans,nous accédions déjà par la fiction ,dans les bandes dessinées, à cette forme de vision technologique. L’image dans notre cerveau est celle de l’homme aux commandes d’un engin spatial et donnant à ce dernier ses instructions de voyage,pour une programmation fiabilisée. Le tout, en retour,assurant une soumission de la machines et ses capacités intérieures. Nous en sommes,actuellement, au point comparé avec les fruits dans la nature et leur prélèvement précoce , bien avant que ne soit révélé le mûrissement Cela s’appelle aussi mettre la charrue avant les bœufs. Essayons de mettre de l’ordre !

Puis, ensuite l’ordinateur cantique va arriver et là, il vous dira,sur le sujet interrogé quand chaque vie va se terminer et à quelles date et heure !Il nous arrivera tel accident ou bien telle maladie sur le parcours de vie. Tout cela devient du grand délire et chaque pas doit être évalué,souhaité,désiré,pesé? Plus encore, nous allons définir sur ce sujet des groupes d’hommes évoluant en symbiose avec la pensée artificielle. Cela ne touchera que de petites phalanges des populations.Il y a ,ici, matière à réflexions.
Merci de votre aimable visite et à très bientôt!

Bonjour à tous ! Science-fiction ou futur en gestation (1)

Posté : 29 novembre, 2011 @ 7:29 dans nos inventions et ingéniosités, science-fiction, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Qui aime les hommes,croit en leurs possibilités positives et éfface toute la négativité qui se dégage d’eux et de leurs sociétés.Aussi, l’humain est capable du plus comme du moins,voire même de plonger dans les ténèbres du néant en s’autodétruisant par le comportement. Parfois, il a des éclairs du génie et puis soudain le comportement bassement relié à tout ce qui est primaire l ‘emporte. Parce qu’il sait aimer et met sa conscience à cette cause,il  se met au service du relationnel et du solidaire fraternel,permettant de construire ,pendant que d’autres s’agitent sur des chemins sans issus. Quant aux progrès,il lui ressemble car il peut aller vers la générosité et la positivité globale.Le fâcheux,c’est qu’en même temps,il développe un contre de même valeur pour se faire souffrir collectivement. Mon propos est d’amener mon analyse dans la réflexion sur nos progrès possibles ,mais encore situés en des espaces non dévoilés.Le positif  dans ce progrès est qu’il met à la disposition du plus grand nombre une avancée partagée.

En exemple,l’agriculture moderne est destructrice de l’environnement,mais en positivité permet de nourrir globalement une humanité conséquente.Il existe des points noirs,où les peuples sont souvent atteints par la famine,mais il y a un réel progrès par rapport aux temps anciens. Le machinisme a permis de satisfaire une telle avancée.

Dans le domaine du déplacement, nous échangeons abondamment et le Monde fait disparaître ses champs clos,sources de conflits.L’avion permet de parcourir la Terre de long en large et l’automobile individualise ce progrès même avec l’usage du moteur.Nous avons atteint le cosmos et l’espace de notre propre système solaire et les hommes séjournent parfois en courtes périodes hors de leur berceau planétaire.Cet avancement semble situé dans l’incompréhension des peuples ,mais il peut entrevoir un futur ,ce qui permet de définir notre position au sein des systèmes planétaires,nos évolutions et envisager un futur en ce domaine.

Nos moyens de communications se sont accrus avec nos inventions permettant de nous relier en quelques secondes et en quelques endroit que nous soyons.La pensée artificielle est arrivée chargée de grandes possibilités si elle se complait dans la raison,la sagesse.

La Médecine où la science de réparation des corps,fait chaque jour de grand progrès.Changer un organe essentiel du corps est possible.Globalement,les limites de la mort ont été repoussées.Des nouvelles molécules de la réparation apparaissent chaque jour sur la scène.Les limites vont encore être repoussées aux bords de la survie biologique des corps constitués.A moins que nous trouvions le passage vers une éternité dévoilée.Cela apparaît peu probable en l’immédiat.

