Auteurdanjou

Bienvenue sur mon blog communication entre les hommes sur les différentes pensées et leurs mise à disposition

Bonjour à toutes et à tous ! Les séquences du temps…

Posté : 2 septembre, 2013 @ 8:15 dans metaphysique, Physique et astro-physique, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Ce temps si important pour nous est un espace partagé intérieur et aménagé. Le poète dit qu’il est le tien, le mien, le vôtre, le nôtre ! Il détient une clé de la vie et de son équilibre. Il est le métronome et son infiniment petit a des valeurs aussi importantes que son infiniment grand.Pourquoi ne pouvons nous pas nous en dégager ? Eh bien, parce que nous sommes inclus par le champ actif de notre système solaire et le calage des saisons rythmées sur des éléments  de vie,naturels puissants, voire cosmiques.

Avant d’exister,nous ne connaissions pas le temps et c’est l’école de la vie qui nous l’apprend avec nos besoins élémentaires reliés à la dynamique naturelle terrestre,celle astrale et cosmique. on peut supposer qu’il est également Universel sur d’autres bases. Nous sommes encore peu éveillés sur cette connaissance et la relativité est une des voies. Le temps s’accélère si on se rapproche du noyau terrestre et se ralentit en s’élevant vers le composé solaire.

Mais ce temps,si adapté à notre propre biologie corporelle de vie,est-il une chose égale au-delà de notre système solaire,dans la galaxie  intime avec son soleil ou étoile active et les enroulements peuvent être différents. Nous n’avons guère de réponse sur ces sujets et nos suppositions peuvent en déduire qu’il existerait une porte des temps,dont nous ne possédons pas la clé. Cette clé serait celle des voyages interstellaires,cosmiques et universels. Le temps peut comporter des plissements,des courbures,des espaces contractés et élargis. Une chose est claire,celui qui saura toucher à cet élément peut définir un espace différent en effectuant un plissement et l’effacer selon ses besoins. Cela voudrait dire s’isoler,se protéger d’un autre espace et devenir invisible  pour lui. C’est probablement une arme de protection absolue utilisée par des civilisations plus avancées que nous. Maîtriser le temps jusqu’à pouvoir modifier son cours est une chose qui peut être bonne et à la fois néfaste et dangereuse.

Quand,dans notre ciel,nous voyons circuler des engins venant de lieux  inconnus au sein de l’univers,nous pouvons penser qu’ils ont une maîtrise du temps. Aussi vite que la pensée,ils se matérialisent et disparaissent de notre champ de vision. Il se peut qu’en fait,ils effectuent un plissement du temps et se trouvent très près de nous. Pour être à  l’aise dans l’univers et y circuler,il faut avoir déchiffrer les mécanismes du temps et surtout savoir les utiliser finement Il ne s’agit pas de franchir une porte des temps et ne plus pouvoir en revenir. Nous devons être capable de réajuster un tel espace.

Difficile et pourtant dans les vies nous accompagnant,sans technologie et matérialisme développés,il n’est pas sûre que certaines espèces n’y arrivent pas? La grande Vérité est probablement placée hors de nos cheminements mécaniques et s’appelle télépathie,mécanique cantique,lévitations, adaptations rapides aux circonstances ,possibilité de franchir les barrières de la matière même et voyager à la vitesse de la lumière. Tout ceci ne pourra exister qu’en développant les richesses qui sont en notre intérieur.

Un plissement du temps peut construire son propre monde et y installer la vie. les conséquences sont dans le visible et l’invisible. Le temps n’est pas une mince affaire ,mais un fidèle compagnon de nos vies adaptées à sa séquence planétaire.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Bâtisseurs d’équité,solidarité et de fraternité…

Posté : 31 août, 2013 @ 7:20 dans actualité générale, humanisme, Monde de l'Amour, Philosophie générale, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Vivons-nous tel que nous bâtissons,des temps généreux où toutes nos actions sont bénéfiques et garantissent une forme de bien-être .Je le  crois et le mentionne dans mes ouvrages sur la société. Toutefois, j’émets des réserves à cette formule construite de société se libérant des autres contraintes placées hors du  vénal .S’il n’existait qu’une prise en compte du temps présent,il n’y aurait pas de problèmes.

