Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Archive pour la catégorie 'sciences vibratoires'

Bonjour à toutes et à tous ! Les règnes…

Posté : 19 août, 2013 @ 9:28 dans communications, créations littéraires, humanisme, Philosophie générale, Physique et astro-physique, sciences vibratoires, Universalité, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »

Quand je parle de règnes,je veux citer l’implantation d’une espèce dans ce que nous appelons le pérenne. Cela touche les plantes dans toutes leur diversité,le monde des insectes et de l’entomologie, les espèces animées suivant leurs différents classements,branches. Nous faisons partie d’un règne et nous y sommes installés depuis des temps immémoriaux .Les règnes sont dans l’aboutissement des conditions idéalisées pour vivifier et donner à la plante,à l’espèce tous les paramètres de son créneau particulier de son existence. C’est un mouvement universel qui se relie,en majorité aux temps,aux conditions physicochimie techniques particulières,à la physiologie fine et dynamique, etc …

Le « fer de lance « ,si l’on peut  dire contient des paramètres élaborés qui doivent s’installer suivant des périodes données. Toutes les espèces vivantes passent par des phases  ,elle commence différentes obligatoires et qui se ressemblent .la jeunesse,l’adolescence, la prématurité,la maturité,la stagnation,le dépérissement,puis un en deux points. la vieillesse et l’effondrement .Ce n’est pas pour autant une fin,mais une sauvegarde. Elle emmagasine dans sa mémoire tout le positif et parfois le négatif,s’endort et se réduit dans la graine  et elle se met en dormance .Les plantes  peuvent rester un à plusieurs siècles en dormance. Si son règne se termine,elle existe uniquement sur ses réserves graines qu’elle a mis à jour en son concentré.

L’attente peut durer plus d’un siècle,voire deux. Quand tous les paramètres s’affichent dans le positif, elle commence à réagir pour développer son installation  et un  nouveau règne. Ici, il y a l’idée du partage, qu’il soit végétal, animal,humain. Tout ce comporte ainsi et la vie se relie par des passerelles bien au delà de nos champs de compréhension .Nous n’échappons pas à ces règles et parfois leurs mystères.

Ceci dit,dans le pas de temps règne, s’amplifie la vie sous ses formes  mécaniques et dynamiques.   En dominance totale ,nous trouvons les phases reproductives et adaptatrices. Pour nous, c’est  très bien  notre puberté qui se manifeste comme l’ouverture de la corolle  d’une fleur,l’adolescence et sa recherche de son soi-même et l’impact des autres,l’apogée du monde fleur. Le destin est dans l’absolu des reproduction pour assurer la dynamique. Eh oui,nous sommes comme les fleurs et nos compagnes le savent très bien. Puis se met en route différents mécanismes pour assurer l’ancrage des données avant que nous disparaissions à tout jamais, ou mieux pour une période d’effacement . Avant, nous aurons mémorisé les différents paramètres évolutifs .Mais le règne est collectif et rassemble la dynamique totale de l’espèce même .Le monde est réglé comme les notes de musique et il s’affiche en la vie comme un mécanisme
Certain, puissant,bien rôdé. Chaque espèce en son intérieur possède une ou des graines tendant à développer dans la pré juvénilité un ensemble de mouvements attrayants. Rien n’est futile et tout est nécessaire La beauté et la grâce  intérieures de nos adolescents,jeunes adultes comprennent l’attirance du masculin pour qu’in fine,les deux genres se multiplient et assurent leur renouvellement.  

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Le temps est maitre du jeu et chaque heure,moins ou plus, se situe sur un créneau attribué. Chaque espèce a sa relation journalière où elle demande le maximum et offre le maximun .Il y a donc des floraisons et leur magnificence quelques minutes de la journée .Il y a des créneaux bien définis pour chaque action. Il y a une plante,un végétal de référence pour chaque espèces animée,y compris les oiseaux. Si l’on sait s’y référer,nous pouvons vivre en union dans une forme d’éternité .En exemple, les oiseaux et chacun d’eux par espèces connaît la plantes sauvages  et ne s’en éloigne guère. Le monde n’est pas vide,loin de là la sauvegarde est dans la dormance.

L’humain n’y échappe pas car son âme est immortelle .elle se place dans le grand sommeil en gardant en elle toute la mémoire de la vie,sa vie dont les paramètres sont sauvegardés. Ne craignons rien quand le créneau correspondant et très  et particulier se présentera,elle s’éveillera et elle reprendra sa dynamiques .Si ce n est le cas, elle se met en sa sauvegarde et conservation pour des temps qui nous sont inconnus et secrets. Mais, l’Universel et ses mondes ont leurs secrets qu’il faut admettre car nous sommes un petit élément. Nous serons réveillés et nous reprendrons le chemin de notre expression mémorisée,sans cesse en perfection et adaptation sur des créneaux subtils de l’essence et quintessence de la vie organisée. Jésus nous disait : «  Ils ont des yeux,mais ils ne voient pas! » En ces paroles,se trouvent des vérités du monde puissant et affirmé auquel nous nous relions en toute innocence.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Dynamique des sociétés humaines…

Posté : 23 mai, 2013 @ 8:37 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Très longtemps, nous avons cru que tout était statique et immuable.Nous n’envisagions pas autre chose que la dépendance sans pouvoir introduire un avis,une demande ,un souhait,un vœu. Bref, sous le joug de personnes s’étant évaluées dans la grande importance ,nous succombions à la fatalité ambiante.

Progressivement, l’homme s’est pris en main après bien des passages obscurs et cruels placés sous le signe de la violence et des affrontements haineux .Les étreintes des pouvoirs mis en place s’effaçaient lentement et enfin on accordait aux gens pauvres et désargentés le droit de vivre décemment. Ce n’était et ce n’est que justice car les hommes naissent tous égaux en droits et entre-deux. Tout cela a été très difficile pour se mettre en place,à titre général, tout autour du globe.Au premier abord,quand on observe les sociétés construites,on entre dans une forme d’interrogation qui s’affiche sur un système paraissant incohérent et qui atteint un fonctionnel malgré lui. Et ,c’est bien cela le mystère,car malgré toutes les parties entachées d’incompréhensions ou d’excès ,nous définissons un avancement .Il n’est pas forcément de grande qualité ,mais il contient des éléments essentiels parfois profonds et enfouis.

Nous approchons des dix milliards d’âmes sur cette belle et forte planète .Les possibilités maximums d’accueil sont encore au-delà ,si nous prenons conscience des fonctionnements intimes planétaires. Tout est en équilibre ou e déséquilibre,car toutes les espèces sur Terre s’établissent sur les écosystèmes et y exploitent toutes les matières présentes.Sauf que les limites de notre extension sont fixées par nos équilibres avec notre planète,en ses capacités fonctionnelles et nourricières dans l’accueil de ses enfants. Quand nous parlons des autres espèces,nous disons qu’elles doivent rester en des limites respectueuses de leur environnement. Quand il s’agit de notre propre espèce,la rigueur s’évase et nous admettons certains écarts destructeurs ,aux limites de la survie.Que personne ne s’y trompe,tout devient mathématique et les relations impacts de chaque espèce s’oriente toujours au terme de leur implantation dans l’hégémonie de la conquérante.