Nos cités ne sont pas faîtes dans l’excellence et les meilleurs goûts.Celui qui y séjourne doit s’habituer à entrer dans une réalisation pensée humaine.Ce sont des lieux novateurs où l’homme échange au maximum,au point de créer la permissivité et un grand schéma humain allant par la pensée vers un bonheur de vie dévoilé et conçu.Nous comprenons beaucoup de choses de notre environnement et nous devrions pouvoir aller dans la positivité constructive pour le pérenne planétaire. Nos consciences avancent sur ce sujet relié intensément aux autres points pour son équilibre et son futur garanti sur le fil des générations.C’est une phase d’évolution qui permettrait un nouveau bonheur Terrien.

Alors, est-il encore permis de trouver une progression dans ce qui nous apparaît acquis dans un final obtenu.Si notre ingéniosité est développée avec ses innovations techniques dans tous les sens, il existe une grande absence des sens philosophiques et philanthropiques appliqués à ces ensembles actifs.Dans un prochain article,je développerai ma pensée futuriste sur ces points d’évolution. Ils ne sont que mes visions d’homme ayant regard dans un espace proche de nous qu’il ne peut que s’affirmer.Surtout s’il côtoie toutes les positivités créatrices bienfaisantes pour une humanité fébrile et agitée,ayant gardé dans ses valises: la sagesse,le bons sens, et une forme de logique nous définissant bien être,paix et bonheur.Je me permettrais de développer sur tous ces sujets essentiels ,mes visions du futur

Ceux qui lisent mes articles ont compris mon articulation raisonnée et mes possibilités offertes pour l’appréhension de l’espace proche du demain.

A bientôt et merci de votre aimable visite!

Bonjour à tous ! La pensée artificielle…..

Posté : 26 octobre, 2011 @ 7:30 dans actualité générale, communications, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale | Pas de commentaires »

C‘est un sujet hyper difficile à développer dans sa grande objectivité ,car nous n’avons aucun recul expérimental. Cette technicité est venue s’ancrer dans mon cerveau et ma pensée ,avant mon adolescence,par images et comme un grand songe,dans une analyse futuriste. A chaque fois que celle-ci devenait pensée,en son dédut expressif,je la trouvais merveilleuse et puis, en quelques secondes ,elle m’apparaissait néfaste,despotique et peu abordable dans ses relations respectueuses avec nous les humains pensants.

 J’ai eu la vision de l’humain esclave de celle-ci et en recentrant ,je m’aperçus que la vérité devait être dans notre travail personnel interne avec notre cerveau et son éveil  progressif en des zones jamais atteintes.L’homme est donc un embryon,une chrysalide en devenir et pour cela ,il lui faut toujours se recentrer sur ses propres capacités. L’idée qui me parvenait sur cette possibilité technologique ,finalement,ne me convenait guère. Je m’en suis très longtemps éloigné et détourné.puis,dans la vie professionnelle,j’ai eu besoin d’une mémoire pour mes textes et mes données relevées.

C’est donc vers le traitement de texte que je m’orientai et ses possibilités d’enregistrement sur disquettes. Seulement cet engin n’était qu’une machine à écrire sophistiquée. Les premiers ordinateurs monochromes m’attirèrent ,mais j’y ai résisté. Un beau jour, se présenta sur le marché de l’occasion un portable très petit d’une marque Japonnaise.je fis son acquisition et à partir de là,j’ai fait reculer mon hostilité qui était très louable.Peu importe,je garde envers  cet engin la largeur de mon premier jugement et  sa réelle importance face aux valeurs internes des hommes. Sauf,que la technicité  ayant saisi une version du champ définissant les analyses et y donnant réponse,les chercheurs continuèrent ardamment sur le sujet.beaucoup de systèmes automatisés y sont reliés et de nombreux robots voient le jour. Les savants s’exclament car ils pensent avoir ouvert une voie à l’humanité.

Je ne le pense pas et bien pire que tous les maux physiques nous atteignant,celui-ci peut nous réduire en esclavage. Une phalange de la population humaine ayant main mise sur le système va essayer de dominer et s’enfermer .Il s’agit ,ici,d’un sujet effrayant qui trouve déjà consécration avec son implantation en répression routière avec le radar,la direction pensée des entreprises et toutes analyses introduites sur la société dynamique.Il ne devient pas un outil,un engin maîtrisé. Il s’affiche avec une sureté déconcertante face à nos cerveaux relégués à grands pas vers la pensée froide et mécanique ,sans valeur sentimentale ,sans âme ,ni valeurs profondes du vivant et richesses compassionnelles.

