Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à toutes et à tous ! L’AMOUR: ne jouons pas avec lui…

Posté : 7 août, 2013 @ 7:42 dans Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Je veux dire ici que nous soyons sincères avec l’Amour et sa réalité contenue .Nous l’avons vu,il ne supporte pas la désinvolture et d’être humilié .Il se place dans la plus haute dignité .Il désire le respect total pour éviter de détruire ses hautes capacités .Il donne beaucoup à toutes choses et il sait que nous sommes parfois incohérents,peu constants,volages avec lui. Nous n’assumons pas toutes les valeurs qu’il met entre nos mains et nous ne cherchons pas à développer et comprendre ce qu’il nous apporte à chacun et en partage.

C’est par lui que tous les liens s’établissent et aussi par lui que nous nous sentons solidaires dans le partage d’un tout .Ce tout,nous en sommes une fragmentation et comme tout ensemble,dès que l’on fractionne,il essaie sans fin de, reconstituer. L’Amour est une division de l’Essence Divine et ne doit souffrir d’aucune atteinte,d’où qu’elle vienne. C’est donc par des chemins de fragmentation de l’Universel que nous avançons en dessinant notre cercle: ceux de trouver le bonheur et  d’être heureux .Nous voyons bien que notre nature est différente par le biais de l’Amour .

Si nous prenions comme base construite le verbe aimer le monde serait plus beau, plus agréable à vivre,plus fleuri et empli d’un bonheur sans limité toujours partagé et juste .Ce serait ce que nous appelons le parfait ou bien l’excellence. N’oublions pas que ce même amour sait pardonner à ceux qui le blessent .Sa grandeur réside dans ses facultés immenses d’être magnanime avec ceux qu’il aime .Sa logique n’est pas la nôtre et il va chercher très souvent dans les  différents entre les hommes,la réconciliation,la paix .

L’Amour viendrait de l’âme et les plus beaux savent être généreux,positifs,  effacés et constructifs.  Tout ceci au point qu’un grand auteur français célèbre pensait que chaque chose,même de la matière et des objets nous était relié. Il écrivait à ce sujet dans son ouvrage sur la terre natale : » Objets inanimés avez-vous donc une âme,qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ? »Il s’agit de Lamartine.

Il est aussi permis de croire que ce tout disséminé;fractionné, en expansion,inversera sa tendance et rentrera en une phase de contraction mettant en valeur le travail de l’amour et son œuvre universelle et cosmique .Les âmes font donc partie d’un processus évolutif,bâtisseur avec l’action de l’amour sur la vie.Nous ne pouvons construire sans lui et nous ne l’inventons pas non plus.Il est en nous, il est autour de nous, il est partout et surtout désire notre bonheur à tous sans partis pris.Il est la noblesse de toutes les âmes.

Merci de votre aimable visite et à bientôt!

Bonjour à toutes et à tous ! Les hauteurs de l’Esprit…

Posté : 30 juillet, 2013 @ 7:40 dans metaphysique, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Ce n’est pas parce que nous savons inventer et rendre très  complexe la société que nous sommes plus évolués que celui qui progresse sur les chemins et voies offertes par les hauteurs de l’Esprit,sans technologie et à mains nues.Jusqu’à présent nous étions très limitatifs car nos éducations n’admettaient pas pas beaucoup le sens des possibilités spirituelles et elles se reliaient aux religions sans essayer de discerner qui les poussait à une telle considération.

Nous sommes faits d’une pâte dite Cosmique et les fondements de la vie sont contenus dans les espaces sidéraux lointains,âgés,évolués,et sans doute conquérants,pionniers. Sur ces hauteurs difficiles dans l’approche ,se réfugie la Vérité et celle-ci nous demande le progrès de nos consciences,celui de nos âmes et de nos esprits assemblés et unis.Devant nous , le temps cadre nos avancées et il éveille des zones de consciences cosmiques et universelles insoupçonnées.Mais, nous sommes quand même plongés dans une noirceur refusant notre travail intime,fortifiant notre âme,vers une attirance absolue des plaisirs dévoilés .Progressivement,nous quittons ces lieux et prenons des chemins de délivrance assez pénibles pour les esprits non aguerris.

Après l’éveil et le fonctionnement de nos consciences,nos âmes nous sollicitent pour leurs propres existences et la fortification des Esprits. C’est le début de la spiritualité à notre dimension et notre ouverture vers un Sacré et une dimension des hommes peu connue. Ainsi la voie Spirituelle nous prend en charge en nous donnant beaucoup et elle assure notre bagage en la matière. Elle est le chemin Sacré de la Vérité,de notre propre vérité dans la grande transparence. Elle demande que nous ayons une sagesse naissante et nous nous identifions à un Univers en pleine dynamique. Quoi que l’on fasse,ou bien que l’on dise,c’est une phase évolutive des âmes près des Esprits .Ces derniers connaissent également différents niveaux reliés à la pensée et ses capacités .Il est permis d’atteindre les sphères Sacrées.