Par contre,il faut reconnaître les valeurs particulières attachées  aux forces naturelles et à la Création Sacrée. Nous occultons ces éléments pour ne pas contrarier nos propres intérêts A savoir :
 - Chez l’oiseau en bout de chaîne,c’est-à-dire le rapace,quand la nourriture se fait plus rare,ses œufs deviennent stériles et ainsi la reproduction stagne et diminue dans l’impact futur. En résumé,c’est l’adaptation de la vie aux éléments disponibles. C’est aussi le raisonnement de ceux qui sont très près des végétaux supérieurs,quand dans leurs jeunes âges,ils sont fragiles et sujet à destructions. Le support de d’accueil de la vie  végétale,aquatique,etc.. dans sa fonction de berceau avant et en  priorité sur l’animé.
Ceci ne sous entend pas que chaque espèce contienne sa propre sauvegarde comme le montre la parthénogenèse dans la Nature. Les limites fixées à l’homme sont celle de la conscience et de la connaissance objective et intime de son milieu dans le fonctionnel pérenne ,en étant attaché à ne pas dépasser les actes qui ménagent le renouvellement ou la régénération des ressources par le biais des forces dynamiques naturelles. C’est pour cela que nous devons ,avec grande réflexion et sagesse,savoir modérer certaines applications philosophiques   nées du progrès technologique  permettant au nom d’amplifier les productions enrichissement de faire un tri spécialisé dans l’efficacité naturelle.

La Terre globalement est un joyau fonctionnel sur ces points et elle permet à qui l’observe,la respecte,de voirse renouveler la ressource. Mais ,ceci à une obligation : savoir et connaître le temps de synchronisation adapté dans la biologie développée. Vivre sur la base des sociétés ne recherchant que l’exploitation intensive et l’enrichissement sont nuisibles à tous les équilibres et nient l’existence raisonnée et sage de la conscience même.Nous venons de la voir,plus l’homme ses sociétés,ses communautés de vie et plus il doit adhérer à la compréhension du milieu qui l’accueille.

Avec son progrès galopant ayant défini des paramètres d’enrichissement à chaque génération,nous nous heurtons à la surexploitation des terres,des mers,des océans  et à la destruction modificatrice des éléments fertiles qui soutiennent la vie et ses composantes.
L’homme entreprenant et fuyant parfois réalité a bifurqué en créant la cité ou la ville. Il a muté en devenant un citadin et en laissant ce qui lui semble problème et futilité à la porte ou entrée de ses cités. En faisant cela,il s’est créé son propre univers souvent appauvri et profiteur où s’entassent pèle mèle toutes les qualités et tous les défaut portés par ce que nous sommes.Désormais, nous commençons à visionner dans nos Esprits les capacités qui sont en nous,mais aussi autour de nous pour le bien partagé de tous et même si cela va vers quinze milliards d’âmes.

Ainsi, l’homme peut démontrer ses capacités de conscience et les fertiliser vers ses semblables,car il me semble que c’était un des buts premiers : s’aimer et partager au-delà de toutes nos différences.Sans vouloir mettre des nuages annonciateurs de mauvais temps,il faudra pour certaines sociétés juguler leur sens du paraître placer bien avant celui de partager.

D’autres points seront développés ici dans ce blog sur le même sujet. Merci de votre aimable visite et très bonne journée à vous !

Bonsoir à toutes et à tous ! Une petite cantate…

Posté : 23 avril, 2013 @ 10:15 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, travail, Universalité, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »


C’est le titre d’une magnifique et profonde chanson interprétée par Barbara.elle nous donne l’image de nos pensées fines,de nos consciences unies,de nos contenus spirituels et de notre regard tendu vers l’Espérance et le Ciel. Dans ce mot Cantate,il y a cantat, cantique et dans ce dernier mot,il y a harmonie vibratoire d’un tout.

Regardons autour de nous et dans ce vibratoire harmonique,si nous ne reconnaissons pas des éléments. Eh oui , il s’agit du chant de l’oiseau et son exact vibration avec l’ensemble.

Je vais ,ici,vous parler de mon expérience avec les oiseaux et plus avant de celle avec les grands cervidés,faons,biches ,cerfs.Cette dernière a été contrariée et apportait beaucoup à une compréhension de la vie dans sa quintessence.
Avec mes Amis anatidés des rivières et des mers ,j’ai du progresser et dans mon prochain ouvrage ,je définirai la cohérence évaluée et comprise. Sachant que celui qui reçoit la leçon et l’accepte humblement dans la joie et l’honneur, c’est moi-même. Je vais vous en donner u à la stabilité n petit aperçu:

Le canard suivant ses différentes branches est issu et descendant d’une très vieille origine que personnellement je pense être l’ornithorynque. Donc de la vie ancestrale,contenant des possibilités infinies.
Il est formé pour communiquer entre congénères,s’orienter par un cerveau contenant les éléments magnétiques dominants et son ralliement à la stabilité géostationnaire de la planète Terre. Ils migrent sans cesse du pôle Nord vers les zones tempérées qui les accueillent par un voyage annuel, aller et retour. Il a ses coutumes,ses repères ancestraux comme-nous. ce que nous appelons « sauvage » est péjoratif car il contient autant d’Amour qu’un homme sans en faire état. On le dit grégaire,mais personne n’a vécu sa vie d’oiseau.
Ils savent interpréter et anticiper dans un proche avenir de quelques heures avant l’apparition de leur temps présent et son vécu total. Avec notre cerveau,nous les humains, ne pouvons guère accéder à cette phase.
Observons plus ! Je leur ai donné ma signature vibrante de mon être physique. ils l’ont prise et l’ont mémorisée. Dans cette reconnaissance totale de ce que je suis,une image, une vibration,un corps,une pensée,une voix,un sifflet. Alors que je m’étais absenté une semaine pour vaquer à mes occupations ,,mes amis ne me voyaient plus. Quand je suis revenu,et en descendant de mon véhicule,sur une petite place adjacente,de leur vitesse atteignant parfois les 200kmh, ils vinrent à ma rencontre,m’entourèrent à tire d’ailes et en quelques secondes se regroupèrent autour de moi, les cous tendus vers le ciel. Après quelques langages disparates et individuelles s’harmonisèrent pour faire entendre,dans une rare beauté,une harmonie d’un chant insoupçonné qui a entièrement pénétré mon âme et jusqu’au cœur car j’en ai pleuré. Mes amis m’aimaient bien au-delà de ce que je représente physiquement.

