Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à tous ! Le Trône de Crésus…

Posté : 24 novembre, 2012 @ 8:00 dans actualité générale, argent et considération, nos inventions et ingéniosités, Philosophie générale, Sciences politiques et administratives structurelles | Pas de commentaires »

Nous sommes, ici, dans un contre sens de l’histoire et je ne vois aucunement les frémissements d’un changement salutaire. Crésus s’avance et demande son intronisation. Nous n’avions pas pensé à celui-là, ce roi du sonnant et trébuchant qui souhaite vivement et mondialement être reconnu et intronisé. La vénération viendra ensuite ! Il souhaite que depuis les temps premiers ,on lui demande pardon pour les offenses qui lui ont été faîtes. Entendre ne pas reconnaître ses valeurs et ses commandements. Pour avoir donné à l’humanité un sens à ses actions, il insiste sur son désir de posséder des statues d’or et d’argent ,dressées dans tous les pays. Il nous dit que nous devons réduire ou retirer  nos statues de la liberté. Qu’il est un absolu régnant et ceux qui n’ont rien, c’est de leur plus grande faute. Pourquoi tant de sévérité ? Et bien parce que la vérité du monde est mathématique et les nombres passent avant les lettres. Tout s’évalue. Tout se compte. Tout augmente. Tout diminue. Tout disparaît. D’ailleurs, sur ce point, des éminents savants l’ont confirmé. Les peuples vont s’avancer et diront qu’ils n’aiment pas les Trônes, ni les intronisation. Oui, mais le peuple a son mot à dire que lorsqu’il est en position dominante ou de force. Sinon il s’exécute. Belle déduction ironique et irrespectueuse !Pourtant, nous trouverons bientôt ce roi  couronné.

Quelle misère dans une affliction de l’être que cette soumission à ces valeurs matérielles dans l’avidité constante et obligatoire. Plus riche que moi, tu meurs ! J’en profite, car au train où vont les choses, demain, il  ne sera plus permis d’aller à l’encontre de cette philosophie afin de maintenir un libre arbitre. Les hommes et femmes politiques et dirigeants ne peuvent pas tout car ils sont, eux aussi de passage.ils continuent une dynamique ,sans pouvoir l’altérer. Ils sont impuissants et ils finissent par se disputer sur les places publiques quand la raison et le cœur parlent. Depuis quelques temps, c’est la conscience de l’élu qui pourrait entraver le bon parcours. Alors qui peut délivrer des prisons de l’indifférence tous ces enfants, ces femmes, ces hommes qui sont rejetés par leur société maniant des billions d’euros ou de dollars. Personne, sans faire une véritable révolution ! Justement le cœur et la conscience évitent ces aboutissements car trop coûteux en vies humaines. Gardons nous des affrontements, le pouvoir n’est pas un but et ne fait pas l’été, ni le bonheur. Le joaillier a la clé pour nous faire souffrir et disparaître. Nous devrons implorer sa pitié. Je n’en ai nullement envie. Je réfute également l’idée de batailler  avec l’arme et sa lame .

Je me range vers et au  côté des consciences  ,dans le sphérique immatériel qui pénètre tout et met à genou les puissants tel notre Crésus ambitieux. Une voix me dit, du lointain : « - Si c’est lui le victorieux, nous serons dans l’exil à tout jamais ! »L’installation, le vécu et la fin d’un règne est une marche naturelle des existences. Tout règne a sa fin. Tout avance selon son propre règne ,puis s’en va dans ses souvenirs de puissance. Cela peut prendre encore beaucoup de temps et les générations futures pâtiront et seront corrompues par cette soumission aux attraits alléchants. Oh, rassurons nous , l’argent, la richesse sont pétris des qualités les plus généreuses et ils veulent faire notre bonheur. Certes mais dans les différences  et l’élimination de celui qui dérape et n’adhère plus.

Mon texte est un drôle d’écrit et il m’a été inspiré par les positions politiques de divers niveaux. J’en suis attristé philosophiquement car j’ai encore un surplus avec mon stylo et mon papier .Mais nos enfants, nos petits-enfants, nos arrière-petits enfants, qui sont tous ce firmament  où se niche un bonheur, leur bonheur de vivre et d’exister ,ne trouveront pas les bases à son accessit. Ils devront encore  secouer la Terre et compter leurs sous, car les autres voies ne sont pas là, ni dessinées et ouvertes.

Merci de votre aimable visite et à bientôt.