Chacun fait et réalise son propre parcours. Nos habitudes voient nous retrancher derrière les religions et elles ne voient qu’un aboutissement. Nous devons les regarder comme des dynamiques puissantes et supérieures de l’Esprit révélé jusqu’à la Sainteté et son parfait  à tous ceux qui ont la foi .Et la foi n’est pas un diplôme humain,mais elle choisit en fonction des valeurs des âmes ses compagnons de route pour les rendre bienheureux .Les différentes sphères attachées aux Esprits sont nombreuses et elles rangent soigneusement,avec respect ,toutes les évolutions généreuses.Vous allez me dire : Et après ?Nous savons que ceux qui atteignent les plus hauts niveaux sont dans les Félicités Éternelles et les Béatitudes  .Mais avant ce sommet, combien de raffinement de l’âme et de l’Esprit sont nécessaires car ces niveaux pensées parfaits,près de la Vérité construisent et ont influence sur les Mondes en expansion ou en développement. D’embryon à la petite conscience de parcours de vies matérielles,il y a des temps et des temps de parcours des pensées incarnées où le travail sur  nous-même doit s’effectuer tout en aidant les autres à  se contenir dans un cercle admissible pour l’Esprit.  Ceux qui ne croient en rien ou bien inconscients, sont également soutenus car la Vérité veut voir toutes les vies bénéficier de ses largesses et de ses bontés sans conditions par le règne de l’Amour sans limite et aux finesses inconnues.

Ce que je vous écris n’est pas du rêve et ainsi , vous pouvez mieux suivre mes écrits .je ne suis pas un homme de foi spécialement formé à la spiritualité,mais celui qui a un ressenti qui provient de son âme en voyage. Rarement,je défends mes intérêts,mais ceux d’un collectif généreux,pérenne,aimant. Disons-le dans la philanthropie développée. Ne vous y trompez pas,je n’impose rien, mais je vois clair avec mes pensées parfois devant nous et je vous le confie pour vous indiquer mes variations. Comme tout un chacun,j’aime l’expression communicative,la vie en sa totalité et je peux dire,je vous aime,car sans cette phrase supérieure de l’Amour,nous ne sommes rien.  J’aime les autres vies qui nous accompagnent et je n’ai pas besoin  de leur dire. J’aime nos compagnes ,leurs beautés externes et internes,leur attirance telle une  fleuret tout ce qu’elles nous donnent généreusement,compris notre vie.

Je n’aime pas la grossièreté et la violence sous toutes ses formes,les faux-semblants,les vices contenues et sournois,l’apparence masquée .Je respecte tout un chacun et je n’ai pas d’apprioris,mais seulement attristé par les déviations parfois perverses .Je voudrais voir le bonheur de tous dans le bien être et la joie de vivre partagée .L’Amour est la seule condition acceptable pour bâtir notre monde et il construit nos demains à la hauteur de nos valeureuses pensées dans la noblesse développée.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt!
 

Bonjour à toutes et à tous ! Des sentiments ambigus…

Posté : 21 juillet, 2013 @ 8:55 dans humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, vie naturelle | Pas de commentaires »

Quand nous naissons,notre état d’esprit est sur le droit chemin et le positif et le positif des sentiments est inclus .L ’Amour est présent sans la haine et la méchanceté,la bonté est là sous jacente,la juste pensée domine .La conscience neuve se définit et existe dans une ouverture bienveillante .Puis, au fil des années,tout se gâte car en nos sociétés et civilisations nous faisons régresser notre potentiel originel.
Nous épousons des idées intimes aux pensées humaines,lesquelles s’affrontent intérieurement .Sont donc mis en exergue les sentiments opposés et ceux qui ne veillent pas sur leurs capacités intimes et intérieures perdent défintivement , ou bien très progressivement, contact avec les pensées nobles et généreuses.
Ce changement n’est pas général,mais il est dû au monde de l’argent définissant son existence afin de définir une approche choisie entre les êtres. Les métiers,les chefs d’entreprises et sociétés ne se privent pas de définir leurs règles,parfois trop corporatiste .Ce qui semble évident,généreux,constructeur d’une bienséance entre nous est laminé et de bonté,honnêteté se transforme dans l’intolérance et une opposition caractérisée.
Certains penseurs disent qu’il nous faut une émulation pour progresser sur les voies de la richesse. Il faut donc opposer l’homme à l’homme .La à femme à l’homme et vice versa .Les jeux deviennent pervers et détruisent lentement,mais sûrement , les sentiments naturels premiers jugés par ceux qui se définissent des décideurs.
Ils ne se soucient pas du devoir intime ne pas perdre leur âme,ce n’est pas leurs problèmes.Eux ne rêvent que d’or,d’enrichissements,d’exploitations matières et exploitation des hommes dans l’éfficacité de leurs propres vues et appréciations .A partir de ces constats tout devient luttes internes entre humains. Homme envers homme et hommes envers femmes,etc… Ces échanges peu salutaires pour les évolutions finissent par enclencher les comportements intimes régressifs sur  la valeur des âmes,initialement riches,positives et aimantes.
L’Amour,la bonté,l’honnêteté,la vertu,la sagesse ne font plus réalités profondes. Seuls les gens de foi portent en eux ces capacités de lumière du monde.
Il ne faut pas se décourager,mais à force d’organisations,de pensées négatives,de réprouver les valeurs nobles construites et formatrices des hommes. Nous ne pouvons plus rejoindre les routes , chemins et voies de la vérité initiale soutenant l’humain.
Rien n’est jamais perdu et les régressions des âmes ,alliées aux volontés ,à nos familles intérieures et à la foi.  Certains luttent  fortement dans le sens véritable.
Même les plus endurcis d’entre-nous,inversent la tendance  .D ’autres projettent uniquement un monde des plaisirs dans l’immoralité ou presque. Certains s’aperçoivent ou commencent à entrevoir les carences qui nous égarent et ils reviennent ostensiblement vers ces sentiments généreux.
Je vous souhaite un agréable dimanche dans la méditation,car c’est le jour réservé aux soins de nos âmes ,au repos,aux familles, et à nos enfants,à la collectivité dans le bénévolat, etc…Ce jour est béni et il permet aux hommes de se retrouver et de réfléchir ,mais surtout d’envisager une  suite.