Faisons très attention à nos orientations avec notre jeunesse et insistons pour qu’elle ne donne pas consécration à la machine plutôt qu’au vivant et aux âmes dynamiques. C’est pour cela que dans ma philosophie tendue vers les sociétés humaines ,je mets en garde sur les conséquences de classer et reléguer l’homme en inférieur même de ces machines. C’est un effort sur nous même qu’il faut assurer et assumer.Certains hommes pensants ont fui ce processus et cette direction.je comprends et j’adhère à cette démarche.seulement,pour bien comprendre les phénomènes et leurs différentes particularités et possibilités aboutis, en juger dans l’expérimental intérieur de nos pensées actives,il faut vivre les relations et le degré des valeurs induites. Ceci ne repousse aucunement le danger introduit et latent.

C’est une belle invention ,à condition de mettre l’humain sans différences au dessus d’elle dans la valeur d’avenir. Aucune machine ne doit et ne peut hypothéquer notre avenir solidaire. Ah oui, et ça j’hésite à vous en parler .Nous ne méritons peut être pas ce genre technicité ,au regard de nos évolutions encore jeunes. Forcément,nous allons dévier son service utilitaire pour en faire un outil de contrôle et dominance.il faut croire en l’homme,mais pas trop diraient les grands philosophes et leurs visions du progrès. C’est encore un challenge à gagner sur l’avenir qui se dessine,mais ô combien dangereux si nous le ratons. Nous continuerons bientôt. Merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Une équation difficile !

Posté : 22 octobre, 2011 @ 7:34 dans actualité générale, argent et considération, emploi, humanisme, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, travail | Pas de commentaires »

Emploi=argent;Emploi=hasard;Emploi=rareté;Emploi=technicité;Emploi=entreprendre;Emploi=rapidité d »execution;Emploi=abnégation et dévouement;Emploi=chacun pour soi;Emploi=survie;Emploi=éxister,manger,se loger ;Emploi=socialiser;Emploi= considération;Emploi= chance;Emploi= sélection;Emploi= tête du client;Emploi=esclavage;Emploi seule réalité existencielle; Emploi= obligatoire.

Sur ce thème ,je peux continuer vers un infini analytique car le travail,l’activité sont obligatoires pour manger et exister ,puis se loger .Toutes ces évidences  sont reliés au boulot. Nous n’avons guère le choix dans notre société pensée dans une philosophie des contraintes et rentabilités financières.L’homme doit lutter dans l’arêne avec ses semblables et pour un peu de pain affronter parfois avec agressivité ses congénères. Il ne doity pas être trop partageur ,car ce pain quotidien ,c’est chacun pour soi. Cela ressemble ,sauf le respect que je vous dois,au repas des fauves. Les plus aisés ayant réussi leur challenge durcissent la situation et plus le temps passe et plus l’homme est repoussé de l’inclusion dans son propre système et sa société organisée.Certains diront que cela a toujours été ainsi, voire encore plus dur physiquement et personne ne s’était plaint.

Chacun doit affronter les difficultés de la vie et organiser sa survie.Nous serions tous solidaires ,mais de quoi sans la bonté et le partage avec tous les sentiments aimants. On me dit très souvent que mon problème est de globaliser et tout mélanger et mettre les sentiments en valeurs. Dans l’avancée de nos sociétés cela n’existe pas. Je réponds paisiblement en montant l’analyse philosophique vers sa consolidation de société. L’homme ne peut construire une société viable absente des sentiments aimants,bienveillants,compréhensifs et généreux.

Oeil pour oeil, dent pour dent se situe dans les positions passéistes. Le travail est certes necéssaire aux hommes pour leur utilité sociale.Mais, il peuvent se rendre utiles dans leurs communautés sous d’autres formes également. Personne, par le seul fait de sa naissance doit se retrouver condamné hors de tout champs du libre arbitre et de la grande liberté de choisir sa vie. Désormais,nous fixons tellement d’ultimatums contraignants pour exister et les necéssités que la vie impose que nous oublions l’essentiel: Nous aider mutuellement ,partager les richesses et regarder l’autre sans hauteur et indifférence sociale. Il n’y a pas de rangs sociaux et ce sont nos inventions du paraître et de la dominance,car en finalité nous sommes tous frères et soeurs au sein d’une grande fraterie,celle de l’Humanité dynamique au delà des nations et pays,des continents,des ethnies et nos regards sur toutes nos différences.

