Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à Toutes et à Tous. Les Etres doués de consciences,mais aussi de raison…

Posté : 21 avril, 2013 @ 8:42 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

Il est des choses qui vont du domaine situé après l’éveil et le travail des Consciences. Comme je l’ai écrit hier,la conscience introduit le passage du subconscient qui, la nuit, lorsque nous dormons,travaille et introduit dans l’âme individuelle les éléments dignes d’être sauvegardés. Nous ne parlerons de l’Esprit qu’après avoir compris l’âme,notre âme,quintessence de l’être et de nous-même au for intérieur .Le dialogue avec l’âme peut et doit exister et même doit être entretenu constamment.      C’est l’entretien le plus difficile  Déjà de nombreuses personnes ne pensent pas à leur âme,ni aux valeurs humaines également         .Sur ce sujet,les effets du matérialisme ambiant sont considérables                    .

Je comprends le raisonnement humain et je vois qu’avec l’histoire de nos sociétés et nos civilisations,l’homme,ses progrès en son propre pouvoir,s’éloigne presque irrémédiablement de son socle de base et ses natures initiales.Ce sont diverses conséquences qu’il faut analyser et cerner .La première est qu’apparemment les humains en naissant ont leur conscience dite inerte et sans éveil,où aucun repères ne fait mention de leur conscience en veille,qui survient plus tard avec le mûrissement psychologique et surtout pensé.Le schéma d’éveil aurait dû se mettre en place bien avant .Sans posséder l’éveil supérieur  au tout début où tout devient pensées,il faut se poser la question pourquoi un tel retard?

On peut dire que les comportements et les « péchés »nommés dans le Christianisme,en fonction de la Table des Commandements,les hommes seraient responsables de cette non adhésion au grand destin Universel. Nous pouvons penser beaucoup de choses,mais avec l’expérience,en nous regardant profondément et sans pré jugement,j’ai aperçu le pourquoi. Quand nous sommes dans l’œil pour œil et dent pour dent,l’humain est agressif,voire autant que celui qui est doté d’armes pouvant tuer l’autre immédiatement .

Quand nous avons grandi légèrement avec les textes Sacrés,nous avons fait un pas pour la tolérance. C était la bonne voie avec son pardon et la conscience en éveil comme un propre radar.A la fin du 18ème siècle,nous avons commencé à inventer les machines,fidèles copies des systèmes naturels bien précis en la nature du fonctionnement articulé. Cela a marché et notre souffrance  dépendante et en certains points a disparu. Nous avons continué,mais à chaque pas du progrès matériel,nous effaçons notre profond éveil et nous nous éloignons de notre âme.Selon moi et ce n’est que mon humble avis de pauvre pêcheur,nous sommes si différents désormais que nous sommes devenus un Monde ,notre Monde.

Non pas comme souhaité dans la pureté des âmes et des esprits,mais dans celui du soulagement profond de certaines souffrances indélébiles. Personnellement je crois que nous avançons vers une chose plus juste pour le nous tous,notre prise en charge de votre destinée collective vers ce demain,peut-être chaotiquement dans la grande union pensée et réalisée.

Aussi, j’en  appelle à la mansuétude, la miséricorde car sortis de notre préhistoire la voie offerte a été celle-ci et malgré l’explication des têtes supérieures de Noblesse et leur échec patent à guider les peuples et les aimer nous avons du prendre notre destin en main et en tenant compte de tous les paramètres présents.

Est-ce pour cela que l’homme n’a pas de cœurs et de pensées nobles. Oh non, mais il les enfouit parfois dans sa pudeur ou dureté apparente. S’il n’a jamais s’éveiller son âme,je plaide pour une grande mansuétude lui accordant le pardon,car au plus profond de lui,le souvenir du passé complet lui a échappé. Mais, il y a un mais,comme dans une plaidoirie,ceux qui sont dans les grands errements,et qui sont hors l’innocence et le non savoir, et qui manœuvre avec le Monde en le confisquant par différents moyens et le font mourir à petit feu en y confisquant tous les espoirs de la vie et de son berceau planétaire dynamique,fonctionnel en se prenant à existe de leurs congénères restés dans la totale innocence et réflexion,ceux qui exploitent la planète intensément sans conscience et repoussent la raison et la sagesse,ceux qui achètent et corrompent tout avec  le roi argent et nous éloignent du grand partage honnête,juste.ceux là ,pour tous leurs excès conscients mais déterminés depuis le début des temps,sont dans la grande nuisance et sont condamnables

L’humain avec le temps nécessaire à son éveil en sa conscience aurait du fixer cela en son droit  ,fait comme indiqué par les plus grandes consciences venues des philosophies pour exprimer la haute pensée humaine dans sa noblesse,celle de l’esprit de construction de nos sociétés fragiles.il faut garantir à partir de celui qui naît et arrive et se trouve à ce moment précis sur le seuil du Monde Terrien , qu’il sera accueilli par une société prononcée et dite civilisée.  Celui qui naît, en cette seconde, est hors de toutes les possessions et se trouve dans la grande vérité,car il n’adhère pas à l’esprit de posséder mais d’aimer. A partir de cet instant,une lutte globale dite collective doit s’enclencher pour être juste,soulager des souffrances et aimer encore plus son prochain malgré les ’crocs en jambes » et à l’aune du grand respect. Ces hommes, ces pensées,ces âmes, ces Esprits,même s’ils sont en retard,ne doivent pas recevoir condamnation car ils n’ont, pour une grande majorité jamais condamné et ont également essayé de bâtir et de s’élever par l’esprit.

Je suis un Père,un grand-Père et je côtoie des arrière-grand-Parents.Il faut bien regarder comment l’on bâtit une famille,la protège,lui donne le nécessaire de chaque instant ,qu’il soit dans le matériel et le moralement sûr, enfin lui apporter l’Amour du Monde et veiller à l’épanouissement, l’émancipation des enfants en les préparant sincèrement sur leur devenir par l’orientation libre ,mais informative la plus complète,enfin en veillant à l’éveil collectif qui prend le pas. J’ai constaté ,parfois avec peine,la peine du cœur et de l’âme, que notre collectif,sans être vraiment bon,n’était pas non plus  dans le mauvais;mais se définit dans une neutralité contre les excès.

