Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à toutes et à tous ! A chacun son monde…

Posté : 15 août, 2013 @ 8:24 dans Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Dans cette affaire d’union des hommes et de constitution de leurs communautés,il y a beaucoup de variantes .Je m’en explique. Pour certaines personnes,considérer que l’on existe au plan individuel et personnalisé est une erreur. Cela aurait aucune valeur. C’est une analyse plus que dangereuse pour l’ensemble uni et ses éléments.

Il faut considérer que si l’on ne reconnaît pas l’élément,l’ensemble en formation représente guère plus. L’individualisme forcené non,mais la liberté d’adhérer aux groupes communautaires,oui. Souvent,ceux qui parlent ainsi sont des meneurs et des adeptes des pouvoirs sur les autres qui pour eux ne sont rien dans l’existence .Ceci est relié à une image de ceux qui dirigent,car ils sont toujours bien « sapés » comme l’on dit vulgairement,dans le vent et en jettent dans le paraître avec leurs tenues et  leur voitures,quand ce n’est pas par les habitations et propriétés Bref ,ceux qui ont tendance à exploiter les autres à leur bénéfice et ne rien partager. Collectivement nous avons approché de très près cette façon d’être en formation structurée de sociétés,avec la période  du Communisme en Europe de l’Est.

Les camarades ne devaient jamais s’enrichir et œuvraient pour la communauté exclusivement. Tous les salaires étaient contenus .Les maisons alignées en tel style bien défini et sans variantes et la voiture choisi par le dignitaire de la communauté. Au sommet, des camarades encore plus camarades,tiraient les ficelles d’une société structurée et bien contenue .Cela n’a nullement empêché le régime de s’effondrer et se dissoudre et soudain on a vu surgir des camarades riches au point d’acheter des parties de pays capitalistes .Que s’était-il passé chez les camarades? Les plus importants camarades avaient certainement une ascendance sur les autres en niveau professionnel et rémunération ?

Un bon camarade partage,aide,donne et reçoit en toute loyauté et sincérité. La fraternité est une grande dame et elle ouvre la porte vers les champs d’entente espérée. En attendant, c’est merveilleux et il s’agit d’un grand partage d’admettre que l’on puisse réussir. Quand on pense ,on existe .De là   à  imposer sa propre volonté,il y a des distances. Je me réjouis de voir les au tres heureux et dans un bon équilibre de vie.Je ne suis jamais jaloux de ce qu’ils ont et j’aime  avec  chaleur humaine reconnaître leur présence.

Il est excessif de jeter sur l’autre,les autres un regard suffisant,dominant ,sans amour profond. Nos vies sont éphémères et l’idée de dominer par des pouvoirs,quels qu’ils soient est une maladie interne. Parfois,nos sociétés structurées ,avec de tels penchants finissent par tuer l’amour et la conscience d’exister, pour certains qui veulent nous imposer leur modèle placé dans la rétroactivité .Dans la transmission de nos sentiments fraternels ,je dirai que nous devons préserver notre conscience,notre esprit des ambitions démesurées et mettre les formes de pensées despotiques loin de nous.

La fraternité,la solidarité,le partage et l’honnêteté matérielle et intellectuelle, avec la raison,la sagesse nous rendent libres.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à Toutes et à Tous ! Le PROPHETE ISAIE

Posté : 7 avril, 2013 @ 7:36 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Pour les Croyants dans les trois religions   partagées,ISAIE et MOISE furent très dynamiques. Il est le Prophète HEBREU du huitième siècle avant Jésus.
Sa prédication est axée sur l’indépendance du Royaume de Judas et de la dynastie de DAVID.
Le livre de l’Ancien TESTAMENT,divisé en deux parties,dont la première date du huitème avant Jésus,avec tous les Prophètes de l’Ancien TESTAMENT, ont annoncé clairement la venue du MESSIE.
ISAIE serait un des AUTEURS des livres SACRES et nous savons qu’il EST l’AMI DE DIEU.Certains textes nous disent qu’un jour il s’est présenté à la porte d’une Eglise et n’a pu y entrer.D’autres écrits parlent eux de sa mort devant la porte de l’Eglise.
Cela a une grande signification, celle de laisser les lieux de cultes libres d’accès,sans craindre la main du voleur.pour s’en garantir,il suffit d’enlever les plus grandes valeurs.Ces plus grandes valeurs,pour nous pauvres mortels, elles sont dans nos CŒURS et nos AMES.En tous lieux,nous devons laisser la porte non vérouillée ,pour que celui qui passe et veux se recueillir auprès de DIEU et de ses SAINTS,puisse le faire dans la sérénité, l’accueil serein enveloppé de l’AMOUR des HOMMES dans la profondeur de l’Esprit.
Parfois, en Montagne ou bien sur le bord de l’Océan, nous trouvons de minuscules petites Chapelles ,ouvertes en continu et où il fait bon se recueillir car on ressent la présence de DIEU.Les marcheurs le savent en Montagne.On pose son gros sacs à dos et on y entre comme dans un autre Monde présent.
Il faut nous rappeler que JESUS a pardonné au Voleur et nous ne  devons pas le craindre,mais le punir.Cette crainte exagérée conduit à la fermeture presque continue des lieux de culte et à une forme de panique ainsi qu’un retrait méfiant envers l’autre,les autres. Si je vous dis cela, c’est que très récemment, en voyage,j’ai constaté une telle chose.
Je pense profondément que la dessus nous devons tous faire un effort pour ce pas céder à cette phobie du voleur,certes destructrice,mais non dominante dans l’Esprit.Dans ce blog, je l’ai déjà mentionné dans un article de cette grande nécessité de cet ACCUEIL permanent.
Les hommes ne regardent que très peu les signes,ne pensent plus à la DIVINE PROVIDENCE et à LEUR LIBRE ARBITRE,aux limites .Tout ceci nous entraîne vers une Société de méfiance,aux limites de sortir l’ »épée.En tous les temps, les esprits malhonnêtes ont existé et il nous faut faire avec cas la clé est en nous pour nous libérer des pensées excéssives qui condamnent notre ensemble.
Les PROPHETES ont demandé la fin des Royautés régnantes et la remise de la pensée SPIRITUELLE, Partagée par le plus grand nombre. Nous observons que les trois Religions ne sont pas terminées,mais doivent s’inscrire dans la PAIX sur le temps.Aucune d’entre elles ne doit s’épanouir sous le regard et le jugement de l’Autre.
Ici, avec le PROPHETE,TOUS LE PROPHETES se situent les VERITES pour la construction d’un Monde Meilleur,fraternel,serein, sage,juste, fait de la dominance  paisible de L’AMOUR.
Si vous visitez on compte Facebook, vous y verrez NOTRE SAINTE MERE, Notre Dame de FATIMA avec une ROSE ROUGE à la MAIN,mais aussi dans le CŒUR.
Je vous le redis et je vous envoi sincèrement en partage cette belle ROSE car nous avons besoin de la partager dans son grand Symbole  tout autourdela TERRE. Merci à vous d’accueillir le MESSAGE d’un MONDE qui devient proche,très proche de nous TOUS. Bon Dimanche à tous dans la PAIX  du Monde