Pour être heureux,bienheureux,aborder une forme du bonheur,il faut ne pas oublier le passé parfois laborieux .C’est lui qui a fourni les éléments du monde d’aujourd’hui ainsi que sa grande philosophie  globale. Puis,il y a le futur que nous ne voulons pas aborder en sa grande confection. Cet avenir immédiat,nous lui fournissons les éléments pour se dessiner par la fonction de la physique et la mécanique cantique.

Donc,prudence !Hier , s’éloigne lentement,mais il s’inscrit doucement dans nos mémoires. Aujourd’hui, nous le faisons à nos mesures en y introduisant ce dont nous sommes réellement,intellectuellement,spirituellement. Demain n’est pas le problème dit-on car le temps présent doit être respecté et nous appelle. Tous nos vœux et nos prières demandent que nous soyons épargnés par les guerres,les conflits,les mésententes,les affres des accidents et des maladies.

Puis, viennent les pensées allant vers ceux que l’on aime et qui nous entourent sans oublier le cercle agrandi. Nous espérons recevoir des bienfaits en échange de travaux, en participant si possible au chantier en cours. Tous, nous cherchons ce bonheur d’exister car tous nous ne méritons pas les chemins de galère. La réalité est parfois dure et décevante et les traversées de gros temps ne manquent pas.

Nous ne sommes pas toujours sérieux et nous avons besoin,pour supporter la vie ambiante ,de dérivatifs qui nous entraînent vers l’addiction. L’alcool,le tabac,la drogue,les jeux d’argent,les mondes dépravés nous attirent pour quelques instants d’oubli de nos difficultés. Pour certains, il est trop tard,l’usage les a rendu accrocs et dans la grande dépendance.

De tout temps,nous avons eu ces comportements alliant notre sérieux avec un oubli de l’existence basé sur une forme d’éléments échappatoires .Ne nous fustigeons pas car dans toutes les sociétés,il faut choisir la moindre des atteintes. Il ne faut pas croire que le monde parfait va nous atteindre et régler nos problèmes. Il nous faut rester zen,sereins,ouverts, à l’écoute,avec l’esprit de l’indulgence pour nous et ceux qui nous entourent .Le parfait n’est pas encore là et nous devons gérer l’acquis au mieux de nos niveaux et possibilités Le monde du parfait serait celui des « dieux » et non pas celui des hommes. Serions-nous plus heureux dans une forme alliant l’excellence ?

Ce ne serait encore pas l’excellence de tous, mais appréciation par le jugement de certains. En toute chose,il faut être modéré et sage si nous voulons éviter les grandes dépendances et le décrochage de la société structurée. Quoi que l’on en dise,il faut faire un effort dans le positif et considérer que la vie est le plus beau des cadeaux.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Les règnes…

Posté : 19 août, 2013 @ 9:28 dans communications, créations littéraires, humanisme, Philosophie générale, Physique et astro-physique, sciences vibratoires, Universalité, Vie des arbres, vie naturelle | Pas de commentaires »

Quand je parle de règnes,je veux citer l’implantation d’une espèce dans ce que nous appelons le pérenne. Cela touche les plantes dans toutes leur diversité,le monde des insectes et de l’entomologie, les espèces animées suivant leurs différents classements,branches. Nous faisons partie d’un règne et nous y sommes installés depuis des temps immémoriaux .Les règnes sont dans l’aboutissement des conditions idéalisées pour vivifier et donner à la plante,à l’espèce tous les paramètres de son créneau particulier de son existence. C’est un mouvement universel qui se relie,en majorité aux temps,aux conditions physicochimie techniques particulières,à la physiologie fine et dynamique, etc …

Le « fer de lance « ,si l’on peut  dire contient des paramètres élaborés qui doivent s’installer suivant des périodes données. Toutes les espèces vivantes passent par des phases  ,elle commence différentes obligatoires et qui se ressemblent .la jeunesse,l’adolescence, la prématurité,la maturité,la stagnation,le dépérissement,puis un en deux points. la vieillesse et l’effondrement .Ce n’est pas pour autant une fin,mais une sauvegarde. Elle emmagasine dans sa mémoire tout le positif et parfois le négatif,s’endort et se réduit dans la graine  et elle se met en dormance .Les plantes  peuvent rester un à plusieurs siècles en dormance. Si son règne se termine,elle existe uniquement sur ses réserves graines qu’elle a mis à jour en son concentré.

