Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à Toutes et à Tous ! LA VERITE…

Posté : 5 avril, 2013 @ 3:19 dans actualité générale, Arbres et forets, argent et considération, communications, créations littéraires, emploi, metaphysique, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Le nom de DIEU est un TETRAGRAMME et ne peut être prononcé.
ABRAHAM est le premier Patriarche du peuple HEBREUX (vingt siècles avant Jésus). JACOB ,son Petit-Fils , a mené combat qui l’opposa à l’Ange et la GENESE nous dit sous la référence 32.28 : »Car tu as lutté avec DIEU et avec les Hommes et tu as eu la Victoire ! « .
Ainsi d’HEBREUX le peuple devint ISRAELITE et plus tard JUIF,nom dérivé de la JUDEE. DIEU désigna à ABRAHAM,originaire de MESOPOTAMIE,la Terre de   CANAAN (Palestine) pour y faire souche. L’ALLIANCE de DIEU repose sur la possession perpétuelle du Pays de CANAAN,TERRE SAINTE. Les douze TRIBUES d’ISRAEL s’établirent en EGYPTE,où elle furent peu à peu réduites à l’esclavage.
MOISE les libéra et codifia la religion primitive au MONT-SINAI (quinze siècles avant Jésus).Il reçut la table des COMMANDEMENTS, à cette époque .Cette TABLE est le début des fondements MORAUX et JURIDIQUES du JUDAISME et de la TORAH. Le peuple vécut sous le règne des Rois (SAUL,DAVID,SALOMON).
Puis les PROPHETES demandèrent la fin du règne des ROIS car ils divisaient l’union. Ces PROPHETES sont ELIE,AMOS,ISAIE,JEREMIE. Ils prêchèrent le refus de la ROYAUTE,mais préconisaient un approfondissement SPIRITUEL et ils annoncèrent la VENUE DES TEMPS MESSIANIQUE.
La JUDEE a subi la domination BABYLONIENNE,celle de LA PERSE,LES PTOLEMEES D’EGYPTE,puis les SELENIDES,l’empire ROMAIN qui en fit un protectorat  et fut incorporé à son Empire en 44 après Jésus .Donc, onze ans après la Crucifixion et la RESURRECTION de JESUS.
Du mot JUDEE et sa Racine,se fixent des préfixes et des suffixes ainsi que des mots composés dans les appellations de référence .Mais aussi,des pré et suffixes définis par JUDICATURE,JUDICIAIRE,JUDICIEUX,JUDITH la REINE dont je connais l’existence pour avoir garder et conservé son Domaine en EUROPE. Elle aurait sauvé la ville de BETHULIE assiégée par les ASSYRIENS.
Plus loi , nous trouvons JUGE,JUGER,JUGULAIRE,JUGURTHA(Roi de NUMIDIE) en 118-105 avant Jésus. Dans la longue liste contenant la Racine nous avons des mois : JUIN,JUILLET, en prénoms les JULES,(Hommes mari ou amant).Les JULIENS, les JULIENNES,les JULIES et enfin la JULIO-CLAUDIENNE (Dynastie) impériale ROMAINE d’AUGUSTE à NERON issue de JULIA à CLAUDIA .

Ensuite plus profondément les noms Jumeaux,Jumelles, Jumelage,Jument. Je vous parle de JUDITH I.  qui est morte enterrée vivante avec sa coure dans d’immenses souterrains sous des collines boisées et ceci a eu lieu pour cause de peste. A l’époque c’était la seule solution pour stopper la maladie .Voilà comment je me suis interresé à l’histoire de JUDITH REINE DE LA NEURSIE atteignant en ses limités Sud l’ANJOU. La DIVINE PROVIDENCE me met parfois sur la route et je reconnais sa présence. JUDITH I régnait sur de nombreux pays qui ont constitués le territoire de NEURSIE. Mais, rappelons-nous, les langues dans leurs formations phoniques : la langue d’OIL au NORD et la langues D’OC au SUD en OCCITANIE .Différences également dans les styles architecturaux, d’où l’ART ROMAIN, GOTHIQUE,mais également MAURESQUE au SUD. Certains villages et leurs clochers le mentionnent,certains ont des flèches et des TOITS PYRAMYDAUX ETROITS et d’autres DES TOURS ROUDES où se SITUENT LES CLOCHES.
Je vous le dis aussi, mais mon cheval Pur Sang ANGLAIS s’appelait JUNOVIO et sa Mère Jument JUNIA .Ce sont des mots à la consonnance IBÉRIQUE et plus certainement à celle mélangée de l’AMERIQUE DU SUD.
Je remercie ALPHA -ENCYCLOPEDIE pour ses précisons chronologiques dans l’Histoire sur notre bonne TERRE .Avec le sérieux des ouvrages on peut facilement regarder la longue route de l’HUMANITE faîte souvent d’AMOUR,de VIOLENCE,de PARDONS et de COMPROMIS entre les hommes. L’HISTOIRE est nécessaire à notre compréhension de ce que nous sommes et à nos constructions de SOCIETES ET CIVILISATIONS.
Pour nous PARDONNER dans nos excès, il nous fat le REGARD DOUX  et BIENVEILLANT la grande compréhension en connaissant notre PASSE.
C’est l’Histoire qui vient à ma rencontre  et s’affiche dans sa v rais consistance du vécu des Hommes et en même temps du mien. Je suis un autodidacte,un paysan, un forestier,un naturaliste,un métaphysicien dans la mesure où l’on accorde une valeur à cette définition mais surtout et finalement un homme de FOI qui a emprunté une autre voie avec sa conviction d’un UNIVERS CREE et à notre grande DISPOSITION. Faisons le dans la contemplation et le respect de la VIE et je mentionne la locution suivante : «  NE PLAISE A DIEU ! »
Demain ou dans les jours qui viennent nous parlerons du Prophète ISAÏE.
Merci de votre aimable visite et à très bientôt.