Son défaut est qu’il n’adhère pas à une autre forme d’idée que son propre pouvoir. Au tout début,il y avait une tolérablement à un certaine forme de pénibilité;mais maintenant celle-ci s’éloigne et les enseignements humains ne laissent plus ou trop peu de champs au libre arbitre respectueux de l’individuel et de l’âme et conscience. Ce  pouvoir installé a pris en main sa propre essence pour bâtir dans un sens qu’il croit meilleur. Une forme d’intellectualisme est né et a décidé que c’en était fini de la pensée ,celle des temps passés en la remettant dans le présent ,même partiellement .ces pouvoirs condamnent lentement tout ce qui ne leur semble pas  conforme.Son avancée n’est pas celle de l’esprit quel qu’il soit. de la conscience libre et éclairée,de la pensée non inféodée. Ce constat révèle une construction,dans l’idée générale, hors valeurs démocratiques ouvertes, mais issues des non libertés,privilégiant une forme inavouées de dictatures ,de non libertés;de contraintes et d’autodestructions du moment où tous pays ,ou toutes régions du globe agissent dans la détermination u fédérée dans l’application des valeurs simples, nobles,constructives.

Tout est rattrapable,sauf l’entêtement dans cette détermination . Très heureux que chacun puisse s’exprimer    en   conscience  et non pas orienter vers le suicide collectif,dans et par l’asphyxie mentale. J’appelle cela (ce qui nous menace) les épées de Damoclès,philosophe grec qui parlait des dangers présents au dessus de nos têtes. J’en passe,et pour la paix globale il ne faudrait pas amplifier cette faiblesse et il nous faut penser à un organisme international avec des ramifications dans  chaque pays ou régions du globe.

Basés sur des connaissances sincères,honnêtes ,véritables, la vérité sera rétablie dans es valeurs les plus pures,nobles,par un gouvernement des Nations unies basé uniquement sur de telles valeurs, sur les trois éléments ;pensées+conscience+âme+esprit, étant donné que ce dernier point est affranchi et agit en cela en nous guidant vers les améliorations certaines en sociétés,en politique,saine,véritable, honnête,dévouée car définie par la conscience elle-même dans sa reconnaissance.

L’auto condamnation,la condamnation laissant place à l’autodiscipline de l’être,au magnanisme,au cœur, mais aussi à la bonté dans un humanisme emprunt de générosité,englobant l’ensemble. Ainsi, reculerait à tout jamais ,l’esprit d’encadrement pétrifiant et brimant  les peuples. Il remettrait à l’âme individuelles et collectives sa joie et son bonheur de participer à son propre destin,à sa vie, de s’exprimer pleinement dans l’existence totale comprise .nous pouvons dire,sans pudeur,ni orgueil d’exister car impliqués tel le premier jour ,lors de notre premier cri avec le contact de l’air en nos alvéoles pulmonaires ,et conforme aux premiers instants de notre   naissance. La liberté , la démocratie,le permettant avec  la  foi, notre propre pensée spirituelle pourra s’exprimer et nous ouvrir un monde encore meilleur et quittant son potentiel dans la réduction comptable. La résorption des violences fait partie de cet ensemble. Ce pas, il faut le franchir et savoir ne pas oublier l’autre face du Monde,la principale qui nous guide,la spirituelle qui aura  également son éveil.

Alors, en tant que penseur, je m’avance timidement vers vous,avec mes petits moyens d’homme éloigné des richesses matérielles,vénales, et celles obtenues par tous nos savoirs regroupés par nos volontés collectives dans nos universités et facultés. Je vous aime dans le fragile équilibre que vous maintenez  .Toute la connaissance Universelle,vous ne pouvez l’accueillir,mais en aimant sachons organiser nos progressions dans nos constructions et comme l’Amérique,nos Présidents doivent prêter serment face aux peuples et la constitution élaborée pour lui, par lui,mais surtout face et sous le regard de Dieu et sa grande présence recevant respect  par l’idée même du serment reconnaissant le pouvoir, son pouvoir Divin absolu.

A partir de ce serment et rectifications, nous pouvons encore établie en haute conscience et sous l’œil juste des responsabilités pénales et judiciaires,nous pouvons encore construire en nous souvenant  que nous devons aimer,servir,respecter et être respecté et dignes dans toutes les différences qui nous séparent,mais aussi être conscients de notre berceau des vies.

Quand ,l’enfant naît libre par l’âme qui arrive ou naîtra sur cette planète,dans ce monde nous l’accueillerons avec tout l’Amour  dû et déployé. Ne condamnons pas avant l’heure en beaucoup de formes et cela en la matière faisons notre mea-culpa dans une conscience totalement éveillée.

Merci pour votre aimable compréhension,votre mansuétude pour mes écrits et le bonheur de pouvoir m’adresser à vous sans contraintes.
Excellent journée de dimanche à vous tous ,dans la réflexion et la méditation des mots de nos constructions collectives.

 

Bonsoir à tous ! La Paix du Monde…

Posté : 7 janvier, 2013 @ 11:01 dans actualité générale, communications, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Utopie, s’écrient déjà certains, au vu du titre. La Paix globale  sur la Terre serait-elle impossible. Je ne le pense pas ,je crois qu’elle est dans nos possibilités à conditions que nous acquérions des niveaux pensés et de consciences suffisants. On le voit, dans les lieux où séjournent des conflits intérieurs et très localisés, il n’y a pas de grosse extension. L’Europe de l’Est nous a montré qu’elle pouvait en peu de temps entrer en conflit guerrier important et en sortir par la pression et intervention des autres pays. C’est cette pression exercée qui oblige souvent , en nos temps dits modernes, à négocier une paix. Celle-ci est donc souvent dans une sorte de superficialité maintenue ,contrainte ,forcée par d’autres pays aux armes  de destruction hors de la puissance que nous connaissons. Ces armes se nomment nucléaire transporté par des fusées avoisinant des portée de plus de 5000 kms, avec une précision redoutable .Puis, tout le virale, lui qui  s’ornerait d’une fin d’humanité déboussolée. Enfin, le bactériologique et les gaz destructeurs pour anéantir toutes les vies. Tout cela représente un arsenal de terreur prenant en otage l’esprit, l’âme, la conscience et altère notre blé en herbe représenté par notre jeunesse.