L’attente peut durer plus d’un siècle,voire deux. Quand tous les paramètres s’affichent dans le positif, elle commence à réagir pour développer son installation  et un  nouveau règne. Ici, il y a l’idée du partage, qu’il soit végétal, animal,humain. Tout ce comporte ainsi et la vie se relie par des passerelles bien au delà de nos champs de compréhension .Nous n’échappons pas à ces règles et parfois leurs mystères.

Ceci dit,dans le pas de temps règne, s’amplifie la vie sous ses formes  mécaniques et dynamiques.   En dominance totale ,nous trouvons les phases reproductives et adaptatrices. Pour nous, c’est  très bien  notre puberté qui se manifeste comme l’ouverture de la corolle  d’une fleur,l’adolescence et sa recherche de son soi-même et l’impact des autres,l’apogée du monde fleur. Le destin est dans l’absolu des reproduction pour assurer la dynamique. Eh oui,nous sommes comme les fleurs et nos compagnes le savent très bien. Puis se met en route différents mécanismes pour assurer l’ancrage des données avant que nous disparaissions à tout jamais, ou mieux pour une période d’effacement . Avant, nous aurons mémorisé les différents paramètres évolutifs .Mais le règne est collectif et rassemble la dynamique totale de l’espèce même .Le monde est réglé comme les notes de musique et il s’affiche en la vie comme un mécanisme
Certain, puissant,bien rôdé. Chaque espèce en son intérieur possède une ou des graines tendant à développer dans la pré juvénilité un ensemble de mouvements attrayants. Rien n’est futile et tout est nécessaire La beauté et la grâce  intérieures de nos adolescents,jeunes adultes comprennent l’attirance du masculin pour qu’in fine,les deux genres se multiplient et assurent leur renouvellement.  

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Le temps est maitre du jeu et chaque heure,moins ou plus, se situe sur un créneau attribué. Chaque espèce a sa relation journalière où elle demande le maximum et offre le maximun .Il y a donc des floraisons et leur magnificence quelques minutes de la journée .Il y a des créneaux bien définis pour chaque action. Il y a une plante,un végétal de référence pour chaque espèces animée,y compris les oiseaux. Si l’on sait s’y référer,nous pouvons vivre en union dans une forme d’éternité .En exemple, les oiseaux et chacun d’eux par espèces connaît la plantes sauvages  et ne s’en éloigne guère. Le monde n’est pas vide,loin de là la sauvegarde est dans la dormance.

L’humain n’y échappe pas car son âme est immortelle .elle se place dans le grand sommeil en gardant en elle toute la mémoire de la vie,sa vie dont les paramètres sont sauvegardés. Ne craignons rien quand le créneau correspondant et très  et particulier se présentera,elle s’éveillera et elle reprendra sa dynamiques .Si ce n est le cas, elle se met en sa sauvegarde et conservation pour des temps qui nous sont inconnus et secrets. Mais, l’Universel et ses mondes ont leurs secrets qu’il faut admettre car nous sommes un petit élément. Nous serons réveillés et nous reprendrons le chemin de notre expression mémorisée,sans cesse en perfection et adaptation sur des créneaux subtils de l’essence et quintessence de la vie organisée. Jésus nous disait : «  Ils ont des yeux,mais ils ne voient pas! » En ces paroles,se trouvent des vérités du monde puissant et affirmé auquel nous nous relions en toute innocence.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à toutes et à tous ! Science-fiction (1) …

Posté : 11 août, 2013 @ 7:42 dans créations littéraires, Philosophie générale, science-fiction, Universalité | 1 commentaire »

L’an 30099, mentionne un décompte effectué à partir d’une nouvelle période et tenant compte des évolutions nécessaires de l’humanité. Ces différentes périodes sont contenues par des comportements similaires lors de l’évolution et aussi du temps avec la Nature et celui sans elle. Le progrès également a son importance et  influence sur le début et à la fin des séquences Tout commence par une question très importante concernant nos cerveaux,leurs développements et possibilités totales. Nous pouvons développer en nous plusieurs zones et donner importance à une tendance plus qu’à une autre.

En cet an 30099,nous commençons à y voir plus clair. Nous avons compris,après moult guerres que nous attachions beaucoup plus d’importance à posséder et défendre cette même possession,qu’à construire un monde d’amour et de paix dans la fraternité des peuples. De très nombreuses réflexions mondiales ont été menées et elles contredisent souvent les comportements des temps précédents. Il a été décrété une abolition des frontières et une circulation constante des biens et des hommes autour de la planète.