D’autres,eux parlent de faire du dimanche un jour comme les autres pour travailler ?Il a pourtant été créé en l’honneur du repos dominicale ou hebdomadaire. Le sens en est dans la nécessité d’obtenir un terrain pour se rassembler intimement. Merci de votre aimable visite. Bon et excellent dimanche à vous !

Bonjour à toutes et à tous ! L’AMOUR contenu…

Posté : 9 juillet, 2013 @ 8:59 dans actualité générale, humanisme, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Il y a des sentiments qui nous habitent et que nous pouvons faire fructifier,mais aussi détruire ou modifier l’existence. Ce mécanisme,si l’on peut dire, est attaché à notre ressenti profond et viscéral, et à notre propre nature .Il habite différentes régions de notre corps et il n’a pas de compte à rendre sur la place publique des sociétés constituées.
Il se présente sous plusieurs formes et fait partie à notre naissance du lieu principal de notre corps : notre âme alliée à notre conscience .Quelles que soient nos positions de croyances dans la positivité ou bien la négativité,nous avons une âme dominante et c’est elle qui s’incarne dans son corps avec un potentiel d’AMOUR conséquent qui y est relié .Ceux qui pensent qu’ils n’ont pas d’âme se trompent et l’Universalité y installe une barrière sur les souvenirs afin de rompre net le fil des origines .C’est justement en ces origines qui est un monde fait d’AMOUR uniquement que nous provenons. Nous avons donc une partie importante de ce grand AMOUR qui est celui le plus grand,le plus pur,le plus stable,le plus évolué cosmique ment pour bâtir. En deux mots,il s’agit de l’AMOUR DIVIN qui se fractionne et nous accompagne dans notre voyage .

C’est pour cette raison que l’AMOUR est dominant ,grandiose et doit s’exprimer dans le respect de et des autres .Les forces de cet AMOUR sont incompressible et elle bâtissent,bon gré, mal gré,nos sociétés et leur esprit fondamentalement .L’AMOUR est le plus grand sentiment actif et sa présence sous diverses formes et variantes.

Le premier AMOUR est celui reçu par la maman qui se relie à celui DIVIN dans la continuité. Il est inconscient car nous n’avons peu de repères .On peut remarquer en la féminité cette capacité à accueillir la vie et l’ouverture vers l’AMOUR supérieur.
Puis, il y a l’AMOUR que se portent deux âtres de genres différents et qui finit par une union des corps permettant l’acte procréateur et la constitution d’une  ne devient vif que si les âmes en relation sont dans la complicité des valeurs. Mais avant cette phase,L’AMOUR universel,général de la vie, accompagnant l’existence reliée au mental et aux âmes avec l’esprit même. Celui qui touche le développement des corps dans le fonctionnel est plus primaire .Il y a également l’AMOUR de notre prochain qui est désormais incontournable .Puis, différents AMOURS mal déterminés car souvent confondus av ec des sentiments possédants La grandeur de l’AMOUR est libérée du monde matériel et physique. Certains placent leur AMOUR au plus bas en aimant les objets qui les accompagnent et les entourent .Nos sociétés repoussent souvent les sentiments,car il est dit que pour être fiable en société,les sentiments sont bannis.

C’est une erreur majeure car l’AMOUR en ses phases est Sacré et il se mélange au cœur de la vie. Progressivement ,avec les siècles,nous perdons  lentement ,par une phénomène semblable aux rochers érodés par la pluie,le sentiment affectant la vision contenue de nos descendances.

L’AMOUR physique entre une femme et un homme,pour procéder à une union des corps doit trouver avant sa phase relationnelle intime,respectueuse et digne,un fort courant convergent dans les pensées .Ce n’est pas un jeu du plaisir et qui prend la tête,mais une rencontre subtile qui règle les accords,comme l’on essaie de mettre en harmonie les notes de musique,pour y trouver un déroulement qui s’éffectue naturellement .Cela n’a rien à voir avec les consommations sexuelles  dont la chair raffole et ne peut résister.