Bonjour à Tous ! Le Rameau de l’Olivier…

Posté : 23 mars, 2013 @ 8:57 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Universalité, Vie des arbres | Pas de commentaires »

L’Olivier, arbre des millénaires a traversé les siècles de notre histoire commune pour nous tendre généreusement le symbole de la Paix portée par la Colombe.

Cet arbre mystique et bien réel s’adapte à nos temps et nous parle. Cette essence se trouve dans la grande longévité sur Terre en constatant  sa présence active dans le  Vie .Comme d’autres essences que nous connaissons ,tous les Chênes ou Quercus en région tempérée, le Figuier de la Bible ,les Séquoias géants de variétés diverses,etc…. car le nombre d’arbres dépassant plus de mille ans et témoins de nos viscicitudes sont bien là .L’homme doit beaucoup à l’arbre et il doit le respecter et l’honorer car il est présent  dans l’équilibre de nos vies avec l’ambiance généreusement donnée. Il est fertilisant sur notre Terre en permettant de nous entourer de toutes les autres vies dynamiques.

Dans un désert d’Amérique, nous avons un petit végétal rabougri semblant dépérir ,mais bien présent. Il se nomme le pin Aristata et il serait âgé de 3500 ans environ. C’est un résineux de des premières générations sur Terre comme les Pinus et notamment le Pinaster ou pin maritime occupant jadis les bordures méditerranéennes. Ce pin serait  un des végétaux  apparus  sur Terre à l’origine sous sa forme végétal supérieure. La variété Mésogéenne issue de ces lieux même en témoignerait.
Respectons ces végétaux plein de vie et d’ardeur installé dans la générosité du Monde créé et mis à la disposition des hommes par notre Créateur ,car il était bon pour l’homme et la vie .

Les essences dans le monde sont multiples, variées, adaptées aux climats et toutes les latitudes .Un texte sacré nous dit qu’au Jardin D’Eden, Dieu  notre Père à Tous s’entretenait avec Adam et lui dit devant l’arbre majestueux:- » Comment l’appelles-tu et que dis-tu qu’il est ?  Et Adam répondit :- »L’ARBRE ».Dieu dit ,désormais pour toi et toutes tes descendances ce sera un Arbre et le Monde a pris sa dynamique dans son ensemble.

Les premiers végétaux étaient immenses et beaucoup mesuraient plus d’une centaines de mètres de hauteur .Les évolutions  cette si précieuse  ont permis de fertiliser et amplifier l’accueil des vies sur Terre, et sur toutes les faces du Monde.Demain, nous serons dans la célébration Chrétienne des Rameaux, fête du printemps ,mais également dans sa suite ouverture de la semaine  Sainte de Pâques où Jésus nous montre dans sa grande souffrance sur la Croix que la vie vainc la mort. C’est la fête de la Résurrection. En même temps que l’homme, Jésus a uni le bois à son destin de prophète, Messie et de Roi du Ciel et de la Terre . La célébration des Rameaux est le symbole de la vie dynamique au bénéfice de l’homme. De Sagesse, de Sérénité, de Contemplation et respect de la Création ,Œuvre de notre Père mise à notre disposition.

Il faut comprendre que la vie passe aussi par le végétal sur Terre. Les Rameaux glorifie cette vie depuis l’algue unicellulaire sorties des mers et océans en allant vers toutes les vies présentes. L’oiseau le sait et il transporte  la pure Colombe le rameau de l’Olivier, dans la reconnaissance profonde de notre PÈRE ETERNEL.

Aussi, en de nombreux endroits sur Terre ,seront célébrés les Rameaux et un petit fragment d’un végétal y sera Béni pour les plus croyants et fidèles. Humblement et modestement je crois en cette grande dynamique car il est dit que Jésus  avec ses Apôtres  montra par un concentré du temps ,la vie d’un arbre à partir de sa semence. Certains y ont vu et cru y discerner l’Erable et le Noyer.

En cette arrivée du Printemps déclenché par la fin du solstice d’hiver, la symbolique est forte et haute pour nous les humains sur Terre. Dieu nous a fait confiance en nous remettant Sa Création et son Œuvre magnifique et hors de toutes les qualifications car les mots nous manquent et ne son pas adaptés. Pour respecter cette symbolique définissons un grand cercle, une grande chaîne de la vie où comme une ronde autour de la Terre nous nous donnerions la main autour d’un arbre immense celui de la vie comprise et aimée sur Terre.

Merci de votre aimable visite et bon Dimanche des Rameaux dans la méditation profonde de ce qui nous entoure et nous accompagne chaque jour.   

Bonjour à Tous ! Le Message de Dieu…

Posté : 8 mars, 2013 @ 7:36 dans actualité générale, communications, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Mon article retransmet copie de  l’intégral d’un message transmis au Monde par notre Créateur et reçu à Henoc en Colombie.