Tout n’est qu’un grand partage et non un repas des fauves. La conscience en marche de l’homme ne lui dit pas de construire ses avancées sociales sans sentiments envers ses semblables. Les décideurs et responsables sociaux disent qu’il y a les oeuvres établies pour aider en faisant valoir les valeurs du Coeur. Tout à fait,je le reconnais ,mais dans la profondeur respectueuse et sentimentale des esprits, n’est pas se donner bonne conscience et définir une zone d’exclusion et rejet de la dynamique de société.S’il est nécessaire à l’homme d’aider son prochain et être généreux,il est également obligatoire de le faire dans la plus grande dignité et surtout dans l’aide obligatoire à la réinsertion dans l’espoir de redonner les moyens de vibrer avec le groupe organisé.

C’est cet espoir qui est capital pour tous les hommes.Cela doit être compris sans hauteurs assise sur des valeurs très vénales définies dans un péremptoire de plus en plus affirmé et inquiétant. Cela s’appelle la solidarité et se tendre la main charitable et fraternelle,compréhensive et profondément respectueuse.D’autres avanceront que les chômeurs et sans emploi sont pris en charge par un système leur donnant revenu par indemnisation. Certes tout cela est utile ,mais les fonctionnements se trouvent parfois dans un esprit lourd ,trop institutionalisé et solennel, aux antipodes des aides recherchées pour sortir de la situation.

Nous y voyons également une forme de soutien se situant dans le sentiment qui donne en rappelant sa générosité et en reprenant parfois une partie de la dite aide.Ceci sous la forme d’une demande de remboursement partiel de l’indemnisation au bout d’une période éloignée.Les gens pauvres ayant comme seul moyen de vivre cette attribution se font piéger car elles ont dépensé ces valeurs pour vivre. Décemment,on ne peut attribuer,donner et reprendre.Pourtant ,c’est bien ainsi que nous le voyons fonctionner dans de tels systèmes.Et je passe sur l’opacité fonctionnelle attributive sans relation avec des règles fixes et sévères républicaines.Je laisserai cette face de côté.

A force de bannir la présence les sentiments nobles,dans nos sociétés,nous créons un monde aux limites du respect des existences. Il franchit parfois allègrement les marges  et bordures définies contenant une forme de respect collectif organisé et également un accès à la dignité ,qu’elle soit collective ou individuelle. Il en va de notre avenir et notre stabilité sociale contenue. Le mot Paix a également une valeur entre les groupes sociaux  organisés et les individus dans leur survie,si l’espace qui les contient n’est pas  satisfaisant et réprime trop leur existence de tous les jours.A nous d’y refléchir  collectivement. Nous en reparlerons avec les machines et les automatismes développés. Merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Le nucléaire…

Posté : 19 octobre, 2011 @ 8:55 dans actualité générale, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

C’est un mot qui fait couler beaucoup d’encre et parfois d’énergie des hommes. Quand on le regarde ,inerte,dans sa simple appellation,il ne semble pas dangereux ,mais le fruit de l’avancée de nos sciences.Aujourd’hui,c’est une évidence ,il faut bien comprendre qu’il y a plusieurs facettes. En médecine ,la radium est indispensable pour les imageries et notamment les radios des organes. Les  salles d  e cette technicité développée sont à approchér avec prudence car la radio activité contenue est bien présente.Pierre et Marie Curie,en mettant à jour cette énergie complexe,ils ne ne pensaient pasque l’humanité entière s’agiterait sur ses bases,afin d’arriver à u niveau mitigé et acceptable.Arrivés au milieu du grand conflit mondiale et manipulés par des éléments dits profiteurs.