C’est pour cela que  et nous devons être respectueux des vertus sans faiblesses et comprendre le sens et les signes attribués à la virginité. Le monde vertueux n’est que phase supérieure de l’AMOUR qui contient sa dignité et surtout un respect. Je suis inquiet de constater que des jeunes filles s’adonnent à la prostitution  pour l’argent et payer leurs frais d’études .Je suis inquiet pour celles qui voient l’AMOUR comme une prise de tête .Je suis inquiet face à une certaine  jeunesse qui fustige et se livre à la luxure pour les plaisirs du corps. Je suis inquiet pour la perte des repères concernant les respects incontournables de notre fonctionnement biologique intime. Ces raisonnements tiennent compte des récents comportements pour que l’AMOUR puisse atteindre dans son grand chemin celui qui va naître et mettre à son bénéfice tous les bienfaits. Sur ces plans de la vie interne,forte,secrète nous ne pourrons changer le monde et sa propre nature.

Les mondes mécaniques dont la science s’entoure et se glorifie peuvent engendrer des êtres dont l’AMOUR sera absent à la base. Ceci est grave .Pas plus que nous pourrons,sans conséquences sur les bases de la vie,changer les genres comme les décideurs politiques l’envisagent .Le résultat de ces basses manœuvres est le total contrôle des populations? Egalement et surtout l’absence de croyance en l’âme,au monde spirituel et au libre arbitre des humains. L’AMOUR charnel serait uniquement versé dans le plaisir .C’est une honte de voir une telle évolution où Frankestein ,Belzébuth mènent la danse .Je ne  félicite pas ces décideurs aux pensées dont il faudra se méfier t résister. Les humains n’auraient pas d’autres alternatives,ni buts évolutifs que le plaisir développé. Méfions-nous des réducteurs de l’AMOUR ,ce sont des marchands d’esclaves ,des rois de la luxure et du proxénétisme.

Il sera temps de réveiller les consciences au cas où nous dormions sur nos deux oreilles,ayant laissé la barre du bateau  au libre accès. Il est temps de dire qu’on ne peut faire de l’humain une chose vénale dans la dépravation .Seuls les petits clans auraient droit d’exercer leurs consciences et de décider des comportements généraux de sociétés .C’est un grave constat qui m’attriste et me peine,en considération de l’avenir réservé par un genre humain intellectuellement défaillant .Les tenants et les aboutissants seront égaux aux états d’esprit engendrés.

Merci de votre aimable visite et à bientôt!

Tu aimeras ton prochain comme toi-même (3)…

Posté : 17 février, 2013 @ 11:56 dans actualité générale, argent et considération, communications, humanisme, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Sans vergogne, ni retenues, il fallait évoluer pour mettre en place les outils grandioses de production pouvant nourrir les populations en augmention exponentielle. C’était une raison invoquée et l’occasion rêvée de se débarrasser des vieilles croyances en un système faisant force de vie.

Devant les constructions et abus inconscients sur les ressources et leur renouvellement naturel compris, ces mêmes décideurs ont encouragé l’élevage des produits  de la mer et ils ont voulu changer  les règnes alimentaires de certains mammifères  pourtant déjà crées pour ruminer..L’ingurgitation végétale est un système à part spécialisé. Comme Augias ,ces nouveaux intellectuels jouent avec certains équilibres élémentaires entrainant en cascades des conséquences imprévues qui pourraient entrainer une modification importante de l’évolution planétaire du vivant nous accompagnant. En même temps, Monsieur je sais tout arrivait en repoussant violemment dans l’intellect la connaissance acquise acquise dans le respect des ancêtres .Ainsi tout serait placé dans le superficiel et l’Amour hors de l’humilité prudente constructrice des  sociétés sûres.

Désormais, on peut empoisonner son prochain à petit feu, très lentement dans l’agonie et ne pas avoir de remords, ni de repentance.IL nous faut faire très attention car le sens du commun perdu dans la dominance des richesses va détruire nos efforts d’assemblage des sociétés des temps précédents. De toute évidence ,il ne faudra pas que nous passions en dégradation le sens donné par la Table sacrée des Commandements ,remise au sortir de l’esclavage d’ Egypte afin d’annoncer et enclencher notre évolution positive sur Terre. Si nous régressons en valeur commune envers la qualité sociétale, nous redeviendrons vite des sans foi, ni loi livrés aux esprits du néant et chaos reprenant leur territoire.

Personne ne l’envisage dira-t-on mais nous le faisons dans la grande négligence des valeurs spirituelles mises sous nos yeux .Nous sommes sur des voies dangereuses  qui  pourront à terme construire qu’une régression de l’esprit humain. L’homme ne trouve plus le chemin du repentir instaurant le pardon.il ne regrette en rien ses actes même s’en glorifie dans sa puissance péremptoire assurée. Ainsi,demain, il devra réinventer le monde pour survivre et porter à bout de bras les équilibres planétaires. Serons-nous sur le bord d’une grande scission dans la pensées globale , on peut le penser et c’est avec une certaine angoisse qu’il est permis de  de s’interroger sur l’unique valeur richesse enseignée pour exister et non plus pour Aimer,sur la Terre entière. Etre libre ,c’est aussi respecter le sens objectif et son esprit envers toutes choses dont la noblesse nous guide vers demain.

Merci de votre aimable visite et à bientôt.