Il s’adresse à toutes les personnes qui s’intéressent au monde spirituel et cherchent à en identifier les pensées profondes suivant leur propre conviction. La méthode de lecture est : 1-élément médian,2-élémentpremier,3-fin de texte

Bonjour à Tous ! Le Message de Dieu... dans actualité générale img_0002-300x267img_0003-300x195 Créateur dans communicationsimg_00011-300x154 Dieu dans Sciences sociales et humaines

Bonjour à tous ! La conscience et l’infini (2)…

Posté : 26 janvier, 2013 @ 9:39 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Universalité | Pas de commentaires »

La conscience et l’infini…

Si j’écris sur la conscience, c’est qu’en moi-même ,mon expérience me le permet. Mon raisonnement ne vient pas uniquement   de ce savoir expérimental, mais également de l’adhérence plus forte à  certaines dimensions de notre Être. La conscience est une lumière présente en chacun de nous et par le biais du subconscient elle fortifie ou affaiblit notre âme qui côtoie l’Esprit. Nous pouvons travailler positivement tous les éléments comme les affaiblir et les laisser en une forme de latence, comme une graine  au repos.Dans l’article premier, je relate un niveau premier de la conscience   ,jusqu’au moment où elle atteint sa finalité permise, au sein de l’humanité terrestre et la fraternité des hommes.

Grace à Dieu et par Dieu, il existe encore d’autres niveaux. De cela      ,j’en suis intimement persuadé. Notre âme est une dynamique merveilleuse universelle, hors des mondes matières, mais qui s instruit à l’Ecole du Maître. Nous ne pouvons pas dire  qui nous sommes et nos finalités ,car il s’agit de parcours reliés  à chaque individualité se définissant par l’appréhension de réalités relationnelles toujours plus affirmées et puissantes. Il faut que notre conscience échappe à l’idée du mal et se fortifie par celle  du bien, à l’aune des commandements et textes sacrés rédigés pour les multitudes dans l’évolution. Il s’agit d’une attention particulière et collective de ce que nous sommes par le Sacré, le Spirituel, l’Esprit en sa pureté. Notre Père Eternel est le sommet de cet édifice constructeur, le Maître qui construit et ordonne de ce qui est .Si nous allons vers lui, c’est qu’il est le tout et par lui nous existons, aimons, contemplons la grâce et la beauté et nous comprenons la dynamique du ou des mondes. Quand nous repartirons de cette Terre, nous dirons à la suite des paroles de Jésus  : »- Père, je te remets mon âme entre tes mains ! » C’est avec lui et sous sa directive  que nous construisons les rapprochements entre-nous ,dans les valeurs de l’Esprit.

Après mon écrit d’hier,lequel nous donne un ressenti et  une complicité consciente d’âme,car on peut penser au repos et à la rencontre de l’Amour évolué et d’une récompense à la dimension de ce que nous avons donné à la vie. Il faut savoir qu’à partir d’un certain niveau,l’äme et l’esprit qui s’y associent, sont sur une voie éternelle. En compagnie du Maître et selon son désir,nous pouvons connaître d’autres paliers. (à suivre)

Merci de votre aimable visite et à bientôt !                                                                                                                    

Bonjour à tous ! La conscience et l’infini (1)…

Posté : 25 janvier, 2013 @ 7:55 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

C’est la plus grande,voire la plus importante question métaphysique qui se pose à nous,dans le regard de ce qui existe matériellement dans l’Univers et plus encore,ce qui n’est pas de ce domaine. Le sujet est ardent,voire sans assise solide,mais du domaine de la pensée,du conscient et ensuite du subconscient et de l’Esprit qui souffle où bon lui semble .Tout ne serait qu’Esprit s’attachant à toutes choses et voyageant à la vitesse de son souhait profond relié sans discontinuer à la pureté obligatoire de ses actions créatrices,communicatives et unifiant es de la vie .L’âme et l’esprit étant le sang de l’Univers dans les liaisons établies.

Nous, nous sommes dans une dimension matérielle et parce ce que nous voyons,parce que nous  vibrons avec l’ensemble ,nous ressentons le monde matière .Mais aussi parce que notre conscience en éveil prend note et emmagasine dans les parties du subconscient et de l’âme ,sans demander notre accord. Nous devons être très reconnaissants à notre Créateur et Maître de nous avoir conçus avec un système d’éveil à ce qui est par la conscience. En même temps nous nous éloignons de l’innocence et de l’insouciance caractérisées.

Au tout début,nous n’étions que créature et nous ressentions uniquement les éléments nécessaires à nos équilibres. Nous pouvions vivre sans vêtements et nous n’étions pas gênés. Nous ne connaissions pas la nudité et la pudeur attachée. Le sexuel n’existait pas,donc une grande partie de nos attributs n’avaient pas de fonctions actives .Nous avons pu remarquer que si l’on ne touche pas à la fonctionnalité glandulaire du corps,elle ne demande pas forcément un épanouissement car nous n’avons pas conscience de ses effets.
Je n’en suis pas sûr,mais je le pense fortement,je crois bien que la nourriture n’était pas nécessaire à notre survie car notre corps pur était sans égal .Même les maladies n’avaient aucune prise. Puis, le temps passant,nous avons regardé ce que nous portions  car de l’inconscient,l’insouciance ,l’innocence ,nous passions au début conscient.

