Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Archive pour la catégorie 'Sociétés et structuration'

Bonjour à toutes et à tous ! A chacun son monde…

Posté : 15 août, 2013 @ 8:24 dans Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Dans cette affaire d’union des hommes et de constitution de leurs communautés,il y a beaucoup de variantes .Je m’en explique. Pour certaines personnes,considérer que l’on existe au plan individuel et personnalisé est une erreur. Cela aurait aucune valeur. C’est une analyse plus que dangereuse pour l’ensemble uni et ses éléments.

Il faut considérer que si l’on ne reconnaît pas l’élément,l’ensemble en formation représente guère plus. L’individualisme forcené non,mais la liberté d’adhérer aux groupes communautaires,oui. Souvent,ceux qui parlent ainsi sont des meneurs et des adeptes des pouvoirs sur les autres qui pour eux ne sont rien dans l’existence .Ceci est relié à une image de ceux qui dirigent,car ils sont toujours bien « sapés » comme l’on dit vulgairement,dans le vent et en jettent dans le paraître avec leurs tenues et  leur voitures,quand ce n’est pas par les habitations et propriétés Bref ,ceux qui ont tendance à exploiter les autres à leur bénéfice et ne rien partager. Collectivement nous avons approché de très près cette façon d’être en formation structurée de sociétés,avec la période  du Communisme en Europe de l’Est.

Les camarades ne devaient jamais s’enrichir et œuvraient pour la communauté exclusivement. Tous les salaires étaient contenus .Les maisons alignées en tel style bien défini et sans variantes et la voiture choisi par le dignitaire de la communauté. Au sommet, des camarades encore plus camarades,tiraient les ficelles d’une société structurée et bien contenue .Cela n’a nullement empêché le régime de s’effondrer et se dissoudre et soudain on a vu surgir des camarades riches au point d’acheter des parties de pays capitalistes .Que s’était-il passé chez les camarades? Les plus importants camarades avaient certainement une ascendance sur les autres en niveau professionnel et rémunération ?

Un bon camarade partage,aide,donne et reçoit en toute loyauté et sincérité. La fraternité est une grande dame et elle ouvre la porte vers les champs d’entente espérée. En attendant, c’est merveilleux et il s’agit d’un grand partage d’admettre que l’on puisse réussir. Quand on pense ,on existe .De là   à  imposer sa propre volonté,il y a des distances. Je me réjouis de voir les au tres heureux et dans un bon équilibre de vie.Je ne suis jamais jaloux de ce qu’ils ont et j’aime  avec  chaleur humaine reconnaître leur présence.

Il est excessif de jeter sur l’autre,les autres un regard suffisant,dominant ,sans amour profond. Nos vies sont éphémères et l’idée de dominer par des pouvoirs,quels qu’ils soient est une maladie interne. Parfois,nos sociétés structurées ,avec de tels penchants finissent par tuer l’amour et la conscience d’exister, pour certains qui veulent nous imposer leur modèle placé dans la rétroactivité .Dans la transmission de nos sentiments fraternels ,je dirai que nous devons préserver notre conscience,notre esprit des ambitions démesurées et mettre les formes de pensées despotiques loin de nous.

La fraternité,la solidarité,le partage et l’honnêteté matérielle et intellectuelle, avec la raison,la sagesse nous rendent libres.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Des sentiments ambigus…

Posté : 21 juillet, 2013 @ 8:55 dans humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, vie naturelle | Pas de commentaires »