Tu aimeras ton prochain comme toi-même(2)…

Posté : 17 février, 2013 @ 11:18 dans actualité générale, communications, metaphysique, République et démocratie, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Nous l’avons vu dans le premier article, certaines personnes n’hésitent pas à transgresser la loi des commandements sans se poser les questions essentielles à notre tous ensemble ,afin d’acquérir un bonheur respectueux commun .On ne peut jouer impunément avec les autres ,sans qu’il y ait offense. Tromper autrui ! Il y a une vingtaine d’années ,la société s’est déchirée  sur ce point. Les grandes écoles ,formatrices des décideurs, ont commencé à émettre des raisonnements portés par un intellectualisme indélicat faisant de l’argent la seule raison d’exister. Devant ces changements brutaux d’état d’esprit, nous avons vu des comportements qu’il faut réprouver au nom de l’honnêteté mettant en place des valeurs dégradantes. La rigueur qui avait été notre éducation cédait sa place à certains interdits ayant force de déstructurer et détruire la cohérence installée. Peu importe, on nous dit que nos ancêtres ne savaient pas naviguer face aux  richesses et leurs relations internes avec l’argent. Donc, arrivé ce qui devait arriver et les scandales  de toutes natures éclatèrent un peu partout spécialement dus au changement d’état d’esprit.

Certains font même leur profit sur le dos des gens honnêtes. La société s’est ainsi mise à approuver ces orientations et malheur à ceux qui ne voulaient pas franchir le pas.( Soudain, dans une image de la clairvoyance me parvenant, j’aperçu un joueur de flute sur les grandes places publiques ,s’agitant et rassemblant un nombre important d’humains subjugués puis se diriger vers l’océan proche et certainement noyer ses adorateurs venu en foule !)Les valeurs humaines basées sur le travail d’évolution mentale des humains unis s’écroulait en partie et devenait perméable à l’intrusion des ferments ayant force de perdition des sociétés organisées. Celui qui ressentait ces éléments  annonciateurs de jours gris était celui qui avait des problèmes car sa rigueur mentale et morale devenait plus encombrante et pour la nouvelle philosophie hors de son temps.

L’agriculture basée sur la bonne  vieille agronomie s’est lentement effondrée ,face à une autre vision plus industrielle et artificielle envers notre berceau nourricier qu’est la terre féconde. Les étudiants en sciences agricoles recevaient des orientations repoussant l’idée même d’un respect du support  terrestre pour effectuer des rendements récoltes suffisants pour l’enrichissement. Tout devint permis et même changer la nature des régimes alimentaires mis en place depuis le début des mondes ,semblent irréel. Le modernisme des technologies aidant ,l’humain ambitieux et vénal pris l’ascendance et devint imbu des ses nouvelles croyances.

Ces mêmes thèmes ont fini par détruire notre tissu rural, campagnard situé près des équilibres naturels planétaires et  ils deviennent si forts car l’ennemi à abattre est  à visage humain. Pourtant de nombreux hommes restent attachées à l’amour de leur berceau dans la passivité du puissant verbe. C’est ainsi que nous avons vu apparaître sur les marchés des produits consommables parfois toxiques  et pouvant altérer l’équilibre du corps humain par une mauvaise assimilation tendant à être nocive à la santé(A suivre).

Merci pour votre aimable visite et à bientôt.

Bonsoir à tous ! simplicité et humilité…

Posté : 7 février, 2013 @ 10:31 dans communications, humanisme, metaphysique, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

C’est un fait entendu, à la seconde de notre naissance ,nous sommes tous égaux .Mais à la seconde et demi après , nous n’y sommes déjà plus et nous entrons sur une voie ,notre voie et sa complexité parfois illisible ou indéchiffrable .Les différents niveaux des esprits est une chose qui apparaît très vite et donne soit valeur à ce que nous sommes ,soit mise en difficultés sur la route qui s’ouvre .Nous nous en remettons à nos Parents génétiques comme il est convenu de le dire, car les affinités existent et même si nous n’en sommes pas conscients ,le rapprochement de telle ou telle personne à la même dimension que nous dans beaucoup de sentiments dans la positivite ou bien dans la négativité.

C’est un sujet de la vie que la société d’adultes éloigne car parfois gênant .Alors notre égalité est subjective dans le sens où nous âmes n’ont pas les sensibilités identiques comme une chaîne de fabrication le fait. Chacun est très particulier avec son Esprit et son âme ,mais nous voulons esquiver cela. Pour l’officialité régnante sur notre planètes ,la considération arrive avec l’inscription de l’entrée à l’école maternelle .nous allons jouer entourés de mamans de substitution pour quelques heures. C’est déjà une émancipation pour l’esprit de l’homme livré à l’inconnu  du raisonnement des adultes et leurs volontés. Dans notre absolu d’enfants nous considérons qu’il n’y a que notre maman et notre papa aimants ainsi que nos frères et sœurs pour nous entourer.

En ouvrant les yeux sur les réalisations de la société, il faut être satisfait dans le regard premier et superficiel. Dans les familles pauvres il n’y a pas à parcourir les zones sophistiquées et parfois ambigues du paraître. Alors ,l’ambiance aimante devient plus vraie et dominante. L’esprit fragile s’il s’oppose à cette vie simple, c’est qu’il désire construire suivant son propre raisonnement dans les valeurs sauvegardées .Malheureusement ,le manque de fermeté de l’âme et de l’esprit arrivant, ils n’ont pas la force de résister au « formatage » parental déjà inscrit dans le développement familial. Les comportements avec la copie de nos grands tuteurs dans la vie n’est pas toujours évident. Il faut s’y faire et on s’y fait, mais pour les âmes fortes et les plus grands niveaux, il faut composer et surtout aller vers la simplicité.