Bonjour à Tous ! Aide -toi et le ciel t’aidera…

Posté : 5 mars, 2013 @ 8:43 dans actualité générale, communications, metaphysique, Philosophie générale, Sciences politiques et administratives structurelles, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

Je sais que sur ces idées et croyances, nous sommes très partagés. Un certain nombre de personnes réfute les idées d’une spiritualité régnante et l’appartenance à plusieurs dimensions qui interfèrent. Notre dimension actuelle est du domaine du cartésien comme l’on dit. Ceci pour l’analytique sage, raisonnable, scientifique ,en partant d’un principe que ce qui ne se matérialise pas, n’a pas d’existence . Non pas, qu’il n ‘existe pas. Il entre dans l’infiniment petit ou l’infiniment grand .

La valeur actuelle régnante est une forme de pragmatisme ambiant mettant en place les atouts bien présents et seule la validation de nos savoirs expérimentés attire et attribue  diplômes, après enseignement. Plus le règne du Monde matériel ou physique s’affirme en associant l’éveil des plaisirs obtenus et plus la négation d’une autre dimension devient effacée par les pensées .Les piqures de rappel sont pourtant présentes avec les éléments naturels terrestres bien plus forts que nous le pensons. La Nature terrestre nous parle, mais nous ne l’entendons pas parce que nous réfutons notre inclusion au système .Même de notre intérieur des sociétés ,nous nous garantissons contre tout ce qui bouge et semble vivant. En deux mots, nous oublions les forces de l’Esprit ayant vaincu ces paramètres et nous appartenons à deux Mondes se côtoyant. L’un nous le connaissons, mais l’autre, notre vraie face ne nous intéresse pas.

Pourtant tout nous parle des dimensions complémentaires et gémellaires. Le Monde de notre Univers n’est pas unicéphale , mais bicéphale, donc gémellaire .Ce sera l’objet de de toutes mes données comprises et reçues dans un ouvrages à paraître et aujourd’hui en pleine construction manuscrite «  Les Mondes Gémellaires « ,où j’y explique un fonctionnement qui affirme ces réalités : une apparente et l’autre invisible avec une seconde planète identique faîtes de vibrations construites  dans nos possibilités validées au sein de l’original directeur ou définition d’une face et d’un interface. Tous les éléments supérieurs que nous sommes sont dans l’autre face, la vraie, ceux d’avant et ceux d’après. Suite à mon livre «  Nous sommes les Racines du Ciel «  dont la lecture par un public averti m’a apporté beaucoup ,voire d’énormes satisfactions, je travaille sur les textes développant cette réalité abstraite de Mondes Gémellaires .Je garde mes principaux éléments sans en dévoiler les contenus jusqu’à la parution qui sera sous forme d’un ouvrage normal par essai philosophique.

Cela ne remet nullement en cause ma foi en un Maître Créateur en toute chose et surtout de la vie et ses bienfaits. Je vous ai parlé de fin des temps ,car nous le sommes et en face des dangers d’implosion que nous générons ,cela appelle certaines modifications relationnelles avec nos tutelles régnantes. Il faut savoir que le monde des croyances est vaste et diversifié  et cela sert une construction par l’Esprit et la juste pensée dans la pureté dominante. L’abolition des espaces temps entre les dimensions conduira à affirmer et épanouir le meilleur et le plus pur dans la justesse du mot et des actions. Mais, surtout pour l’homme avec son esprit et son âme qui sont le condensé de son être.

