Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à toutes et à tous ! Le sens de l’histoire…

Posté : 8 juillet, 2013 @ 8:29 dans actualité générale, argent et considération, communications, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

Il y a des éléments qui dominent dans toutes les sociétés et civilisations Nous les classons en priorité .Ils sont dominants et font le hit parade. Je veux parler de l’argent ,vénéré,espéré et respecté par les générations montantes. On peut-être interrogateur sur la mise au sommet de cet argent et la forme brusquement donnée à la société construite et au monde planétaire.
Qu’il y ait un fond d’argent rendant les échanges possibles,on peut l’admettre,mais que celui-ci soit presque l’unique but et devienne l’essentiel à la vie est néfaste et navrant .Cela entraîne une forte corruption et des scandales de plus en plus importants ,ce qui finit par anesthésier les valeurs nobles de l’homme .Il entraîne en conséquence la destruction du tissu de l’union du tous ensemble,ainsi que la positivité d’un état d’esprit régnant .Personne n’avait envisagé une telle orientation , et désormais dans les écoles de tous niveaux,on enseigne les procédures conduisant à cet argent en dominance .Nos groupes sociaux et actifs semblent également touchés par un tel comportement Les jeunes enfants, encore à l’âge influençable et des découvertes ne sont pas épargnés. Cette façon,désormais d’éduquer notre descendance n’a pas l’envergure suffisante  pour construire durablement et moralement sûrs. Cela est la pensée placée dans la dominance ,l’avidité formatée des individus .Les  travailleurs coûtent trop chère  aux employeurs,les familles sont devenues obsolètes,plus rien ne vaut en valeurs fixées par l’universalité et attachées à l’homme.
Avec cette unique vision du monde planétaire,il faut être dans l’inconscience pour ne pas observer et s’apercevoir des formes de chaos engendrées sur le long terme. En échange de ces valeurs,l’humain subit une grande dégradation mentale et morale. Jusque là, nous avions évité la totale construction de société sous cette forme.
Plus, ce ralliement fait apparaître des importantes intolérances entre les peuples et parfois les Nations. Le déplacement des populations cible désormais les pays en fonction des grandes valeurs argent et seulement en fonction de cette présence .Le sens puissant de cette valeur abat les frontières et n’établit plus les règles collectives ou bien devient la seule.
Les hommes politiques ont de graves problèmes moraux et ils sont devenus, en fait des personnes avides de cet argent pour leurs partis et la survie. Les scandales sont légions et les pouvoirs établis par les nations européennes se basent sur,ce  l’unique richesse des monnaies  pour mettre en place un classement des pays.
Partout l’humain passe au second rang,ce qui devient inadmissible moralement,mentalement et cela doit être immédiatement rectifié .Nous n’aurons pas longtemps le choix,car de trop nombreuses générations montantes d’individus sont dans l’avidité de cet accès.
Un chaos monstre va être engendré et il sera de grandeur planétaire .Il entraînera misères et guerres .Le bonheur que nous voulions tenir ne sera jamais là,mais la récession oui ! Les castes,classées dans ces valeurs commencent à s’affronter durement et elles font du pauvre un esclave et un exclus dont la vie semble peu compter ou pas du tout.
(A suivre)
Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à Toutes et à Tous. Les Etres doués de consciences,mais aussi de raison…

Posté : 21 avril, 2013 @ 8:42 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

Il est des choses qui vont du domaine situé après l’éveil et le travail des Consciences. Comme je l’ai écrit hier,la conscience introduit le passage du subconscient qui, la nuit, lorsque nous dormons,travaille et introduit dans l’âme individuelle les éléments dignes d’être sauvegardés. Nous ne parlerons de l’Esprit qu’après avoir compris l’âme,notre âme,quintessence de l’être et de nous-même au for intérieur .Le dialogue avec l’âme peut et doit exister et même doit être entretenu constamment.      C’est l’entretien le plus difficile  Déjà de nombreuses personnes ne pensent pas à leur âme,ni aux valeurs humaines également         .Sur ce sujet,les effets du matérialisme ambiant sont considérables                    .

Je comprends le raisonnement humain et je vois qu’avec l’histoire de nos sociétés et nos civilisations,l’homme,ses progrès en son propre pouvoir,s’éloigne presque irrémédiablement de son socle de base et ses natures initiales.Ce sont diverses conséquences qu’il faut analyser et cerner .La première est qu’apparemment les humains en naissant ont leur conscience dite inerte et sans éveil,où aucun repères ne fait mention de leur conscience en veille,qui survient plus tard avec le mûrissement psychologique et surtout pensé.Le schéma d’éveil aurait dû se mettre en place bien avant .Sans posséder l’éveil supérieur  au tout début où tout devient pensées,il faut se poser la question pourquoi un tel retard?

On peut dire que les comportements et les « péchés »nommés dans le Christianisme,en fonction de la Table des Commandements,les hommes seraient responsables de cette non adhésion au grand destin Universel. Nous pouvons penser beaucoup de choses,mais avec l’expérience,en nous regardant profondément et sans pré jugement,j’ai aperçu le pourquoi. Quand nous sommes dans l’œil pour œil et dent pour dent,l’humain est agressif,voire autant que celui qui est doté d’armes pouvant tuer l’autre immédiatement .