Ici, il s’agit de mettre certaines qualités en veille et faire en sorte que tous les angles soient arrondis. La faculté de composer avec les autres et obéir est une forme d’abandon de soi envers les gens qui nous aiment.il faut bien savoir que personne n’appartient à personne et nul n’a le droit de s’arroger une possession ou aliénation quelconque sur autrui. Les relations sont d’autres natures que cette possession ambigüe qui malheureusement habite la tête de certaines personnes dans la vie. Les hommes sont libres avec des règles et soumis aux forces de la raison et de ‘amour , dans la simplicité des actes courants de la vie. De cette simplicité ressort un comportement sur l’ensemble et en général : l’humilité, l’être humain se dirige vers une route ouverte partagée.
La société et le monde que nous batissons à chaque génération doivent tenir compte que ce n’est pas le savoir puissant et complexe du grand tableau noir rempli d’équations les plus savantes, mais un condensé  des plus humbles,sans fantaisie,dans la modestie de ce que nous percevons par le jeu matériel et immatériel qui se déroule devant nous.(A suivre)

Merci de votre aimable visite et à bientôt.                                                                                      

Bonjour à tous ! La conscience et l’infini (1)…

Posté : 25 janvier, 2013 @ 7:55 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

C’est la plus grande,voire la plus importante question métaphysique qui se pose à nous,dans le regard de ce qui existe matériellement dans l’Univers et plus encore,ce qui n’est pas de ce domaine. Le sujet est ardent,voire sans assise solide,mais du domaine de la pensée,du conscient et ensuite du subconscient et de l’Esprit qui souffle où bon lui semble .Tout ne serait qu’Esprit s’attachant à toutes choses et voyageant à la vitesse de son souhait profond relié sans discontinuer à la pureté obligatoire de ses actions créatrices,communicatives et unifiant es de la vie .L’âme et l’esprit étant le sang de l’Univers dans les liaisons établies.

Nous, nous sommes dans une dimension matérielle et parce ce que nous voyons,parce que nous  vibrons avec l’ensemble ,nous ressentons le monde matière .Mais aussi parce que notre conscience en éveil prend note et emmagasine dans les parties du subconscient et de l’âme ,sans demander notre accord. Nous devons être très reconnaissants à notre Créateur et Maître de nous avoir conçus avec un système d’éveil à ce qui est par la conscience. En même temps nous nous éloignons de l’innocence et de l’insouciance caractérisées.

Au tout début,nous n’étions que créature et nous ressentions uniquement les éléments nécessaires à nos équilibres. Nous pouvions vivre sans vêtements et nous n’étions pas gênés. Nous ne connaissions pas la nudité et la pudeur attachée. Le sexuel n’existait pas,donc une grande partie de nos attributs n’avaient pas de fonctions actives .Nous avons pu remarquer que si l’on ne touche pas à la fonctionnalité glandulaire du corps,elle ne demande pas forcément un épanouissement car nous n’avons pas conscience de ses effets.
Je n’en suis pas sûr,mais je le pense fortement,je crois bien que la nourriture n’était pas nécessaire à notre survie car notre corps pur était sans égal .Même les maladies n’avaient aucune prise. Puis, le temps passant,nous avons regardé ce que nous portions  car de l’inconscient,l’insouciance ,l’innocence ,nous passions au début conscient.

Avec ce fonctionnement désormais éveillé  depuis les millénaires ,la créature a quitté les valeurs premières pour définir dans son évolution ,un développement de toutes ses parties anatomiques .Cet éveil est situé loin, même très loin de l’inconscient.  Il nous oblige désormais à défricher la connaissance du tout. La progression est réelle sur certaines bases,mais elle nous plonge dans l’inquiétude et l’analyse du pourquoi,du comment, il n’y a qu’à,il faut,je suis, tu es beau, tu es laid,tu es belle,je touche la chair qui vibre et unit nos destins. Je pense ce qui m’environne  et  me fait .Je veux établir un stock de données,jouir des plaisirs et donner suite à ce que j’emmagasine  ainsi que le transmettre. C’est vu,nous sommes à la fois conscients et inconscients .

Nous n’avons plus droit à cette insouciance confiée par le Maître dans sa grande bonté. Peu de temps après son élaboration, la Créature a désobéit en éprouvant ce qu’elle est et mettant en éveil tous ses sens et éléments ,pour finir par l’inconscience. Au début,le Maître fut surpris car il ne nous avait pas créé dans cet Esprit,mais sous la bonté et l’Amour,nous donnant la plus importante merveille et nous garantissant des soucis des épreuves matérielles par protection de son Esprit Saint et Supérieur dans tout le savoir universel.