Quand nous naissons,notre état d’esprit est sur le droit chemin et le positif et le positif des sentiments est inclus .L ’Amour est présent sans la haine et la méchanceté,la bonté est là sous jacente,la juste pensée domine .La conscience neuve se définit et existe dans une ouverture bienveillante .Puis, au fil des années,tout se gâte car en nos sociétés et civilisations nous faisons régresser notre potentiel originel.
Nous épousons des idées intimes aux pensées humaines,lesquelles s’affrontent intérieurement .Sont donc mis en exergue les sentiments opposés et ceux qui ne veillent pas sur leurs capacités intimes et intérieures perdent défintivement , ou bien très progressivement, contact avec les pensées nobles et généreuses.
Ce changement n’est pas général,mais il est dû au monde de l’argent définissant son existence afin de définir une approche choisie entre les êtres. Les métiers,les chefs d’entreprises et sociétés ne se privent pas de définir leurs règles,parfois trop corporatiste .Ce qui semble évident,généreux,constructeur d’une bienséance entre nous est laminé et de bonté,honnêteté se transforme dans l’intolérance et une opposition caractérisée.
Certains penseurs disent qu’il nous faut une émulation pour progresser sur les voies de la richesse. Il faut donc opposer l’homme à l’homme .La à femme à l’homme et vice versa .Les jeux deviennent pervers et détruisent lentement,mais sûrement , les sentiments naturels premiers jugés par ceux qui se définissent des décideurs.
Ils ne se soucient pas du devoir intime ne pas perdre leur âme,ce n’est pas leurs problèmes.Eux ne rêvent que d’or,d’enrichissements,d’exploitations matières et exploitation des hommes dans l’éfficacité de leurs propres vues et appréciations .A partir de ces constats tout devient luttes internes entre humains. Homme envers homme et hommes envers femmes,etc… Ces échanges peu salutaires pour les évolutions finissent par enclencher les comportements intimes régressifs sur  la valeur des âmes,initialement riches,positives et aimantes.
L’Amour,la bonté,l’honnêteté,la vertu,la sagesse ne font plus réalités profondes. Seuls les gens de foi portent en eux ces capacités de lumière du monde.
Il ne faut pas se décourager,mais à force d’organisations,de pensées négatives,de réprouver les valeurs nobles construites et formatrices des hommes. Nous ne pouvons plus rejoindre les routes , chemins et voies de la vérité initiale soutenant l’humain.
Rien n’est jamais perdu et les régressions des âmes ,alliées aux volontés ,à nos familles intérieures et à la foi.  Certains luttent  fortement dans le sens véritable.
Même les plus endurcis d’entre-nous,inversent la tendance  .D ’autres projettent uniquement un monde des plaisirs dans l’immoralité ou presque. Certains s’aperçoivent ou commencent à entrevoir les carences qui nous égarent et ils reviennent ostensiblement vers ces sentiments généreux.
Je vous souhaite un agréable dimanche dans la méditation,car c’est le jour réservé aux soins de nos âmes ,au repos,aux familles, et à nos enfants,à la collectivité dans le bénévolat, etc…Ce jour est béni et il permet aux hommes de se retrouver et de réfléchir ,mais surtout d’envisager une  suite.

D’autres,eux parlent de faire du dimanche un jour comme les autres pour travailler ?Il a pourtant été créé en l’honneur du repos dominicale ou hebdomadaire. Le sens en est dans la nécessité d’obtenir un terrain pour se rassembler intimement. Merci de votre aimable visite. Bon et excellent dimanche à vous !

bonjour à toutes et à tous ! Politique et Nature…

Posté : 18 juillet, 2013 @ 8:48 dans actualité générale, Philosophie générale, Sociétés et structuration, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

J’écris ces quelques mots pour dire combien le monde fonctionne uniquement dans les apparences,loin de la biologie terrestre dans sa grande harmonie .Alors,nous ne faisons plus attention aux grands et petits écosystèmes terrestres,marins et divers. Nous allons bien trop vite et nous dépassons en actions courantes le temps de la nature pour sa régénération .Nous construisons des sociétés basées sur le profit et la rentabilité uniquement.

Les hommes politiques font des promesses sur l’environnement en créant un ministère actif pour analyser et corriger les orientations et mouvements naturelles mauvaises.  Aujourd’hui,cela est important. Le tout, est géré sans trop d’attentions. Aussi, malgré les crédits étriqués attribués à la Nature,tout se déroule en dehors des possibilités généreuses offertes. C’est le Ministère  de l’impossibilité car le monde industriel n’admet pas les freins sur son hégémonie,sans cesse croissante .Nous pouvons et devons produire et nous comporter dans le sens de ne pas altérer les écosystèmes globaux terrestres et comprendre la nécessité de se connecter à leur temps. Le fait de dépasser le temps précis des renouvellements et régénérations met en cause l’ensemble.