Nous nous débattons dans nos constructions avec des idées comprenant la guerre et les conflits, mais pas avec l’amitié entre les peuples..Les fenêtres des pays ,la patriotisme exacerbé , le fanatisme sont autant de facteurs irrespectueux. La définition d’un pays est une très bonne chose à condition que les territoires ne fassent pas l’objet de conflits permanents.L’évolution du mental humain doit faire nécessités d’être dans les non agressions. Ce serait un pas en avant pour obtenir un désamorçage de toute la panoplie régnante .Sur le côté et en parallèle les marchands d’armes ,de mines, se surveillent avec leurs chiffres d’affaires  . Tout cela se transforme en un besoin héréditaire de faire la guerre..

Les marchands de jouets ,eux, vendent les répliques pour donner goût aux enfants. Le tout s’unit dans l’assemblage des pensées  et quand l’importance de cet ensemble atteint la vraie violence , la guerre se manifeste. L’homme à l’esprit agressif est toujours présent et il n’hésite plus à prendre tout en otage pour régner et construire sa suite. Mais seulement la sienne .

En même temps que les horreurs se produisent, d’autres humains pleurent leurs chers disparus. Ce sont les Mères qui dans la grande peine prennent conscience de la disparition de leurs enfants bien aimés que d’autres ;dans la cruauté leur ont enlevés. Nous sommes loin du verbe Aimer dans sa qualification. Si l’Esprit de Paix s’installait sur notre planète, il faudrait l’honorer et le glorifier car il changerait définitivement nos coutumes cruelles en forces du cœur et de l’Amour.

Il faut y croire car sinon, pendant des milliers de siècles nous errons dans les conflits et la guerre successifs, voire l’autodestruction programmée.
Apprenons l’esprit de paix à nos enfants après avoir médité nous-mêmes sur le sujet délicat pour les âmes n’ayant pas de hauteur élévatrice. A ce titre, si nous n’avons pas la force d’élever  les comportements, nous ne recevrons pas plus d’âmes capables de nous faire progresser d’un point, en nous éloignant d’un sujet brûlant. Depuis le grand singe sur sa branche qui se tapait sur la poitrine pour signifier qu’il était le chef et le plus fort, nous en sommes au même point, mais avec une panoplie de terreur immense et puissante, au risque de tout casser et perdre pour l’éternité entière.

Dans ma prière pour la Paix du Monde ,je demanderai à Notre Père notre délivrance des aliénations avec lesquelles nous nous enfermons  encore dans un esprit restreint. Ce n’était certainement pas le but de la Création du Monde .

Merci pour votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Et tout va continuer…

Posté : 21 décembre, 2012 @ 8:59 dans actualité générale, humanisme, metaphysique, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

Cette idée de fin du monde  est reliée à notre façon de  repousser ce que nous ne comprenons pas. Mais surtout ,ce qui nous dérange et que nous ne voulons pas savoir .La pensée d’une dimension possible au-delà des valeurs terrestres rend l’homme méfiant incrédule ,profiteur ,matérialiste, opportuniste et vénal. Il se renferme sur lui-même et il n’a aucune ouverture cosmique ou astrale. Il devient fataliste et admet cette vieille théorie que le monde va finir, d’un seul coup, et sans avertissements de son autodestruction.

Et si je vous disais que notre ralliement aux forces cosmiques et spirituelles équilibrent l’ensemble de notre système  planétaire. Tout roule, se maintient parce qu’il existe  une relation intime avec ce que nous sommes et les forces astrales. Nous sommes cosmiques et universels. Notre moral en a pris un coup avec cette fin reliée aux pensées finissantes. Même l’évolution sur Terre reliée à son système planétaire n’est pas aboutie. Nous serions donc fatigués de regarder le jour, sa lumière, la beauté et la grâce réunies; les merveilles qui nous accompagnent. Alors, pour ceux qui pensent que nous sommes à la  fin, continuer et je respecte votre schéma de pensées, mais je le dis, vous avez décroché avec votre esprit des forces supérieur qui nous accueillaient. C’est le premier groupe qui pense fin et néant. Donc au revoir à vous dans la fraternité et la tristesse d’un sort dur et cruel, mais je ne m’associe pas à votre idée.

Le second groupe s’avance et il se relie à la survie de son âme. Dans ce groupe énorme et majoritaire, tous les croyants sous diverses confessions unis à l’Esprit Créateur supérieur et Universel présent ,sans fin, ni conditions très contraignantes parmi-nous. La force des âmes ,celles qui construisent et s’imposent à la matière et font que nous sommes et elles sont une sauvegarde totale et une survie. Chaque être ayant trouvé son chemin de foi, attend qu’il soit pris sous l’aile des forces spirituelles si le mot fin sonne. Et oui, il sonnera par  l’arrivée des anges avec la trompette du jugement  dernier. Ils seront là nos Amis (es) sont toujours  à nos côtés ,mais notre brouillard pensé et met son voile entre nos mondes.