Quand nous avons grandi légèrement avec les textes Sacrés,nous avons fait un pas pour la tolérance. C était la bonne voie avec son pardon et la conscience en éveil comme un propre radar.A la fin du 18ème siècle,nous avons commencé à inventer les machines,fidèles copies des systèmes naturels bien précis en la nature du fonctionnement articulé. Cela a marché et notre souffrance  dépendante et en certains points a disparu. Nous avons continué,mais à chaque pas du progrès matériel,nous effaçons notre profond éveil et nous nous éloignons de notre âme.Selon moi et ce n’est que mon humble avis de pauvre pêcheur,nous sommes si différents désormais que nous sommes devenus un Monde ,notre Monde.

Non pas comme souhaité dans la pureté des âmes et des esprits,mais dans celui du soulagement profond de certaines souffrances indélébiles. Personnellement je crois que nous avançons vers une chose plus juste pour le nous tous,notre prise en charge de votre destinée collective vers ce demain,peut-être chaotiquement dans la grande union pensée et réalisée.

Aussi, j’en  appelle à la mansuétude, la miséricorde car sortis de notre préhistoire la voie offerte a été celle-ci et malgré l’explication des têtes supérieures de Noblesse et leur échec patent à guider les peuples et les aimer nous avons du prendre notre destin en main et en tenant compte de tous les paramètres présents.

Est-ce pour cela que l’homme n’a pas de cœurs et de pensées nobles. Oh non, mais il les enfouit parfois dans sa pudeur ou dureté apparente. S’il n’a jamais s’éveiller son âme,je plaide pour une grande mansuétude lui accordant le pardon,car au plus profond de lui,le souvenir du passé complet lui a échappé. Mais, il y a un mais,comme dans une plaidoirie,ceux qui sont dans les grands errements,et qui sont hors l’innocence et le non savoir, et qui manœuvre avec le Monde en le confisquant par différents moyens et le font mourir à petit feu en y confisquant tous les espoirs de la vie et de son berceau planétaire dynamique,fonctionnel en se prenant à existe de leurs congénères restés dans la totale innocence et réflexion,ceux qui exploitent la planète intensément sans conscience et repoussent la raison et la sagesse,ceux qui achètent et corrompent tout avec  le roi argent et nous éloignent du grand partage honnête,juste.ceux là ,pour tous leurs excès conscients mais déterminés depuis le début des temps,sont dans la grande nuisance et sont condamnables

L’humain avec le temps nécessaire à son éveil en sa conscience aurait du fixer cela en son droit  ,fait comme indiqué par les plus grandes consciences venues des philosophies pour exprimer la haute pensée humaine dans sa noblesse,celle de l’esprit de construction de nos sociétés fragiles.il faut garantir à partir de celui qui naît et arrive et se trouve à ce moment précis sur le seuil du Monde Terrien , qu’il sera accueilli par une société prononcée et dite civilisée.  Celui qui naît, en cette seconde, est hors de toutes les possessions et se trouve dans la grande vérité,car il n’adhère pas à l’esprit de posséder mais d’aimer. A partir de cet instant,une lutte globale dite collective doit s’enclencher pour être juste,soulager des souffrances et aimer encore plus son prochain malgré les ’crocs en jambes » et à l’aune du grand respect. Ces hommes, ces pensées,ces âmes, ces Esprits,même s’ils sont en retard,ne doivent pas recevoir condamnation car ils n’ont, pour une grande majorité jamais condamné et ont également essayé de bâtir et de s’élever par l’esprit.

Je suis un Père,un grand-Père et je côtoie des arrière-grand-Parents.Il faut bien regarder comment l’on bâtit une famille,la protège,lui donne le nécessaire de chaque instant ,qu’il soit dans le matériel et le moralement sûr, enfin lui apporter l’Amour du Monde et veiller à l’épanouissement, l’émancipation des enfants en les préparant sincèrement sur leur devenir par l’orientation libre ,mais informative la plus complète,enfin en veillant à l’éveil collectif qui prend le pas. J’ai constaté ,parfois avec peine,la peine du cœur et de l’âme, que notre collectif,sans être vraiment bon,n’était pas non plus  dans le mauvais;mais se définit dans une neutralité contre les excès.

Son défaut est qu’il n’adhère pas à une autre forme d’idée que son propre pouvoir. Au tout début,il y avait une tolérablement à un certaine forme de pénibilité;mais maintenant celle-ci s’éloigne et les enseignements humains ne laissent plus ou trop peu de champs au libre arbitre respectueux de l’individuel et de l’âme et conscience. Ce  pouvoir installé a pris en main sa propre essence pour bâtir dans un sens qu’il croit meilleur. Une forme d’intellectualisme est né et a décidé que c’en était fini de la pensée ,celle des temps passés en la remettant dans le présent ,même partiellement .ces pouvoirs condamnent lentement tout ce qui ne leur semble pas  conforme.Son avancée n’est pas celle de l’esprit quel qu’il soit. de la conscience libre et éclairée,de la pensée non inféodée. Ce constat révèle une construction,dans l’idée générale, hors valeurs démocratiques ouvertes, mais issues des non libertés,privilégiant une forme inavouées de dictatures ,de non libertés;de contraintes et d’autodestructions du moment où tous pays ,ou toutes régions du globe agissent dans la détermination u fédérée dans l’application des valeurs simples, nobles,constructives.