Ainsi , nous devons considérer que sera établi sur Terre , la Justice Divine dans l’infaillibilité et qu’un jugement sera  activé  constamment sur le bâti de nos communautés régnantes  et  sur celui de nos actions  et agissements. Plus nous nous éloignons de l’autre monde  et plus nous devrons  avoir des avocats puissants  et de grand renom que sont les grandes âmes  généreuses. Celui qui pense que son propre rideau cachera la Vérité dans la Maison se trompe ,car tout a une existence et  est mise à jour sur le chemin de la Vérité. Il n’y a que celui-ci vers lequel il faut revenir quelque soit la pensée émises et les philosophies existentielles. Au dessus de la Justice Divine, il n’y a rien d’autre. Elle est l’expression du Maître et en nous, elle attire la sagesse, la sérénité, la paix, le bonheur ,le pardon, à conditions que nous soyons sur la bonne route sans dissimulations par offenses  .Elle est grande Espérance en un Monde meilleur et épanoui.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt en vous souhaitant une excellente journée.

Bonjour à tous ! Communication régnante…

Posté : 22 février, 2013 @ 9:13 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Pour être efficace ,vivante ,active ,qualitative ,la communication entre-nous prends différents chemins. Je sais, par expérience qu’il est difficile d’ouvrir son propre créneau communicatif. Des moyens divers nous sont donnés sous la forme de la parole et de l’écrit. Après, nous avons encore plus direct dans la transmission des pensées sous les formes télépathiques. Sur ce dernier point, nous ne sommes pas éveillés. Il est difficile de s’exprimer au tout début de notre existence, mais pas complètement car notre Maman ,elle, sait nous joindre par la pensée sentimentale car le lien d’Amour est entier. Les créneaux paroles et écrits sont larges et bien en place, mais assez verrouillés par les adultes. Donc, si petit que l’on soit ,la parole est souvent peu efficace car les grands n’écoutent pas et font de l’infantilisation un état sans importance. Quand on commence à ajouter les mots, l’expression arrive, mais l’écoute réceptive est souvent absente.

Pourtant, certains enfants parlent très tôt et semblent raconter des histoires. Ce ne sont pas des histoires, mais une explication de leur ressenti de notre monde et sa résonnance dans les vibrations contenues. Pourquoi l’écoute est-elle restreinte ? Parce que les adultes se considèrent les plus sérieux et ils sont dans un train, celui de la vie ambiante, stressante, sûre pour eux et établie. Puis, le jeu avec les autres enfants est plus communicatif car chaque geste et chaque action est comprise. Vient très vite l’âge de l’école  et là commence le royaume des grands dans une solennité redoutable et parfois inquiétante. A cette période, il existe un franchissement de monde ,car l’on passe du douillet aimant parental ,à celui de la société dans le collectif agissant..On nous dit que sinon nous serions des sauvageons. Certes, il faut aussi en convenir .L’amour et sa chaîne ne doivent pas trouver ,ici, une coupure affirmée.

La découverte des autres et de l’autre dans la même situation est amusante. Mais ce n’est pas l’autre qui va compter ,ce sont les gestes et actions que l’on va nous inculquer .L’enfant serait une boite vide dans laquelle on met certains l’éléments, principes, pensées ,un univers de renseignements obtenus par l’expérience totale. La voie est bonne ,sauf que cet enfant que nous voulons façonner aux pensées de nos communautés agissantes de grands, à son univers aussi et la rencontre des deux est parfois choquante ,non pas pour l’idée ,mais par l’action immédiate d’imprégnation. Pour passer d’un monde à un autre ,cela se fait sans brusquerie assimilées à une violence ,à la douceur des sentiments par l’exemple dans la simplicité de l’esprit. Dans cette phase d’approche, nous jouons l’avenir de nos sociétés et l’avenir tout court du monde.

Il s’agit de la passerelle fine, transparente ,mais bien réelle entre les univers parallèles .En transgressant ou négligeant cette phase ,nous forçons le passage ,nous réduisons la largeur du passage et l’esprit constate que le retour ne sera plus possible et l’idée dans l’avancée de la pensée est brusque car il s’agit de laisser une période le sas communicatif .Nous n’en avons pas le temps et nos suretés d’apprentissage ,du façonnage comportemental, sentimental, sont trop resserrés car le ressenti est immense .L’Esprit et l’Ame d’un enfant épousent et comprennent les univers qu’ils identifient pleinement dans les profondeurs des analyses puissantes .Ils déterminent les compétitivités immédiates avec leurs propres pensées intimes. C’est dans ce sas profond que  sa nature fine  d’adulte naîtra et va se former .

Le respect compris attirera le respect construit et la violence transmise sera stockée dans un coin ,en attente de développement .En cela ,chaque geste enregistré compte ,mais bien plus ,la lecture des expressions des visages à sa signification ,puis les paroles avec le verbe imprègnent puissamment en l’esprit juvénil .Nous n’avons pas de secret, nous recevons les enfants en notre monde à l’image de nos capacités communicatives et seulement en notre niveau collectif construit, abouti en réalisation de notre tous ensemble des plus harmonieux possible. C’est-ce niveau, qu’en ses débuts collectifs l’enfant reçoit  et juge s’il est attrayant ,compatible ou non avec son esprit et sa propre pensée d’une vie intime. Quand nous abattons à tour de bras les sentiments dans notre collectif agité ,pour des raisons de recherche richesses matérielles, l’enfant ressent cela et il transforme l’idée en un manque patent d’amour à l’extérieur envers  et entre tous ses semblables.