Comment ,veut-on voir le monde fini car les textes sacrés n’ont qu’une partie de leurs existences de mise en pratique ? Dieu ordonne toutes choses pour nous et met de l’ordre dans les systèmes planétaires sans que nous nous en apercevions. Il peut   bouger une étoile                                                                                                                                                                                                                                         

, une planète selon sa volonté créatrice et toujours dans  le sens de : - » Parce qu’il est bon pour la créature, pour l’homme ,que la chose  soit faite ainsi !« Son action est des plus généreuse et dans un niveau des plus importants. N’a-t-il pas dit aux hommes de grandes fois:- » Je ne détruirai pas la Terre, si parmi l’ensemble de l’humanité il ne reste qu’ un juste ! »

 
Pourquoi voudrions-nous que ce soit la fin ,car sur près de spet milliards d’âmes, il n’y ait pas une qui soit juste et sans importante souillure. Selon ma compréhension cela pourrait entrainer ,en cette absence, une décision   de modifier le schéma et plan terrestre d’avenir.Admettre une telle théorie destructrice ,c’est une pas avoir la foi en l’avenir, l’espérance et ne pas comprendre l’acte d’Amour de notre Maître à tous et Père Eternel. On ne souhaite pas la mort de ses enfants  et l’autre monde est fait des forces  que nous  développons trop peu sur cette Terre. Alors, tout le peuple de Dieu se dresse et ne croit pas les théories du premier groupe. Pour les âmes situées près de notre créateur, il n’y a pas de rupture à attendre dans l’universalité régnante et structurée.

Pour moi, la journée commence comme d’habitude avec mon article de blog sur l’actualité ou bien la pensée et ensuite, j’irai voir mes amis anatidés avec lesquels je corresponds par la pensée des sentiments nobles et vrais. Je continue mon expérience  sur le vibratoire et mon ouvrage  parlant des oiseaux  et des phénomènes naturels. Les oiseaux avec lesquels je me permets quelques familiarités très respectueuses ne m’ont pas dit qu’ils en avaient raz le bol de la vie. Ils sont plutôt reconnaissants pour l’existentiel même.ils nous enseignement par leurs comportements : « Que c’est beau la vie …! »

Merci pour votre aimable visite et je vous dis à très bientôt dans la communication du blogueur.

Bonjour à tous ! Optimisme et pessimisme…

Posté : 20 décembre, 2012 @ 8:46 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale | Pas de commentaires »

Aujourd’hui, les sociétés voyagent dans le plus concret possible ,voire dans l’ambiance matérielle du monde. Il faut posséder da la «  tune » dirait l’adolescence globale. Voici notre Crédo et il fait osciller nos morales ,nos pensées intimes ,profondes vers deux points extrêmes : l’un positif = l’optimisme; et l’autre le négatif= le pessimisme. Au centre de cette  balance se place le réalisme. Alors par période, nos esprits ,nos âmes parcourent des zones allant du bleu du ciel au gris foncé et plombé des ciels bouchés et sans espoirs. Ce sont les couleurs de l’âme sujet pour tout être au vacillement des analyses, des positions, des sentiments profonds contenus.

Les médias nous déversent et transmettent ,chaque jour,les images’un monde plein de noirceurs lors des infos en y regroupant tous les faits divers. Crimes, viols, vols, agressions diverses, comportements irrespectueux, conscience humaine dégradée, accidents matériels et incidents, jugements et globalement ce qui ne va pas . Alors, c’est le pessimisme qui devient dominant et la noirceur du monde nous envahit en devenant permanente. Pour ce guérir de ces mondes affligeants, déroutants, il faut cesser de regarder et comprendre cette marche chaotique des consciences ou des âmes. Là ,on se refait une virginité de la pensée qui oscille entre et vers l’optimisme. De cela , l’humanité en a bien besoin, autant que chaque être en vie.

Voilà l’ambiance actuelle que sert le sage, le serein, le bienveillant pour surmonter et espérer de l’humanité, car il nous faut, pour aller vers le plus haut des esprits nous donner une forme de bonheur, passer toutes les noirceurs couleur de suie recouvrant l’ensemble de nos constructions. Nous dirons simplement que la joie vienne !Serions-nous sous responsabilité effective dans la dominance de cette noirceur ambiante. Ce paysage est bien celui que nous engendrons et nous avons besoin de le fuir.

Ceux qui ont responsabilités en structuration sociale se doivent de considérer leurs semblables dans une normalité positive et ne pas tirer l’ensemble  vers ce négatif ambiant.Donner confiance, espérance aux âmes de nos enfants, aux adolescents età tous nos aînés est une nécessité ambiante positive. Avoir considération égalitaire pour les êtres jeunes, pauvres, vieux, handicapés, malades, différents suivant les civilisations, faire preuve de tolérance et d’Amour fraternel est un grand principe.

Demain, le Ciel doit nous tomber sur la tête  et nous devrions être contents  en sifflant des refrains et chansons entrainantes. Devant le pessimisme engendré, la morosité ambiant e,les âmes inquiètes se regardent et s’interrogent encore plus profondément. Pour ceux qui sont conscients de nos réalités fonctionnelles et des valeurs des âmes ,ils ont la force supplémentaires d’être sur un chemin d’espoir.
Il faut parler aux hommes avec les paroles et la pensée toujours placée dans l’espoir maximum et la positivité des êtres en comprenant des éléments joyeux. Nous sommes également joie ,non pas celle des euphories et dérapages moraux aux perversités fabricant des lendemains pénibles, mais celle saine, bienséante, mesurée; équilibrée, où l’excès ne s’affiche pas. Cet état positif maîtrise et contient dans des longueurs maximums de la positivité, suffit à engendrer l’espérance pour tous .

Nous pensons que le positif est une utopie et ne figure pas ou plus au catalogue .Pourtant si entre-nous ,nous avions considération pour l’optimisme en  repoussant les actes nous entrainant vers le ciel noir, nous connaîtrions le Ciel bleu empli d’ouverture vers un bonheur partagé.Ne pas rabâcher nos misères, sans se voiler la face et sans occulter les points noirs pour ne pas se voiler le regard. Etre heureux et faire  tout pour dans l’intimité, en faisant approcher l’autre dans l’Amour solide, structuré, unifiant, et contenant un respect doux, confiant en nous regardant. Nous naviguons continuellement en boudant cette attitude, alors que nous avons besoin d’Amour comme un ciment scellant les cœurs et confortant les esprits et les âmes. Celui qui dit sincèrement ,honnêtement  : «  Je vous aime ! » peut vous délivrer de toutes les aliénations construites au royaume des négativités.