Il faut bien regarder que véhiculé notre atome dans son usage courant avec les centrales nucléaires.Tout d’abord,il faut le dire et le constater ,l’atome et ses radiants sont présents dans la Nature et dans l’univers.On le retrouve avec un taux d’énergie très réduit. Actuellement, nous le produisons avec de l’uranium,lequel se trouve sur des zones très précises d’extraction.Puis, contents de notre science, nous avons amplifié tout ce système énergétique. Devons-nous regarder cette science avec un oeil bienveillant du bon progrès et ses références? Je ne le crois pas ,pour plusieurs conséquences induites.Le matériau uranium est en petites quantités sur Terre dans les sols. C’est une énergie,qui dès que vous allez bouger la valeur radiante dans le supérieur,détruit la structuration et construit son propre néant. Cette raison est la maîtresse pièce au dossier noire ,laquelle se permet d’atteindre et porter destruction et modification à la vie dans un infiniment petit, et rendant la structuration des corps animés handicapés par les atteintes aux formes constituées et organisées. La mémoire des formes vibrante au sein de cet infini petit est le berceau de nos vies sur Terre et bien au delà. Les végétaux ,oiseaux,animaux divers et humains sont atteints et le déséquilibre biologique des corps assemblés présentent de plus en plus de risques de non fonctionnalité. Hiroschima,Nagasaky l’ont démontré  et puis la  suite des évènements avec les centrales l’ont confirmé.Certains diront que c’est une énergie propre.D’apparence, elle est propre,mais seulement sous cette facette. Pour continuer notre science atomique ,il faut une bonne dose d’inconscience et d’irresponsabilité.Aujourd’hui, personne n’a le droit de jouer avec.

Alors, sortira ou sortira pas de cette science mortifère comme la nomme certaines personnes conscientes et respectueuses des forces de la vie.C’est la corde de nos sensibilités unifiées qui vibre ici et elle nous dit de ne pas poursuivre. Nous avons jusqu’ici échappé au chaos d’un conflit dit moderne et nucléaire . Les armes voyageant avec des fusées de longues portées,tout est permis à ce sujet. Les ogives sont dissimulées partout dans le monde en des endroits secrets comme des bases sous-marines non répertoriées. Bref, le miracle permanent de la Paix par la terreur structurée a fonctionné et après la guerre froide,nous a laissé en paix relative.

Je m’attriste quand je vois le Japon ,après avoir fait l’objet de la première cible militaire nucléaire avec toutes les affres réunies,continuer de construire des centrales nucléaires sur son territoire. Inconscience ou désir de souffrance et d’abnégation forcée face au Monde.La solution mondiale est tout d’abord le désarmement des ogives nucléaires et cette phase est commencée. La seconde action réside dans la fermeture progressive des sites nucléaires producteurs d’énergie électrique. Sur ce point, nous sommes loin d’être en accord. Seule la volonté politique portée par les élus de pleine conscience et responsabilité,verra mettre fin à cette technicité dangereuse pour l’humanité.

Dans l’analyse de tous les paramètres de cette technicité très particulière et sa divulgation,il nous faut regarder le pourquoi de son exploitation guerrière? Cette maîtrise scientifique atomique est le fruit du travail de grands savants, comme Eisthein.Dans ,le monde,vers les années 1943,lors du conflit mondial,trois ou quatre se déclaraient en possession de la matière nucléaire agressive militaire et capables d’en réaliser une arme redoutable. Cela a certainement servi à mettre fin au dernier conflit qui prenait une tournure apocalyptique. Les hommes en prise avec leurs semblables ne pouvaient plus se dégager de la tentacule destructive et guerrière. L’humanité au bord de la déflagration totale,se devait pour sortir de cette impasse et poursuivre sa route , utiliser toutes les possibilités technologiques. Cela se fit ,mais ne renforça pas le niveau intellectuel et spirituel des nations et des peuples. Tout se situait donc au bord du néant et du chaos. On peut dire que cette energie dangereuse fut necéssaire afin de calmer la sauvagerie d’un monde s’embrasant en cruauté.Depuis, nous payons le prix fort de cette trouvaille libératrice,mais pesante pour les consciences et l’avenir d’une humanité très partagée sur le sujet.

Merci de votre aimable visite!

Bonjour à tous !Parlez-moi de mon diplôme en ingéniosité…

Posté : 3 août, 2011 @ 7:02 dans nos inventions et ingéniosités | Pas de commentaires »

Ce n’est pas un petit article gentillet avec ses semblables,mais un affreux pamphlet analytique ciblant les évolutions et se reliant à la critique mise exergue.