Technologiquement,nous avons mis la robotisation accessible et  dominante .Nos avancées sont marquées par le dit progrès,mais aussi par de nombreuses découvertes sur nous-même. Nous savons désormais comment nos corps évoluent et nos connaissances plus profondes. Plus avant,je vous disais que nos actions finissaient par s’ancrer en des zones de l’encéphale En exemple,les comportements plaisirs devenant des addictions ont dévoilés que l’usage glandulaire développait sa zone et prenait une place importante en nos vies. Chaque action définit son impact en cette fixation et établit sa mémoire. Cette mémoire devenant active sollicite son dû dans l’individuel ou le groupe.

L’homme est resté globalement du même genre,mais de nombreuses femmes ont voulu changer de genre et devenir des hommes par goût et adoration de la masculinité. Nous avons aussi des androgynes se reliant au deux genres .Ces modifications internes ont provoqué des périodes d’instabilité en la matière,cela s’améliore dorénavant et se stabilise .Les grands écarts comportementaux laissent des traces dans les sociétés structurées et dans les cerveaux. La procréation est devenue sévèrement verrouillée et nul ne peut avoir d’enfant sans autorisation .Les clones sont présents parmi nous .ils ont été crées pour satisfaire des besoins très spécifiques. C’est un sujet brûlant car en 26750 une guerre civile s’est emparée des sociétés dans les zones variantes des civilisations et a fait de très nombreux morts.

La mort, elle-même a été démystifiée et nous connaissons  les tenants et aboutissants,pour établir plus précisément l’avenir .Le total respect règne à ce sujet et la vie planétaire a deux faces: celle dans la matière qui lui est reliée dans l’évolution et celle hors de toutes matières et définie virtuelle. Les deux portent leurs valeurs et la face dit monde spirituel et virtuel représente le lieu du repos des âmes et des esprits. Nous savons comment nous franchissons les zones matières vers celles virtuelles qui se sont rapprochées de nous. Mais il nous reste à faire  en sorte  que nous ne perdions pas les distances et les données essentielles .Le monde de l’esprit et spirituel se trouve au sommet de la pyramide. Cela fait partie de l’évolution humaine et doit trouver accord constant.

En ce monde  dit uniquement virtuel nous y avons retrouvé tous nos ancêtres satisfaits de voir cette jonction car le choix existe pour tout un chacun de revenir vers les temps matériels et refaire un parcours de vie. Nous avons également trouvé par la science;des couloirs de circulation planétaire ,ce qui nous permet de découvrir plus précisément notre galaxie. Ainsi ,nous pourrons rendre visite à nos amis sur des planètes éloignées et communiquer avec eux. L’inquiétude et il y en a une, c’est que  notre bonne vieille Terre ne  se remet pas,ou très lentement et suivant des temps cosmiques, des atteintes biologiques que nous lui avons infligées précédemment. (A suivre).

Merci de votre aimable visite et à très bientôt !

Bonjour à tous ! Uniquement un ressenti ?

Posté : 2 juin, 2013 @ 7:13 dans actualité générale, argent et considération, communications, humanisme, Sociétés et structuration | Pas de commentaires »

Hier, j’ai basé ma pensée philosophique du moment sur les risques encourus de voir nos efforts sur la liberté et la démocratie s’envoler. Les conséquences seraient immenses  .Une autre conséquence pourrait bien également résider dans l’accélération du temps de par notre fébrilité mise en place afin de pouvoir être plus rentables et producteurs,disons-le. Notre temps d’équilibre,où nous pouvons être plus heureux est celui où l’homme ne dépasse pas le rythme de la Nature dynamique et fonctionnelle.

Oui,mais ne nous intéressons pas à ces choses là car notre souci premier réside dans les moyens de vivre et l’argent. Pour le reste,nous sommes loin d’avoir créé une approche docile et stable ouvrant une porte sur la sérénité ambiante et une qualité de vie.Le handicap est qu’en faisant de l’argent la seule et unique philosophie,nous entrons dans un jeu dangereux et malsain,où nous pourrions chèrement payer nos errements car nous sommes versés dans une forte dynamique infernale placée elle-même sur des rails. Dans et avec cette allure folle ne permettant plus d’aimer et savourer la vie ensemble ,nous avons toujours le souci premier placé dans l’émulation pour l’enrichissement qui va dégrader  fortement notre  ,sens du bien-être.