Les plus petites phases des âmes et des esprits sont dans la finesse exprimée dans les sensibilités puissantes ,le sentiment souvent que nous ne voulons par voir émerger vers l’extérieur bâti. Ici, se n’est pas la matière qui parle, mais la vibration de l’essentiel d’un être, son cœur et son âme reliés. Le trop sensible n’est pas reçu et le pas sensible lui y est par la force de celui qui l’inculque. Passé cette phase de ces ressentis, tout le reste devient du domaine matériel et la parole est déjà comme le geste le relevé des faits mécaniques. Les jeunes enfants font cette différence et la porte d’entrée vers la mécanique n’est pas toujours évidente à déchiffrer car en cet endroit ,il y a les valise et plein de valises emplies de choses que d’autres ont rejetées .C’est-à-dire en langage direct ,de ce qui serait bien et de ce qui serait mal.  Mais attention ,tout cela se regarde dans une forme de subjectivité car notre collectif admet dans son créneau du temps présent établi, seulement certains éléments bien définis auxquels il va falloir adhérer. Il faut  donc faire de Laplace en la mémoire naissante pour entreposer les éléments qui ne serviront pas dans cet apprentissage et laisser une place ouverte, à la bienvenue de ce que l’on va nous donner. J’emploie le verbe donner car la valeur interne vibrante est plus forte que les autres mots.
On donne et l’on accepte, car le don ne se refuse pas. Il n’est pas transmis sous la forme de l’autoritaire et du péremptoire, mais dans la générosité. A partir de là, il admet une largeur comprise et aimer reprend son grand sens.
Je n’ai aucune prétention avec l’éducation établie et mon écrit est en soit une réflexion sur le comment ne pas maltraitéer ce que nous sommes tous : des Mondes entiers en construction et surtout des âmes en voyage. Passer de l’individualité rémanente à un autre monde est la chose la plus délicate, sensible, difficile à laquelle l’Esprit participe dans l’ effacement en transformant le tout en une fine pensée incorporée, mémorisée de l’Etre lui-même.

En bâtissant un Monde trop brusque, irrespectueux, violent, sans sentiments ou dans leur bannissement, nous sommes moins attrayants pour les  âmes dans cet espace de vie commun. La communication est l’essentiel de cette architecture. (A suivre)
Merci pour votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Les avancées conscientes…

Posté : 4 février, 2013 @ 8:24 dans communications, metaphysique, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Nous l’avons vu,les avancées conscientes sont en des largeurs compréhensives de la pensée immense. Notre âme, notre esprit accompagnés des points simples de la compréhension peuvent partir  vers un grand voyage astral, stellaire et cosmique. La pensée se  veut aventurière dans l’exploration du monde .Cet espace que nous nommons ainsi débouche sur un ou des Univers  entiers. Matière, anti matière, matière en fusion et celle arrivant aux limites de son fonctionnement identifiable. Dans un autre sens, les étoiles refroidies font apparaître avec les roches, certains éléments fins de leur composition qui nous font ignorer l’exploration dans un regard pionnier et nécessaire .

Pour que l’âme autorise ce voyage, il faut une bonne raison et mieux vaut ne pas tenter une telle aventure réservée aux Esprits forts  définissant leur propre expression. La satisfaction des raisonnements    envers ces découvertes ressemble à un repas où la nourriture est abondante. Une foule de richesses sont disponibles pour notre esprit et nous devons y accéder seulement avec une forme de sagesse contenue.Tout est dans tout, mais comme nous ne sommes qu’un minuscule élément ressemblant à la poussière, nous devons être satisfaits avec notre constitution  anatomique ainsi faîte et définie.

Quand je parle de mondes qui viennent en visite ou exploration, leur politesse contenant les profonds respects s’affichent immédiatement. Ce sont des mondes lointains. En ces espaces où  s’inscrit passé et  futur ,seule  la pensée forte et structurée   dirige et impose sa réflexion. Elle est là pour construire ,communiquer et non maîtriser toutes sciences  au-delà de nos appréhensions.la vibration des corps structurés par la vie s’y amenuise et la communication  est devenue du domaine de la  télépathie. C’est une façon aboutie .

Nos dauphins et cétacés marins vibrent avec notre ensemble.ici le mot vibrer veut dire détenir une vérité.Cette vérité serait placée sous la forme du pouls planétaire et délicatement manié..Il nous faut comprendre que communiquer veut dire envoyer des messages et en recevoir sans autres formes que  l’intimité.Les capacités de maitrise  des ondes numériques sont dans les éventualités pensées   confortables  .

Cette précieuse pensée devenant Lumière en traçant sa voie aux confins universels chargés de toutes les valeurs les plus chères sélectionnées. Ici,il n’est plus question d’ interférences limitative en nos  valeurs et fonctions.  (A suivre)    

 
Merci de votre aimable visite  et à bientôt     !