le message était clair,une chorale humaine ne pouvait aller au-delà .Je les ai humblement remercié et j’ai remarqué qu’ils organisaient une vigilance pour veiller à ma sécurité et la leur, le temps de notre rencontre. Ce dialogue, passionnant et instructeur,je l’ai poussé plus loin grâce à leur amabilité et quand je suis assis au milieu d’eux l’un deux vient me regarder droit dans les yeux. Et il traversait toutes chose tellement il était pénétrant. Ce regard est de ceux qui aime et dit : « Ne t’en vas pas ! » Plus loin ,il y a la compassion contenue,non pas la nôtre,mais la leur et je l’ai rencontrée.Tous les oiseaux sont ainsi et ce langage Universel existe simplement mais surement. Quand les mamans viennent fières avec leurs petits justes éclos et que ces jeunes oisillons s’installent en rond autour de mon sac à dos,personne ici-bas me donne une réponse.
Mes Amis l’ont cette réponse et je les aime autant que des âtres humains. ils ne me reconnaissent pas pour un pouvoir,ni pour des richesses artificielles,ni une supériorité en l’humain. Ils regardent profondément le contenu de chacun en son Amour. Chaque chose à son règne et nous nous en acquittons au mieux en aimant. L’idée d’exploiter,de diviser,de régner,de réduire,d’offenser,de mépriser,d’insulter,de ne pas respecter doit être abandonnée Parce qu’il faut regarder autrement qu’avec nos yeux !
Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à Toutes et Tous ! Un peu de Sociologie…

Posté : 10 avril, 2013 @ 8:50 dans actualité générale, argent et considération, communications, humanisme, metaphysique, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

Je me prépare à faire paraître plusieurs ouvrages analyses et visions d’auteur touchant aux libertés et aux avancées civilisatrices, par le regard et la comparaison. La Sociologie est l’élément primordial et il faut le découvrir à l’aide du regard philosophique inquisiteur mais juste et généreux sous la dominance bienveillante et douce de l’Esprit Spirituel.
Contrairement à beaucoup d’idées reçues, nous ne pouvons exister dans la pérennité sans mettre en éveil notre spiritualité intérieure qui est la motivation principale de-là vie. Celle-ci est le langage des âmes qui elles-mêmes  trouve la nourriture substantielle en la conscience, via notre subconscient. A partir de ces  deux fonctionnements du cerveau éveillé, nous mettons en route un nouveau corps, celui relié à notre identité universelle.
Le physique est également dans le Sacré avec sa résonance  vibratoire ,discrète en toutes choses et doit faire l’objet de toutes les attentions respectueuses. On ne peut débuter  en ces matières que par ce respect incontournable et la maîtrisé de son Moi intérieur.
La route de l’éveil est longue ,parfois sinueuse et elle représente une lutte ancestrale avec le soi même  empli de ces certitudes et bouffi de l’assurance reliée à toutes  matières. Je le conçois, rien n’est facile. Sachons qu’à partir d’un moment ,le Don au fond de nous se réveille et à nos côtés, mais plutôt avec le moi rempli de sagesse se renforce.
Mais, en Sociologie, tout ne nous dit pas comment nous en sommes arrivés là, dans une forme de régression mentale apparente au sein de l’Occident et certainement bien d’autres sociétés différentes au Monde communiquent partout avec nous par un sas dit universel.
La corruption, la décadence ,la négation de l Esprit sont des choses habituelles en toutes civilisations. Il faut guetter et observer quand cela arrive. Si l’éveil s’est produit avant, aucun problème, nous passons tous les caps, mais si nous n’avons pas mis en route notre veille  dite de la «  Pousse Céleste » comme le dit Platon, nous périssons sans souvenir.
Parfois, nous avons l’impression de traverser une crise régressive? Je dis l’impression, car ce qui était normal au comportemental s’évase et se change en d’autres abords. Notre regard doit aller vers d’ autres horizons pour comprendre et réparer. La réparation et la guérison existent sous la bienveillance des éveillés qui deviennent des guides.
En Occident, pas possible car en de nombreux pays nous avons mis la connaissance avant toute chose et nous philosophons dans nos sciences pour la réinvention du monde et de l’indépendance de l’Homme. Une véritable scission effectuée avec la spiritualité tendue pour l’accomplissement de l’homme. Rien à faire, la volonté farouche l’emporte et la structuration s’impose à mes yeux dans la globalité. La douleur intense va nous habiter  et non pas la réalité libératrice.
Certains pensent que malgré cela, l’humain doit s’affranchir de tout et même de ses Maîtres. Une fois  créé, ,l’humain veut s’affirmer seul avec son grand désir d’une indépendance avec celui qui la créée et qui créé.
L’auteur en Sociologie jette un regard sévère et même désabusé sur notre bâti sans noblesse et assurance. Je dirai qu’après la désobissance,nous y ajoutons une forme de vanité et de pédante refusant de prendre en considération toute présence étrangère dans l’idée existentielle. Plus grave, la conscience s’évase et renie.des peuples ont mis en place des structures abjectes de redressement de la pensée en faisant souffrir l’être. Notre tous ensemble est vénal et seulement vénal pour la partie dominante.
Seule, la guérison s’obtiendra auprès des plus pauvres lâchés par le mercantilisme et qui réussirait avec l’aide du Maître à organiser la suite. On le voit, même les champs de croyances sont dans l’affrontement et aujourd’hui, ce Monde s’en va  encore vers la terreur et la  perte. Le mot apocalypse est doux par rapport à la vitrification en quelques secondes avec les bombes thermonucléaires. Aucune vie sur Terre ne pourra résister au souffle de la mort et de la destruction totale .Devant cette voie tracée en impasse dangereuse , que reste-t-il à faire ?
Eh bien, pour les gens de foi, de demander le pardon à Dieu pour ceux qui sont dans l’inconscience. Ce n’est pas l’Espérance ,l’Espoir, la Bonté, la spiritualité, le magnanimité ,la compassion et le pardon. D ans le regard du sociologue, de celui qui regarde, du témoin, la conscience  s’exprime en tout et partout sans retour. Je veux parler, ici, des graves menaces nucléaires brandies par les frères coréens, l’agressivité de nos Frères d’Orient, de la fragilité constante et affirmée de nos frères de Palestine et d’Israël. On dirait qu’une force nous enlève la substance autre que l’argent. Cette dernière fait l’objet d’un partage inexistant sur son échelle des valeurs et d’une nullité affligeante envers la pauvreté et la paupérisation galopante des peuples.
Les hautes âmes, les grandes consciences sont unis pour porter le Monde à bout de bras tel Héraclès. Notre planète ne pourra infiniment  être tenue infiniment ainsi dans l’hostilité des pensées . Les suites ne sont pas dans les valeurs argent ou or, ni dans l’esclavage, ni dans les pensées numériques et robotisés, ni dans la peur par la terreur. Ceci est l’autodestruction générant le néant ,le chaos et la fin.
Sachons lâcher prise avec nos différentes branches agressives, partageons le savoir, le bien être, et les valeurs de l’esprit. Remettons nous en cause par le repentir comme si nous avions fait fausse route.
La dessus, nous ne pouvons plus rien, car notre structuration forme ses élites qui en tout encadrent les peuples ou populations et leurs seules idées que les professeurs dispensent dans la bonne parole telles des oracles, rabâchant dès notre arrivée sur Terre.
Si toi aussi tu m’abandonne comme le chante  une chanson du « train sifflera trois fois « .ce qui nous attend peut-être affreux de conséquences.
Je le redis, j’observe nos sociétés et je regarde en témoin inquisiteur de ce qui se passe dans ce cercle immense que nous trçons tous  chaque jour . Espoir, Espérance, Humanisme, frères, sœurs, aimer, vies plurielles, planète vivante,beauté, grâce, fraternité : Bye !
J’use mon encre de stylo pour atteindre quel Esprit ? Impossible ,plus tétu qu’ »Homo-effrontis » tu meurs condamné sur le poteau du piloris .Le silence de glace pèse et cette auto condamnation poussée à son paroxysme est encore  plus froide  que la banquise et ses icebergs. Bien plus grave  encore que le naufrage du Titanic, la fin d’un monde . Depuis le dernier conflit mondial 39-45, nous serions des damnés et nous ne pouvons nous en sortir,nous tournons en rond captifs et innocents, prisonniers de nous-mêmes et nos idées.Nous ne pouvons nous en libérer.
C’était le regard triste d’un sociologue,d’un philosophe, d’un témoin de notre temps.
Puis-je , au nom d’une ouverture inespérée demander l’accès à l’auditorium de nos plus grandes universités? Je n’ai aucun moyen matériel de faire entendre ma voix comme l’indésirable que nous enfouissons sans relache.La poussière et son état me menace à chaque heure qui passe et chaque seconde est dans mon compte à rebours et pourtant ,comme mes frères défavorisés, au limite de cette paupérisation, j’ai voulu vous le dire par les livres, mais le philosophe dit-on est la révolution même et la connaissance que de l‘homme par lui-même est verrouillée et bien gardée!. On ne lit plus et même les parutions sont dans le giron du roi et dieu argent comme une certaine Vérité du monde. Fluctuat nec mergitur !
Merci de votre aimable visite,bonne jurnée et à très bientôt.                                                                                                               