Il n’y a pas d’intelligence interne chez les peuples qui détruisent sciemment leur berceau planétaire et affichent aucune sensibilité à la sagesse.
Traiter et comprendre notre environnement est une chose globale et localisée sur les zones d’échanges climatiques car les éléments fonctionnent en se reliant aux valeurs échangées.  Travailler pour notre planète et comprendre avec conscience ce que nous sommes.Nous ne voulons pas faire ce pas  car il est gratuit et ne rapporte pas immédiatement. Désormais, ceci s’affiche comme une grande philosophie mondiale.

L’état d’esprit qui en découle ne respecte plus les vies qui sont avec nous  et les schémas de la biodiversité s’appauvrissent. Tout semble écologiquement sans intérêt car placé hors de nos propres valeurs établies. A ce petit jeu,les végétaux disparaissent de la longévité et ne trouvent plus grand place. Nous faisons reculer les fonctionnements biologiques terrestres en y manoeuvrant des forces anti-vies. Bref, que c’est beau la vie ,mais hors de nos sensibilités courantes existentielles.

On ne peut être toujours critiques et il faut également être fier de construire positivement. Malheureusement,toujours les mêmes motivations qui nous éloignent et font de nous désormais des irrespectueux de leur berceau planétaire. Très bientôt,nous serons placés sur une voie ne possédant plus les possibilités du changement d’orientation,si ce n’est déjà fait !L’écho nous dit de foncer, foncer toujours et il est versé dans l’inconscience de la négativité construite et irresponsable car nous ne pouvons faire marche arrière .Tout devient futile et sans valeur. Celles attribuées aux Mers, aux Océans,à la terre nourricière,à la biodiversité, passent après nos propres constructions de notre monde. Dommage que nous soyons sans sursauts.Je  ne crois plus en cette possibilité car les hommes politiques et de pouvoir ne voient que certaines possibilités dévastatrices avec pour les animaux le non respect des régimes alimentaires,les méthodes des reproductions. Enfin la négation des  éléments de base des sociétés.  

L’homme doit se libérer et s’affranchir des pensées ancestrales .Mais simplement,il n’a pas créée le monde et il connaît de graves désordres dus à des carences.Pourvu que les comptes en banque  soient pleins,le reste n’a aucune importance. permettre à la vie son champ de développement est plus que précieux,c’est Sacré!

Alors, avec ce constat se dressent aux limites des compréhensions les qualifications d’arriéré. Bravo aux ânes car ils n’ont pas les soucis humains et ils dressent stoïques au service de la simplicité existentielle . En mangeant les chardons qui poussent sur les terrains arides. Rien n’est parfait,mais je crois que nous dépassons les limites en soutenant un monde de l’inconscience et de l’hégémonie destructrice.

A part cela Madame la Marquise,tout va très bien et il faut savoir être .Un beau jour, ce monde qui nous entoure va nous reprendre au milieu de sa fine poussière ambiante. Notre esprit,notre âme,notre conscience devront faire de grands efforts pour e pas s’éteindre et âtre déconnecter de la vie et de son fil d’Ariane.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Exister mérite grand respect…

Posté : 15 juillet, 2013 @ 7:37 dans actualité générale, humanisme, Philosophie générale, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Tu aimeras ton prochain comme toi-même est un Commandement basé sur l’Amour entre les humains .A partir de la valeur de ces mots chargés des forces philanthropiques,nous bâtissons nos sociétés ou nous le devrions .L’existence de l’autre est reconnue et sacrée Nul ne peut dire et faire en sorte qu’être en vie  sur la planète Terre soit placé dans une forme négative contenant la haine et la méchanceté dans les échanges ambiants.

Le premier acte conçu dans l’Amour du prochain se trouve dans la reconnaissance de la vie et de son existence .A partir de cette valeur tout autour,comme un grand cercle se définit une société bonne ou mauvaise et une philosophie positive dans les échanges profonds.
Quand nous expliquons que nous sommes trop nombreux sur Terre pour bien vivre dans l’aise, Cela veut dire que nous ne supportons plus les autres en partie,car la vie n’est pas de l’homme et elle se partage.