Bonjour à tous ! Les forces de l’argent …

Posté : 26 octobre, 2012 @ 6:47 dans actualité générale, argent et considération, communications, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences politiques et administratives structurelles, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Essayons d’aborder avec objectivité le monde que nous développons ,ce qui est bien, bon et peut nous rendre heureux de vivre dans le respect individuel et collectif, mais aussi ce qui peut fâcher et entraîner des distensions violentes à plus ou moins long terme.Les forces de l’argent entrent dans le domaine d’un bien être obtenu chèrement, peu durable et il faut dire éphémères. Le capitalisme  et ses contrats de marchés sont de plus en plus importants. De moins en moins ,les pays refusent les grands groupes appuyés par les régimes des pays acheteurs de ressources. Certes, il faut commercer avec la sagesse, une logique, une honnête morale et intellectuelle. Vendre et acheter sans arrières pensées font partie du jeu de la paix et ils la maintiennent fragilement et très sommairement.

Ce que je veux aborder, c’est l’idée de visions hégémoniques s’infiltrant à travers les marchés, les contrats et leurs conditions. Récemment, des Pays d’Europe de L’Est ont signé des contrats d’exploitation à long terme, voire très long terme convenant leur environnement ,sa gestion et l’exploitation des ressources contre certaines sommes d’argent. Ainsi, cela permet aux Etats concernés de faire entrer des richesses financières fraîches  en se dessaisissant d’un libre arbitre de cette propriété. Ainsi, des milliers, voire des millions d’hectares de forêt sont achetés sous cette forme pour une exploitation des produits. Le problème concernant le manteau forestier mondial est que la vie végétale associée évolue sur un très long terme de un à trois siècles. Que l’implantation des forêts est intimement reliée à un pays donné ou un territoire. Le danger dans ces contrats couvrant le cycle de la vie des arbres est que le pays bénéficiaire devienne propriétaire par les effets des droits attachés à la prescription. En droit Occidental, c’est le fait de s’occuper, gérer, conserver de par sa volonté qui établit le bon droit avec bien sûr le lieu implanté ou le fond qu’est le sol. Ce dernier devient aléatoire et les forces de l’argent deviennent toutes puissantes.

En allant vers  ces achats essentiels pour les populations autochtones  pauvres, des pays riches aliènent les pays vendeurs sans aucune défense. Il s’agit donc d’être très prudent sur un tel business qui se développe, et d’autant plus que l’acheteur n’est autre qu’un pays communiste géré par des militaires.ils essaient de prendre le capitalisme en défaut et ils y arrivent. Cela est un comble pour nous occidentaux! Cette stratégie vient d’un pays en voie de développement ,docile dans ses échanges de primes abords.

Une fois l’installation des premiers paramètres établis, il n’est pas si sûr que les négociations soient si faciles et ne revendiquent pas des droits hégémoniques comme la propriété des sols en concessions finales pour créer des zones dispersées d’un empire se constituant. Celui obtenu par une politique développée pour ses propres perdants. Il ne faut pas toujours suspecter et envisager le pire. Sachons qu’il y a  hégémonie, hypocrisie et démagogie entre les hommes des différentes régions du globe et des civilisations.

Le Communisme a changé de face et nos camarades des pays du bloc  de l’Est ont vu leur système s’écrouler. Celui résidant en Asie est certainement plus coriace et entreprenant et nous ferions bien d’en regarder les philosophies portées.de premiers abords ,ce sont des régimes aux limites des dictatures n’ayant pas un gout prononcé et développé des respects puissants de l’expression des peuples.  Nous les Européens sommes à la Mercie du rachat du contient Europe car bientôt déclaré en faillite comptable et à vendre. D’ailleurs, la Grèce à reçu proposition pour son rachat global. Je trouve cela triste, peu encourageant et très avilissant pour les peuples que le capitalisme et ses forces se fassent contourner et exploiter d’une certaine manière et ceci sans bruits,à pas de velours. Seul le réveil sera brusque et violent !

Bien joué, car avec une serviette, quelques feuilles de papiers, un bon compte en banque, un peu de psychologie fine sur les sociétés et hop, la moitié du monde bascule par l’attrait de l’argent. Oui, mais ce dernier n’est-il pas la porte du bonheur ?

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! Les peuples minoritaires…

Posté : 22 août, 2012 @ 6:10 dans actualité générale, communications, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Il ne fait pas bon aujourd’hui appartenir aux peuples minoritaires avec des modes de vie particuliers. «  Les braves gens n’aiment pas que … » dit le grand poète , Georges Brassens .C’en est ainsi sans trop savoir pourquoi. Une petite pincée d’intolérance, une autre en forme de jalousie, une autre encore très spéciale avec le racisme ambiant. Voici dressé un mélange des sentiments détonnant qui va finir par exploser à notre figure.

Depuis les années 1950,les gens du voyage parcouraient inlassablement les routes de l’Europe et ils s’installaient en des lieux que nos sociétés leur fournissaient. Les accès aux terrains de séjour étant parfois difficilement accessibles  techniquement.

En fait, il s’agit d’un vieux conflit qui s’éternise depuis la séparation des groupes ethniques. Dans les temps les plus anciens ,nous avons été ,nous les peuples sédentarisés des erratiques et personne ne peut dire ,aujourd’hui, si notre mode de vie sédentaire est vraiment adaptée à nos évolutions. Je ne crois pas non plus que l’érratisme soit plus enrichissant.Les groupes sont dans la minorité ambiante et si certains d’entre-deux s’assurent une fraternité ,elle est peu reconnue par les sédentaires.