Bonjour à Toutes et à Tous ! LA VERITE…

Posté : 5 avril, 2013 @ 3:19 dans actualité générale, Arbres et forets, argent et considération, communications, créations littéraires, emploi, metaphysique, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Le nom de DIEU est un TETRAGRAMME et ne peut être prononcé.
ABRAHAM est le premier Patriarche du peuple HEBREUX (vingt siècles avant Jésus). JACOB ,son Petit-Fils , a mené combat qui l’opposa à l’Ange et la GENESE nous dit sous la référence 32.28 : »Car tu as lutté avec DIEU et avec les Hommes et tu as eu la Victoire ! « .
Ainsi d’HEBREUX le peuple devint ISRAELITE et plus tard JUIF,nom dérivé de la JUDEE. DIEU désigna à ABRAHAM,originaire de MESOPOTAMIE,la Terre de   CANAAN (Palestine) pour y faire souche. L’ALLIANCE de DIEU repose sur la possession perpétuelle du Pays de CANAAN,TERRE SAINTE. Les douze TRIBUES d’ISRAEL s’établirent en EGYPTE,où elle furent peu à peu réduites à l’esclavage.
MOISE les libéra et codifia la religion primitive au MONT-SINAI (quinze siècles avant Jésus).Il reçut la table des COMMANDEMENTS, à cette époque .Cette TABLE est le début des fondements MORAUX et JURIDIQUES du JUDAISME et de la TORAH. Le peuple vécut sous le règne des Rois (SAUL,DAVID,SALOMON).
Puis les PROPHETES demandèrent la fin du règne des ROIS car ils divisaient l’union. Ces PROPHETES sont ELIE,AMOS,ISAIE,JEREMIE. Ils prêchèrent le refus de la ROYAUTE,mais préconisaient un approfondissement SPIRITUEL et ils annoncèrent la VENUE DES TEMPS MESSIANIQUE.
La JUDEE a subi la domination BABYLONIENNE,celle de LA PERSE,LES PTOLEMEES D’EGYPTE,puis les SELENIDES,l’empire ROMAIN qui en fit un protectorat  et fut incorporé à son Empire en 44 après Jésus .Donc, onze ans après la Crucifixion et la RESURRECTION de JESUS.
Du mot JUDEE et sa Racine,se fixent des préfixes et des suffixes ainsi que des mots composés dans les appellations de référence .Mais aussi,des pré et suffixes définis par JUDICATURE,JUDICIAIRE,JUDICIEUX,JUDITH la REINE dont je connais l’existence pour avoir garder et conservé son Domaine en EUROPE. Elle aurait sauvé la ville de BETHULIE assiégée par les ASSYRIENS.
Plus loi , nous trouvons JUGE,JUGER,JUGULAIRE,JUGURTHA(Roi de NUMIDIE) en 118-105 avant Jésus. Dans la longue liste contenant la Racine nous avons des mois : JUIN,JUILLET, en prénoms les JULES,(Hommes mari ou amant).Les JULIENS, les JULIENNES,les JULIES et enfin la JULIO-CLAUDIENNE (Dynastie) impériale ROMAINE d’AUGUSTE à NERON issue de JULIA à CLAUDIA .

Ensuite plus profondément les noms Jumeaux,Jumelles, Jumelage,Jument. Je vous parle de JUDITH I.  qui est morte enterrée vivante avec sa coure dans d’immenses souterrains sous des collines boisées et ceci a eu lieu pour cause de peste. A l’époque c’était la seule solution pour stopper la maladie .Voilà comment je me suis interresé à l’histoire de JUDITH REINE DE LA NEURSIE atteignant en ses limités Sud l’ANJOU. La DIVINE PROVIDENCE me met parfois sur la route et je reconnais sa présence. JUDITH I régnait sur de nombreux pays qui ont constitués le territoire de NEURSIE. Mais, rappelons-nous, les langues dans leurs formations phoniques : la langue d’OIL au NORD et la langues D’OC au SUD en OCCITANIE .Différences également dans les styles architecturaux, d’où l’ART ROMAIN, GOTHIQUE,mais également MAURESQUE au SUD. Certains villages et leurs clochers le mentionnent,certains ont des flèches et des TOITS PYRAMYDAUX ETROITS et d’autres DES TOURS ROUDES où se SITUENT LES CLOCHES.
Je vous le dis aussi, mais mon cheval Pur Sang ANGLAIS s’appelait JUNOVIO et sa Mère Jument JUNIA .Ce sont des mots à la consonnance IBÉRIQUE et plus certainement à celle mélangée de l’AMERIQUE DU SUD.
Je remercie ALPHA -ENCYCLOPEDIE pour ses précisons chronologiques dans l’Histoire sur notre bonne TERRE .Avec le sérieux des ouvrages on peut facilement regarder la longue route de l’HUMANITE faîte souvent d’AMOUR,de VIOLENCE,de PARDONS et de COMPROMIS entre les hommes. L’HISTOIRE est nécessaire à notre compréhension de ce que nous sommes et à nos constructions de SOCIETES ET CIVILISATIONS.
Pour nous PARDONNER dans nos excès, il nous fat le REGARD DOUX  et BIENVEILLANT la grande compréhension en connaissant notre PASSE.
C’est l’Histoire qui vient à ma rencontre  et s’affiche dans sa v rais consistance du vécu des Hommes et en même temps du mien. Je suis un autodidacte,un paysan, un forestier,un naturaliste,un métaphysicien dans la mesure où l’on accorde une valeur à cette définition mais surtout et finalement un homme de FOI qui a emprunté une autre voie avec sa conviction d’un UNIVERS CREE et à notre grande DISPOSITION. Faisons le dans la contemplation et le respect de la VIE et je mentionne la locution suivante : «  NE PLAISE A DIEU ! »
Demain ou dans les jours qui viennent nous parlerons du Prophète ISAÏE.
Merci de votre aimable visite et à très bientôt.