Avec ce fonctionnement désormais éveillé  depuis les millénaires ,la créature a quitté les valeurs premières pour définir dans son évolution ,un développement de toutes ses parties anatomiques .Cet éveil est situé loin, même très loin de l’inconscient.  Il nous oblige désormais à défricher la connaissance du tout. La progression est réelle sur certaines bases,mais elle nous plonge dans l’inquiétude et l’analyse du pourquoi,du comment, il n’y a qu’à,il faut,je suis, tu es beau, tu es laid,tu es belle,je touche la chair qui vibre et unit nos destins. Je pense ce qui m’environne  et  me fait .Je veux établir un stock de données,jouir des plaisirs et donner suite à ce que j’emmagasine  ainsi que le transmettre. C’est vu,nous sommes à la fois conscients et inconscients .

Nous n’avons plus droit à cette insouciance confiée par le Maître dans sa grande bonté. Peu de temps après son élaboration, la Créature a désobéit en éprouvant ce qu’elle est et mettant en éveil tous ses sens et éléments ,pour finir par l’inconscience. Au début,le Maître fut surpris car il ne nous avait pas créé dans cet Esprit,mais sous la bonté et l’Amour,nous donnant la plus importante merveille et nous garantissant des soucis des épreuves matérielles par protection de son Esprit Saint et Supérieur dans tout le savoir universel.

Nous avons ouvert notre propre destinée et monde par l’’action de la prise de conscience .C’est certes essentiel au monde de connaître,mais également néfaste sur la confiance mise en nous par notre Père Créateur.  En prenant cette voie,nous prenions un chemin pénible .Dans l’épreuve nous ne laissons aucune porte de sortie à un espace de reconnaissance pour être portés par l’Amour de celui qui donne toutes vies, car il est la Vie .Après la conscience,le subconscient et l’âme qui est devenue le niveau d’échange avec le Maître par le biais de l‘Esprit; les âmes dans l’épreuve ont la soif de l’espace infini et de l’imprévu dans la conscience de l’existant .Elles se remplissent progressivement de données qu’il faut observer, maîtriser et synthétiser. Ici, se trouve et réside un Esprit de pureté et celui qui accompagne la Créature dans son travail sur ce qui est et sa vérité.

Malgré tout ça ,le Dieu d’Amour et de Bonté nous aime toujours dans inconditionnel et l’incompressible .Puis, En même temps,nous n’en sommes pas très conscients. Nous n’avions pas encore procédé à cette analyse sous cette forme .Demain, à l’intérieur de son futur, au fur et à mesure que notre cercle du conscient s’élargit,il nous faudra encore être plus éveillés  ceci jusqu’à la fin des temps. Notre voie est une drôle de route et il ne faut pas jeter la pierre. Il en a été ainsi et seul notre courage uni dans l’appréhension réelle des faces matérielles et immatérielles comme sur l’ interface d’un ordinateur nous permettrons de nous sauver .

l’Esprit premier du religieux s’arrête en route et il veut son bonheur sur ce long chemin .Sans offenses ,ni blasphèmes,le Maître en nous créant,connaissait déjà les voies sur lesquelles il nous plaçait .La force de choisir dans notre libre arbitre, nous a fait prendre un risque devant la grandeur de l’infini.

Nous avons été créés dans un geste d’Amour et dans ce qui était bon pour nous . Dieu est toujours dans les mêmes sentiments et il nous accompagne en nous regardant dans la délicatesse et la protection magnanime envers  ses enfants. Comme le papillon virevolte et butine au soleil,le petit cabri , le faon sautent de joie dans les découvertes de la vie ;nous nous attardons dans nos constats et oublions la rentrée vers la demeure. Il en est ainsi de la vie,le manque de confiance,de sérénité,de sagesse,de doute établi, réduisent l’Amour  dans sa taille réelle avec une bonté incomprise.
Merci pour votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Profonde signification…

Posté : 25 décembre, 2012 @ 8:20 dans actualité générale, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Universalité | Pas de commentaires »

Croyants, incroyants ,variations de fondements des valeurs spirituelles, il faut  en convenir et leur présent laissé à leur libre arbitre, mais ainsi leur futur, la Nativité parle de nous et de notre monde en marche. Ici se place  la phase avant le temps présent des hommes; et leur présent laissé à leur libre arbitre, pour leur donner espoir.

La naissance de l’Enfant-Dieu , en la matière a dérogé de la marche normale fonctionnelle des hommes. Marie ayant été choisie pour ses hautes qualités de femme ,de future Mère afin de porter la plus grande âme désirant s’incarner sur Terre. Cette phase  n’a pas été facile très certainement de définir pendant neuf mois d’attente d’un enfant conçu par la Divinité et les forces universelles et spirituelles, sans que la voie habituelle soit celle usitée. Le Créateur confirmant la Femme dans son rôle de Maman aimante  et digne d’accueillir la vie sous la forme incarnatoire profonde de l’âme. En l’occurrence, Jésus a pris pied parmi nous en sauvegardant un maximum des possibilités garantissant les forces de sa destinée à s’épanouir pour définir et révéler aux hommes les forces de vie et les instruire sur leur devenir commun.