Nous avons ouvert notre propre destinée et monde par l’’action de la prise de conscience .C’est certes essentiel au monde de connaître,mais également néfaste sur la confiance mise en nous par notre Père Créateur.  En prenant cette voie,nous prenions un chemin pénible .Dans l’épreuve nous ne laissons aucune porte de sortie à un espace de reconnaissance pour être portés par l’Amour de celui qui donne toutes vies, car il est la Vie .Après la conscience,le subconscient et l’âme qui est devenue le niveau d’échange avec le Maître par le biais de l‘Esprit; les âmes dans l’épreuve ont la soif de l’espace infini et de l’imprévu dans la conscience de l’existant .Elles se remplissent progressivement de données qu’il faut observer, maîtriser et synthétiser. Ici, se trouve et réside un Esprit de pureté et celui qui accompagne la Créature dans son travail sur ce qui est et sa vérité.

Malgré tout ça ,le Dieu d’Amour et de Bonté nous aime toujours dans inconditionnel et l’incompressible .Puis, En même temps,nous n’en sommes pas très conscients. Nous n’avions pas encore procédé à cette analyse sous cette forme .Demain, à l’intérieur de son futur, au fur et à mesure que notre cercle du conscient s’élargit,il nous faudra encore être plus éveillés  ceci jusqu’à la fin des temps. Notre voie est une drôle de route et il ne faut pas jeter la pierre. Il en a été ainsi et seul notre courage uni dans l’appréhension réelle des faces matérielles et immatérielles comme sur l’ interface d’un ordinateur nous permettrons de nous sauver .

l’Esprit premier du religieux s’arrête en route et il veut son bonheur sur ce long chemin .Sans offenses ,ni blasphèmes,le Maître en nous créant,connaissait déjà les voies sur lesquelles il nous plaçait .La force de choisir dans notre libre arbitre, nous a fait prendre un risque devant la grandeur de l’infini.

Nous avons été créés dans un geste d’Amour et dans ce qui était bon pour nous . Dieu est toujours dans les mêmes sentiments et il nous accompagne en nous regardant dans la délicatesse et la protection magnanime envers  ses enfants. Comme le papillon virevolte et butine au soleil,le petit cabri , le faon sautent de joie dans les découvertes de la vie ;nous nous attardons dans nos constats et oublions la rentrée vers la demeure. Il en est ainsi de la vie,le manque de confiance,de sérénité,de sagesse,de doute établi, réduisent l’Amour  dans sa taille réelle avec une bonté incomprise.
Merci pour votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Pour l’Amour entre les hommes…

Posté : 18 janvier, 2013 @ 7:57 dans actualité générale, argent et considération, humanisme, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Nous le savons ,beaucoup trop de personnes paient très chers par leur manque de chance ,les erreurs qu’elles font en société. Quand les structures de base sont fragilisées ,quand les impôts augment démesurément ,quand les salaires et retraites stagnent ,quand le moral s’effondre ,tout éclate et l’home, la femme , l’enfant se retrouvent dans la rue ,sans rien et hors de toute compréhension. C’est à ceux qui ont tout en double de faire un effort de savoir s’il n’ont pas amassé plus que leur part. La juste part revenant à chaque vie dans l’espace des hommes et des valeurs dégagées.S’il n’y avait pas cette dominance de l’argent ,nous serions moins artificiels .Nous aurions pu former d’autres formes de sociétés pour le partage de nos richesses dégagées par le travail et des ressources.

 Les idées novatrices ,plus  équitables construisent un monde fraternel et d’amour entre humains  et qui n’a pu concrètement se mettre en place. Il faut savoir que le paraître ,la jalousie ,l’envie de supériorité et de pouvoir ont mis l’homme dans les conditions de se bâtir une société aux limites contenues par ces paramètres.Pour en revenir à nos semblables rejetés de la dignité de la société et je dis bien de la société ,le problème est celui du manque de partage et de fraternité .C’est tout un état d’esprit qu’il faut changer pour définir ce qui ne sera plus admis dans les manquements de nos organisations. Tout d’abord  ,rien ne sert de construire des sociétés à exclure car ce n’est pas l’esprit supérieur ,mais inférieur .Ensuite ,avant les enrichissements ,passe l’adhérence à la construction .Les valeurs que nous échangeons ne  doivent pas être placées avant celles portées par l’homme et la vie .Les richesses qui nous arrivent à chaque vie renouvelée s’effondrent et se neutralisent en face des constructions en place .Les idées d’améliorations sont rejetées et seule l’habitude et ses roulements  sont considérés dans les validités en cours .

Tout n’est pas négatif ,loin de là ,car des humains sont dévoués corps et âmes aux autres et se donnent avec beaucoup d’abnégation à leur sensibilité du cœur.. Ils font ce qu’ils peuvent ,mais en face du structuré défaillant, ils se heurtent au système péremptoire , autoritaire qui n’admet que son « fonctionnement dans son parfait absolu« . Ainsi ,pour construire et mettre en place des structures nécessaires à ceux qui n’ont plus rien, les difficultés sont presque insurmontables.

Pourtant, la paupérisation galopante est présente et se développe encore plus d’année en année . Ce fléau des temps modernes s’appuyant sur l’unique valeur argent amplifie son œuvre, sans que les politiques s’y opposent sincèrement et courageusement ,voire consciencieusement.