Tout est rattrapable,sauf l’entêtement dans cette détermination . Très heureux que chacun puisse s’exprimer    en   conscience  et non pas orienter vers le suicide collectif,dans et par l’asphyxie mentale. J’appelle cela (ce qui nous menace) les épées de Damoclès,philosophe grec qui parlait des dangers présents au dessus de nos têtes. J’en passe,et pour la paix globale il ne faudrait pas amplifier cette faiblesse et il nous faut penser à un organisme international avec des ramifications dans  chaque pays ou régions du globe.

Basés sur des connaissances sincères,honnêtes ,véritables, la vérité sera rétablie dans es valeurs les plus pures,nobles,par un gouvernement des Nations unies basé uniquement sur de telles valeurs, sur les trois éléments ;pensées+conscience+âme+esprit, étant donné que ce dernier point est affranchi et agit en cela en nous guidant vers les améliorations certaines en sociétés,en politique,saine,véritable, honnête,dévouée car définie par la conscience elle-même dans sa reconnaissance.

L’auto condamnation,la condamnation laissant place à l’autodiscipline de l’être,au magnanisme,au cœur, mais aussi à la bonté dans un humanisme emprunt de générosité,englobant l’ensemble. Ainsi, reculerait à tout jamais ,l’esprit d’encadrement pétrifiant et brimant  les peuples. Il remettrait à l’âme individuelles et collectives sa joie et son bonheur de participer à son propre destin,à sa vie, de s’exprimer pleinement dans l’existence totale comprise .nous pouvons dire,sans pudeur,ni orgueil d’exister car impliqués tel le premier jour ,lors de notre premier cri avec le contact de l’air en nos alvéoles pulmonaires ,et conforme aux premiers instants de notre   naissance. La liberté , la démocratie,le permettant avec  la  foi, notre propre pensée spirituelle pourra s’exprimer et nous ouvrir un monde encore meilleur et quittant son potentiel dans la réduction comptable. La résorption des violences fait partie de cet ensemble. Ce pas, il faut le franchir et savoir ne pas oublier l’autre face du Monde,la principale qui nous guide,la spirituelle qui aura  également son éveil.

Alors, en tant que penseur, je m’avance timidement vers vous,avec mes petits moyens d’homme éloigné des richesses matérielles,vénales, et celles obtenues par tous nos savoirs regroupés par nos volontés collectives dans nos universités et facultés. Je vous aime dans le fragile équilibre que vous maintenez  .Toute la connaissance Universelle,vous ne pouvez l’accueillir,mais en aimant sachons organiser nos progressions dans nos constructions et comme l’Amérique,nos Présidents doivent prêter serment face aux peuples et la constitution élaborée pour lui, par lui,mais surtout face et sous le regard de Dieu et sa grande présence recevant respect  par l’idée même du serment reconnaissant le pouvoir, son pouvoir Divin absolu.

A partir de ce serment et rectifications, nous pouvons encore établie en haute conscience et sous l’œil juste des responsabilités pénales et judiciaires,nous pouvons encore construire en nous souvenant  que nous devons aimer,servir,respecter et être respecté et dignes dans toutes les différences qui nous séparent,mais aussi être conscients de notre berceau des vies.

Quand ,l’enfant naît libre par l’âme qui arrive ou naîtra sur cette planète,dans ce monde nous l’accueillerons avec tout l’Amour  dû et déployé. Ne condamnons pas avant l’heure en beaucoup de formes et cela en la matière faisons notre mea-culpa dans une conscience totalement éveillée.

Merci pour votre aimable compréhension,votre mansuétude pour mes écrits et le bonheur de pouvoir m’adresser à vous sans contraintes.
Excellent journée de dimanche à vous tous ,dans la réflexion et la méditation des mots de nos constructions collectives.

 

Bonjour à tous ! Les forces de l’argent …

Posté : 26 octobre, 2012 @ 6:47 dans actualité générale, argent et considération, communications, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences politiques et administratives structurelles, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Essayons d’aborder avec objectivité le monde que nous développons ,ce qui est bien, bon et peut nous rendre heureux de vivre dans le respect individuel et collectif, mais aussi ce qui peut fâcher et entraîner des distensions violentes à plus ou moins long terme.Les forces de l’argent entrent dans le domaine d’un bien être obtenu chèrement, peu durable et il faut dire éphémères. Le capitalisme  et ses contrats de marchés sont de plus en plus importants. De moins en moins ,les pays refusent les grands groupes appuyés par les régimes des pays acheteurs de ressources. Certes, il faut commercer avec la sagesse, une logique, une honnête morale et intellectuelle. Vendre et acheter sans arrières pensées font partie du jeu de la paix et ils la maintiennent fragilement et très sommairement.

