Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à tous! Nos Amis les arbres …

Posté : 31 janvier, 2012 @ 8:39 dans actualité générale, Arbres et forets, argent et considération, communications, Philosophie générale, Sciences politiques et administratives structurelles, Universalité, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »

C’est une relation affective qui unit l’arbre à l’homme, en donnant à ce dernier beaucoup d’éléments indispensables à la vie, telle qu’elle nous constitue. Sur le temps, nous avons progressé en parallèle, mais hors d’un état constructeur dans le positif du vivant  car l’homme se complait dans une forme de destruction continue.Puis, encore au sein des évolutions,les arbres ont organisé leur société et fait naître les boisements et les forêts.Les humains ont regardé de plus près cette organisation par intérêts particuliers et collectifs.

Mais l’œil et son regard qui s’y sont posés ont été  et sont toujours situés dans un important désir d’exploiter ou de prélever.Ce comportement prenant sans cesse le dessus dans le monde entier,les arbres sont désormais placés dans des zones de dangers ,voire délimination.Le monde meurt,et ces jours-ci,des nombreux soubresauts concernant la forêt des différentes régions du globe agitent nos sociétés  en pleine évolution mercantile.Le schéma avec l’arbre et ses sociétés est très mal assuré et les unités boisées au sein des pays autour du globe s’agitent surtout pour une exploitation matière.Depuis le début des temps,nous avons laminé sans cesse ce milieu.Nous en sommes arrivés à une simplification drastique des écosystèmes.

Dans nos campagnes,plus de 75 % de nos beaux arbres séculaires ont été détruits.nos grandes constructions anarchiques nommées cités n’ont pas fait de relationnel entre nos mondes complémentaires. En tous lieux,notre Ami fait partie des gênants.Certains disent qu’il prend de la nourriture sur le jardin ou les champs cultivés et ceci au détriment des cultures vivrières.Il fait donc l’objet d’une éradication continue et programmée.Ceux qui sont nouvellement implantés le sont dans la totale anarchie et  suivant  un  choix des essences assez anthéroclyte. Les forêts font l’objet d’un maintien scrupuleux de leurs limites car jugées primaires par rapport à notre évolution.Peu importe si elles sont la base de l’accueil des espèces sauvages sylvestres ,nous réduisons les capacités des biotopes où milieu de vie.Un malaise important secoue le monde sur ce sujet  les organisations dans les pays qui managent l’existence et la pérénnité des forêts sont en proix à la non reconnaissance d’une forme d’éxistence végétale indispensable à la dynamique terrestre.Nos sociétés ont dépassé les sens respectueux des accompagnements vivants sur Terre.Elles sont entrées dans la philosophie des destructions et exploitations amplifiées.

Tout autour de nous, le milieu naturel se détruit sans que nous ayons ,nous humains de la communauté de base quelque chose à dire. Non seulement les organisations de gestion sont trop offensives et partisanes ,mais l’ouverture du monde à lui-même et ses valeurs dominantes accélèrent la destruction. Désormais,les pays vendent aux plus riches , leurs manteaux sylvestres pour bénéficier d’argent et ainsi ils sont dessaisis de leur libre arbitre environnementaux.Tous les projets reliés à la positivité d’un tel milieu sont repoussés  .la dominance pensée des pouvoir en place intellectuellement vérouillés fait de grands ravages.il nous reste l’éspérance au cœur ,mais devant nous un désastre du à nos destructions organisées s’annonce et se précise.

Certains organismes occidentaux ont des sociétés de gestion puissantes industriellement, lesquelles sont devenues directionnelles politiquement des orientations scientifiques au sein de la nature. Elles sont montrées en exemple par orgueil et vanité ou intérêt des hommes serviteurs qui n’arrivent plus à trouver un équilibre de la pensée avec l’action demarchée et au regard de ce que représente ce patrimoine a conserver. Ils ont décidé pour un trop grand nombre d’entre eux, atteints par les souffrances de l’esprit de s’en aller définitivement. Nous sommes donc dans un grand deuil et une énorme tristesse de perdre tous nos Amis. Il nous faut revoir nos philosophies et  l’arbre et sa communauté sont avant tout placés dans la dynamique du vivant et n’ont de références que dans le monde du vivant.Celui des natures mortes ne vient qu’après la mort de l’arbre. Nous regardons et aimons les natures mortes avant celles qui nous  sont étroitement reliées et bénéfiques.

.Merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Science-fiction ou futur en gestation (15 suite)

Posté : 20 décembre, 2011 @ 12:36 dans Philosophie générale, science-fiction, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Dans nos cités nous trouvons la résidence/habitation, les commerces de diverses matières, les bureaux, etc… et tout se côtoie de différentes manières. Peu de voies, de rues, sont interdites aux véhicules polluants. Au regard de notre époque, sur les nécessités de se rapprocher de l’ambiance naturelle équilibrante, nous devons et nous devrons intervenir afin de remettre un peu d’ordre dans ce regroupement.

Comme je l’ai déjà expliqué dans de précédents articles sur l’architecture citadine  qui doit désormais faire une place à la Nature vive en son intérieur .Celle-ci a horreur du vide où que l’on soit. L’arbre et son écosystème doivent figurer en bonne place dans la nouvelle conception architecturale. Notre pensée devra plus se tourner vers les équilibres des hommes. C’est le chantier le plus urgent à ouvrir pour que notre société citadine ait accès à une forme de bien-être ambiant. La préservation des équilibres de vie est primordiale en se tournant vers un avenir  encore  dans le vécu quotidien et de chaque instant .

En adhérent à une anarchie complète et avec les implantations HLM. Sur les périphéries, nous amplifions les difficultés de l’existence. La venue sur les territoires urbains de représentant d’autres civilisations en la présence de diverses ethnies, définit une variante des visions constructives .

Je pense  sincèrement que  nos cités ont besoin d’être revues dans un autre esprit qu’elles ne l’avaient été auparavant,car basées sur les données exploitées, si l’on peut dire, dans leurs activités. Nous devrons passer à ce changement pour y introduire  une relation du bonheur de vivre.Courir dans les rues pour confirmer nos activités du matin au soir. Sur de telles bases ,ne plus pouvoir  aller et venir représente un handicap majeur dans les échanges sociaux. Se parler, communiquer est le rôle le plus important dans nos constructions des milieux de vie principaux.

(A suivre ce dossier qui mérite un regard avant de faire un pas vers un chemin plus généreux.)

Merci de votre aimable accueil !

12
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...