C’est donc bien la prise en considération de voir arriver un autre monde en révélant les dimensions cachées de la vie.
Naître dans une étable semble archaïque et désuet pour certaines personnes. Il faut nous rassurer car c’est le lieu où les diverses énergies rassemblées dégagent une douce chaleur ambiance doublée d’une quiétude et sérénité provenant de nos amis les bêtes. Les bêtes comme nous les nommons sont en fait des petites âmes que nous devons aimer car créer sous la houlette du Père Eternel. Comme le dit et l’écrit le Père Theillard de Chardin, le Christ à sa naissance, a soulevé le monde et nous nous en rendrons compte aujourd’hui, avec son vécu journalier et ses instructions. En attendant, l’histoire de la vie a émit sa page et Dieu a voulu qu’elle soit instructive pour les hommes.je le dis dans mes ouvrages et notamment dans «  Nous sommes les Racines du Ciel » 2008- quand un enfant naît, c’est le monde qui se refait. Nous accueillons une âme nouvelle et parfois avec expérience et instruction sur des chemins qui nous sont inconnus. L’assemblage d’un corps physique et une âme est une réalité  Incarnat ire qui ne se révèlera qu’à certains hommes dans la foi profonde ,sans condition.

Les hommes de pouvoir surent qui était Jésus et craignant pour leurs royaumes établis sur les autres, ils entreprirent de faire disparaître tous les nouveaux nés afin qu’aucune autre regard sur le monde ne s’installe. Il s’agit ,ici d’un épisode de cruauté de ceux qui réfutaient toute croyance  en un Dieu  Créateur Universel ayant conscience et action en tous lieux sur Terre .Les forces de l’Amour Divin, transmis à Jésus par l’instruction de sa grande Âme dans la phase prénatale ,puis  cet Amour continuant sa route au sein de Marie ,la Reine des Mamans devenue Mère de L’humanité et Vierge des Cieux.

Ici ,se trouve toute l’espérance de l’humanité sage  et raisonnable glorifiée par l’arrivée d’un petit enfant. Le temps s’est arrêté pour se pencher sur la présence du Maître et l’honorer de sa venue.

Très bon Noël  à tous !

Bonjour à tous ! Et tout va continuer…

Posté : 21 décembre, 2012 @ 8:59 dans actualité générale, humanisme, metaphysique, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

Cette idée de fin du monde  est reliée à notre façon de  repousser ce que nous ne comprenons pas. Mais surtout ,ce qui nous dérange et que nous ne voulons pas savoir .La pensée d’une dimension possible au-delà des valeurs terrestres rend l’homme méfiant incrédule ,profiteur ,matérialiste, opportuniste et vénal. Il se renferme sur lui-même et il n’a aucune ouverture cosmique ou astrale. Il devient fataliste et admet cette vieille théorie que le monde va finir, d’un seul coup, et sans avertissements de son autodestruction.

Et si je vous disais que notre ralliement aux forces cosmiques et spirituelles équilibrent l’ensemble de notre système  planétaire. Tout roule, se maintient parce qu’il existe  une relation intime avec ce que nous sommes et les forces astrales. Nous sommes cosmiques et universels. Notre moral en a pris un coup avec cette fin reliée aux pensées finissantes. Même l’évolution sur Terre reliée à son système planétaire n’est pas aboutie. Nous serions donc fatigués de regarder le jour, sa lumière, la beauté et la grâce réunies; les merveilles qui nous accompagnent. Alors, pour ceux qui pensent que nous sommes à la  fin, continuer et je respecte votre schéma de pensées, mais je le dis, vous avez décroché avec votre esprit des forces supérieur qui nous accueillaient. C’est le premier groupe qui pense fin et néant. Donc au revoir à vous dans la fraternité et la tristesse d’un sort dur et cruel, mais je ne m’associe pas à votre idée.

Le second groupe s’avance et il se relie à la survie de son âme. Dans ce groupe énorme et majoritaire, tous les croyants sous diverses confessions unis à l’Esprit Créateur supérieur et Universel présent ,sans fin, ni conditions très contraignantes parmi-nous. La force des âmes ,celles qui construisent et s’imposent à la matière et font que nous sommes et elles sont une sauvegarde totale et une survie. Chaque être ayant trouvé son chemin de foi, attend qu’il soit pris sous l’aile des forces spirituelles si le mot fin sonne. Et oui, il sonnera par  l’arrivée des anges avec la trompette du jugement  dernier. Ils seront là nos Amis (es) sont toujours  à nos côtés ,mais notre brouillard pensé et met son voile entre nos mondes.

Comment ,veut-on voir le monde fini car les textes sacrés n’ont qu’une partie de leurs existences de mise en pratique ? Dieu ordonne toutes choses pour nous et met de l’ordre dans les systèmes planétaires sans que nous nous en apercevions. Il peut   bouger une étoile                                                                                                                                                                                                                                         

, une planète selon sa volonté créatrice et toujours dans  le sens de : - » Parce qu’il est bon pour la créature, pour l’homme ,que la chose  soit faite ainsi !« Son action est des plus généreuse et dans un niveau des plus importants. N’a-t-il pas dit aux hommes de grandes fois:- » Je ne détruirai pas la Terre, si parmi l’ensemble de l’humanité il ne reste qu’ un juste ! »

 
Pourquoi voudrions-nous que ce soit la fin ,car sur près de spet milliards d’âmes, il n’y ait pas une qui soit juste et sans importante souillure. Selon ma compréhension cela pourrait entrainer ,en cette absence, une décision   de modifier le schéma et plan terrestre d’avenir.Admettre une telle théorie destructrice ,c’est une pas avoir la foi en l’avenir, l’espérance et ne pas comprendre l’acte d’Amour de notre Maître à tous et Père Eternel. On ne souhaite pas la mort de ses enfants  et l’autre monde est fait des forces  que nous  développons trop peu sur cette Terre. Alors, tout le peuple de Dieu se dresse et ne croit pas les théories du premier groupe. Pour les âmes situées près de notre créateur, il n’y a pas de rupture à attendre dans l’universalité régnante et structurée.