C’est un peuple très riche intérieurement et qui apporte une richesse aux autres sociétés, lorsqu’il y adhère par les individus sortant de l’état du voyage menacé moralement et intellectuellement.
Ils sont également de fidèle croyants sous des formes que nous connaissons peu. «  Les Baptistes » et leur foi est inébranlable quand elle les touche. Le nom est tiré de Saint-Jean Baptiste, le cousin du Christ et qui  baptisa dans le Jourdain. Les relations avec l’eau sont puissantes et importantes .Dans leurs arrêts les gens du voyage se rassemblent au bord des rivières et ils s’immergent  tout en assurant une méditation forte de prières.

Désormais, il va falloir que le Président de la République interviennent car son prédécesseur avait décidé et légiféré contre cette forme de société erratique et chargé les forces de sécurité d’un encadrement puissant. Nous aurions cru être dans les années 1940 où le nazisme et son parfait maltraitaient et voulait éliminer les peuples différents.Oui, bien sûr, nous sommes tous différents et il faut nous tolérer. D’ailleurs nous les sédentaires ne sommes pas très parfaits et  respectueux entre-nous ,car si un conflit guerrier survenait , les fusées portant ogives destructrices s’abattraient sur tous nos dépôts hyper dangereux. Le bactériologique, le virale, l’atome, la chimie sophistiquée, les centrales nucléaires et ce que nous ignorons seraient détruits en quelques heures. Alors, quelle solution nous restera-il pour évacuer les territoires dont la contamination s’amplifiera rapidement. Sauver la vie ! Nous redeviendrons des errants et abandonnerons tous sens de la propriété vu les difficultés de vie existantes et ambiantes complexes. Que Dieu nous garde de cette épreuve car c’est une chose à laquelle nous ne pensons pas dans les conséquences induites.

C’est  ainsi et ici que nous manquons gravement de conscience. Alors, Frères du voyage n’ayez pas de honte à être une société à part car nous même ,malgré notre volonté, pourrions le devenir dans une ambiance de fin du monde.Tous les peuples veulent ressentir la fraternité des hommes et surtout qu’on les aime et que l’on ne les repousse pas car ils sont humains avant tout.  Je dis bien tous, y compris les tribus indiennes au sein des grandes forêts primaires, que les dits civilisés tentent de détruire.

L’accueil du peuple du voyage est nécessaire en mettant à leurs disposition des terrains avec  la possibilité d’y vivre dignement. A eux de reconnaître qu’une main tendue et fraternelle vaut mieux que la haine, l’agressivité ambiantes.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à tous ! Europe : réalité positive ou négative ….

Posté : 30 juin, 2012 @ 8:31 dans actualité générale, argent et considération, communications, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences politiques et administratives structurelles, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

L’Europe constituée de nombreux pays sous des formes démocratiques différentes ,demeure une grande question d’actualité. La vraie question qui se pose en la matière est de connaître les limites de cet assemblage qui parfois apparaît  dans la totale désunion. Chaque pays est doté d’un parlement originel. Par contre, au niveau central européen, nous avons des députés et une assemblée européenne. Elle me semble parfois  éloignée des préoccupations des peuples. Déjà, avec les analyses bien différentes en philosophie sur l’argent et richesses détenues.

Y aurait-il contradiction importante en cet union ? Certainement que oui car les peuples de l’Est sont bien différents dans l’évolution, comme ceux de la Méditerranée. Nous nous trouvons au milieu du ces échanges ethniques ou de valeurs. Les anciens pays du Communisme ont parfois du mal à accrocher correctement l’économie de marchés et le tout argent régnant. Plus et c’est là le danger. Certains pays plus développés veulent construire leur système où il  y aurait dominance des richesses .

Les pays les plus pauvres vont entrer dans la frustration et pour le moral, le respect des peuples, cela ne doit pas exister. Je suis riche, tu es riche,il,elle, sont riches: voici le crédo de la dominance? Oui, mais cela ne sert qu’à dresser les nations  les unes contre les autres. C’est hyper dangereux, car cette soumission allant dans l’ordre des valeurs argent n’était pas prévue.
Dans quelques temps, nous aurons des résultats et certains pays se retireraient de l’assemblage européen et rejoindraient une nouvelle fois leur indépendance. C’est là le danger de voir éclater la belle Europe en coalitions armées passives et actives.

Les valeurs de maintien attachées à l’Otan doivent être revues et faire l’objet d’une sérieuse étude de maintien et d’utilisation. Cet organisme avait été créé après la grande guerre et a servi logistique ment au Kosovo. Bref, il faut se poser différentes questions? Nous nous dirigeons vers une fédération d’Europe, dont chaque pays membre adhère. Les conditions doivent être revues pour chaque entrant ave son noyau dynamique et dirigeant.