Bonjour à tous ! Version de construction du monde…

Posté : 2 février, 2013 @ 9:06 dans actualité générale, communications, metaphysique, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Histoire ,réalité ,vérité ,affabulations, nous ignorons ce dont il s’agit parfois et nous y accordons pas crédit car ce n’est qu’à partir d’une certaine capacité d’ouverture vers l’accueil des idées émises. Nous sommes invités à rester dans notre présent et accepter notre futur quand sa fabrication sera terminée . Pourtant ,tout nous montre que notre cerveau peut mettre en œuvre une vision assemblée future avec l’union des quantas. Les oiseaux y arrivent et ils ont une forme d’action avancée sur nous les mammifères terrestres .Alors, il va falloir abandonner nos consciences de société ,il va falloir  abandonner nos relations intimes avec le monde plaisir.pas facile toutes les civilisations connues ont eu ce problème évolutif car nous considérons à l’aune de notre construction qu’elle est un Paradis équilibré .

Le mérite est dans le partage entre sept à dis milliards d’âmes humaines et ceci dans un état vécu au mieux de nos capacités collectives .Les équilibres obtenus sont certes assez satisfaisants car il ont permis d’incarnation de beaucoup d’âmes ,de conscience jetant un regard devenu lumière sur ce monde. Les possibilités que nous avons mises en marche sont à la fois conséquente ,imposantes ,mais aussi irresponsables .Dans l’innocence ,nous dirons : « - Mais pourquoi ? » Parce que nous essayons de mettre en place une propre fin ,notre fin collective par désespoir des comportements .L’espérance est un chemin très étroit débouchant vers l’évolution supérieure tout en gardant les équilibres vie obtenus.

Les aliénations modernes nous clouent au sol et neutralisent toutes les pensées constructives. Il s’agit de l’organisation de la stagnation où le néant s’est emparé de l‘esprit des hommes. Ceci a nom forces de l’atome au service de la terreur en devenant un arsenal apocalyptique qui condamnera vie, l’espoir spirituelle et son évolution clairvoyante généreuse. Bref ,ils sommes l’âme .
Les hommes activant le spectre d’une fin de l’humanité

Les virus sont instruits pour tuer l’ensemble des populations .Les chercheurs s’acharnent et s’activent bien au-delà des consciences pour élaborer ou trouver des gaz et produits volatiles, mortels sur la zone répandue. Les valeurs attribuées aux partages des richesses sont réduites et n’ont pas les largeurs de l’amour dans le regard plein d’humilité de l’autre. Le tout se définissant par un manque de conscience entrainant la neutralisation de l’autre afin qu’il ne puisse se comporter et s’exprimer autrement.les républiques dites «  démocratiques » se sont données des moyens d’encadrement des peuples, population; qu’aucun despote n’aurait pu imaginer.

Le Monde actuel attend sa délivrance de ses aliénations créant un ténèbres grandissant dont aucune religion ne peut dissoudre la force. L’autodestruction s’est mise en marche. Alors ,dans la tristesse des consciences éveillées ,des esprits présents et compatissants, nous devons avoir ce sursaut salvateur pour nous de cette poudrière construite par le manque d’amour patent entre les vies dominantes. Tout n’est pas à rejeter, mais cette force d’oppression et condamnatoire doit se dissoudre et disparaître. Nous ne pourrons bénéficier des largesses et aider notre Maître que si nous levions nos contraintes et condamnations.

Sinon, nous resterons hors de l’esprit noble, constructif ,aimant qui faute de reconnaissance quittera la communication fertilisante. Triste constat qui nous verra évoluer comme des crabes dans leur panier où ils essaient de s’autodétruire. Le verrou de cette stagnation s’est mis en place avec l’affrontement mondial du dernier conflit où ,pour obtenir la fin des hostilités et maintenir le monde soi-disant libre, l’atome est entré en jeu.

Depuis, tout ce qui se construit est condamné, et déjà l’enfant en naissant entre dans ce sacrifice de la liberté et il n’y a plus d’esprits puissant accompagnateurs et libérateurs. Les hauts dignitaires des différentes croyance  n’ont plus assez d’influence et ils sont obligés d’accompagner le mouvement. Les textes Sacrés définissant tous les espoirs de nos bâtis, de nos communautés ,sont repoussés. Après avoir construit sa fin ,l’homme se dresse et sollicite le Sauveur de son intervention dans un contexte rassemblé de consciences ténébreuses. Certaines croyances demandent la détermination car nous irons vers les enfers ,finir notre séjour. Nous ne pourrons plus regarder l’âme humaine dans sa liberté de construire et dans son expiation car le spirituel a laissé s’installer cet océan de séparation et même le bras et la main tendus ne suffisent plus.

Au nom des âmes libres incarnées par l’arrivée de l’enfant, il sera nécessaire de lever les aliénations et ouvrir un nouveau monde. Le potentiel de l’Amour entre les hommes suffira -t-il à faire des hommes nouveaux ,dans la fraternité, la bonté, sincérité entre-deux.

Dans l’immédiat, c’est l’éducation de l’âme par une vision du pêcher  d’antan que certains guides agitent. Ici, il s’agit de condamner le faible et le sans influences dans ceux qui subissent ,plutôt qu’ils ne décident. Tout doit s’inverser dans ces grandes libérations en considérant que l’humain peut dresser prisons, violences,cruauté, manigance, structurer par l’esprit son prochain sans remords, ni repentance. (à suivre)

Merci pour votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Et tout va continuer…

Posté : 21 décembre, 2012 @ 8:59 dans actualité générale, humanisme, metaphysique, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

Cette idée de fin du monde  est reliée à notre façon de  repousser ce que nous ne comprenons pas. Mais surtout ,ce qui nous dérange et que nous ne voulons pas savoir .La pensée d’une dimension possible au-delà des valeurs terrestres rend l’homme méfiant incrédule ,profiteur ,matérialiste, opportuniste et vénal. Il se renferme sur lui-même et il n’a aucune ouverture cosmique ou astrale. Il devient fataliste et admet cette vieille théorie que le monde va finir, d’un seul coup, et sans avertissements de son autodestruction.