Récemment, avec l’environnement,certains gouvernements voulaient instituer une taxe au dégagement carboné. La vie ,elle-même, a besoin du carbone pour exister alors par transformation. Cette taxe  est une valeur d’intolérance vis-à-vis de l’ existence sacrée sur Terre .Comme beaucoup d’actions relevant d’une forme d’autorité qui se place bien au dessus de cette vie même .Là se situe une prétention qui ne fait qu’accentuer un phénomène d’intolérance .Beaucoup d’éléments    ne sont pas  partagés,alors qu’ils devraient l’être .

La vie dans sa grande quintessence fait appel à l’attention respectueuse de son intimité .Toutes ces  considérations repoussent l’idée que chacun en profite au maximum et sans retenues .Tout ce qui exploite le sens de la vie doit finir par se transformer pour apparaître^dans une force magnifique et équilibrée .Rien ne vaut la vie à condition d’en respecter sa propre intimité,de la considérer sincèrement et admettre que nous ne sommes que des récipiendaires .

Elle ne fait pas dans son émergence une glorification absolue de l’argent et de l’enrichissement .Elle dit simplement qu’en les lieux où elle habite,elle s’y trouve bien ou du moins le souhaiterais .Tous les pouvoirs en place lui doivent un grand respect car elle est bien au-delà .Nous devons avoir entre-nous,des mouvements attachés à cette construction précieuse et unique et les goujats qui hantent nos communautés pourraient payer cher leurs grandes désinvoltures et leurs intolérance .

Il appartient à tout un chacun de faire son bilan le reliant aux valeurs existentielles inclus. Cette analyse concerne et touche toutes les autres vies pour définir un monde plus harmonieux .

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Pessimisme et régressions…

Posté : 14 juillet, 2013 @ 7:29 dans actualité générale, communications, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Dans nos formations et constructions de sociétés,nous développons une culture attachée au pessimisme,car emprunte d’un cycle de fermeture de protection et ensuite de régressions dans les idées en capacité innovantes qui sont repoussées. Et j’en passe de ces comportements rendant une société peu évolutive et manquant son challenge.

A titre d’exemple,nous prendrons la voiture,le camion,enfin tout ce qui roule et possède un moteur à explosion Nous arrivons à la saturations des engins sur les voies et il va falloir trouver une solution autre que la répression active.

La roue ancestrale nous a rendu de très grands services,mais désormais,il faut évoluer techniquement avec d’autres méthodes faisant appel aux technicités différentes et de stabilisation aérienne de basse altitude,tel le coussin d’air. Du coup, nous diminuerions des facteurs de limitation important: le nombre d’accidents,la fiabilité du transport en cette partie,l’impact sur l’environnement car la nature reprendrait ses droits sur des espaces aménagés,des routes recouvertes d’asphaltes et des parkings.

Si nous n’innovons pas maintenant,en créant des prototypes et les essais,nous aurons des difficultés à passer le cap de la roue .Il n’y a pas de mal à innover ,car toutes les civilisations sont placées sur les mêmes bases. Évoluer sous la pression des expressions humaines est une grande nécessité incontournable. Le plus triste et redouté se trouve dans la confiscation expressive des êtres Les systèmes en place ne s’en privent guère et nous avons une sorte d’appréhension sur un développement innovant .Ce qui est nouveau en technologie et permet des améliorations sensibles,bienvenues dans une société stagnante doit être pris en considération . En ces matières,tout ne se définira pas uniquement par les personnes ayant des diplômes et chargées de trouver les évolutions adéquates au sein des grandes écoles.

Il y a ce que nous ressentons constamment avec l’esprit et qui nous propose telle ou telle évolution sur une matière. Il n’y a rien de bizarre à ce jeu car nos fonctionnements intimes de la pensée sont plus forts que toutes les technicités réunies.