Nous serions représentés par un gouverneur, mais la dominance serait exercée démocratiquement par le parlement central. L’analyse globales qui en ressort, nous voyons que c’est une union fragile car trop construite à la hâte et souvent hors de la volonté des peuples. Les différents votes et les précédents ont bien été réalisés par acquis de conscience. A force de sourdes manœuvres avec les peuples, cela a abouti à une vision démocratique trouble de cet ensemble lourd.

Pour les pays ayant acquis un niveau démocratique et social importants il n’est pas question de retomber en des errements de dominances  sans réflexions. Oui, pour le soutien par aides financières précises et le respect des constitutions.il ne faut pas casser cet assemblage, mais le fortifier par une délivrance des points noirs. ( A suivre)

Merci de votre aimable visite !

Bonjour à tous ! Environnement planétaire…

Posté : 26 mai, 2012 @ 6:41 dans actualité générale, communications, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »

La prise de conscience que nous faisons partie d’un grand ensemble fonctionnant dans une multitude d’interactions, nous permet déjà de faire un pas. Cette pensée planétaire a pris naissance que très lentement, quand nous avons élargi nos cercles individuels et collectifs de nos visions et nos ressentis. L’écosystème global de la planète se définit comme une grande addition complexe imbriquant tous les autres écosystèmes régnants. Jusqu’à présent, toute pensée englobant la Terre entière ne s’était pas ou mal définie. Chaque nation constituée, chaque continent ressent différemment ces fonctionnements interne de la planète. Pour être objectif en la matière, il faudrait être placé dans un contexte indépendant et hors des nations. Les raisons en sont simples. Elle se définissent par le sens donné à la propriété. A part mles eaux internationales des mers et océans, tout a son propriétaire. En même temps que nous crions à la destruction planétaire, nous fortifions notre sens de posséder par l’appropriation permise aux gens aisés par le biais de l’argent. Les pays définis comme nations  ont tous des frontières ,ainsi qu’une forme de patriotisme engageant le peuple contenu intérieurement. Idées ou pas du contexte planétaire, il faut se ranger au cœur de sa nation.

Personne ne peut dire que ses voisins et partenaires sont des pollueurs sans faire une sorte de méaculpa.Il n’est pas permis d’accuser l’autre de tout dégrader. Nous dégradons dans une situation complexe, voire extrêmement compliqué de nations évoluant dans le temps, chacun à sa mesure. Les grandes réunions mondiales définissent quand même un plus, même si elles échouent  trop souvent. L’homme et son Humanité n’ayant pas de vues prospectives vers un futur qui lui échappe; il crée une analyse quasi statique ,n’ayant que peu d’impacts sur le grand écosystème et avec sept milliards d’âmes nous sommes les premiers pollueurs  au sein des espèces vivantes. Mais là, n’est pas une grave faute allant vers un manquement car la Terre a pour mission d’accueillir les vies sous toutes formes et bien audelà des différences. Gardons-nous de considérer cette prise de conscience de notre berceau, notre cadre de vie, notre ensemble planétaire comme une chose absolue. Je m’en explique.

Les vies que la planète accueille en fournissant la constitution des corps est immense et complexe. L’humanité en fait partie et elle se doit de donner le meilleur d’elle-même. Il ne faut donc pas que cela aboutisse à des déchirures graves, des culpabilisations des êtres dès leur éveil au monde, enfin à faire ressentir notre sentiment égoïste d’une envie de ne pas partager. Déjà, il existe des déchirures entre les nations, lés peuples, les civilisations. De grâce, n’allons pas nous faire la guerre parce que nous existons .Il faut donc relativiser nos jugements en matière environnementale et se dire que  ce combat des consciences qui s’est ouvert est celui d’une élévation mentale, spirituelle et humaine. A partir d’un certain seuil des populations nous savons que nous fonctionnons en faisant ponction sur nos ressources et maltraitons les écosystèmes. C’est toujours a détriment de leur propre environnement que les espèces s’installent et s’épanouissent.il y a des choses qui sont du domaine de l’évidence et d’autres placées entre nos pouvoirs interne d’Amour et tolérance de l’autre. Il s’agit d’avoir un autre regard et éviter les condamnations  de ceux qui nous entourent. Si possible, nous devrions mettre de l’ordre dans les océans et mers laissés à leur propre destinée. Désormais, il v falloir y regarder de plus près et fixer des quotas sur toutes les ressources présentes et épuisables.