Une société où les âmes sont heureuses, satisfaites est un groupe où chacun apporte sa petite pierre sans entrave et sous les regards de la confiance ,de la joie de rencontrer l’autre . L’envie affirmée et respectueuse de construire un demain avec un grand bonheur contenu se dessine. Celui qui sollicite cet état doit le recevoir , car il donne la plus petite parcelle  contenue des éléments positifs qui lui est reliée  par la construction dans les meilleurs formes. La négativité entraîne les noirceurs et justifie les dérapages agressifs et violents.

Dire oui, reste dans la positivité maximum, accepter la joie  dévalue jamais .L’euphorie maîtrisée des âmes est bonne et leurs positions sont constructives ,mais l’inverse ne peut que dégrader. Notre curseur doit se trouver sur le réalisme, posé sur un optimisme raisonné, sage, généreux, respectueux de l’autre, des autres. Pour cela, nous devons réjouir nos amis et c’est une  forte position à tenir. Négativité, brimades, sanctions, rejets, refus sont des mots de la haine repoussant et éloignant notre prochain.Considération, paix, valeurs nobles où les forces des âmes en position  élevée est la seule façon de reconnaitre notre expression, sur cette Terre brûlante. Ce feu qui couve, contient les gestes d’Amour ou bien de guerre. En repoussant le manque de confiance, de joie, d’espoir, de reconnaissance, nous sommes loin de faire le nécessaire envers nos prochains. Il nous faut encore un petit effort nous permettant d’attendre collectivement une vision bénéfique et salutaire en y mettant les liants, les liens tel un aimant du temps.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à tous ! Les Ames soeurs…

Posté : 11 décembre, 2012 @ 8:12 dans communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

Ces quelques mots ont une réelle signification pour ceux qui , au fond d’eux-mêmes, croient à certaines similitudes de la pensée et de l’esprit et aux possibilités unifiant es dans le monde de l’Amour. Si on ne pense pas où bien ne croient pas à cette existence, on ne peut s’y relier .Sauf si le jeu des affinités est le plus fort malgré tout.Pour moi et à mon humble connaissance ,les âmes connaissent une communion dans leurs analyses pensées. Elles sont similaires dans leurs valeurs et elles s’unissent dans les grands sentiments. Nous pensons qu’il serait souhaitable qu’elles s’unissent pour donner ensemble un amour supérieur et grandissant et sûr. Puis, ce serait le fruit de cet amour, l’enfant qui  son tour portera en lui cette association pensée.

L’amour qui déclenche la passion est celui qui ancre sa réalité dans la puissance incarnée du mot. Il ne faut pas confondre ce qui est amour dans le sentiment fort ,similaire, mais relié aux profondeurs du corps et représentant ce que nous appelons amour physique. Tout cela n’est pas péjoratif, mais un jeu nécessaire pour qu’à deux nous puissions avoir des enfants La question qui se pose est sur le nombre de couples structurés et  quels sont ceux  qui sont conformes à cet état dressé. Donc, les couples se forment sur diverses affinités touchant une aptitude commune. En suivant mon raisonnement ,nous aboutissons au bonheur .Dans tout ce jeu, il y a donc ceux qui se rencontrent  et vont s’unir portés sur une échelle très imagée.

Je ne parle , ici, que de l’amour développé par les genres  féminin et masculin réunies et naturellement fonctionnels. Le reste est formidable  par le vécu, car il met sous une bulle des Auras , les deux personnes. Les grandes qualité de l’amour entre les êtres sont  de faire passer d’un univers à un autre parfois gris à celui des ciels bleus  et du bonheur incarné.

C’est-ce qu’il y a  de mieux dans la communication  des êtres et des âmes même si nous n’atteignons pas la perfection, nous sommes totalement conquit par la force aimante développée et perfectible. Je sais qu’il s’agit de la principale dynamique à conserver pour la vie dans ses profondeurs existentielles. Nos enfants sont et seront la chair de nos corps.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Vertus et vices…

Posté : 15 octobre, 2012 @ 7:04 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Philosophie générale | Pas de commentaires »

                                                La vertu

Que toutes les âmes vertueuses se lèvent et en leur fort-intérieur définissent leurs souhaits les plus profonds et chers . Elles sont pétries des valeurs que beaucoup ont raillé, sans regarder de quoi ils se moquaient » Ces détracteurs s’avançaient par  faiblesse  se révèlent des composantes de l‘ombre indispensables. Ce sont ces valeurs  qui font que tous les êtres sont identiques et égaux d‘apparence, innocence et ignorance car rien n’est plus difficile que la vertu confirmée et régnante. Chez celui qui sait l’établir sans faiblesse , elle renforce son esprit et fait de lui la  plus précieuse des richesses portée par la vie. Mais, elle sait aussi et surtout se garder secrètement au sein des véhicules de l’existence et ne point affirmer sa supériorité. La pudeur et la timidité se révèlent des composantes de l‘ombre indispensables. Ce sont ces valeurs qui font que tous les êtres sont identiques et égaux d’apparence. Cette dernière n’est qu’un superficialité comparable à la carrosserie d’un véhicule. Tout circule dans sa plus belle apparence, ne laissant transgresser aucune autres valeurs enfouies.