Je vous ai mentionné un exemple comme le transport par la roue,mais d’autres sujets évoluent et parfois saturent,méritant notre attention constante .Pour changer les données,les civilisations âgées sont frileuses et de nombreux verrouillages mis en place jouent le rôle de protection absolu. C’est cela la nature humaine et personnes ne peut lutter contre l’esprit de négation et celui de routine et stagnation .Cela ne veut pas dire tout changer,mais admettre que d’autres voies possibles existent afin de sauvegarder l’avenir et l’évolution au sein de nos sociétés.Personne ne dit de revenir aux temps préhistoriques .Il faut faire attention aux raisonnements fermés qui préfèrent laisser tout périr que de modifier.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Savoir se satisfaire de ce qui existe est important…

Posté : 4 juillet, 2013 @ 7:33 dans Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Logiquement,nous devrions être heureux car nous bénéficions,sur la planète Terre,de conditions de vie exceptionnelles .Ces conditions positives,constructrices,pleines de bonheur sont placées dans les évolutions physiques de la planète avec un ciel d’une beauté remarquable et exceptionnelle .Les végétaux,eux,nous façonnent les paysages. L’eau est constamment active dans la couche dite biosphère,où nous baignons .Des  limites supérieures de l’atmosphère,au magma originel,noyau de la planète,un effet de refroidissement à lieu constamment.

Avec la biodiversité,nous sommes accompagnés par d’autres formes se définit  de vies. Cette dernière richesse nous montre que la vie est précieuse et variée. La nourriture  y est abondante si nous prenons le temps d’y prêter attention. Globalement,nous avons tout pour être heureux,au milieu des équilibres d’une Nature dynamique,il y a la Création de Dieu qui prend soin de nous.

Alors pourquoi recherchons nous un bonheur bien ailleurs et sous des formes évasives que nous ne cernons pas ? Il est bien connu que ceux qui sont heureux,ne connaissent pas le bonheur qui les entoure en le mettant à sa juste valeur comparative.

La Création et la planète Terre nous apportent d’innombrables joies simples et vivifiantes dans leur abondance .Exister n’est pas une mince affaire et doit être fortifier par l’amour de ce qui nous entoure et fait de nous une conscience éveillée des vies.

Dans quelques jours,je développerai une suite à cet article.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Avant de se jeter à l’eau !

Posté : 25 juin, 2013 @ 7:45 dans actualité générale, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Je vais,ici,vous parler de la pensée artificielle au grand développement,comme si elle devenait notre cerveau à tous .Dans quelques décennies ,le cerveau humain sera sous anesthésie générale de cette forme de pensée mécanique.On peut comprendre les services que cela nous rend,mais il y a un mais ,celui d’introduire des éléments qui confisquent le libre arbitre des hommes. En condamnant cette liberté essentielle qui équilibre le Monde,nous régressons et d’homme respectée,digne,rempli d’espérance et des capacités nouvelles,innovantes positives constructives et variées,artistiques tendues vers la beauté,nous allons devenir des peuples mécaniques enfermés à tout jamais dans une prison.

Eh oui ! Je ne suis pas un fervent adepte en toutes directions du net et de l’ordi compagnon .J’emets des réserves importantes avant que ne soit convertie toute la jeunesse planétaire .Rien à faire,comme pour le reste,aucun débat et nous fonçons sans réflexions nécessaires .Tout cela est du genre : « Je passe à l’action matérielle et physique et je réfléchis après ! ».Les résultats dans la progression se trouvent dans les formes dictatures que cela va développer. si de prime abord,c’est un formidable outil de communication,l’arrière plan y est moins Si la méfiance n’éxiste pas,nous tombons dans les pièges du règne facile de la malhonnêteté sous beaucoup de  formes et notamment l’escroquerie anonyme .Pas très grave,l’honnêteté nous n’en voulons plus et c’est ringard ?

Oui, mais les acteurs d’un monde peu évolué gravitent dans l’ombre quand on s’aperçoit Que l’on s’est fait avoir,c’est trop tard ! La perversité y règne en maître et des personnes aux mentalités douteuses,vicieuses se réjouissent car les valeurs qui les bridaient disparaissent une à une. Même l’amour,le grand y est présent et là sûr vous allez trouver votre âme sœur. On ne s’occupe pas si vous êtes marié,fidèle,âgé,on vous envoie sans relache la publicité et tous ses adhérents demandeurs. Ainsi, le business marche. Tout devient business et l’argent devient le ‘dieu’ actif. D’ailleurs, sur la toile,nous pouvons entrer en contact avec toutes les philosophies et religions en des Mondes que nous croyons perdus à tout jamais.