Les règles ainsi définies devront être respectées scrupuleusement pour le bien du monde entier. Je ne suis pas forcément pessimiste en la matière, mais conscient de l’impact du genre humain et son aventure profondément riche dans la structuration de ses sociétés et ses civilisations. La prise de conscience va entraîner de puissants mouvements capable de l’intérieur de notre espèce de faire bouger l’ensemble même. Avec nos nouvelles technologies développées, nous allons réduire cet impact au point de ne peser qu’une plume. Mais, dans combien de temps, combien de temps dit le chanteur ? Au-delà de l’espace réservé à notre planète, les temps s’écoulent différemment et nous ne pouvons dire comment fonctionne l’infiniment grand avec l’infiniment petit qui nous interpelle. Grand débat sur un sujet d’actualité et nous y reviendrons volontiers.
Merci de votre aimable visite!

Bonjour à tous ! La rigolade se termine …

Posté : 14 avril, 2012 @ 7:32 dans actualité générale, communications, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences politiques et administratives structurelles, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Sous ce titre déclamé avec humour, se cache une petite analyse de la dernière ligne droite des élections présidentielles. Ce parcours, plus affirmé, contient une forme philosophique d’orientation sociale si le candidat est sincère et honnête intellectuellement. Le handicap pour notre démocratie est le maniement de la démagogie où parfois les candidats excellent. Au vu de la situation et de l’état des lieux de notre société globale et la démocratie ambiante,des efforts considérables sont à envisager.
L’Assemblée Nationale et ses députés ont été neutralisés. Un député doit toujours pouvoir s’exprimer et signifier ce que pense le peuple qu’il représente et écoute. Les groupes et partis représentant les tendances politiques pensantes ,verrouillent le débat et seul  le délégue du parti peut monter aux créneaux des expressions. Sans vivacité et exemplarité comportementale démocratique à ce niveau, il y a danger pour la démocratie. Voilà le premier élément à réformer dans la positivité expressive libre.
La deuxième se trouve au niveau du groupe représentant le comité constitutionnel et institutionnel. C’est un conseil qu’il faut obligatoirement étoffer par l’arrivée des sages reconnus pour leur sécurité pensée. C’est-ce conseil qui doit être fort, fonctionnel et dominant intellectuellement.
Dorénavant, la deuxième chambre, le Sénat, fonctionne sur les bases dites de gauche et a remis la philosophie du travailleur de base et du peuple sur la voie de la réhabilitation. Il était plus que temps !
Autre gros problème non résolu et à débattre. Nous avions dit ,dans la constitution que les peuples étaient souverains et les nations à l’identique. Avec notre construction de l’Europe, qui forge son avenir démocratique et gestionnaire,décisonnel,autoritaire,on ne sait plus dans le vrai décisionnel qui commande . L’idée de souveraineté des nations s’est dissoute avec la grande construction entrée, elle aussi, dans le confusionnel obligatoirement dans l’arbitraire. Alors, afin de rectifier le tir, les nations composant l’Europe doivent-elles devenir des états avec un fédéré et à leur tête un gouverneur et non un président. Il me semble que si on poursuit notre schéma, nous ne pourrons y échapper ,car il y a trop de porte à faux ,de discordes pour continuer ainsi le partage au sein de l’Europe des peuples. Il nous faut un vrai éclairage démocratique et non une parodie.
Un autre point s’annonce crucial pour notre état national démocratique et la venue de la sixième République  est vivement souhaitée, voire dans la nécessité. Depuis le général de Gaulle, les textes sont toujours placés dans un état similaire et dans le même sens. Le monde évolue, vieillit et certaines retouches innovantes doivent y être apposer.
- Le Président prête serment sur sa constitution ,mais aussi sur la Bible, représentant l’universalité et la conscience, voire l’esprit et les pensées supérieurs, bien avant celui des nations .
- Il prendra l’engagement de démissionner et d’écourter son mandat en cas de désaccord majeur avec le peuple. Après un grand référendum, le grand et profond désir du peuple sera respecté.
- Il devra aussi s’engager à servir un peuple souverain et ne pas engager envers lui des actes de violence sur des manifestants  jugés corrects et sans violence, ni dans l’agressivité général. Les forces publiques ne devant pas intervenir sans raisons profondes et le haut comité de sages de la constitution, statuera s’il y a eu agressivité, violences, inconsidérée envers l’honnête homme dans sa droiture du comportement.
- La devise en les premiers articles rappellera intensément que le mot pouvoir sera remplacé par servir le peuple .ce qui nous donne une autre orientation respectueuse.
- Il prêtera également un serment sur la dominance continue des valeurs morales, vertueuses, nobles qui fond l’homme et réfutera  la construction faite uniquement des valeurs argent. C’est la pensée de l’homme qu’il faut encourager.
-Il va falloir aborder dans ce  serment, la déontologie des sociétés modernes et l’usage néfaste de la pensée artificielle, placée dans la confiscation des libertés citoyennes. Le peuple et l’homme ,à la base, étant considérés bien au-dessus de cette forme mécanique d’intelligence. Toute technologie autorisée et permise par l’état devra veiller à ce respect précis.
- Il s’engagera à protéger la vraie démocratie, l’expression et la communication en toutes matières sans violence et garantira aux penseurs et créateurs ,dans l’art développé ,la nécessité de créer et s’exprimer librement.
- Il dégagera et affermira la liberté obligatoire de la presse et en général des médias et le respect de l’expression des professions qui y sont reliées. Il s‘efforcera, dans l’usage des nouveaux médias communicatifs à ne pas faire pression partisane sur eux et les prendre en otage intellectuellement.
- Il définira et veillera sur l’état de la société et il prendra immédiatement toutes mesures  si l’état de la pauvreté d’une partie de la population se constate et il jugulera ce phénomène en apportant toutes aides nécessaires aux organisations humanitaires et caritatives. Les citoyens réduits à la mendicité seront respectés et ils veillera à ce que l’autorité des maires ne débouche pas sur de simples interdictions, sans traiter le problème de fond.
-Il sera institué, de par sa haute conscience morale, gardien des droits de l’homme et assurera la vigie de la dignité humaine sur le territoire nationale. Celle-ci étant incontournable dans une humilité fonctionnelle retransmise dans l’esprit vers tous les services publics au contact direct du peuple.
- Il rendra plus technique et étoffée les services et compétence attribuées à la cour des comptes et son organisation territoriale. Il protégera son fonctionnement afin de garder à l’honnêteté fonctionnelle et morale la place qui lui revient.
A suivre car le sujet est  profond et complexe.
Merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Europe des frontières…