 

Nous sommes et je suis heureux de constater que de nombreuses personnes ont acquis ce diplôme d’apparence anodine.Il semble et je dis bien ,il semble que beaucoup de détenteurs de ces diplômes aient d’abord ciblé et visé de bons salaires dans des grosses ou moyennes entreprises,ou bien au sein de la fonction publique.une grande majorité de nos ingénieurs se placent ainsi dans notre société et finalement exercent des fonctions de pure gestion aux caractères structurant de l’équilibre de l’entreprise. Les salaires sont uniquement basés sur les niveaux ingéniéries avec valeurs attribuées très conséquentes et en fonction de critères très particuliers. Ce constat est un signal définissant que notre société se classe dans un système aisé et évolué des comportements plus situés dans le règne de la finance bonheur que dans celui de créer et ingénier pour le grand collectif . Les inventions issues de la recherche ne sont donc pas la motivation d’ingénieurs et de leurs diplôme acquis. Bref,dans l’analyse sociale qui en découle et à l’heure actuelle où chaque étudiant travaille et planche pour obtenir ce papier reconnaissant,ce n’est pas rassurant qu’une société  se disant saine rénumère tant de personnes sur diplômes muets et statiques.Dans un accès au partage des richesses produites,tous les niveaux sociaux sont respectables et ils veulent adhérer et être considérés à l’aune de leur mérite. Nous l’avons vu,l’acte de gestion en entreprise est du domaine du technicien supérieur. Les coûts des personnes dans le fonctionnement sont bien moindres et ils récupèrent leur vrai rôle définit par la société. L’emploi casé et protégé est une originalité de nos systèmes. Après avoir eu son diplôme sur une belle feuille ,il va  s’en aller monayer ses qualités à juste titre.

 

Notre construction pyramidale et hiérachisée dans nos sociétés favorisent un tel fonctionnement sans relation avec une rentabilité établie concrètement par le biais des pleins rôle découlant et dévolu à chaque fonction. La nuance se trouve dans le fait qu’un ingénieur doit pour être reconnu et rénuméré : ingénier ! Ce qui n’est pas le cas de ces forces réelles recrutées parmi le potentiel bien structuré mentalement de notre jeunesse. Ne prenez surtout  pas mon article pour un texte situé dans l’anthème, la jalousie ,d’une forme appliquée et rasionnée mysanthropique ou bien très ségrégationniste. Si je fais cette analyse,c’est qu’au regard de l’avancement de nos sociétés,de grands vides créatifs continuent d’éxister.Les inventions fertiles et utiles,nous les attendons avec impatience.Il s’agirait de ne point détourner notre potentiel créatif. Il faut analyser également le coût de nos productions et y inclure ces frais professionnels. Toutefois, au nom de l’évolution des esprits et le resserrement de la pensée innovante et ingénieuse ,je suggère que le diplôme ingénieur soit caractérisé par un projet périodique innovant pour la société et sa réalisation mise au point vers un fonctionnement adapté. Le diplôme ayant une validité au maximun de dix années et devant être renouvellé et agréé par une commission composées des pairs selon technicités. Là le travil d’investissement reconnu par la société sera resserré en fonction de cette procédure.les coûts fonctionnements généraux en seraient gagnants pour un pays comme le nôtre en difficulté financière,ainsi que par la pensée innovatrice activée et boostée.Il est néssaire que s’exprime sans détournements le réel désir de créer,définir ,ingénier afin que notre collectif solidaire évolue. Vous qui vous êtes définis et dressés en grades et fait appelés Madame ou Monsieur l’ingénieur par le travailleur de base,vous devriez,au nom de la modestie ambiante et existencielle ,ne pas recevoir de telles formules attirant un respect particulier,mais aussi mettant en place une dominance sur l’autre en brandissant grade et qualité. Le monde change et devra changer car même sans nous appeler  » camarades »,nous pourrions construire une société plus respectueuse de toutes ses composantes sociales et professionnelles. Il faut reconnaître qu’il y a grand mérite à créer et innover dans l’ingéniosité reconnue et dans les acquis de nos sciences des temps passés qui étaient fait par des personnes simples dans le comportement social malgré leurs capacités internes très puissante.