Pour moi, la journée commence comme d’habitude avec mon article de blog sur l’actualité ou bien la pensée et ensuite, j’irai voir mes amis anatidés avec lesquels je corresponds par la pensée des sentiments nobles et vrais. Je continue mon expérience  sur le vibratoire et mon ouvrage  parlant des oiseaux  et des phénomènes naturels. Les oiseaux avec lesquels je me permets quelques familiarités très respectueuses ne m’ont pas dit qu’ils en avaient raz le bol de la vie. Ils sont plutôt reconnaissants pour l’existentiel même.ils nous enseignement par leurs comportements : « Que c’est beau la vie …! »

Merci pour votre aimable visite et je vous dis à très bientôt dans la communication du blogueur.

Bonjour à tous ! Défrichage et expressions…

Posté : 19 décembre, 2012 @ 8:29 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Sur ces deux mots, nous mettons le poids  des relations intimes avec la Nature elle-même ,mais surtout nos relations avec notre Mère-Terre et notre Ciel-Père .Nous sommes expressions des éléments portés par notre Mère et nous n’imaginons pas plus que dans sa profondeur fonctionnelle. Nous fabriquons en imagination des assemblages judicieux artificiels ,mais ce n’est qu’une idée parmi d’autres déjà contenue dans la Nature-Mère .Nous ne sommes rien qu’une variation animée et matière mue par sa vibration profonde. Il en est ainsi de toutes les espèces. Les valeurs du Père sont plus fines et éthérées et elles apportent un esprit fortifié et fertile  construisant un sens pérenne  et amplifié à l’esprit. Nous imaginons qu’en toutes choses nous inventons et créons. Cela est vrai seulement en partie, car nous donnons une expression à un sens assemblé contenu par cette matière en pleine dynamique.

Nous construisons notre univers humain toujours au détriment des autres espèces avec nos propres idées d’aménager, construire, inventer. En fait l’esprit nous indique ,par la pensée, l’idée de l’orientation et de la construction. En tant qu’élément d’un ensemble ,nous ne pouvons nous en dissocier. Prenons des exemples avec la construction des radars et sonars. Nous avons copié, ici, la nature elle-même. Le sous-marin est celle  d’un poisson. Le téléphone est la communication à notre image qui se traduit par la télépathie. L’ordinateur y est déjà présent avec les ondes  d’un savoir universel en tout. Ce qui n’est pas dans le catalogue naturel dans l’assemblage doit être abandonné .Quant un rameur va à contre sens du courant, il doit lutter fortement contre la force de l’eau .Pour nos constructions dites du progrès ,nous nous mettons parfois dans ces conditions. Nous définissons un sens plus adapté à nos perception des éléments naturels. Ce qui tend à blesser notre milieu doit être stoppé immédiatement car cela ressemble à de l’autodestruction. Chaque espèce vivante structurée a ses particularités.

Il est fort possible qu’en matière de communications être les vies sur Terre, nous n’ayons pas eu assez d’humilité, de sagesse, de patience, pour atteindre la totale communication Universelle. Sur ce point, ceux qui vibrent avec le Ciel Père en ses hauteurs les plus élevées le disent, il existe un langage universel supérieur à tous les autres. Il permet de jeter des ponts et des passerelles entre les vies. C’est un grand schéma d’un état des lieux universels que nous ignorons. Dans la Nature, les espèces communiquent uniquement sous cette forme,tout d’abord, l’instinct et ensuite la télépathie active. Les langages s’unifient pour ne former qu’un, celui de universalité contenue dans toute chose.

Entre-nous ,nous avons créé nos règles intimes et développé divers langages localisés dans une vibration spéciale à notre parler. Il s’agit bien d l’action vibrante en résonance car nous l’émettons avec notre voix, ce qui est en soi vibratoire et reconnue universellement. Dans mon étude sur les oiseaux anatidés, j’ai voulu comprendre les points de relations communicatifs. J’ai vu que nous sommes des autistes enfermés dans notre propre variétés d’Homosapiens .Si nous travaillons ce monde vibratoire, les oiseaux peuvent nous en démontrer tous les jours sur ces possibilités .Ce qui est valable pour les oiseaux l’est également pour les mammifères marins et terrestres.

Je suis plus que persuadé que nous pouvons dialoguer, communiquer avec tous les éléments qui nous entourent, compris le temps et ses variantes. Ceci par un langage appliqué universellement entre les vies variées et leurs mémoires. Nous n’avons guère essayé car cela était gratuit .Tout évolue vers cette universalité aboutie dans les vies sophistiquées et dont nous ne connaissons rien. Pour moi ,ce schéma est à un niveau donné en retour vers le ciel-Père ,d’une richesse infinie pouvant nous laisser imaginer un monde plus pur ,plus juste dans un humanisme sollicité .Chaque vie sur sa propre planète a dans son action constante reliée  une construction qui  renforce cette universalité établie , régnante et unifiée.