                                               Le vice…

Ce dernier est dans la lignée des pensées chaotiques et dé structurantes des comportements et de tous de tous nos compromis intérieurs. Il n’a pas besoins de soins .Il n’a nullement le besoin qu’on le glorifie .L’être résolu en fait une de ses priorité constructives . Dans son développement interne, il ne marque aucune sensibilité.il dévie d’innombrables âmes et esprits et ceux qui passent sans un regard, dans un espace temps  à la rapidité de l’éclair. Malheureusement, il nous visite dès que nous agitons nos pensées et souvent ses désirs sont des ordres.la vitesse de l’esprit « tordu’,disons le ondulant, est souvent un jeu d’art et il permet de croire à sa bienscance,alors qu’il réside dans les bas quartiers dévoyés. Là ,il est bien chez lui et son expression emplie des grossièretés dégradantes le voit revenir, vers ses lieux de chasse ,afin d’entraîner l’ âme et l’esprit pures, souvent juvéniles, vers des endroits appelés périls et perditions. Il sait que la jeunesse fait  partie de ses territoires fréquentés. Attention, il a plaisir à faire basculer par tous moyens  des mondes entiers de la vie. Il n’y a pas toujours une conscience au sein de l’homme de ce combat secret et gigantesque qui s’y déroule.

Vertu et vices ne connaissent pas la paix et ses références ,car  ils sont situés chacun sur la même ligne ou à partir du point zéro de référence le curseur s’agitant à partir du point zéro dans le positif ou bien le négatif. Puis,  nos braves, courageuses âmes s’organisent et font des appels dans la positivité établissant une force démesurées Les petites âmes  y vont immédiatement ,  elles se réjouissent des plaisirs  donnés et  insoupçonnées dans l‘infériorité. N’ayons pas de honte et surtout de pudeur à remettre en place ce musicien de la déviance ,toujours présent sans d’innombrables   combats. L’esprit n’est pas un guerrier et il a horreur de ces offensives pleines de la subjectivité enfouie et dissimulée. Une âme expérimentée vient vers moi et me dit : - » Tu as vu que la douceur et la gentillesse peuvent être redoutables dans l’efficacité .Construire sa vie ,c’est forcément y rencontrer ce champ de bataille ! »

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Le plus précieux des trésors…

Posté : 18 août, 2012 @ 5:45 dans metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Nous sommes très souvent à la recherche d’un trésor que nous partagerons peut-être avec d’autres personnes, ou bien de nous en emparer dans la possession active.
Les diamants, l’or, l’argent, le platine, l’ivoire ,sont des richesses matérielles présentent sur Terre, dans la composition fine des sols pour la plupart
Certaines personnes se valorisant dans la possession, en détenant ces trésors artificiels. Des pays entiers adoptent cette philosophie de vie en dominance. Les enseignements sur le temps, n’en démentent pas l’usage philosophique lors de l’existence.

Alors ,malgré tout cela, le plus précieux de ces trésors est hors de nous car personne entre en possession dans l’activité courante. Il en est heureux ! Le plus précieux éléments sur notre planète et dans l’univers est l’émergence des forces des âmes et des esprits et sous entendu les consciences du monde. Mais, tout ceci n’est pas du règne matériel ou de celui du paraître. Il est dans l’effacement et l’intérieurement secret. Le trésor c’est la vie !

La plus précieuse des étincelles qui fait que nous nous rencontrions généreusement et bénéfique ment. Avec des valeurs immatérielles dont la pensée et la conscience qui font partie ,sur le sas des mondes d’un flux et d’un reflux incessant du va et vient des âmes et des esprits.Nous arrivons avec un bagage mince et invisible à l’œil, mais bien calé dans son espace du temps à vivre.

Mais la vie avant la vie, qui est-elle ? Elle est la force métaphysique et spirituelle d’un monde qui vibre uniquement de la conscience universelle et spirituelle. Ainsi, cette partie cachée en nous   ne peut se marchander et non plus s’effacer devant tous les biens matériels terrestres. Elle est une grande chaîne dont le Maître sait introduire les forces pour fertiliser les mondes. C’est pour cela que nous nous devons tous les respects et plus si affinités, unis dans l’Amour, la bonté, la joie rassemblant nos âmes. Nul n’a emprise sur la vie et celui qui tue ouvre un contentieux affectant son esprit. La vie est sacrée, même dans ses plus petites particules matérielles.

Nous arrivons donc nus dans ce monde et nous en repartons sans conditions dans le même état.nos valeurs matérielles si adulées sont reléguées au second plan et abandonner à leurs dimensions.
C’est à ce moment, pour certains êtres que la prise de conscience précieuse et utile jaillit entrainant la vérité et d’un ciel gris et sans horizon, surgit une voute d’une beauté infinie .
Dans la dimension terrestre, nous devons aimer les joies simples  existentielles. En même temps que nos corps physique, nous avons accès aux joyaux de la Terre. Manger ,ses saveurs, ses goûts sont situés dans la phase la plus courante et indispensable. Boire également s’affiche incontournable. Apprécier dans la sagesse élargie et la raison les plaisirs accessibles.

Certaines choses qui demeurent philosophies de vie sont parfois interdictions dans la société et elles n’ont rien de compromettant sans abus. En toute chose et quand la raison l’emporte ,personne ne peut empêcher la vie de s’épanouir et de s’exprimer comme la fleur.(A suivre)

Merci pour votre aimable visite et à bientôt !  

Bonjour à tous! Le pêcheur et son bateau…

Posté : 17 juin, 2012 @ 7:36 dans actualité générale, metaphysique, Universalité | Pas de commentaires »

Plus le temps passe et plus nous voyons que les comportements divers dominants et ayant  atteint des niveaux de fonctionnements relatifs aux consciences et aux âmes se dégradent. Le plus petit d’entre nous possède aussi une conscience et une âme  car sur ces points nous sommes égaux sur l’attribut. A partir du moment où l’on souhaite diriger les autres ou ses semblables, l’état intime de la personne doit être élevé. Je veux dire que spirituellement et en qualité d’âmes, nous ne  devrions pas confier nos  destins aux âmes sans foi, ni conviction, ni discernement sur un tel sujet. Ceci est le premier constat.