Bonjour à Toutes et à Tous ! Le Sceau de Salomon…

Posté : 29 mars, 2013 @ 8:12 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

     SALOMON est le troisième Roi d’ISRAEL et est décédé en 931 avant Jésus CHRIST. Il est le Fils de BETH-SABEE ou Bethsabée et de DAVID son Père, qui le  fit intronisé de son vivant .
Il s’attacha à restructurer le Royaume d’ISRAEL en organisant un système de Provinces dont JERUSALEM est la Capitale.
La construction du TEMPLE a scellé l’ALLIANCE de DIEU et la Maison de DAVID, mais aussi celle des Peuples et des Nations.
La SAGESSE légendaire du souverain était impressionnante et même la Reine de SABA  a été marquée lorsque elle lui rendit visite et reconnut sa personnalité.

Le Jugement de SALOMON est celui par lequel il règle des différents entre deux femmes qui se disputent un enfant. Cette action est devenue un Mythe.
Auteur d’une œuvre poétique assez importante , les Psaumes.
Il s’est vu attribué ,à titre apocryphe , quelques livres de l’Ancien TESTAMENT, notamment :
- Les Proverbes,
-Quolé-leth (Ecclésiaste)
-Sagesse
- Le Cantique des Cantiques.

L’emblème du JUGEMENT et son sceau est la plante dite et appelée «  Sceau de Salomon »,présente dans les sous-bois des forêts des régions tempérées. Elle présente des fleurs sous forme de clochettes à la période printanière. Il s’agit de l’Ancêtre du MUGUET , porte-bonheur que nous recherchons aussi avidement le premier Mai.
Nous retrouvons en ces lignes les préfixes ou racine BETH. Il semble que l’alphabet que je vous ai mentionné et décrit en soit l’origine. Au pied du Mont des OLIVIERS ,il y a u petit bourg appelé  BETHANIE , voire également BETH-ANIE ou ANNE. Ce n’est que ma déduction et d’après ma mémoire évasive ,il me semblerait que le mot Béthanie ait été  une Province avant la définition du Roi SALOMON déclarant JERUSALEM ,capitale des Provinces. Ma mémoire va s’éclaircir et m’annoncera la Vérité en cette matière.
Merci beaucoup à vous pour votre compréhension  dans la méditation et la Prière pour certains ,bien sûr, chacun en sa propre conviction  suivant que l’on ait la Foi ou pas. A bientôt avec la plume et le Verbe.

Bonjour à Toutes et à Tous ! JESUS et ses Ancêtres…

Posté : 28 mars, 2013 @ 9:00 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

Jésus CHRIST est lui-même Fils et PÈRE et représentant UNIQUE de L’HUMANITE AU CIEL. Nous connaissons moins ses Ancêtres terrestres.

Dans cette lignée, ses Grands Parents terrestres sont : ANNE ou SAINTE ANNE,VIERGE des CIEUX, la plus SAINTE de la TERRE avecsa bienveillance sur la Mer, les océans et l’eau sur Terre .Elle est Patronne des Gens de Mer, pêcheurs, navigateur, amoureux de ces éléments et espaces sans cesse en grande dynamique.

SAINTE-ANNE a son Sanctuaire ,en Bretagne , à SAINT-ANNE D’AURAY, lieu où la Basilique  est vivante dans les Esprits. C’est un lieu de Bretagne où elle aurait vécu et fait des apparitions. Dans la vie Terrestre son Mari se nomme JOACHIM.
Sainte MARIE ou Marie est leur Fille terrestre Bien Aimée qui a enfanté  du PÈRE CELESTE ,par la voie de l’ESPRIT SAINT ,JESUS.

JESUS est né en Palestine , à BETHLEHEM, ou en traduction du premier alphabet que nous avons vu  ces jours derniers, BETH-LEHEM où Joseph avait pris Marie et Jesus sous sa bienveillante gratitude .Il est un SAINT. Dans sa vie Terrestre, il était un Charpentier  et il travaillait le bois dans son atelier comme un menuisier .D’ailleurs ,il est le patron des professions qui travaillent le bois avec noblesse et le mettent en valeurs contemplatives. JESUS est devenu par la vie, avant d’entrer sur la grande scène des hommes, un charpentier et menuisier au côté de Joseph.

JESUS connaît donc le bois et sa vie, ses origines les végétaux. Il veille à nous donner le pain quotidien car dans sa grande MISSION CHRISTIQUE ,il a multiplié les poissons et les pains pour nous nourrir en faisant des grands miracles et des guérisons spectaculaires  C’st à dire ce qui nous est impossible à réaliser pour l’homme même.

Il a su joindre avec le Cercle de la vie et ses plus grandes possibilités de son AME toutes les faces du Monde Terrestre et sa grande Connaissance de tous les temps ,nous font dire qu’il est le fils de l’homme, mais par son AME ETERNEL , le FILS ET PÈRE Aux CIEUX. Il est semblable AU PÈRE,NOTRE PÈRE CELESTE et Miséricordieux, Créateur du CIEL et de la TERRE.

Il a été conçu par le SAINT-ESPRIT comme chacun le sait et l’Annonciation ou annonce faîte à MARIE  a été faîte par l’Archange GABRIEL, auprès de DIEU et PÈRE TRES HAUT DES CIEUX. De ce que nous en savons ,son corps terrestre et physique a été semblable au nôtre par une durée de neuf mois. Son AME venue des plus hauts et lointains des Cieux était avec le PÈRE CREATEUR. En s’éveillant sur TERRE avec MARIE, elle était intact après avoir traversé l’UNIVERS ,car il dit que certaines font un long voyage pour venir ici bas prendre corps par le lien du grand AMOUR DIVIN. Il a traversé le GRAND FLEUVE QUI EFFACE les souvenirs antérieurs à la prise du corps physque sans subir la mise sous séquestre de son instruction innée venue du PÈRE des CIEUX.

A tous ceux qui n’ont pas de croyance et qui sont continuellement dans les railleries et moqueries de ces MONDES, permettez moi de vous expliquer une chose, u élément dit del a Nature, qui est la CREATION nous accopagnat chaque jour, chaque heure, chaque seconde et à chaque repas, etc …En France, nous avons  un homme, un chercheur sur la vie profonde, certainement le plus grand qui résidait en région Ile de France et était également un métaphysicien ,penseur,philosophe et écrivain.