Quand notre Dieu et Créateur nous dit qu’il rassemblera ,à la fin des temps, toutes les vies de toutes les espèces ayant vécu sur les  planètes dans l’univers le plus fin dans  l’élévation de l’esprit. Cette réunion au sommet, nous devons être à l’aise et immédiatement trouver langage pour nous comprendre. Ce que nous appelons vie extra- terrestres sont nos frères de Création. Toutes les vies ayant à exprimer un sens communicatif précis dans les sentiments fraternels et aimants. Ce qu’a voulu nous indiquer les textes sacrés en nous disant : »-Ils ne parleront qu’un seul langage! ». Plus, notre Créateur nous dit : »- Chaque vie reconnaîtra ma voie en sa sonorité, car elle st unique. »Chacune des vies dans l’univers reconnaitra le Créateur à la parole  et un seul mot ou une syllabe prononcés nous réveillera de notre léthargie ambiante et communicatives. Le parcours pour en arriver au bout des évolutions sera long ,mais passionnant et d’une force vive jamais égalée car étant un tout uni. D’ailleurs Jésus christ ,si décrié dans nos temps dits modernes l’a dit ouvertement.: »-Ce que vous faîtes aux plus petits d’entre-nous, c’est à moi que vous le faîtes! » Il était et est l’âme la plus  la plus puissante incarnée au sommet universel ,près du Ciel Père quintessence  sacrée du Monde.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à tous ! Les réalités conscientes…

Posté : 12 décembre, 2012 @ 8:05 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Un grand journal national, nous relatait, hier, qu’un professeur avait donné comme sujet à développer «  le suicide » à toute sa classe. Cet enseignant fut suspendu ,puis réintégrer en quelques jours. Cette réintégration ayant été demandée par les parents des élèves. Pourquoi un professeur a-t-il pris l’initiative de solliciter l’expression des enfants ou adolescents sur un sujet atteignant les consciences en éveil ? C’est surement le sujet le plus difficile que même nos consciences n’arrivent pas toujours à analyser. Cette provocation du «  Blé en herbe »est inadmissible si la hiérarchie  enseignante n’était pas au courant d’un tel programme. Bref, rien ne doit être tabou et voilé, mais il y a les approches nécessaires que sont la pudeur intime de l’être et le classement de cet acte.

Il est important de regarder l’absolu en face et pour ce faire, il faut être fort intérieurement et plein d’espoir. Le pas situé entre la vie et la mort réside dans un tel absolu. Ceux qui se suicident dans le grand désespoir le savent et s’ils décident d’arrêter le processus de leur vie, c’est qu’ils pensent en avoir les raisons.ces raisons sont plus fortes qu’un devoir de français et elles touchent à l’intimité de l’être ou le malaise  de l’âme. Il s’agit d’une grave désespérance si cet acte atteint de surplus la jeunesse .

Des éducations entières ont été mises en place au sein des sociétés pour prévenir cet acte. Aujourd’hui on le voit, cette éducation est repoussée car l’humain ne croit plus en lui -même et surtout se définit libre et surpuissant avec la vie. Le devoir à donner aux élèves serait plutôt : « -La vie est-elle de l’homme lui-même et pensez-vous que la quintessence de vie  qui est en vous vous appartient vraiment ?
Pour moi, notre quintessence de vie est une union sacrée et assemblée par une âme incarnée et un corps physique. L’essentiel n’est pas de nous et nous sommes uniquement le récipiendaire. On nous la confie et notre âme doit veiller à ce que le parcours terrestre se déroule sans interruption. Le suicide est une offense à Dieu ,avant d’être à soi-même. Toute vie est unique, précieuse, au-delà des valeurs matérielles et si notre esprit souffre, il faut d’abord demander à Dieu de nous guérir de ces douleurs. Les maux de l’âme sont redoutables mais se soignent par la thérapie adaptée des psychologues. Ceux-ci engagent et utilisent les mots adaptés pour délivrer l’esprit de ses turpitudes, inquiétudes, dégoûts qui entraînent vers les forces du néant .C’est en notre âme et conscience que nous sommes face à la mort et surtout celle-ci impose à notre volonté et son précieux  processus.

Pour le monde de l’incarnation et du repos des âmes, il s’agit de dénouer la réalité qui a amené une petite âme dans la désespérance totale en franchissant les frontières de tous les espoirs. Combien de temps faut-il à une âme dans son dégoût et combien  de soins nécessaires pour lui demander de refaire un parcours sans heurt. C’est là que le processus de régression des esprits blessés par le voyage   précédent et la vie n’arrive plus à s’accrocher pour refaire ce parcours.Le traitement se trouve dans l’Amour développé et la douceur apaisante, loin des relations tumultueusesetactives de l’âme.Sur Terre, nous sommes peu qualifiés pour guerrir les âmes.Nos sociétés sont souvent trop dures et sans indulgences,ce qui n’arrange rien aux esprits fins, délicats,sensibles qui réclament et se nourrissent des niveaux élevés relationnels.

Non , la vie n’est pas de l’homme   et nous avons tous une âme qui voyage .il faut en prendre bien soin car elle côtoie l’absolu en toute chose,mais privilégie le bonheur et l’Amour.L’enseignement ne peut,dans sa forme transmise d’un savoir aborder tous les sujets délicats et intimes.Pour cela,il ya  des conseillers et directeurs de consciences ,à qui il faut demander un conseil;mais aussi un médecin du psychisme dont l’écoute est bénéfique .Il y a surtout soi-même  et nos relations profondes intimes équilibrées.