Posté : 14 mars, 2012 @ 9:36 dans actualité générale, Philosophie générale, République et démocratie, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Force est de constater que la misère du monde est encore grande et se développe chaque jour un peu plus.Quand des peuples entiers fuient leurs pays,par tous les moyens et aux périls de leur vie, nous sommes dans une grande désespérance. Ces personnes sont prêtes à toutes les procédures pour partir et elles doivent débourser des sommes importantes, pour les passeurs. Ensuite,les voyages se font sur les mers ou les océans à l’aide de bateaux aux limites de la flottaison.Ce sont de véritables radeaux de la Méduse.Sur ces embarcations surchargées et souvent à la dérive que recherchent ces pauvres gens ?

Avant de partir ,ils ont abandonné tous leurs biens et souvent n’ont plus guère d’argent et de plus, ils se font rançonner lors du grand voyage.Choisissent-ils leur destination ?Je ne le crois pas et ils entrent dans une errance complète.,sans aucune attache. Dans leur pays règne souvent un dictateur qui dans sa stratégie pousse des groupes entiers à cette errance afin de les éliminer des populations sédentaires ou autochtones.Cette façon d’opérer est apparue depuis plusieurs décennies et cela nous fait dire que le monde va mal. De l’autre côté,des pays bien portant avec des régimes stables, ne sont pas très favorables pour les accueillir. Pourtant, au lieu de consolider leurs frontières,ils devraient être ouverts dans la mesure des possibilités et tenir le langage du peuple allant vers la solidarité. Mais, nous le voyons tout cela est considéré comme un délit et celui  qui se trouve en situation irrégulière un délinquant. Ne pas oublier que nous trouvons des femmes et des enfants.

Tout cela représente le malheur et la misère des peuples. Nous avons noté pour l’allègement des frontières européennes internes,mais nous le voyons, certains pas ,dont la France, veulent revenir sur ce processus.Je trouve que dans les pays développés et bien à l’aise ,les hommes se sont installés dans un conforts oubliant la précarité du monde. Nous pourrions,nous aussi,subir le même sort encas d’accident majeur nucléaire ou chimique ,ou bien simplement de guerre. Les territoires étant devenus inaccueillants et inhospitaliers. Globalement, autour de la Terre,nous devons avoir la main sur le Cœur et ne point ignorer cette détresse qui frappe souvent aveuglément.

Dans les temps passés,les hommes ne fuyaient pas leur pays,mais ils luttaient bec et ongle pour y rester et défendre leurs territoires.Autrefois, les hommes et femmes entraient en guérilla contre les dictatures, et ce courage de se rebeller avait un prix,celui de la mort. Maintenant, l’esprit des peuples est fatigué et souvent il veut acquérir rapidement un bonheur de vivre ,ce qui est très louable. Certains dirigeants ont fait de cette vision d’errance une force à leur service. Les déclarations excellent en la matière,même certaines républiques ont également ,dans leurs stratégies ,des applications aussi funestes en cas de problèmes importants.