Il s’agit de Jean ROSTAND, décédé en août 1977 et qui a toujours rechercher comment la Nature pouvait concevoir hors de toute fécondation attachée aux  deux genres. Nous nommons cela la PARTHENOGENESE. Les textes qu’il nous écrit sont  sublime du questionnement sur la Vie et son ouvrage : «  La Genèse de la Vie » est d’un abord puissant de celle-ci. Nous l’avons appelé le solitaire de Ville d’Avray .Ceux qui le connaissaient disent qu’il était un Homme Charmant et il était Fils de Edmond ROSTAND et de Rosmonde ROSTAND, Ecrivains  qui glorifient les Roses ,la fleur avec Ronsard, quelques siècles plus tôt. La Nature ,avec l’aide de DIEU peut réaliser ce miracle par le biais de cette parthénogenèse.

Faire Naître à partir du genre féminin ,en fécondant une descendance à ‘espèce ,cela après que celle-ci souffrent et je pense qu’il s’agit d’une sauvegarde de la CREATION pour certaines espèces dans la vie animée  sur TERRE. Cette sauvegarde est portée uniquement par le genre Féminin. Il faut donc réviser notre Science car DIEU peut  intervenir en tous lieux, toutes périodes par ce biais déjà en place naturellement.

Votre serviteur et Ami, a essayé de comprendre le processus et pour cela; j’ai  regarder l’Ornithorynque Ancêtre et Mascotte du contient Australien. Il semble être un ancêtre de certains oiseaux et il avait l’allure d’un canard aux quatre pattes palmées, possédant des griffes de défenses rétractible et portant un venin paralysant. Il est une CREATION AQUATQUE. Il était à la fois l’ancêtre des Anatidès et peut être d’autres oiseaux et de mammifères sur Terre.

Sans posséder de genre masculin  ou féminin, il pondait spontanément des œufs et allaitait ses petits avec ses mamelles.Il n’y avait aucune fécondation connue. Il est également la première ligne et la branche de séparation des oiseaux et des mammifères. Les Anatidés qui ont hérité de ses moyens de communication sophistiqués par l’usage de l’ultra son émis par des cellules électro-sensorielles en milliers sur le pourtour de son bec.

La relation avec DIEU et JESUS , MARIE et ANNE ,JOSEPH et JOACHIM existe par la BEAUTE ET GRACE CREATIVE ,mais nous devons savoir qu’à notre hauteur ce sont des éléments puissants de signification et symboles sont parmi nous .

Merci de votre aimable visite et compréhension, demain je vais esayer de vous expliquer une autre chose de nos vies : le Sceau du Roi Salomon , ayant écrit dans le premier Testament. A bientôt !

Bonjourà Toutes et à Tous ! Espace VIRTUEL…

Posté : 27 mars, 2013 @ 9:30 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

L’ordinateur est un merveilleux engin, mais il ne développe qu’une pensée virtuelle et il va s’entretenir dans la virtualité. C’est-à-dire ,dans un espace qui n’a aucune consolidation. Cet espace permet des discussions importantes. Mais arrivés à certain stade de pensée, nous ne pouvons plus le suivre car il y a pour les franchir jusqu’au sommet, celui dela sincérité et la VERITE.

Nous sommes tous dans nos corps Terrestres ,et ils n’ont pas pour mission d’épouser le virtuel même. Qui est le plus important Réel ou Virtuel ? Les deux sont en même temps et la finesse, le raffinement est certainement dans cette force non corporelle. Ceci  sous entend, comme je le pense, qu’il y a dans notre espace commun , nous et l’Esprit le plus élevé et fait de pureté des pensées Nobles, quand la vie s’y développe : des Mondes gémellaires .

Je m’explique! Ils sont une copie l’un de l’autre. Une planète Réelle, matière comme notre Superbe et Merveilleuse TERRE-MERE  et une autre  la côtoyant qui nous est dissimulées à nos vues. Cette TERRE Rassemble notre « interface comme le fait l’ordinateur «  .C’est une image bien sûr! Dans le tableau de Mickael ANGE, la Création , DIEU tien l’homme par le doigt et la main pour son incarnation aux limites des ses possibilités des deux Mondes planétaires constitués sont bien là. Peut-on  réduire l’Espace entre ? Je le crois par l’Onde Spirituelle ,mais également par toutes nos concentrations méditatives, notre AMOUR UNI et la force de nos Esprits. Le plus SAINT de l’Esprit nous guidera et nous guide depuis les temps immémoriaux.

Il va demander à DIEU de réduire l’écart entre nos Mondes. Je sais déjà qu’il le fait à chaque Vérité spirituelle émise .La TERRE MERE se rapproche de sa VERITE. Quand cela se passe ,nous sommes souvent dans l’inconscience et l’incrédulité. Je vais vous en enseigner le Signe. Le Soleil va être neutralisé et une barre ou  un trait noire  va apparaître  à nos yeux et un voile circulaire s’établira .la Terre va monter et se rapprocher de sa VERITE fixée par une autre Planète, celle des ESPRITS et des AMES. Tout le raffinement et notre élévation s’y trouvent. Le bonheur est à ce prix. La séparation est dans ce prix de la MORT , le passage de l’âme.

Tous, nous ne pouvons que demander ce rapprochement car il nous faut abolir l’Espace dit des Adès car nos ANCETRES GENEREUX Y SONT, s’y trouvent et comme nous il le demande dans temps passés, présent et futurs. Ils nous AIMENT et il ne faut pas douter de ce grand AMOUR.

Faisons pour que cet espace soit réduit par des pensées fines, spirituelles pures et élevées, dans la VERITE.
Elle nous apparaîtra si A DIEU NE PLAISE, de l’AUTRE MONDE , j’en ai vu l’image et JESUS  dans sa grande tunique rouge de ROI ,son visage dans l’AMOUR et la BONTE  et une quantité d’ANGES avec leurs trompettes ,signe d’un Jugement Dernier et de la Justice de DIEU Le signe de l’Arc en ciel de l’Alliance est apparu .Derrière, des Anges au niveau de JESUS des SAINTS et des Grandes AMES QUI ONT FAIT L’HUMANITE sont là. Puis des MILLIARDS ET MILLIARDS  de NOS ANCETRES dans leurs tenue ASTRALE  BLANCHES IMMACULEES suivent.
L’ESPACE SE REDUIT car JESUS est là TRES PRES. Levons les yeux vers le Ciel et attendons le signe ASTRAL.
Le TRAIT-D’UNION des MONDES est dans l’AMOUR POUR NOUS , mais surtout dans le SAINT-ESPRIT.
Demandons lui et supplions le d’envoyer ses COLOMBES afin d’ouvrir LA VOIE SACREE dans la VERITE et toute la HAUTE SPIRITUALITE du CIEL ET DES CIEUX,
               HAUT PLUS HAUT DES CIEUX !
De l’autre dimension on nous répondra. On ne peut s’élever plus intensément que le virtuel de notre capacité développe. Il l’a fait, je vous l’ai déjà dit et il faut me croire car je suis un être vrai et de chaire dans la Sincérité de mes paroles et de mes écrits ,que ce soit dans mes livres et mon expression matinale du BLOG.
C’est plus que Merveilleux. Nous allons tous pleurer par le biais de nos CŒURS. LA JOIE va s’emparer de la TERRE , la plus GRANDE  des JOIES.