En ne croyant plus à l’âme,les humains se dirigent vers des chemins difficiles et boueux,où parler de vie s’enlise  .Pour moi, qui suis croyant ,je dis ne touchons pas à la vie,elle est sacrée sous toutes ses formes et respectons cet état au lieu de le décrier.Il y va de la santé de nos sociétés et de l’espoir de notre jeunesse.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !                                                                                                             

Bonjour à Tous ! La justice des hommes…

Posté : 13 avril, 2012 @ 8:21 dans actualité générale, communications, metaphysique, Philosophie générale, Sciences politiques et administratives structurelles, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Il faut bien un lieu, un débat entre-nous ,où ce qui porte préjudice aux hommes, dans la droiture de la ligne établie, fasse l’objet d’une indemnisation. Celle-ci se présente sous forme morale, mais aussi pécuniaire. Le plus important dans cette institution se trouve dans  la valeur élevée des consciences faisant référence à l’humain dans sa construction comportementale d’une société et d’une civilisation.

L’homme consciencieux, respectueux se doit de définir ce qui est juste et par le fait tenter d’établir la vérité et s’y tenir comme une voie tracée et y coller intensément. La justice des hommes se doit d’être Haute Conscience et elle est un avant goût, en la matière, de celle de Dieu et Maître avec les âmes. L’harmonie entre les deux se fait par le chemin de vérité et la blessure constatée, infligée à la face des hommes doit être réparée. Mais aussi et nous n’y pensons pas assez à celle du Maître Universel et Créateur. Celui qui dans sa vie physique et morale d’homme à été condamné et a purgé sa peine , a dégagé sa conscience de la dette humaine. Mais, il n’a pas pour autant eu le quitus de l’âme et la justice divine, que nous devons craindre, car rien ne lui échappe et elle est conçue pour se saisir de toutes les offences .

C’est ainsi fait et afin d’adoucir les jugements dans leur absolu, il ya le collège des hautes âmes qui ont vécu sur Terre composé  également des Patriarches. Cette  assemblée est la première du monde métaphysique et elle accueille les âmes égarées et chargées d’actes graves en outrance à Dieu. Elle ne donne pas jugement, mais établit un diagnostic et une proposition pour un jugement dans la justesse des actions reprochées et qui seront jugées. Dès le franchissement des mondes matériels ,l’esprit n’agit pas comme au contact de la matière et le pardon, les manganismes, la miséricorde, le repentir et la rédemption des âmes sont des actions que nous , ici bas, ne développons qu’en partie, voire aucunement. L’idée d’un absolu régnant en justice peut exister, mais l’âme ne fait pas l’objet d’une destruction, mais elle mettra le temps qu’il faudra pour se diriger vers son repentir. Quand elle sortira de cet état, elle pourra passer à un autre niveau, celui de la rédemption et redevenir ce qu’elle était avant que son acte l’ait entaché.

Je ne pense pas qu’il y ait des âmes détruites et rejeté à tout jamais vers le chaos et le néant qui attendent. Certaines images et pensées humaines sur le sujet y ont défini un enfer avec des souffrances immenses et une disparition de l’âme comme avalée par un monde de la fusion et du feu sous forme du magma.

Je sais que nos âmes peuvent souffrir et nous faire souffrir. Elles demandent toujours l’expiation du non conforme au chemin de vérité établi. C’est une bien plus grande souffrance dans la continuité et sans remède que celle des atteintes physiques. Faisons très attention à cette direction et aux voies y menant, car c’est la rudesse de l’esprit, la tristesse infinie présente et lancinante obligeant la pensée imagée à revivre sans cesse la scène blessante, injuste ayant créé un antagonisme. Qu’il soit petit ou bien très grand, et c’est pour cela que notre justice n’est qu’un pale reflet de celle divine.

Quoi qu’il en soit, dans notre dimension d’hommes nla nôtre n’est pas toujours dans la conscience. Nous venons de constater qu’après plus d’une décennie, une pollution marine d’importance et déjà instruite et arrivée à son terme devant nos juridictions est cassée pour vice de forme.il faut savoir qu’en droit un avocat compétent et adroit finit toujours par trouver un vice de forme et en l’occurrence c’est l’utiliser une forme de possibilité annexe qui ne devrait pas exister. La pollution engendrée avec le pétrole a été conséquente au niveau destructeur de la biologie marine et moléculaire et les rivages marins ont été gravement souillés.

Il est injuste de faire tomber un tel dossier, vu les dégâts universels commis. Où il faut faire très attention ,ce sont aux divers codes du droit appliqué et leur état d’esprit. Si nous sommes prompt à punir l’individu et en faire un coupable, nous ne le faisons moins ou guère avec les groupes structurés qui représentent en soi ,sous la forme d’assemblage, une conscience d’une personne morale. Nos sociétés devront faire encore évoluer le droit et empêcher que cet irrespect, son outrance, son immoralité de s’abriter dans l’association et acquérir une forme d’impunité constante.il faut toujours se recentrer sur l’homme commettant tout aussi responsable par lacheté ou ralliement d’intérêts. Ce qui est actuellement un grave problème de Justice des hommes.Nous en reparlerons.

Merci de votre aimable visite!

12
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...