Ne rêvons pas, la vérité est plus difficile, il s’agit comme il a été dit dans les prophéties de groupes ou personnes se faisant passer pour. Comment identifier  in fine ce qui est derrière l’écran? Il y a un monde de la matière auquel nous appartenons et celui du virtuel sans attache et dépendances matérielles.

Entre-deux,il y a des océans,des cieux,des temps. Sinon, si le virtuel était près de notre monde physique ,nos ancêtres par l’esprit et l’âme pourraient revenir par le passage ouvert entre les dimensions. Oui, mais « l’ordi » n’est pas dans les capacités pensées de relever toute chose,les temps,la vie dans son évolution et le sort de tous les hommes depuis les débuts existants. Faisons attention de ne pas nous égarer avec ces bouleversements car l’ordre des choses pourrait changer et nous verser sur les voies de la folie et de l’esclavage définitif à fond car après tout sera trop tard. Réfléchissons avant de nous engager ,soyons attentifs,pour notre jeunesse car nous introduisons des variantes et nuances conséquentes. Surtout, ne pas mettre tous les œufs dans un même panier comme l’on dit dans le proverbe.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Uniquement un ressenti ?

Posté : 2 juin, 2013 @ 7:13 dans actualité générale, argent et considération, communications, humanisme, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Hier, j’ai basé ma pensée philosophique du moment sur les risques encourus de voir nos efforts sur la liberté et la démocratie s’envoler. Les conséquences seraient immenses  .Une autre conséquence pourrait bien également résider dans l’accélération du temps de par notre fébrilité mise en place afin de pouvoir être plus rentables et producteurs,disons-le. Notre temps d’équilibre,où nous pouvons être plus heureux est celui où l’homme ne dépasse pas le rythme de la Nature dynamique et fonctionnelle.

Oui,mais ne nous intéressons pas à ces choses là car notre souci premier réside dans les moyens de vivre et l’argent. Pour le reste,nous sommes loin d’avoir créé une approche docile et stable ouvrant une porte sur la sérénité ambiante et une qualité de vie.Le handicap est qu’en faisant de l’argent la seule et unique philosophie,nous entrons dans un jeu dangereux et malsain,où nous pourrions chèrement payer nos errements car nous sommes versés dans une forte dynamique infernale placée elle-même sur des rails. Dans et avec cette allure folle ne permettant plus d’aimer et savourer la vie ensemble ,nous avons toujours le souci premier placé dans l’émulation pour l’enrichissement qui va dégrader  fortement notre  ,sens du bien-être.

Comme l’on dit populairement : «  On peut bien décrocher la Lune,nous n’en serons pas satisfaits pour autant ! »Ce qui est navrant,ce sont les idéologies puissantes à ce sujet qui sont développées alors que la planète et ses bienfaits sont disponibles à notre portée.

L’analyse que je viens de faire ressemble ,dans sa profondeur à un constat de suicide de sociétés entières,sans réflexion,mais soumise uniquement par l’enrichissement et ses moyens  limités. Pouvons-nous encore bifurquer et devenir un peuple serein,calme et attentif aux éléments qualitatifs de la vie ?

Je l’espère pleinement et j’aimerais que mon ressenti soit erroné,car les conséquences peuvent être très importantes sur l’avenir et les prochaines générations. N’emprunte-t-on pas à nos enfants et petits-enfants  en consommant plus que notre part  et en définissant des voies hors des stabilités raisonnées dans la sagesse?

Merci de votre aimable visite,excellente journée à vous et à très bientôt !

Bonjour à tous ! Ce que j’en dis !

Posté : 1 juin, 2013 @ 7:02 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Il est plus agréable de vivre libre,raisonnablement,sagement,respectueusement afin de pouvoir donner au plus profond de notre potentiel un sens expressif. Nous ne pouvons plus revenir sur un vécu très limitatif de nos libertés. Si cela arrivait,nous serions certainement des âmes en prisons et nous briserions en de nombreux cas tous les espoirs du développement social existant.