Le second est moins réjouissant, voire inquiétant. Il est est également convenu que les personnes placées dans la société ou dans un groupe n’ont que peu de responsabilité les engageant envers les autres. Sur ce sujet, j’ai découvert dans des journaux que des humains s’étaient avancés en des zones dégradantes pour eux et leur société. De plus en plus de faits engageant les consciences et l’esprit des hommes vers des sens interdits ,se font jour. Tout notre ensemble s’en trouve dégradé et altéré car ces faits sont immoraux ou bien touchent aux mœurs, alors il faut craindre !

La troisième constatation se situe en une période d’il y a environ vingt-cinq siècles. Un homme s’est levé face à la foule et fort de ses pouvoirs de plus grande âme ,il décida de créer un ensemble attaché aux valeurs intimes des hommes et de la société ambiante. Il réunit douze autres humains autour de lui et leur tint un discours leur expliquant les paroles suivantes.
-En me suivant pas à pas et fidèlement ,je ferai de vous des pêcheurs. Non pas des pêcheurs de poissons, mais des pêcheurs d’hommes. Vous lancerez vos filets où bon vous semblera et les poissons que vous attraperez seront pleins ‘une défense vive dès que le filet se resserrera. Vous partirez à la pêche des âmes et vous les rapporterez après un long combat. Elles se débattront de toutes leurs énergies et de toutes leurs forces. Vous serez, avec moi, des pêcheurs d’âmes que vous ramènerez dans vos filets et ensuite vous les dirigerez vers leur berger car elles s’étaient égarées.

Ainsi et dans le sens de ces mots parlait Jésus Christ à ses Apôtres.il leur expliqua leur mission de pêcheur et  berger des âmes et d’aller vers celles qui ne peuvent plus rentrer au bercail. C’est le condensé humain qui devient l’objet de ces attentions et de mesures spéciales spirituelles. Le pêcheur sillonne mers et rivières et jette son filet ,au hasard. Il ramènera  à son bord un poisson très combatif car imagé comme une âme rebelle en état de dégradation morale. Ces pêcheurs, nous ne les voyons pas, mais ils sont là, je peux vous le dire et les poissons qu’ils capturent ne sont pas de petites tailles, mais de redoutables au regard du salisse ment des sociétés et des autres âmes.

Cet étagement des possibilités offertes à l’esprit pour négocier un pardon et une rémission ,la justice humaine est la première définie avec son droit. Le cheminement est facile pour les âmes évoluées car elles sont des grandes. Les autres tombées dans la régression et la perversité, corruption, ne retrouvent plus leurs chemins. Quand elles sont atteintes très profondément, Ce sont les pêcheurs qui s’en chargent et luttent pour les ramener au port. Les filets sont très vite remplis par les temps qui courent!
Merci de votre aimable visite !

Bonjour à tous ! La tentation…

Posté : 27 mai, 2012 @ 7:40 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Dans la société que nous avons formée, il y a des ingrédients qui parlent à notre mental et bien plus encore, à notre conscience et notre âme. A condition que nous ne nous laissions pas porter par la communauté sans réactions à certaines orientations. Nous sommes tous soumis par le jeu des forces de notre conscient et subconscient à connaître un jour ou l’autre cette tentation.

Beaucoup d’âmes y cèdent et parfois en reviennent avec d’immenses regrets et une souffrance intérieure. Le paraître appuyé sur le vénal nous donne d’affreuses conséquences. Les pauvres ,sans être aguerris à cette résistance sont plus que malheureux. Nos enfants s’éveillent dans l’ambiance d’acheter, détenir. A chaque âge ses tentations !Nous ne bénéficions que de ce que nous pouvons obtenir avec l’argent, mais d’emblée tout est étalé à notre disposition. Un enfant, ce n’est pas vénal et il ne connaît pas ce monde. Alors il veut tout…Lors, il veut tout simplement et parfois, sans ses parents, il prend ! Au magasin, c’est le vol ! Et voilà le premier constat. Ensuite tout s’y relie , il faut des chaussures de marque, des vêtements comme les copains, une console, un ordi, un téléphone portable, un scooter ,une voiture…. Tout va crescendo! Ceci n’est que la tentation matérielle qui finit par nous faire poser des questions sur le sens de l’appropriation et la légitime propriété. Bref, peu importe, cela ne s’arrête pas là., il y a les tentations mentales ,morales et de l’esprit touchant aux sentiments humains et aux relations. Là ,nous franchissons encore un pas. Le sexe a ses sens interdits et restrictifs, mais globalement nous pensons qu’il faut libérer les pratiques.

La sexualité entre dans des systèmes des plus pervers car elle s’incrustent dans le cerveau comme une habitude. C’est pour cela, faisons très attention aux éducations car des civilisations ont utilisé des enfants comme « jouets » de leurs désirs et plaisirs. A partir d’un certain seuil, les âmes qui touchent à ces travers ne peuvent plus faire demi-tour et elles sont entrainées vers des dimensions ressemblant à une drogue et une perversité sans cesse inassouvie. Personne ne peut plus rien pour ceux qui s’engagent si loin.  Je m’offusque contre certaines actions dites libérées, mais en fait qui sont perversité de l’âme. Cette tentation est celle qui monte et elle va essayer d’établir sa puissance et son règne. Ceci entraînera des réajustements douloureux pour l’humain. Certaines âmes peuvent sortir de l’embarras où elles se sont plongées, mais d’autres non. Le premier des respects sur Terre, est celui que nous portons réciproquement à nos corps. Il n’y a pas d’échappatoire et la juvénilité doit être respectée au plus profond d’elle même. Les adultes qui en prennent à leur aise doivent apprendre à résister à ces forces du plaisir.