Dans nos profondes pensées, dans les Religions unies et respectueuses , nos méditations profondes et secrètes, nos prières sincères et réelles, L’ESPRIT nous guide.
Il y a une phase que nous ne connaissons pas ,c’est le Doute en la vérité et cela nous ne pouvons le réduire car le virtuel pour nous est hors des images et résonnances comprises.
                 Alors se pose la question d’établir VERITE ou Mensonge.
                ALLIANCE OU DESALLIANCE

Pour nous ,dans le réel de la matière éprouvée ,dans nos CORPS de la SUBSTANCE UNIE et VRAIS de NOTRE MERE  SAINTE ,nous demandons  que nous puissions ACCUEILLIR DANS LA VERITE LUMINESCENTE DE TOUT SES FEUX , un autre MONDE, NOTRE VRAI MONDE  dans NOTRE CHALEUR HUMAINE ET LA GENEROSITE DE NOS CŒURS par la main TENDUE et le REGARD chargé de l’AMOUR IMMENSE et non de celui de l’infidélité incrédule.

En même temps, fidèle  à la Réalité de notre PLANETE ET SON MONDE , nous sommes éloignés de la VIRTUALITE VERITE, car pour la Connaître , NOTRE AME est une et INDIVISIBLE.

Cet Espace, personne ne peut le franchir car  nos ANCETRES sont très près et avec JESUS , leur Guide, le BERGER ,ils sont SPIRITUELS, le doute et les mensonges abolis et la SINCERITE TRIOMPHANTE. L’HUMAIN RETROUVE.
NOS NOMS doivent être justes, NOS PENSEES HORS DES MENSONGES ET SUR LA VOIE VRAIE,NOUS-MÊME, DEBUT ,regardant cette VERITE ET NOS AMES , dans l’ABSOLU T LE PARDON, la REPENTANCE de NOS ACTES ET  la MISERICORDE sur NOTRE TERRE avec NOTRE SAINTE MERE , qui nous offrira toutes les FLEURS du MONDE et qui m’a déjà offert une ROSE ROUGE ,celle de la beauté de son  AMOUR pour nous Tous  et la multitude. Elle peut nous offrir Plus car elle est notre MERE du CIEL et humblement, dans la modestie, comme un PETIT ENFANT supplions -là de NOUS OUVRIR LES PORTES du CIEL et des CIEUX et nous lui disons  simplement  Ô MAMAN en l‘EMBRASSANT DANS LA PLUS GRANDE AFFECTION.

Ellle représente toutes les MAMANS UNIES depuis le début des temps ,pour toutes les vies qui dans leur grand AMOUR de la VIE et de DIEU ,nous ont donné la LUMIERE , celle d’EXISTER et de VIVRE ,mais aussi par leurs SOUFFRANCES ET LEURS LARMES associées car nous les avons fait SOUFFRIR et il faut en demander PARDON.

 NOTRE PÈRE  au plus HAUT DES CIEUX et le SAINT-ESPRIT avec JESUS REGNENT . Comme le dit la PRERE nous devons dire ensemble dans nos ESPRITS : QUE TON REGNE VIENNE SUR LA TERRE COMME AU CIEL EN TA VOLONTE,NE NOSSOUMET PAS A LA TENTATION,
DELVRE NOUS DU MAL DANS L’AMOUR LE PLUS GRAND ET ETERNEL POUR TES ENFANTS,HERITIERS DE LA TERRE et LEUR RECONNAISSANCE CONTEMPLATIVE POUR LA CREATION dont-ils JOUISSENT DES BONHEURS COMME D’UN TRESOR A FRUCTIFIER et dans LE LIEN D’AMOUR UNIVERSEL VIBRANT EN TOUTES CREATURES ET CHOSES.  
QUE LE SAINT ESPRIT REGNE et comme le dit la Prière ,nous devons dire ensemble dans nos Esprits et nos Cœurs : QUE TON REGNE VIENNE et ta VOLONTE SOIT FAÎTES SUR LA TERRE COMME AU CIEL,
NE NOS SOUMETS PAS A LA TENTATION,MAIS DELIVRE NOUS DU MAL DANS TON AMOUR LE PLUS GRAND ET ETERNEL.
AINSI-SOIT-IL .

Bonjour à Tous ! Les premiers pas du Monde,de la substance et de l’âme…

Posté : 26 mars, 2013 @ 7:37 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Physique et astro-physique, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Universalité, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »

Trois à quatre cents ans avant Socrate et Platon apparut un philosophe. Un des premiers penseurs du monde qui donna sa vision de ce que nous sommes.Il se nomme PORPHYRE et il a défini un traité intitulé «  Tsagôgé ».
Il nous dit que nous sommes identique à l’arbre et que notre nom est substance ,la substance universelle. Le langage écrit n’était que balbutiements.il était celui des arbres avec leurs essences avec lesquels nous sommes frères et sœurs de par la substance. Puis, vient le Corps et son image classé dans une forme hiérarchisée définissant en dessous de :
- le corps animé,
-le corps animal, animal raisonnable (Dieux (a l’époque pluriels, et démons)
-L’espèce humaine eten dessous d’elle, il n’existerait que des corps très singuliers. Voici décrits les premiers éveils pensées des âmes et de la valeur accordée en fonction des arbres. Al’époque,il existait un alphabet balbutiant retrouvé en deux pays , «  L’Irlande et la Gaule » Voici ainsi traduit ces valeurs définissant un ancien calendrier fixant les solstices et équinoxes en relations avec la Nature et les essences présentes. Il s’agit de :
«  Beth-Luis-Nion » ce qui nous donne,
    Bouleau, sorbier, frêne » ,mais il ya une dominance signifiant «  Bouleau et Olivier » ce dernier est toujours présent et signifie l’arbre des Dieux. Le bouleau ,lui est la transition de deux règne entre les résineux du primaire et les feuillus.sa sève possède de la résine en petite quantité accréditant ce chainon évolutif végétal.

Donc , les Grecs des années plus tard , dans l’évolution humaine , Socrate et son élève Platon s’intéressent au traité et ce dernier philosophe écrit  la «  Pousse Céleste » ,comparant l’âme humaine à une pousse venant du ciel, mais étant du ciel par sa substance même. C’est un très grand texte, voire unique au Monde, qui a précédé  de plusieurs siècles  Jésus et son règne dans sa mission divine. Il faut relier l’ensemble pour bien comprendre les valeurs de ce que nous sommes. En tout cas, tout se relie par cette dynamique sur le temps et chronologiquement il faut savoir que Platon était donc Grec, un des plus brillant philosophe de monde dans la pensée. Qu’il est celui qui a décrit et donner aux humains la République et la Démocratie.
Dans la «  Pousse Céleste » il nous dit clairement :

- L’âme qui domine en nous ,voici ce qu’il faut en penser. Dieu en a fait Don à chacun de nous comme d’une sorte de démon.
Nous affirmons en toute Vérité que cette âme là ,demeure dans la partie supérieure de notre corps et qu’elle nous élève au dessus de la Terre en raison de sa parenté avec le Ciel . Car nous sommes une somme Céleste et non terrestre. C’est du côté de l’âme !Les soins a donner sont les mêmes pour Tous. Procurer à chaque partie de l’âme les aliments et les mouvements qui lui sont propres. Les mouvements qui sont apparentés à notre partie Divine ,ce sont les pensées du tout et de ses révolutions circulaires .Ce sont celles que chacun doit suivre.