Pour certains cela ne soulèverait pas de gros problèmes et remettrait en place des formes de libertinage des sociétés.Il est sûr que vu sous cet angle,nous n’aurions plus beaucoup d’initiative,de libre arbitre et j’en passe.Il est vrai que parfois nous n’allons pas très bien et nos actions s’en trouvent affectées et altérées.

La Démocratie tremble et tremblera encore car nous n’attachons pas à ses valeurs assez de prix. Nous sommes frivoles avec  l’essentiel qui maintient toute notre charpente de société. Nous traitons souvent l’ensemble avec une forme de légèreté. Nous devons penser tous les matins à notre journée,mais cela veut dire également en association de la pensée avec nos semblables. L’harmonie des pensées stables,nobles,respectueuses sont dans l’évolution du temps et dans nos grandes capacités. Il n’y a pas de contradictions à développer des idées pour la société humaine dans un progrès maîtrisé et raisonné et dans un équitable partage.

Tout cela ne doit pas s’écrouler et les décideurs politiques ont mission de ne pas dégrader le milieu de vie ambiant construit en orientant des lois qui dans leurs analyses profondes seraient néfastes à tous les équilibres. Les représentants dits du Peuple deviennent éloignés du citoyen. Bien trop éloignés pour défendre les qualités de nos constructions communes en tous niveaux sociaux. Certains décideurs,en manœuvrant cette représentation ont altéré le fonctionnement et son processus qui perd progressivement de son efficacité.Et puis, ne donnons pas aux raisonnements attachés aux despotismes et aux pouvoirs de certains hommes les capacités de prendre les sociétés en otage et installer leur propre pouvoir sans concertation,ni respect de leurs semblables.

Face à nos problèmes normaux dus à un progrès manquant d’harmonie avec la planète,les décideurs cèdent plus souvent aux facilités de renvoyer le dit problème vers les citoyens en globalité, en leur faisant porter l’effet correctif,plutôt que  manœuvrer et abolir les errements ,causes des dégradations.

L’idée que l’homme de base ne doit pas penser,réfléchir ou raisonner est une idée de despotes et l’Amour envers notre prochain ,dans le respect,doit lui laisser son libre arbitre et son champ d’action de la conscience élargie,positive et constructive. Faisons attention aux leurres du monde artificiel de l’argent et de la possession car ils limitent la progression sociale et pensée des humains et en fait des esclaves permanents. Les temps sont durs dans leur émergence,mais nous devons être capable de réagir et je suis confiant dans l’espoir portés par nos capacités internes  et l’humanité en marche.

Merci de votre aimable visite et très bonne journée .A bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Dynamique des sociétés humaines…

Posté : 23 mai, 2013 @ 8:37 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Très longtemps, nous avons cru que tout était statique et immuable.Nous n’envisagions pas autre chose que la dépendance sans pouvoir introduire un avis,une demande ,un souhait,un vœu. Bref, sous le joug de personnes s’étant évaluées dans la grande importance ,nous succombions à la fatalité ambiante.

Progressivement, l’homme s’est pris en main après bien des passages obscurs et cruels placés sous le signe de la violence et des affrontements haineux .Les étreintes des pouvoirs mis en place s’effaçaient lentement et enfin on accordait aux gens pauvres et désargentés le droit de vivre décemment. Ce n’était et ce n’est que justice car les hommes naissent tous égaux en droits et entre-deux. Tout cela a été très difficile pour se mettre en place,à titre général, tout autour du globe.Au premier abord,quand on observe les sociétés construites,on entre dans une forme d’interrogation qui s’affiche sur un système paraissant incohérent et qui atteint un fonctionnel malgré lui. Et ,c’est bien cela le mystère,car malgré toutes les parties entachées d’incompréhensions ou d’excès ,nous définissons un avancement .Il n’est pas forcément de grande qualité ,mais il contient des éléments essentiels parfois profonds et enfouis.