 

Je ne suis pas sûr que tous ces groupes corporatifs ou sociaux-professionnels et ayant désormais assurés leurs avances sociales,simplement en verrouillant la pensée et les actions en découlant,sous une forme d’applications conçues. Je l’ai indiqué dans un de mes ouvrages qu’en France,plus rien ne pouvait passer en idée,car le monde était fini de par notre intellectualisme confiscatoire et contrôlé sévèrement par des individus ,des groupes dits bien pensants. J’espère.J’espère que les générations montantes vont déverrouiller cette porte accédant à l’expression communicative des pensées dans un débat permanent. Rappelons-nous,dans ce monde ,nous arrivons égaux et sans préjugé,ni avantage créant dominance ,pouvoirs,titres et prisons de nos semblables.

 

Merci de votre aimable visite et à bientôt!

Bonjour à tous ! L’homme invente-t-il réellement ?

Posté : 3 août, 2011 @ 5:41 dans Non classé, nos inventions et ingéniosités | Pas de commentaires »

Ma phrase se situe au niveau interrogatif afin de donner réponse sur nos inventions bonnes ou mauvaises. Nous sommes enfants de la Terre et nous le sommes aussi au rang universel et cosmologique.Nous l’avons vu  notre planète reçoit des ondes astrales bonnes ou mauvaises ainsi que fertilisantes pour la vie.. Il faut donc regarder l’homme comme une entité recélant intelligence  et s’appuyant sur son savoir particulier issu de son tact avec les ondes astrales.Ne nous y trompons pas, nous seuls pouvons mettre une étiquette relationnelle avec les forces décrites ci-dessus. Afin de ne pas afféodér nos pensées ,tout notre progrès ,dit fruit du modernisme  ,nous laisse plusieurs voies d’approche.Ce que nous avons inventé est mis à disposition du grand public,pour un sage usage collectif et faire de l’invention un élément dit du principe pérenne. Le constat est fait et si nous n’inventons rien de précis autre que la Nature l’imaginait, car elle est forte et inspiratrice . Elle a déjà  eu à son heure l’idée même de notre invention.Elle nous la sussure selon l’idée du moment.Elle nous suggère l’invention, même par le biais de notre regard sur les matières fonctionnelles naturelles.Nous sommes faits et constitués pour que les grandes idées fonctionnelles de la nature puissent être mises en d’autres formes de la matière. Nous ne pourrons rien inventer qui ne soit inclus au schéma de l’essence même de nos orientations pensées. Tout cela ,avant la phase technologique suggérée,appliquée et déployée par le monde qui nous entoure. Les dynamiques des formes cosmiques et astrales ,dans leurs mouvements circulaires,nous ont donné la roue et son développement progressif.il va falloir que nous quittions ce système surchargé pour commencer l’exploration de la poussée énergétique produite par la compression de l’air. Ainsi, d’autre idées vont nous parvenir et elles feront avancer le  » Smilblick »! La Terre et son fonctionnement intime nous définissent des idées à développer et creuser. Ceci nous montre comment toutes les intelligences réagissent et évoluent.Elles sont bien différentes suivant les espèces et leurs échanges avec le fonctionnement du schéma pensé. Si nous avions été de fins stratèges en observations de la dynamique naturelle terrestre ,nous aurions des siècles d’avance avec les inventions dites humaines. Dans une discussion,une personne d’un certain âge me fit remarquer qu’en fait nous progressions beaucoup plus vite dans l’inventionnel en temps de guerre,qu’en celui de paix. Avec la réflexion, cela m’est apparu assez exact et même inquiétant pour notre avenir à tous .

Tout notre progrès dit humain a été élaboré par des personnes passionnées de recherche et souvent détentrice d’un diplôme d’ingénieur selon la spécialité éxercée.Le nombre de ces hauts diplômés est considérable,voire même en déséquilibre par rapport aux évolutions sociales constantes. Je ne pense pas qu’il y ait un retour fertilisant avec investissement inclus dans notre société et nos civilisations. La Terre n’a pas donné ,ni livré tout son potentiel technologies possibles et inventions à déployer pour un proche avenir.

Nous en reparlerons bien volontiers ,avec un regard inquisiteur plus pénétrant. Merci de votre aimable visite et à bientôt! 

123
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...