Ce que je veux aborder, c’est l’idée de visions hégémoniques s’infiltrant à travers les marchés, les contrats et leurs conditions. Récemment, des Pays d’Europe de L’Est ont signé des contrats d’exploitation à long terme, voire très long terme convenant leur environnement ,sa gestion et l’exploitation des ressources contre certaines sommes d’argent. Ainsi, cela permet aux Etats concernés de faire entrer des richesses financières fraîches  en se dessaisissant d’un libre arbitre de cette propriété. Ainsi, des milliers, voire des millions d’hectares de forêt sont achetés sous cette forme pour une exploitation des produits. Le problème concernant le manteau forestier mondial est que la vie végétale associée évolue sur un très long terme de un à trois siècles. Que l’implantation des forêts est intimement reliée à un pays donné ou un territoire. Le danger dans ces contrats couvrant le cycle de la vie des arbres est que le pays bénéficiaire devienne propriétaire par les effets des droits attachés à la prescription. En droit Occidental, c’est le fait de s’occuper, gérer, conserver de par sa volonté qui établit le bon droit avec bien sûr le lieu implanté ou le fond qu’est le sol. Ce dernier devient aléatoire et les forces de l’argent deviennent toutes puissantes.

En allant vers  ces achats essentiels pour les populations autochtones  pauvres, des pays riches aliènent les pays vendeurs sans aucune défense. Il s’agit donc d’être très prudent sur un tel business qui se développe, et d’autant plus que l’acheteur n’est autre qu’un pays communiste géré par des militaires.ils essaient de prendre le capitalisme en défaut et ils y arrivent. Cela est un comble pour nous occidentaux! Cette stratégie vient d’un pays en voie de développement ,docile dans ses échanges de primes abords.

Une fois l’installation des premiers paramètres établis, il n’est pas si sûr que les négociations soient si faciles et ne revendiquent pas des droits hégémoniques comme la propriété des sols en concessions finales pour créer des zones dispersées d’un empire se constituant. Celui obtenu par une politique développée pour ses propres perdants. Il ne faut pas toujours suspecter et envisager le pire. Sachons qu’il y a  hégémonie, hypocrisie et démagogie entre les hommes des différentes régions du globe et des civilisations.

Le Communisme a changé de face et nos camarades des pays du bloc  de l’Est ont vu leur système s’écrouler. Celui résidant en Asie est certainement plus coriace et entreprenant et nous ferions bien d’en regarder les philosophies portées.de premiers abords ,ce sont des régimes aux limites des dictatures n’ayant pas un gout prononcé et développé des respects puissants de l’expression des peuples.  Nous les Européens sommes à la Mercie du rachat du contient Europe car bientôt déclaré en faillite comptable et à vendre. D’ailleurs, la Grèce à reçu proposition pour son rachat global. Je trouve cela triste, peu encourageant et très avilissant pour les peuples que le capitalisme et ses forces se fassent contourner et exploiter d’une certaine manière et ceci sans bruits,à pas de velours. Seul le réveil sera brusque et violent !

Bien joué, car avec une serviette, quelques feuilles de papiers, un bon compte en banque, un peu de psychologie fine sur les sociétés et hop, la moitié du monde bascule par l’attrait de l’argent. Oui, mais ce dernier n’est-il pas la porte du bonheur ?

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Monsieur l’ordinateur…

Posté : 22 octobre, 2012 @ 6:09 dans actualité générale, communications, humanisme, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Le développement de l’informatique et du système numérique vont-ils faire de nous des êtres plus intelligents et respectés dans leur intégrité? Je ne le pense pas et même ,je dirais que nous allons subir le contraire du développement humain. Nous sommes en train , en tous lieux du globe, de centrer toutes choses afin de la contrôler. Outil de pensée  centralisateur et analytique, cet engin répond à un système de contrôle parfait des sociétés. L’addiction à ces systèmes de contrôle, en soi simplistes, car n’entrant que dans des schémas qui endorment les cerveaux humains. Il est vrai qu’en beaucoup de lieux, c’est désormais  cette machine  qui définit les actions et leurs suites. Dans leurs hégémonies, il n’y a plus besoin des hommes et il atteint en forme d’excellence du temps présent une meilleure capacité que l’homme ressortant imparfait. Ainsi, nous sommes pris au piège car à quoi sert-il de former ,enseigner ,éduquer quand la machine sans sentiments précis, ni pensées dirigeantes l’emporte.

Nos Maîtres étant devenus la pensée numérique et ses applications diverses. Sur la route, il fait la loi et il nous rend esclaves de l’autorité avec laquelle  aucun dialogue n’existe. Dans les usines   ,sur les machines précises, les travaux de haute technologie, il est là. En tous lieux, il officie, même plus sûr que l’humain .Quand cette  technologie s’adresse aux personnes d‘âges mûres, sages et réfléchies, la machine ne domine pas notre société. Mais simplement, cet usage développe e n nous un sentiment s de contrôle dominant, se rapprochent des despotismes dans l’application.