«  Les révolutions concernant le devenir qui ont lieu dans notre tête et qui ont été dérangées à notre naissance doivent être approfondies de l’harmonie et des révolutions du TOUT. Celui qui contemple sera rendu semblable à ce qu’il contemple en accord avec la Nature originelle. Grâce à cette assimilation ,il atteindra pour le présent , et pour l’avenir la fin suprême de la meilleure Vie que les Dieux ont proposé aux hommes.

Quand un homme s’est laissé aller aux appétits et aux ambitions et s’y consacre tous es efforts, toutes ses pensées deviennent nécessairement mortelles, autant que cela peut se faire, puisqu’il a développé la partie Mortelle de l’âme.

Au contraire, celui qui s’est consacré à l’Amour du savoir et des pensées vraies et qui a surtout mis en œuvre son âme en pensant aux choses immortelles et divines, doit sans doute nécessairement s’il a touché la Vérité, jouir entièrement de l’Immortalité ,dans la mesure du moins, où la Nature humaine peut y participer.

Comme il ne cesse de cultiver son élément Divin et de maintenir en bonne santé son « démon » qui habite en lui,il ne peut qu’être supérieurement heureux.
Grâce à sa part Céleste , l’âme doit s’attacher aux mouvements circulaires des Etoiles et des Planètes. Qui contemple ce qui est Parfait et Immortel, s’en nourrit, devient lui-même parfait et immortel. Il accomplit la vie humaine. Il est Bienheureux !

Textes extraits de l’ouvrage de Benoît Desombres «  la Sagesse des arbres » Calman Lévy 2001.
Platon la Pousse Céleste et Porphyre le traité Tsagogé.
Avec une totale modestie et humilité, votre serviteur : Norbert Delaire avec témoignage de l’existence des âmes et de l’incarnation :
« Nous sommes les Racines du Ciel «  2008 ,Editions des deux Encres – Collection Sagesse et Lumière.
Merci de votre aimable visite et bonne méditation en n’oubliant pas que des milliers d’années séparent ces données de nous .A bientôt si le Cœur vous parle et si mes Extraits du « Trésor des Humbles »de Maurice Maeterlinck vous ont plus, notamment la Bonté et la Sagesse.

Bonjour à tous ! Le soleil, les arbres,les forets, les prairies,les guérets et l’oiseau…

Posté : 25 mars, 2013 @ 8:06 dans actualité générale, communications, metaphysique, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Universalité, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »

Je suis né dans la pensée de l’arbre et du végétal sur Terre, mais aussi de la Terre, terre Mère et ma pensée se souvient de cela. Quand dans un cercle immense tout s’arrête ,le soleil éclaire, l’onde devient miroir, le souffle du vent stoppe son élan, l’oiseau monte dans le ciel et tous les cieux se réjouissent avec cette lumière. Quand cet oiseau s’appelle l’Alouette et semble parler dans sa grande mélodie avec le soleil; au dessus des prairies et champs de guérets. Le laboureur arrête son cheval et regarde la scène. Souvent ,il n’a pas besoin de s’arrêter car c’est l’heure du repos.

L’heure du ZENIT où le soleil nous regarde  et ouvre sa porte vers la vie. Ce petit oiseau monte, monte ,monte sans relâche dans le ciel d’un bleu pur, si pur qu’il se confond avec lui.  Il chante dans la plus élévation de tout son cœur. Un petit cœur si fort qu’on ne voit plus de la terre son corps, mais seulement sa mélodie incantatoire.

Quand vous regardez ce spectacle féérique et qu’au sol voyez son beau nid dans l’herbe de la prairie, vous n’y touchez pas et la saluez avec respect. La corole de toutes les fleurs s’ouvrent et exultent le parfum délicat de cette terre. L’homme rusé  bien plus que l’animal ,pour tuer ce petit oiseau  a inventé son stratagème: le miroir aux alouettes. Il a oublié que celui-ci pouvait fonctionner en beaucoup de sens.

Cet oiseau si petit qui chante ,savons-nous ce qu’il représente seulement ?Réfléchissons ensemble sur un fait que j’ai constaté dans les plus grandes forêts ,en leur cœur.Une personne ,ayant certainement plus de joie dans le cœur est morte dans les grands fourrés sylvestres. Comme pas beaucoup, voir peu ou aucun homme ne fréquente ces lieux épais, impénétrables, emplis d’épines noires, de ronces ,etc.…C’est la phase où les jeunes arbres s’élancent vers le ciel dans la totale promiscuité en recherchant cette lumière salvatrice pour sélectionner leur avenir.

Au dessus de ce corps abandonné de notre frère ou sœur ,un petit oiseau des profondeurs sylvestres y a établi son nid à quelques centimètres. Il y a effectué sur la plus haute branche des jeunes arbres du lieu son incantation mélodieuse tendue vers le ciel et son soleil luminescent. Et, il y a pondu de magnifiques œufs, plein d’espoir en la vie..de ces œufs couvés avec sa patience légendaire est sortie la vie en abondance et de magnifiques oisillons qu’il a nourrit patiemment. Au moment où j’ai vu cette scène ,j’ai été bouleversé par le phénomène naturel et son Esprit.

Ce qui m’a frappé, c’est la proximité de la vie et de la mort. Il m’a semblé, dans l’éclair de ma pensée et mon esprit que cette personne si malheureuse sur notre Terre, avec nous,  avait voulu mourir comme les oiseaux ,cachées du monde et la toute puissance du ciel  que nous ne voyons pas l’avait relevé en l’espace moindre que la seconde .Pour avoir en mémoire cette scène ,j’ai été très longtemps interrogateur sur les forces de l’ESPRIT.

D’autant plus que ce nid où ces petits oiseaux s’agitaient , il m’a semblé les identifier et si je vous disais qu’il s’agissait d’un Rossignol Philomène .
Toutes les autorités sont arrivées sur place pour l’identification et recueillir le corps et discrètement j’ai dit au responsable. Faites attention ne touchez pas à ce petit nid avec les oisillons. Cet officier m’a regardé profondément , puis le constatant lui-même donna l’ordre de récupérer le corps en délicatesse sans détruire le fourré immédiat.Pour avoir en mémoire cette scène ,j’ai été très longtemps interrogateur sur les forces passant dans les éléments que nous côtoyons.

A l’ouverture de la semaine de Pâques et la Résurrection de la vie dans le symbole puissant , mais aussi dans la vérité ,permettez-moi de vous entretenir de ce constat bien réel qui nous fait tous réfléchir sur la profondeur de cette vie et ce qu’elle est. Beauté ,Grâce ,Miracle ,don de Notre PÈRE du CIEL dans sa CREATION.

Merci à vous ,bonne méditation et à bientôt.

12345...9
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...