D’un bord ,comme d’un autre ,les positions n’ont fait que se donner bonne conscience en créant une forme d’assistanat permanent. Il faut que la structure collective réserve à la pauvreté l’organisation d’accueil de la détresse ,mais aussi de la réinsertion dans la dignité des hommes .La marche globale de la société devra accepter de freiner sa dynamique pour regarder et corriger son avancée .Quand tut le monde sera monter dans le train, il repartira sans oublier personne.Aider et comprendre les autres est et se rassemble au cœur des actes d’Amour ,mais aussi dans l’humilité .Quand une personne est dans la difficulté ,nous devons la regarder avec égalité, sans à priori ni supériorité en lui tendant la main secourable et si possible rédemptrice. Les pouvoirs officiels eux ,considèrent, qu’il est normal qu’il y ait des personnes dans la totale désespérance .Ils mettent en place des systèmes  dits de « maraude » et essaient de discuter entre les deux mondes . La suite , nous la connaissons et l’action doit aller bien plus loin dans le suivi pour rectifier cette dynamique infernale ,destructrice du tissu social d’un peuple.

Quand les Etats et les soi-disant démocraties créent la misère et se voilent la face ,il est temps de se réveiller pour nous organiser autrement. Le sens du tous ensemble est remis en cause.  Il apparaît que le mot « pouvoir » dont les politiques usent doit être revu et une constitution où s’inscrira les actions de protection généreuse et entière des peuples rédigée et approuvée par les lois, mais aussi le cœur et l’Esprit.

L’esprit des lois est un. Au dessus de la loi des hommes se situent les lois universelles que notre Maître à tous nous tend généreusement. Retravailler nos constitutions et veiller sur les applications par la mise en place de comités décisionnels de Sages dans toute la sérénité requise va devenir inévitable. (A suivre)

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous !Les moyens du bord…

Posté : 12 janvier, 2013 @ 10:43 dans actualité générale, communications, humanisme, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

Ils sont d’abord ceux que nous nous octroyons et voulons voir dans nos sociétés. Nous nous décomposons entre les capacités du corps physique et celles du mental ou du cerveau. Les deux réunies nous donnent un mélange étonnant, détonnant, qu’il faut regarder de plus près. Un très grand philosophe nous a comparé dans le mental à un chariot tiré par un attelage ayant d’un côté des chevaux blancs, et de l’autre par des noirs. Les uns veulent se diriger vers une route et les autres vers une voie bien différente.

Actuellement, pour nous, la situation est identique. Les adeptes des plaisirs voluptueux ,gourmands de la chair, se sont développés en communautés et désirent former leur société ,une société autre mais près des plaisirs et des forces vénales du sonnant et trébuchant sans limite. D’autres essaient de construire également des lendemains contenant un avenir digne ,respectueux et conforme aux très profondes valeurs humaines.

Surtout, n’oublions pas  que la sphère qui entoure immédiatement la Terre, est une sphère des premiers échanges, avec les idées les plus basses. Pour arriver vers notre hauteur d’esprit, il faut franchir et s’affranchir de cette zone comme un champ dans lequel nos chaussures se recouvrent d’un argile collante.C’est le dégagement global, sans ordonnancement, de nos comportements et actions. Plus nous nous élevons et plus les sphères se raffinent et ne présentent d’influences négatives.

C’est toujours notre sphère de base qui tire l’ensemble vers elle car elle représente tous les plaisirs réunis, mais aussi les violences concentrées ,dans un assemblage des plus vibrants à vivre. Nous dans nos vies, nous essayons d’équilibrer les éléments qui s’affichent à nos pensées comme des absolus. Nous pensons à ces absolus car nous ne réalisons pas que nous construisons. Nous croyons que nous sommes prisonniers de beaucoup de choses évidentes qui s’imposent sur Terre pour exister.

Rien à faire et nous ne parvenons pas à nous en dégager. La raison est que faute de croire en nos valeurs supra mentales, nous restons dans us et coutumes établies depuis les premiers temps. Rien à faire,nous ne dégageons pasla route de l’humanité et ainsi de suite s’établissent sur nous l’asservissement  de tous nos désirs. Boire, manger, faire vibrer nos cordes des sens à notre vision, donner cours  à l‘amour de l’argent et posséder, voici une partie du panel qu’il faut éviter de libérer. Paraître pour que dans ces situations  notre meilleur et le plus beau s’affirment Il faut ce qu’il faut! Le propre de l’homme moderne est d’avoir perdu la raison. C’est cette appréhension raisonnable ,voire sage, qui conduit à dominer tous les besoins et crée en nous avons notre propre autodiscipline.

C’est sur ces bases que nous pouvons évoluer si nous le désirons et cela est vivement souhaité. Nous sommes attendus au-delà de toutes les turpitudes de nos esprits qui demandent libération de ce que nous lui imposons parfois .Il n’y a rien de futile  dans ce que la planète nous suggère. Toute chose a son utilité pour une évolution soit personnelle, soit collective.il n’y a rien  à jeter, mais le chemin des fertilité s’offre  nous. Ceux du paraître, des plaisirs réunis ont leurs limites. Il faut regarder un peu plus devant nous pour ne pas heurter les roches et trébucher.

Merci pour votre aimable visite !

1234
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...