Aujourd’hui, on joue et on dit «  Tout nouveau, tout beau! »,mais ceux qui en tirent les analyses n’ont pas ces vues si critiques. La gestions des stocks d’entreprise, la création, la gestion publique de toutes les administrations, y compris les secrets militaires. Tout se cache derrière l’engin, la sécurité des biens et des personnes, les actions elle-même. La sécurité fiabilité des bureaux de vote et leurs résultats lui sont confiés et il remplit ses tâches. Je ne suis pas opposé à son utilisation, mais dans des mesures où il n’a pas la prépondérance ou le dernier mot.

Tout va devenir difficile car nous atteignons pour la gestion des finances un parfait exemplaire, sur le travail .Ces analyses nous entrainent  vers des demains de souffrances et privations. Nous sommes donc forcés de lui rendre reconnaissance sur ces points. Nous sommes entrain de devenir et grâce à lui l’engin pensant, des dépendants. De la première utilité sur Terre, l’homme va passer en des rangs inférieurs avec toutes les conséquences induites et développées.

Si nous voulons former une société purement matérialiste froide, mécanique, sans l’once d’un sentiment, il nous faut faire un effort afin de redonner le pouvoir assuré à l’humain. C’est le premier pas vers un respect en beaucoup de formes qui nous échappent.Les lieux d’enseignements devraient se méfier de cette mécanisation malgré nous .On a vu des civilisations se liquéfier en peu de temps sans que nous puissions changer la donne.
Ce n’est que mon humble avis dans la réflexion profonde et  tant que nous ayons la faculté d’extérioriser décemment nos pensées, nous devons utiliser cet espace ,dans un esprit simple d’aide à la communication entre les êtres et sans plus d’importance.
Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Civilisations dynamiques…

Posté : 22 septembre, 2012 @ 7:31 dans actualité générale, communications, humanisme, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Les sociétés constituées, en regroupant leurs cellules unificatrices au sein de chaque, confortent des pensées et comportements où règnent les similitudes construites. Mais aussi et surtout une définition des valeurs d’adhérence en comportements sociaux et religions ancrées. Chaque civilisation regroupe un peuple bien différent et une pensée spirituelles qui lui est propre.
La mondialisation et ses ouvertures, en favorisant les échanges ,les migrations   ,la circulations entre nations et finalement civilisations, permet une évolution qui peut nous paraître néfaste, déséquilibré et dangereux? C’est le contraire qui doit s’établir aidé par sens compréhensifs particuliers.

La commercialisation est un facteur d’ouverture et de communication et elle permet des échanges fructueux,voire très positifs.Les avions en particulier  ont permis ces rapprochements et bien plus.
Dans ces phases de rapprochements   ,il faut être prudents car dans chaque civilisation réside une somme d’habitudes qui colle aux humains et qui s’identifie dans la pose de repères moraux et immoraux Mais souvent,,ces mélanges fertilisent l’humanité. Simplement,ce qui est différent nous fait peur et trouble profondément nos coutumes et habitudes .En notre temps,il faut un grand courage,voire une dose d’inconscience pour tout; et migrer! Tout abandonner  !Et naviguer au gré des circonstances.

Autrefois, les civilisations déferlaient avec des soldats belliqueux et conquérants,l’arme à la main.Il ne faut pas craindre de ces univers mélangés car ils s’inscrivent dans une  progression continue des valeurs sociales et humaines profondes.L’état du monde est en contradiction flagrante avec une mise en valeur des pensées patriotiques défendant bec et ongle le pays, la région. Plus ,effet différence entre civilisations déclenche  les pensées extrêmes car pour certains personnes,il existe seulement leur bonheur en défendant un cercle vital unique. Il faut donc que tout évolue sur des bases harmonieuses.Certaines personnes dont la compréhension des sociétés n’est pas approfondie, entrent dans des raisonnements    agressifs et misanthropes.

Nous devons commencer à comprendre que toute la vie autour du globe est unie comme les vases communicants et établit  ses niveaux afin de conserver la dynamique dans la richesse pensée et la communication obligatoire.En s’ouvrant à lui-même,le Monde des civilisations nous montre ses grandes capacités et en même temps tous les dangers associés. Les croyances religieuses venant des diverses régions du monde,elles qui devraient aider à cette transformation menacent et grondent comme si une nouvelle voie religieuse voulait partir en croisades.   

 
Aujourd’hui, le phénomène s’amplifie ,l’Occident, l’Afrique, le moyen-Orient  ,l’Asie et bien d’autres peuples comme l’Amérique et l’Océanie sont inquiets.Certains intellectualismes attachés à un grand matérialisme et un mercantilisme poussé auront des efforts à réaliser pour admettre qu’à chaque seconde tout se remet en cause avec les fondements de la vie..Une dose de sang froid va être nécessaire et des sentiments humanistes devront s’avancer si nous voulons éviter les affrontements sanglants.Notre rôle le plus grand, doit être d’inclure nos semblables nouvellement arrivés. Bien sûr le pays,le territoire doivent être occupés avec intelligence et équité.