Comme l’on dit populairement : «  On peut bien décrocher la Lune,nous n’en serons pas satisfaits pour autant ! »Ce qui est navrant,ce sont les idéologies puissantes à ce sujet qui sont développées alors que la planète et ses bienfaits sont disponibles à notre portée.

L’analyse que je viens de faire ressemble ,dans sa profondeur à un constat de suicide de sociétés entières,sans réflexion,mais soumise uniquement par l’enrichissement et ses moyens  limités. Pouvons-nous encore bifurquer et devenir un peuple serein,calme et attentif aux éléments qualitatifs de la vie ?

Je l’espère pleinement et j’aimerais que mon ressenti soit erroné,car les conséquences peuvent être très importantes sur l’avenir et les prochaines générations. N’emprunte-t-on pas à nos enfants et petits-enfants  en consommant plus que notre part  et en définissant des voies hors des stabilités raisonnées dans la sagesse?

Merci de votre aimable visite,excellente journée à vous et à très bientôt !

Bonjour à tous ! Remontons dans le temps…

Posté : 20 mars, 2013 @ 10:20 dans actualité générale, communications, humanisme, metaphysique, Universalité | Pas de commentaires »

Si je remonte ce temps, c’est qu’en face d’une réalité de la fin de ceux-ci, ,tous les degrés d’influences doivent être analysés pour connaître sans écarts majeurs, le plus grand message sur lequel les hommes de bonne volonté, de paix, et de foi ont bâti l’avenir.
Certains vous diront qu’il faut retrouver la limite des croyances primitives et païennes et leur franchissement pour voir s’établir des divergences pensées engendrant des voies nouvelles.

La Chrétienneté et le message de Jésus Christ sont arrivées au moment précis où l’homme s’éveillait à la compréhension du monde spirituel. Les Patriarches étaient déjà là et installés .Ils avaient formé et structuré leurs croyances. Constantinople  et Antioche avaient alors un grands poids et nous oriente vers l’orthodoxie. Rien n’est impossible à Dieu et dans le temps présent, quand l’humanité doute, il se manifeste à sa hauteur en remettant, comme l’on dit populairement, remettre les pendules à l’heure !
Au tout début la Judée étai tune Province reliée à l’empereur Tibère et les gouverneurs dont Ponce Pilate de piètre qualité. Le territoire était sévèrement encadré car actif contre la présence conquérante romaine. L’autorité comprenait pour sa soumission des tortures, humiliations très élaborées et d’un machiavélisme affirmé. Le Mont Golgotha ,où les croix se dressaient comme des arbres le long de son parcours, restaient à demeure ! Les condamnés à mort y restaient jusqu’à la putréfaction de leur corps. Les chiens errants étaient protégés et venaient manger les lambeaux de chairs humaines qui se détachaient, ainsi que les os qui tombaient avec le vent et le mauvais temps. Pauvres suppliciés, car cette cruauté au-delà de la mort même était renvoyé vers les habitants et autochtones. L’empire romain employait ses méthodes de soumission comme d’autres très cruelles et perverses, mais fines dans le machiavélisme extrême  provenant d’un esprit pervers tendu vers la souffrance.

Jésus a connu cela parce qu’il annonçait le Royaume de Dieu le Père qui nous aime. Les Patriarches avaient honoré en leurs pensées l’existence. Jésus venait nous l’annoncer et dans son élan le message qu’il délivrait dérangeait le monde des empires,dictatures, et celui de la guerre et dela conquérance par la force et l’arme.Ce dernier avançait dans une forme de bestialité engendrée par la souffrance répandue des braves gens. Ce monde de la force brute, à l’esprit tortueux, dans la grande perversité, prenait une certaine valeur. Jésus, dans la douceur du Messie et sa puissance de missionnaire ,fort de cette position haute de son âme, représentait et devint le Père, semblable et identique au Père. Il nous dit :- » Qui m’écoute et qui me crois ,vois le Père ! »

Il était Dieu venu au cœur de l’arêne des hommes pour les libérer par un message d’Amour. Son message devint pour les Romains inquiétant et sa surveillance avec ses disciples resserrée. Ce qui arriva était une logique dans la pensée romaine. Tous derrière la philosophie du chef, pas de pouvoir autres que dans les légions dressées à l’encadrement. Nous l’avons vu, Jésus dut terriblement souffrir dans sa chaire et son Esprit dans le supplice qui était le sien.