Et si je vous disais que notre ralliement aux forces cosmiques et spirituelles équilibrent l’ensemble de notre système  planétaire. Tout roule, se maintient parce qu’il existe  une relation intime avec ce que nous sommes et les forces astrales. Nous sommes cosmiques et universels. Notre moral en a pris un coup avec cette fin reliée aux pensées finissantes. Même l’évolution sur Terre reliée à son système planétaire n’est pas aboutie. Nous serions donc fatigués de regarder le jour, sa lumière, la beauté et la grâce réunies; les merveilles qui nous accompagnent. Alors, pour ceux qui pensent que nous sommes à la  fin, continuer et je respecte votre schéma de pensées, mais je le dis, vous avez décroché avec votre esprit des forces supérieur qui nous accueillaient. C’est le premier groupe qui pense fin et néant. Donc au revoir à vous dans la fraternité et la tristesse d’un sort dur et cruel, mais je ne m’associe pas à votre idée.

Le second groupe s’avance et il se relie à la survie de son âme. Dans ce groupe énorme et majoritaire, tous les croyants sous diverses confessions unis à l’Esprit Créateur supérieur et Universel présent ,sans fin, ni conditions très contraignantes parmi-nous. La force des âmes ,celles qui construisent et s’imposent à la matière et font que nous sommes et elles sont une sauvegarde totale et une survie. Chaque être ayant trouvé son chemin de foi, attend qu’il soit pris sous l’aile des forces spirituelles si le mot fin sonne. Et oui, il sonnera par  l’arrivée des anges avec la trompette du jugement  dernier. Ils seront là nos Amis (es) sont toujours  à nos côtés ,mais notre brouillard pensé et met son voile entre nos mondes.

Comment ,veut-on voir le monde fini car les textes sacrés n’ont qu’une partie de leurs existences de mise en pratique ? Dieu ordonne toutes choses pour nous et met de l’ordre dans les systèmes planétaires sans que nous nous en apercevions. Il peut   bouger une étoile                                                                                                                                                                                                                                         

, une planète selon sa volonté créatrice et toujours dans  le sens de : - » Parce qu’il est bon pour la créature, pour l’homme ,que la chose  soit faite ainsi !« Son action est des plus généreuse et dans un niveau des plus importants. N’a-t-il pas dit aux hommes de grandes fois:- » Je ne détruirai pas la Terre, si parmi l’ensemble de l’humanité il ne reste qu’ un juste ! »

 
Pourquoi voudrions-nous que ce soit la fin ,car sur près de spet milliards d’âmes, il n’y ait pas une qui soit juste et sans importante souillure. Selon ma compréhension cela pourrait entrainer ,en cette absence, une décision   de modifier le schéma et plan terrestre d’avenir.Admettre une telle théorie destructrice ,c’est une pas avoir la foi en l’avenir, l’espérance et ne pas comprendre l’acte d’Amour de notre Maître à tous et Père Eternel. On ne souhaite pas la mort de ses enfants  et l’autre monde est fait des forces  que nous  développons trop peu sur cette Terre. Alors, tout le peuple de Dieu se dresse et ne croit pas les théories du premier groupe. Pour les âmes situées près de notre créateur, il n’y a pas de rupture à attendre dans l’universalité régnante et structurée.

Pour moi, la journée commence comme d’habitude avec mon article de blog sur l’actualité ou bien la pensée et ensuite, j’irai voir mes amis anatidés avec lesquels je corresponds par la pensée des sentiments nobles et vrais. Je continue mon expérience  sur le vibratoire et mon ouvrage  parlant des oiseaux  et des phénomènes naturels. Les oiseaux avec lesquels je me permets quelques familiarités très respectueuses ne m’ont pas dit qu’ils en avaient raz le bol de la vie. Ils sont plutôt reconnaissants pour l’existentiel même.ils nous enseignement par leurs comportements : « Que c’est beau la vie …! »

Merci pour votre aimable visite et je vous dis à très bientôt dans la communication du blogueur.

Bonjour à tous ! Il ne faut pas pousser…

Posté : 13 décembre, 2012 @ 7:09 dans actualité générale, communications, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, sciences vibratoires, Universalité | Pas de commentaires »

Le sujet de fin du monde est devenu d’actualité auprès de certaines chaînes de télévision ou bien de journaux nationaux.il ne nous resterait que quelques jours avant le gong! Si je dis qu’il ne faut pas pousser ,c’est que l’impact médiatique est important dans la tête des grands, mais surtout dans celle des enfants et des adolescents. Dire à quelqu’un que tel jour, à telle heure, ce sera sa fin va le remplir de bonheur . Le mot fin est relié pour nous à une forme de terminus et d’autant plus du monde pour la bonne sonorité. Quelle catastrophe mentale et morale car sur des visions d’un peuple ,on entrevoit la dislocation. Celui qui observe l’homme et ses sociétés, ses civilisations remarque qu’il est parfois agité de soubresauts étranges. Il définit une fin totale par rejet du tout et de lui-même.il n’a plus le moral et l’atteinte est plus psychologique qu’autre.