Quoi que l’on dise,
Quoi que l’on fasse,les mouvements de la vie et de la et de l’esprit qui souffle où il l’entend,redimensionner un monde  différent.Le mot meilleur est lui dans l’espérance que nous portons  en nous en nous aimant. ( A suivre car le sujet est important).

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !                                                                                             

Bonjour à tous ! Souffrance ou bonheur de l’humanité ?

Posté : 3 mars, 2012 @ 7:27 dans communications, créations littéraires, Philosophie générale, Universalité | Pas de commentaires »

L’humanité a-t-elle trouvé la voie d’un bonheur relatif ou une souffrance ,une errance à la recherche d’une harmonie ? Nous pouvons analyser les deux sens et je dirai tout d’abord ,que notre progrès technologique allié aux différentes recherches sur la biologie humaine a sensiblement créé et mis en place les conditions que nous soyons heureux. Bonheur réel et apprivoisé définitivement ancré ou bien éphémère? Je le décrirais ,dans mon approche compréhensive comme très relatif et obtenu par une jouissance matériel puissante et dominatrice. L’argent possédé y est dominateur et si nous en avons,il contribue grandement  à obtenir et jouir de ce bonheur attendu,espéré et désiré.

Mais quelle est sa qualité ? Nous l’analyserons comme passager et péremptoire car il a fixé des conditions et son temps d’existence.Fallait-il que nos civilisations reçoivent cette récompense pour leurs efforts constants? Il est certain qu’il y a un peu de cela! Ce petit bonheur va-t-il s’ effacer un jour,pour nous plonger dans une réalité existentielle plus difficile et moins appréhensive mentalement ? Nous n’en savons rien,mais le fait qu’il soit basé sur le matérialisme ambiant ,nous éloigne sensiblement d’une fixation dans la durée et l’élévation dont ont besoin nos esprits

L’autre facette nous montre un monde en souffrance où le partage du bonheur matérialiste n’est pas entré dans celui espéré. Trop de populations terrestres sont laissées hors de cet accès et pire,elles se font exploiter par des prédateurs exploiteurs de toutes matières enrichissantes. Cela introduit grandement l’idée d’une souffrance où notre inégalité sur le sens du partage s’y développe. Nous sommes ainsi plongés dans des temps où la souffrance et inéquitable grandissent de jour en jour.  Nous n’arrivons plus à organiser notre monde spirituel et nous avons l’âme en peine,à la recherche de cette élévation nécessaire et obligatoire.
Ceci est un extrait tiré d’un de mes manuscrits en préparation pour édition. Cet ouvrage ,classé sous le thème spiritualité et sciences sociales et humaines, porte l’intitulé suivant : «  Les Mondes Gémellaires »..Je ne puis dire quand il sortira car je me heurte au constat que le livre, actuellement, ne se vend pas très bien.Cela handicape les auteurs pour leurs futures parutions. Souvent, nous les petits auteurs, travaillons sans recherche des valeurs argent absolues ,mais nous manquons souvent de combativité en la matière. Après «  Nous sommes les racines du ciel » ,j’ai voulu créer cet ouvrage qui, je n’en doute pas, et à sa façon ,définit quelques grandes lignes sur les dimensions humaines et comportementales.

Nous découvrirons d’autres passages.

Merci de votre aimable visite et à bientôt.

Bonjour à tous ! Le panneau du danger clignote…

Posté : 28 janvier, 2012 @ 7:54 dans actualité générale, communications, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Progressivement le panneau d’alerte sociale s’est rallumé et maintenant il clignote.Cela est figuratif,mais la signification est claire ,car elle nous indique que nous avons inversé certaines de nos pensées constructives logiques,de bon sens.Nous sommes devenus plus tendus collectivement et individuellement et ce qui était relié au concret de la culture des sentiments nobles porteurs aimants,sincères,ne devient plus le ciment scellant notre assemblage communautaire. Dans des temps où règne une paix relative,une exploitation extrême des ressources,un accroissement régulier des populations,un développement des technicités induites,nous percevons un ras le bol et une perte des repères.

Nous nous raccrochons aux positions extrêmes et nous accélérons le processus de dégradations sociales.Les valeurs financières débridées et basées sur aucun étalon de valeur commune est une science incontrôlée et injuste.Les références, aux valeurs convenues les plus stables et courantes comme l’or,le blé, le travail énergétique humain etc….. n’ont plus cours.Tout est subjectif et partisan,allant même vers un spéculatif  dégradant et auto corrupteur.

Le progrès engendré est en soi merveilleux quand il aide et bénéficie aux hommes dans le respect profond de leur dignité.Nous aurions tout pour être heureux,ici,en Occident et pourtant l’homme est toujours son propre ennemi.Les droits sociaux élémentaires chèrement acquis par les travailleurs sur le temps s’émoussent et les prévisions d’un abolissement des avantages obtenus est à l’ordre du jour.Tout s’est soudain mis à s’éroder et nous disons que nous n’y pouvons rien.La convenance de notre affrontement intérieur,entre individus,au sein de notre construction sociale fait qu’une lutte intestine se maintient et parfois s’accélère sournoisement.