Tous les dirigeants physiques de la Terre doivent être ouverts ,les peuples et tous les hommes sont frères et unis dans la grande humanité solidaire,fraternelle et aimante. Celui qui fait souffrir et ne respecte pas son prochain en ne lui venant pas en aide dans la difficulté ,se verra placé dans des situations identiques.Les histoires de frontières sont en fait des actes relatifs à la possession territoriale. Cette façon de construire des sociétés basées sur le posséder et sa protection est concevable quand le monde est stable et fixé dans un bien être général. Sinon,tout réside dans une forme d’égoïsme de la jouissance de la vie. Rappelons-nous  : «  Les hommes naissent égaux entre-eux pendant les quelques secondes de cet acte et ensuite tout devient différence et action de s’emparer pour posséder. »

Quand nous repartirons lors de notre examen de conscience ,au regard de notre âme prenant la direction de ce que nous sommes devenus,alors nous verrons que posséder ne veut rien dire et l’argent encore bien moins. Le cas de conscience de l’humanité entière n’est pas des politiques de droite,de gauche,du centre, etc.., mais dans nos capacités d’accueillir ces peuples en errance et faire pour eux un maximun pour qu’en finalité ils puissent rester dans la dignité et manger à leur faim.

Merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Quelques commentaires en passant !

Posté : 7 février, 2012 @ 9:07 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Soudain, l’horizon médiatique a été envahi par des propos sur les civilisations.Le Ministre de l’Intérieur ayant déclaré que celles-ci ne se valaient pas.Pour ma part,il est permis de parler des civilisations,car elles sont en soi ,ce que batissent les hommes du fond d’eux-mêmes.Ce sont leurs capacités internes qui s’expriment ,leurs consciences individuelles et collectives.Elles trouvent toutes une apogée dans le temps et cette fin heureuse ou malheureuse.Je pense qu’il est permis d’en parler dans la comparaison et sur le plan de l’élévation des consciences ,puis des valeurs fines des âmes exprimées.

Une société qui ne voudrait pas regarder en face ce qu’elle est objectivement, courrait en grand danger.Ces analyses rentrent dans une forme de comparatif général et permettant de faire le point sur notre évolution. Sur la ligne de l’humanité et des civilisations existantes dans le passé,on peut le faire avec l’historique et les comportements fixés. Certaines ont été bonnes et généreuses,d’autres agressives,cruelles,despotiques.L’état d’esprit des hommes s’est exprimé dans sa dimension réelle et puis plus rien. Une nouvelle ,plus fine a pris la suite et ainsi va l’humanité ,d’apogée en apogée,d’écroulement en renaissances. Personnellement je ne dirai pas qu’elles ne se valent pas car elles sont différentes et cette différence fait justement séparation dans l’évolutif. Il faut les  respecter,car chacune est forte sur des points précis. Elles doivent être capable de faire leur méaculpa,mais cela est difficile car l’honneur et la fierté humains ne le permettent pas toujours.

Sur ce sujet,la plus grande conscience du monde est la seule à connaître la destinée des peuples par groupes.C’est elle qui demande et souhaite notre élévation,sous toutes les formes et elle nous observe avec grande attente.Je veux parler de Dieu lui-même et de son regard bienveillant sur l’humanité.Il est l’Alpha et l’Oméga et le maître attend que nous venions nous insérer sur l’échelle des valeurs collectives assemblées ,comme le vigneron attend la cuvée avec impatience et espoir.Sera-t-elle bonne ou bien mauvaise ?Le développement des technologies n’est pas forcément un critère d’évolution fertile. Nous sommes des peuples d’amis issus de la même source ,qui avancent,se cherchent et battissent leurs collectifs, le plus durable possible dans sa propre dimension matérielle.Mais, il faut savoir également que l’âme est un perpétuelle évolution et là-dessus , nous ne sommes pas égaux. car le jeu spirituel entre dans une forme évolutive fixant des paliers et des absolus. Nous sommes tous des âmes en voyage et nous avons tous nos bagages. Les uns en ont des légers et d’autres des lourds. Il n’est pas sectaire de regarder certaines réalités qui sans être dans l’apparence matériel,résident dans la finesse de l’esprit et des consciences en perpétuelle recherche.

Rappelons-nous, la conscience et l’âme sont complémentaires et unies et c’est à ce niveau que nous nous présentons face à un absolu toujours dominant car supérieur dans les capacités. Ce n’est pas collectivement ,ni abrité par ce collectif, que nous remettrons,le moment venu,notre âme à Dieu,mais individuellement.Nos parcours sont à la fois individuels et collectifs.Les âme en détresse et difficultés ne sont pas forcément celles des pauvres gens Bien souvent,c’est le contraire et j’ai essayé de vous l’expliquer que celui qui ne possède pas,qui sait rester simple,sur le chemin de vérité, approchera Dieu et pourra échanger avec lui. Etre honnête,vrai,sincère,juste,aimant et laisser l’amour porter un dernier jugement à l’âme. De ses immenses valeurs est le meilleur des comportements.Non, nous n’y pouvons rien,il en est ainsi depuis le début des temps.Si nous courrouçons notre Créateur et Maître,il peut à tout moment remettre sur le chantier son ouvrage,au regard des valeurs continues des civilisations. C’en est ainsi et cela n’a rien de choquant ,bien au contraire,on y trouve une satisfaction  vertueuse et non jouissance matérielle. Seulement on croit ,ou bien, on ne croit pas au monde supérieur des âmes et leurs fines constructions.