A tout cela, il existe un danger réel qui se fixe dans la panique générale avant l’heure annoncée fatidique. La plus grosse crainte est dans les actes de folie où l’homme  compris l’enfant au vieillard se suicide. Cette crainte s’avère possible car en d’autres civilisations c’est un phénomène connu. L’implosion de la société humaine de sa propre volonté. Faut-il que nous n’ayons plus le moral pour en arriver à ne plus apprécier la vie qui nous habite.Je crois qu’il  faut rester serein car nulle part une personne n’a pu prédire avec exactitude la fin des temps; des dimensions, des formes, des structures vitales animées et inanimées. L’effondrement total universel vers je ne sais quels lieux ,dans une chute verticale, vers un fond sans existence et illusoire.

C’est notre cerveau qui définit des formes et se représente les images cohérentes, dans une géométrie conventionnelle à l’homme. Tout serait nouveau ,si les forces spirituelles prenaient le pouvoir au sein de l’univers pour nous emmener vers demain. Ce serait nouveau si du fond et si loin de ce que personne ne peut atteindre et imaginer, voire ,nous arrive notre Maître  et nos maîtres sans que nous ayons prévu cela ainsi. Ce serait nouveau si tout à coup toutes les religions devenaient obsolètes et que le Dieu de tous les dieux  nous arrive en écartant ceux que nous avions dressés, afin d’établir un lien définitif .
Ce serait nouveau de constater notre propre éloignement avec un avancement raisonné et compréhensible universel.Ce serait nouveau ,si soudain, par un coup de baguette magique ,la Terre se stabilisait immobile et que nous changions nos sentiments en ceux nobles et constructifs.Ce serait nouveau si d’aventure apparaissaient des oiseaux gris ,plus rapide que l’éclair dans notre ciel que nous ne fassions pas décoller nos avions de chasse  lourdement armés. Nous montrerions nos petits poings serrés hardis en disant hors de nos vues, nous sommes chez nous !

Quand tout à coup, à l’horizon et sortant de nulle part, un homme d’un certain âge modestement vêtu, suivi de son chien de taille moyenne qui l’accompagne, entre dans notre champ de vision. Il marche avec un sac besace en bandoulière en portant un bâton d’une main et de l’autre une corde reliée à un âne de bât. Il s’arrête devant un attroupement ,salue et dit simplement en caressant ses animaux. Etes vous heureux ,ici ? Avez-vous de quoi trouver le bonheur ?Ce serait nouveau que le Maître nous rende visite !

Alors, avez-vous encore peur de la fin du monde et la question ici m’est personnelle .Si c’est oui, il va falloir revoir nos constructions de sociétés car nous sommes seulement en 2012. Je sais, il y en a plus, oui mais notre compte a rebours a commencé ainsi …Que personne s’inquiète, chacun à son tour l’aura sa fin du monde. Quand il verra passer l’homme et ses animaux, il voudra les suivre et celui-ci dira « - Viens petit avec moi, tu verras nous allons discuter en route et voyager. Puis, oubliant tout nous suivrons et plus nous avançons et plus tout devient beau et nous ébahit. Nous courrons même après les superbes papillons et les oiseaux colorés et multiformes. Et l’homme dit : »-Si tu veux rester là ,tu peux car je vois que tu aimes ce que tu rencontres, alors vas-y petit fixe-toi et je passerai te visiter dans quelques temps. Tu me diras si tu est heureux ?

Alors ne nous inquiétons pas, la fin n’est pas proche et c’est notre force d’espérance qui nous nourrit dans l’Amour concret et sans frontières .Il n’y a pas de dessus, de dessous et de côtés ,sauf un infini jamais fini….

Merci de votre aimable visite. Bonne journée et à bientôt !

Bonjour à tous ! Le schéma simplifié…

Posté : 29 novembre, 2012 @ 8:05 dans actualité générale, Arbres et forets, Philosophie générale, Sciences politiques et administratives structurelles, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »

Comme nous le savons, la Nature fonctionne par maillons définis par l’espèce et créant une dynamique active et conceptuelle généreuse des formes et de leurs utilités. C’est un constat allant vers toutes la gamme des dimensions de l’infiniment petit vers l’infiniment grand. Chaque maillon actif ancre donc sa présence dans la vie et remplit une tâche que la Nature, dans sa grande expression définit comme essentielle au bon fonctionnement dans son grand équilibre. L’humain n’échappe pas à ces réalités ,même si on peut dire qu’il peut, par sa pensée développée ,sortir de ce rôle. Pourtant, c’est bien ce que nous engendrons, nous, le monde humain. Quand nous aliénons de grands fonctionnement par des actions quelconques, apparaissent des déséquilibres naturelles que nous devons supporter et combler. A chacun de nos impacts sur cet ensemble ,nous devons trouver jusqu’où nous pouvons aller.