Celui qui investit dans son travail pour en vivre ou faire vivre sa famille,dans une société très conventionnelle n’est plus sur de trouver dignité,aise,satisfaction et même hoorable rémunérationDésormais, les personnes qui accèdent avec beaucoup de difficultés à l’emploi le font en ayant nécessité d’en occuper plusieurs pour pouvoir en vivre.Ainsi, un travailleur ne peut parfois se nourrir,se loger en étant digne au sein d’une société bénéficiant de son trava Si cela n’est pas une dégradation de société,il faut que l’on m’indique où est la voie .Plus généralement,le statut-quo qui entraîne la Paix généralisée dans le monde ,est la peur de tous pays du conflit nucléaire vitrifiant en quelques heures la planète.Donc,la peur,la terreur construisent les bases de cette paix.

Ce n’est pas la bonne et la vraie paix respectueuse des hommes fraternels,solidaires,sages et non agressifs.C’est celle sans étayage et assise des menaces constantes de casser le monde et son existence.L’homme est curieux dans son esprit : « -Certains veulent construire et élever leur société et d’autres oeuvrent pour détruire ou laminer ces efforts! »Positif et négatif s’affrontent,bien et mal se combatent,réalité constructive existencielle et néant contenant le chaos avancent ensemble,lumière et ténèbre ne cessent de s’opposer à travers tous les éléments en actions. Il faut nous satisfaire de ce monde,car nous n’en avons pas un autre en rechange.

Déjà de nombreuses civilisations lancées dans un espoir d’établir  leur apogée dans un bonheur régant ou leur Nirvana,ont été vite désenchantées et se sont écroulées sur leurs bases millénaires.Souhaitons à notre vieille civilisation occidentale de surmonter ce palier souvent décisif.Il semble, et je dis bien il semble, que celle du continent asiatique soit plus vive car elle arrive à se reconstituer malgré les atteintes des démolitions passagères.La Chine fut une des première,voire la première à se mettre en place avec en parallèle le continent Indien.

Le nouveau monde est prometteur et il faut savoir qu’en hérédité, il contient nos penchants très souvent limitatifs.L’Afrique est en recherche d’une voie apaisée allant vers sa vraie nature.Le Moyen-Orient a vu éclore sa manne et son or sous terre.il l’a offert au monde généreusement par le biais des évolutions technologiques.Cette civilisation a souvent fait avec peu de choses et n’a pas vécu sur les bases de l’abondance,d’où les pensées très différentes tous les autres peuples ont des particularités enrichissantes dont les dominants par  le pouvoir et la richesse ne s’encombrent pas.

Les peuples indiens et amérindiens près de la Nature et son respect, ont été décimés et détruit dans leurs âmes collectives en grande partie.Les minorités disparaissent chaque jour en grande quantité.L’homme dit civilisé atteint son apogée dans sa mise en place de son monde.

Puis, en un lieu du monde serein,au sein du corps d’une femme, une vibration se met discrètement en place comme une horloge  et dans quelque mois un enfant arrivera en ce monde.Il le repensera à sa façon car c’en est ainsi ,à chaque naissance ,c’est le monde qui se refait! Alors, l’espoir au cœur,nous voulons avancer et toujours construire dans l’opiniâtreté où le verbe aimer devient une priorité.L’abbé Pierre avait une devise affichée dans son bureau sous la forme  d’un texte évocateur: »-Souviens-toi d’aimer! ».

Merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Un Monde en danger……

Posté : 29 décembre, 2011 @ 6:53 dans actualité générale, Sciences politiques et administratives structurelles | Pas de commentaires »

Un monde en danger………

Les informations sur l’actualité mondiale connaissent des jours dans la positivité et d’autres dans la négativité des évènements. Ce serait plutôt dans cette dernière catégorie que notre actualité se logerait,.mais la devise est de rester debout, serein et regarder en face cette marche presque mécanique de ce que nous fabriquons et partageons tous ensemble. La menace de guerre est malheureusement un de ces produits et les bruits de canons et provocations s’élèvent encore dans certaines parties du monde.

Ces points chauds se matérialisent en des lieux présentant un intérêt stratégique mondial .Le lieu de passage obligatoire du transport du pétrole provenant du Moyen-Orient,c’est-à-dire le détroit d’Ormuz se trouve dans les faisceaux de cette actualité. Ce passage présente un très grand danger créés par les rapports de forces locaux et pays développés. Sans ce fameux pétrole, toutes les économies d’arrêteraient et tous les pays occidentaux notamment sont en position délicate. pourtant, un jour ou l’autre,cela deviendra réalité en fonction d’intérêts toujours croissants.
Actuellement,les déclarations d’un pays comme l’Iran ne vont pas vers le calme et la paix et celles-ci fusent verbalement entraînant une tension croissante sur le plan de réaction militaire stratégique dans le monde. Tout cela est hyper dangereux pour la santé de notre Monde,de notre planète,de l’humanité toute entière et puis du moral des populations.