Alors,nous introduisons la force de l’immédiat et de la matière,le jugement arbitraire et définitif.Que la porte reste grande ouverte pour que demain soit plus aimant,partageur et fertile.C’était la réflexion d’une petite âme en voyage.Je ne suis pas choqué de parler ,du plus profond des hommes et je crois qu’il faut en discuter sans faux-fuyants ,car ici,se trouve la conscience,la vertu,la simplicité,l’honnêteté,l’humilité, le respect,la dignité,la bienséance des êtres.On ne leur parle pas avec les canons et les fusils, mais avec le verbe Aimer dans son règne établi et concret. Alors, je vais le dire ,mes amis (es) je vous aime tous sans execption et même dans la richesse des langages,de l’esprit et je ne repousse personne et surtout aucune âme dans le besoin et notre amour commun est la chose la plus précieuse. Les polémiques sont variés et stériles.

C’est pour cela que je défends le Net et sa toile et les possibilités grandioses d’unir les hommes ,au-delà de leurs différences, tout autour de la Terre,dans une fraternité communicative notoire. C’est déjà un grand pas  qui va vers l’union des esprits. Mais,nous ne sommes pas au bout du chemin et en notre intérieur ,il y a encore des trésors et des diamants cachés.

Merci de votre aimable visite.

Bonjour à tous ! Science-fiction ou futur en gestation (9)

Posté : 9 décembre, 2011 @ 8:06 dans Philosophie générale, science-fiction, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité | Pas de commentaires »

Dans mon article d’hier,j’ai mentionné que le fait de posséder changeait l’état   d’esprit de l’évolution et mettait parfois un verrou au partage et à la solidarité contenue. Mais tout le monde ne comprend pas ces formes de désintéressement qui détache l’humain du sens  » Avoir ». Un grand nombre de personnes fixe le but de la vie dans ce créneau atteint par le vénal et quand leur installation est confirmée,elles utilisent inconsciemment le paraître.

Jean-Jacques Rousseau,éminent philosophe français,l’avait déjà souligné et dans son célèbre discours de Genève au Monde,interpelle les peuples sur ces bases.Il définissait l’homme nu comme  étant supérieur ,en beaucoup de points,à celui qui s’entoure de toute la technologie en l’affaiblissant. Bref,il n’est pas nécessaire de posséder ,car le mécanisme de la naissance sur Terre est universel et la porte d’entrée nous rend égaux.Dans les secondes qui suivent,nous ne le sommes plus car nous adhérons aux biens de notre famille.Puis, la vie nous voit y développer  beaucoup de voies et chemins,chacun à sa façon.Enfin, la mort remet tout le monde sur le chemin dit de vérité et le passage d’une autre dimension se fait dans la nudité matérielle et physique.

Entre-temps,nous avons acquis une philosophie qui va ,sur ce sujet dans les grandes largeurs, et qui oublie également une vision essentielle universelle: « développer son Ame et sa conscience en relation avec les valeurs supérieures du monde et non celles bassement matérielles et de la chair.Je sais que nous ne nous relions pas tous à ces formes philosophiques de visions et applications des vies. Certains de nous sont ancrés dans l’unique ralliement avec les jouissances matérielles et les plaisirs amplifiés.

Nous avons deux peuples qui vont s’opposer par les philosophies ambiantes et comportementales : « - Le peuple de jouissance et celui d’espérance ! » Le premier peut clore le monde planétaire à tous moments et leur grande pensée est : »Après nous le déluge », »On ne sera plus là pour le voir! », »Il faut en profiter au maximum », »La vie est tellement courte ».

Le second est plus réfléchi et circonspect et il définit un avenir à sa descendance.Il ne vit pas sous la forme des possessions matérielles à outrances et des plaisirs dévoilés et consommés.Il est le plus fin des peuples par l’esprit et il devra dégager un espace sur celui de jouissance à court terme.Rien ne dit que dans la vie on doit entrer en totale méditation avec les esprits supérieurs,mais ce n’est pas sans bénéfice,ni fertilisation de la conscience et de l’âme que l’on prend une telle direction.

Il faut souhaiter ardemment que sur Terre, le peuple de jouissance ne clôt pas le chapitre de la vie par ses mouvements égoîstes et inadaptés dans la transmission de cet état d’esprit inclus dans son enseignement et éducation.Malheureusement,nous n’y pourrons rien et déjà une déferlante de constats éloigne du partage des éléments communs par l’argent et le système mis en place se joue en développant une sélection et un rejet vers l’état de pauvreté total et la misère et ses affres associées.Toutes sociétés,communautés se doit d’éviter cet aboutissement pour une trop grande quantité d’humains. Ceci représente un outrage ,une insolence à la dignité et ne devrait plus faire constat dans l’avenir.

A suivre et merci de votre aimable visite.A bientôt !

 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...