Ils existent des univers parallèles nous côtoyant dans la Nature et les insectes en font partie dans cet ensemble. Ils sont certainement une mémoire travaillée des formes  et ils étaient présents sur Terre avant l’homme. Butineurs, pollinisateurs ,  dé composeurs, etc …ce sont les rôles qui leurs sont dévolus .Ils sont dans les dimensions différentes, mais surtout dans celles côtoyant les fleurs  et toutes plantes. Mais également dans les relations touchant les voies structurelles des sols et leurs évolutions.
Tant que nous humains n’avons pas détenu des molécules issues des sciences agrochimiques avec les produits sélectifs, la Nature a été épargnée. Depuis les années 1950,c’est chose faîte,nous possédons, et les premiers effets sur l’ensemble naturel ont été la simplification du schéma des dimensions nous entourant. L’impact a touché beaucoup d’espèces notamment tout ce qui avait lien avec le maillon dans les divers créneaux de la dimension. Faute du savoir et en déficit de connaissances ,nous employons ces produits  sans nous retourner car notre moi est très important, trop important ! Maintenant ,tout en ayant rayé un maillon, nous avons la prolifération non contenue d’une autre variété ,sans qu’elle  trouve devant elle des barrières par la prédation. Tout  est affecté de la vie   et de nombreuses variétés  sont en train de disparaître à tout jamais.De nombreux corps tirés de la terre ne peuvent plus prendre vie par l’effort destructif que nous avons employé,et que nous engendrons encore. Cela va jusqu’à l’altération molécules de l’eau présentes dans les grandes dimensions et échanges.
J’ai constaté que  certaines espèces poissons ,dans les eaux douces et salées avaient leurs peaux altérées et présentaient des nécroses et tumeurs  entrainant leur mort. Par destruction progressive du corps dans ses équilibres.Aujourd’hui,il est un peu tard  pour le sursaut,mais rien n’est impossible sauf que nous devrons être capables de suppléer à nos erreurs rapidement.La folie des grandeurs avec insouciance ont des effets , celui de tuer le monde à petit feu. C’est pour cela qu’hier ,j’ai mentionné une forme d’agriculture propre en toute chose.

J’espère qu’il n’est pas et ne sera pas trop tard pour endiguer les effets néfastes.Le tout étant activé par un business monstre ayant façade dans le monde du capital. C’est-ce même monde qui veut refaire la Création en laboratoire avec  des travaux génétiques,la sélection d’espèces dites utiles et l’accélération d’un monde fini.Peu importe si cela représente une fin du monde,celui de nos équilibres généreux avec la vie.

Nos héritiers iront peut-être vivre sous terre,dans des souterrains aménagés et dans des mondes artificielles pour survivre parce qu’un un jour nous avons confondu les mots progrès et fin du monde .Dorénavant,nous devrons avoir sur le bateau  des consciences humaines un commandant sûr dans la tenue de la barre.    

Merci pour votre aimable visite!                                                                                                                                                                                                                                     

Bonjour à tous ! L’importance des choses et du Monde !

Posté : 17 octobre, 2012 @ 10:10 dans metaphysique, Philosophie générale, Physique et astro-physique | Pas de commentaires »

Ami  tu me regardes d’un air interrogateur car tu as peur de mon analyse !Mais  ton visage s’éclaire et introduit ta confiance. Depuis le début des temps, l’homme musclé ,fort, courageux, respectueux a commencé son ascension  .Puis, il s’est heurté à « l ‘adroit »,celui qui fabrique des outils. Un autre homo  se  développe avec sa personnalité et sa pensée fertile. C’est le penseur et intellectuel !

Ce que nous appelons évolution est parfois bien subjectif, mais également de bon ton pour mesurer toutes les véritables dimensions. Pendant des milliers et des milliers d’années, nous avons appris à jouer des coudes dans nos communautés. Nous pensions avoir fait un bon bout de chemin et croyons être arrivés. En fait, depuis le début des temps ,nous ne sommes guère plus avancés.A chacun de nous qui part, on lui dit qu’il est poussière et retourne à la poussière. Pauvres Humains !Ils se font  tanner sans cesse sur tous les sujets et il finissent par admettre le  moins que rien et s’y conformer.

Nous sommes bien dans les illusions et surtout le temps que cela dure dans le paraître éblouissant. Avec tout cela ,un  paquet cadeau et voilà ,le paquet plus présentable. Avec la fin ,ou non, on nous oriente vers la poussière et la Terre et on nous dit que nous en sortiront un beau matin . Les temps devenant durs et cernés par l’écologie, il faut désormais être pur et ne pas encombrer la Terre. De ce fait, au moment de notre fin, nous devons choisir pour notre corps une élimination puissante et l’incinération si possible. Il ne doit rien rester de nous, à peine le souvenir de ceux qui ont aimé. Et pour venir sur cette planète et prendre corps, c’est de plus en plus difficille.il va être institué une autorisation de procréer. Dans certains pays cela existe déjà.

Quand tout va bien, la communication est plus généreuses et moins restrictive. Le plus remarquable est dans notre façon étrange de considérer le vénal et les plus values engrangée s .Parfois, il ne nous reste plus rien, mais c’est une façon élégante de partager. Le progrès technologique qui nous enveloppe accélère notre couronnement.

Que ce soit homo Erectus, de Neandertal, de Cro-Magnon et notre frère à coup sûr : l’habilis, le spirituals et j’en passe de ces visions de notre évolution. Oh, j’oubliais, nous faisions du sur place !
En tout cas ,nous occupons la niche écologique d’un mammifère et nous tenons place.

123
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...