J’espère vivement et sincèrement que la sagesse,le bon sens,la raison puis la paix seront des forces qui vont l’emporter sur tout autres esprits vindicatifs et agressifs. En tout cas, tous les pays seraient concernés en cas de déflagration dont on ose imaginer les conséquences induites.

Ceci nous montre que nos civilisations sont très agités et n’arrivent pas à évoluer vers une entente globale et constructive entre les peuples.la fraternité humaine,l’amour entre les peuples restent à obtenir et consolider.

Merci de votre aimable visite et à bientôt!

Bonsoir à tous ! RECTIFICATION :Marché aux livres

Posté : 10 décembre, 2011 @ 11:45 dans Non classé | Pas de commentaires »

 Avec toutes mes excuses,il ne s’agit pas d’un marché de Noël , mais de celui aux livres organisé en soutien des Ecoles  Diwan .Demain matin, je ne rédigerai pas d’article pour raisons inhérentes à un marché du livre en  Loire -Atlantique, en la ville de Savenay. J’exposerai mes cinq ouvrages sur ce marché et j’espère dédicacer mes textes à de nombreux lecteurs.En tous cas, je ne suis jamais déçu par la communication avec le public.

Donc à bientôt et dès lundi matin je serai présent derrière mon écran.

En vous souhaitant un bon et excellent Noël, recevez,vous tous mes amis de passage, mes sentiments littéraires les plus vifs.

Bonjour à tous ! Science-fiction ou futur en gestation (8)

Posté : 8 décembre, 2011 @ 7:49 dans Philosophie générale, science-fiction, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Serions-nous maîtres de nos destins particuliers et collectifs,au point de rendre ce futur plus sûr ? Je ne le crois pas et si nous maitrisions tous les éléments ,le vécu deviendrait fade,monotone et terriblement dangereux car à la merci des despotismes,dictatures et bien d’autres forces de confiscation des libertés.S’il est permis de voir quelques bribes de ces temps très futurs,on ne peut accéder à la majorité des facteurs décisionnels.

Peu de chose bouscule ce que nous croyons acquis.Notre société mondialisée peut, en son sein,connaître un important conflit,ce qui va mettre tout l’ensemble en fragilité évolutive.C’est pour cette raison que je m’élève contre ceux qui nous parlent de crise globale au sein des peuples rendant des sacrifices obligatoires et importants.Nous constatons que désormais nous faisons entrer le monde gestionnaire convenu de l’argent dans ce panel. Cet univers de valeurs inventées par notre propre intellectualisme,si l’on peut s’exprimer ainsi,connaît une crise,mais personne nous avait dit qu’il était fiable à 100%.

Le malaise du monde de ces valeurs appliquées provient de plusieurs facteurs.L’un est la mise en commun des inter-réactions avec toutes les monnaies mondialisées.Le second réside dans le manque d’émulation des théories évolutives en sociétés et civilisations avec la présence unique,comme but décrit des richesses.En laissant tomber la Sociologie-Marxisme dans le monde,comme étant une variante pensée favorisant la bipolarité unificatrice des sociétés,nous rendions un mauvais service général et définissions un monde uniquement appuyé sur l’argent. Si cela minimise certains dangers d’affrontements,cela définit comme unique la valeur adoptée. La troisième raison est dans la fiabilité des monnaies assemblées et les modes approchés de sa gestion.Il n’est pas sûr que chaque groupe d’affinités pensantes n’ait pas ses coutumes et arrangements internes avec les valeurs appliquées. Enfin, et la plus importante est représentée par la philosophie unique définissant seule la richesse comme critère de bon sens relatif aux vies structurées et dynamiques.Ceci est faux car les autres espèces ne développent pas cette vision.Non seulement d’autres espèces, mais la philosophie pensée et saine ne peut voir en ces valeurs l’aboutissement final pour les communautés assemblées.Personnellement je pense que ce système découle  de l’invention de la possession et il est une passerelle afin d’organiser et solidifier celle-ci. Cette valeur n’est qu’une dérive suivant le but mondialisé et comportemental: Posséder!

Nous le voyons , nous ne sommes pas mûrs pour nous passer de cet état et construire autrement par une générosité solidaire amplifiée.Notre évolution par l’esprit reste à faire.Nous n’en sommes qu’à la protection dite de nos territoires,ce que connaissent faire beaucoup d’espèces sédentaires dans la nature.Nous avons copié ces bases et nous en avons fait une application. Voir s’effondrer de telles bases ou socles de civilisation et communautés structurées avec ses affinités est impensable.

A titre d’exemple,vous me comprendrez,même si je suis dans mon « mon monde ». Le fait d’être un voleur est relatif ici-bas car c’est également posséder qui l’institue.Certains vols ne sont pas préjudices s’il s’agit du fruit légitime d’un élément indispensable à la vie même profonde. Je n’irai pas plus loin sur ce sujet,mais ma réflexion entraine certes une grande variante de nos pensées traditionnelles ,mais nous les avons éradiquées avec notre hégémonie propre à nos valeurs. A suivre.

Merci de votre aimable visite et à bientôt!

12
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...