Rien ne s’arrête dans une forme de tentation et le couple marié et qui s’aime, ayant des enfants, se heurte sans cesse  à ce dilemme. La vertu et la fidélité s’effritent et il deviendra ringard d’avoir une idée stable de la famille. Désolant, car tout est fait pour pervertir et tomber dans un magma invivable. Aimer c’est aimer ! Et il n’y a rien du plus grand. Dans la Sagesse et le respect de ce que nous construisons Le respect dans les couples est important et toutes blessures à l’amour reste béante et douloureuse très longtemps. Le superficiel n’existe pas en la matière et l’engagement des êtres est total. Plus nous nous éloignons de nos règles mentales et plus nous  ouvrons les portes de la tentation, le désir inassouvi, de la perversité qui se dévoile au premier virage. Je vous le dis, essayons de résister à ces tentations même très partiellement et vous verrez qu’un pas franchi permet d’ouvrir sa route  plus près de l’esprit. Malheureusement, notre modernité, c’est la tentation même.

Je ne suis pas un éclésiastique, mais j’aurais pu en beaucoup de cultes, mais j’ai voulu vivre et rester dans la dimension de ceux qui modestement sont soumis à ces forces parfois beaucoup plus vives que notre esprit. Elles ont vite fait de vous mettre devant le fait accompli. C’est à chacun de les regarder en face, tout en sachant que l’intimité de nos âmes ne nous demande pas l’impossible. Simplement de ne pas tomber dans la condamnation de l’esprit.

Aujourd’hui, c’est la pentecôte et l’envoi de l’esprit saint sur les Apôtres par Jésus ayant rejoint le ciel. Mon texte se veut philosophique et non pas moralisateur. Il regarde comment une société se fabrique, se vit et comment s’y sentir à l’aise respectueusement.

Merci de votre aimable visite et bon dimanche!

Bonjour à tous ! Les questions que l’on se pose…

Posté : 16 mai, 2012 @ 7:17 dans actualité générale, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Tout d’abord excusez moi pour l’absence d’article hier, ce qui est dû à une mauvaise manœuvre de saisie effaçant tout mon travail. Je vous présenterai l’article prochainement. Finalement, j’ai décidé de ne pas opter pour ma candidature de député car les délais sont trop courts pour m’organiser. Puis, comme il n’y a rien de bien changé ,car les personnalités installées localement en redemandent et il y a tous les candidats habituels situés dans des niches récupérées pour être tremplin d’élection. Je vais continuer mes analyses sociologiques et écologiques, voire du Monde de la Terre et son avenir incertain.

En attendant, je suis en train de consulter le petit ouvrage très intéressant du DALAÎ-LAMA et de Stéphane HESSEL ,intitulé «  Déclarons la paix ».Si je vous nomme cet ouvrage, c’est que j’apprécie ces deux hommes pour leurs visions très sages de l’humanité. C’est bien par ces biais que nous ouvrirons des portes jusque là inaccessible.Convenons-en tous,la Paix globale dans le monde peut chan gerles états d’esprits régnants. Le meilleur de ce que nous sommes doit s’exprimer à la face de l’humanité.

Quand je vous dis les puissants ne sont pas les puissants et l’ordre du monde n’est pas identique à celui que nous mettons en place, avec le mercantile, les guerres, les divers pouvoirs et contraintes de toutes natures. De nombreuses questions nous assaillent sur ce que nous sommes et les buts assignés à la vie. Il faut que nous prenions en compte notre évolution,nos désirs de construire une société sur des valeurs presque uniques. Loin de nous est la vraie Paix et celle que nous possédons est obtenue par la terreur et les armes effrayantes. A l’intérieur de la sociétés règne un esprit de contraintes, de jalousie, de paraître, de posséder, du pouvoir. Toutes nos civilisations enseignent à leurs jeunesses la nécessité de renforcer l’exploitation de toute chose pour l’enrichissement des pays, des individus. En accompagnement ,les contraintes vont bon train et certains font comprendre que hors de ces positions, pas de salut. A part faire et être actif dans le monde matière, nous ne croyons pas à d’autre valeurs et forces. Plus le temps passe et plus nous réfutons les réalités humaines effacées agissantes. Les surprises sont pourtant de tailles.

L’homme est fait de deux composantes : l’une physique et l’autre métaphysique ou de l’âme et de l’esprit. Les âmes ,dont toute vie présente l’existence sont discrètes, prépondérante sur l’ensemble matière et ce sont-elles qui essaient de guider le Monde. Les grandes âmes sont toujours une source de valeurs exemplaires et constructives car elles sont hautes consciences. Cette conscience qu’il faut mettre au sommet de notre édifice et qui malgré nous se déploient pour devenir guide des pensées. Cela ,nous l’avons réfuté et nous n’avons fait de bien à nos âmes et à notre avenir commun.

Le vrai pouvoir ne le cherchez pas dans l’homme élu, l’homme riche, l’homme vénal, et mercantile, mais dans celui qui tout en étant effacé aura fertilisé l’esprit présent. Les âmes guides sont parmi nous. Elles s’expriment et leur puissance corrige les données par un pouvoir discret, mais réel. Alors, si toutes les valeurs sont dans nos consciences puis sauvegarder par nos âmes et quand notre fin matériel arrive, nous nous scindons en deux avec le physique pour continuer notre route. Et là, après avoir reçu récompense par un bonheur de l’esprit. Nous continuons notre marche en fonction de l’évolution de notre esprit .Quand nous en éprouvons le désir, nous repartons individuellement ou plus sûrement en groupe d’affinité des âmes vers des mondes en construction dont nous ne connaissons pas les localisations. Ce sont des étoiles refroidies où les vies peuvent prendre corps sous différents aspects et s’exprimer. Participer à la construction universelles est le grand but qui nous est assigné en compagnie de celui qui a tout créé et en fonction de nos évolutions intimes sauvegardées dans le meilleur et la quintessence.

Nous sommes donc toujours égal à nous-mêmes et nous devons éviter ,lors des périodes reliées avec l’expression de la matière et des corps de nous dégrader. La maîtrise par nos esprits et nos consciences des contraintes dûes aux forces primaires doit faire l’objet d’une vigilance permanente .Nous déchiffrons parfois nos philosophies de vie à « tâtons ». Nous faisons un pas en avant et deux en arrière, mais ce n’est pas général!  A suivre bientôt !

Merci de votre aimable visite !

12
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...