Nous approchons des dix milliards d’âmes sur cette belle et forte planète .Les possibilités maximums d’accueil sont encore au-delà ,si nous prenons conscience des fonctionnements intimes planétaires. Tout est en équilibre ou e déséquilibre,car toutes les espèces sur Terre s’établissent sur les écosystèmes et y exploitent toutes les matières présentes.Sauf que les limites de notre extension sont fixées par nos équilibres avec notre planète,en ses capacités fonctionnelles et nourricières dans l’accueil de ses enfants. Quand nous parlons des autres espèces,nous disons qu’elles doivent rester en des limites respectueuses de leur environnement. Quand il s’agit de notre propre espèce,la rigueur s’évase et nous admettons certains écarts destructeurs ,aux limites de la survie.Que personne ne s’y trompe,tout devient mathématique et les relations impacts de chaque espèce s’oriente toujours au terme de leur implantation dans l’hégémonie de la conquérante.

Par contre,il faut reconnaître les valeurs particulières attachées  aux forces naturelles et à la Création Sacrée. Nous occultons ces éléments pour ne pas contrarier nos propres intérêts A savoir :
 - Chez l’oiseau en bout de chaîne,c’est-à-dire le rapace,quand la nourriture se fait plus rare,ses œufs deviennent stériles et ainsi la reproduction stagne et diminue dans l’impact futur. En résumé,c’est l’adaptation de la vie aux éléments disponibles. C’est aussi le raisonnement de ceux qui sont très près des végétaux supérieurs,quand dans leurs jeunes âges,ils sont fragiles et sujet à destructions. Le support de d’accueil de la vie  végétale,aquatique,etc.. dans sa fonction de berceau avant et en  priorité sur l’animé.
Ceci ne sous entend pas que chaque espèce contienne sa propre sauvegarde comme le montre la parthénogenèse dans la Nature. Les limites fixées à l’homme sont celle de la conscience et de la connaissance objective et intime de son milieu dans le fonctionnel pérenne ,en étant attaché à ne pas dépasser les actes qui ménagent le renouvellement ou la régénération des ressources par le biais des forces dynamiques naturelles. C’est pour cela que nous devons ,avec grande réflexion et sagesse,savoir modérer certaines applications philosophiques   nées du progrès technologique  permettant au nom d’amplifier les productions enrichissement de faire un tri spécialisé dans l’efficacité naturelle.

La Terre globalement est un joyau fonctionnel sur ces points et elle permet à qui l’observe,la respecte,de voirse renouveler la ressource. Mais ,ceci à une obligation : savoir et connaître le temps de synchronisation adapté dans la biologie développée. Vivre sur la base des sociétés ne recherchant que l’exploitation intensive et l’enrichissement sont nuisibles à tous les équilibres et nient l’existence raisonnée et sage de la conscience même.Nous venons de la voir,plus l’homme ses sociétés,ses communautés de vie et plus il doit adhérer à la compréhension du milieu qui l’accueille.

Avec son progrès galopant ayant défini des paramètres d’enrichissement à chaque génération,nous nous heurtons à la surexploitation des terres,des mers,des océans  et à la destruction modificatrice des éléments fertiles qui soutiennent la vie et ses composantes.
L’homme entreprenant et fuyant parfois réalité a bifurqué en créant la cité ou la ville. Il a muté en devenant un citadin et en laissant ce qui lui semble problème et futilité à la porte ou entrée de ses cités. En faisant cela,il s’est créé son propre univers souvent appauvri et profiteur où s’entassent pèle mèle toutes les qualités et tous les défaut portés par ce que nous sommes.Désormais, nous commençons à visionner dans nos Esprits les capacités qui sont en nous,mais aussi autour de nous pour le bien partagé de tous et même si cela va vers quinze milliards d’âmes.

Ainsi, l’homme peut démontrer ses capacités de conscience et les fertiliser vers ses semblables,car il me semble que c’était un des buts premiers : s’aimer et partager au-delà de toutes nos différences.Sans vouloir mettre des nuages annonciateurs de mauvais temps,il faudra pour certaines sociétés juguler leur sens du paraître placer bien avant celui de partager.

D’autres points seront développés ici dans ce blog sur le même sujet. Merci de votre aimable visite et très bonne journée à vous !

12345...17
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...