Mais sa Mère, en même temps, car le sauveur devait être condamné comme le voleur et celui qui n’avait pas bonne morale. La peine du Cœur d’une Mère est la plus importante. Même les centurions se sont immédiatement repentis de leur acte ,eux qui avait donné la mort à Jésus  sur la Croix. Les signes d’une grande puissance universelle se sont manifestés, les nuées sont apparues dans les ténèbres, certains disent que la Terre a tremblé sous les pieds et tout s’est accompli.

Le Royaume du Ciel a entouré Jésus et lui a permis de remplir sa mission Divine. Montrer à l’homme qu’il peut se sauver par son appartenance à une autre dimension dont il ouvrait la voie à tous . Son corps s’est transformé et comme le dit Marie-Madeleine, il marchait sur le rivage  étincelant dans un corps inconnu. Celui que nous avons tous en formation ,l’Astral. Vaincre la mort et la cruauté des hommes est le plus grand des supplices dont il faut se souvenir et reconnaître profondément la valeur délivrée. Mais au-delà de ce que nous imaginons, notre Père ,au plus haut des Cieux, se trouvait par conséquent présent à la scène car le monde s’arrêtait. Un Roi de France en un lieu que je ne nommerai pas ,soucieux d’aller vers la profonde valeur de cette mission, a certainement reçu un message spirituel profond .Il a établi et dressé une Croix , Celle du Père.

La Croix du Père ,le Pater. Cela  nous signifie que le Père a souffert pour nous offrir son fils ,dans le supplice ,et pour se révéler aux hommes. Nous ne pouvons douter de ce qui s’est passé il y a plus de 2000 ans. En valeur spirituelle , rien n’est différent. Avons-nous été interpellé par cette scène à l’image du Monde? Peu et dorénavant ,nous connaissons des excitations dans le blasphème. Souvenons-nous ,la Croix du Fils est aussi la Croix du Père. Ceux qui ont des enfants le savent. Dans les familles aimantes, soudées,unies par lien, quand l’enfant  va mal ,on est peiné attristé de constater une souffrance dans l’être bien aimé dans l’Amour échangé.

Ce Roi de France, afin d’édifier un tel monument, ou une telle Croix ,dans la discrétion totale ,nous donnait un autre angle de ce qui s’est déroulé. Les férus d’histoire sauront qui il est et je pense que cela honorait la prière et la méditation profonde.

Merci de votre aimable visite, bonne journée et à très bientôt !

Bonjour à Tous ! Aide -toi et le ciel t’aidera…

Posté : 5 mars, 2013 @ 8:43 dans actualité générale, communications, metaphysique, Philosophie générale, Sciences politiques et administratives structurelles, Sciences sociales et humaines | Pas de commentaires »

Je sais que sur ces idées et croyances, nous sommes très partagés. Un certain nombre de personnes réfute les idées d’une spiritualité régnante et l’appartenance à plusieurs dimensions qui interfèrent. Notre dimension actuelle est du domaine du cartésien comme l’on dit. Ceci pour l’analytique sage, raisonnable, scientifique ,en partant d’un principe que ce qui ne se matérialise pas, n’a pas d’existence . Non pas, qu’il n ‘existe pas. Il entre dans l’infiniment petit ou l’infiniment grand .

La valeur actuelle régnante est une forme de pragmatisme ambiant mettant en place les atouts bien présents et seule la validation de nos savoirs expérimentés attire et attribue  diplômes, après enseignement. Plus le règne du Monde matériel ou physique s’affirme en associant l’éveil des plaisirs obtenus et plus la négation d’une autre dimension devient effacée par les pensées .Les piqures de rappel sont pourtant présentes avec les éléments naturels terrestres bien plus forts que nous le pensons. La Nature terrestre nous parle, mais nous ne l’entendons pas parce que nous réfutons notre inclusion au système .Même de notre intérieur des sociétés ,nous nous garantissons contre tout ce qui bouge et semble vivant. En deux mots, nous oublions les forces de l’Esprit ayant vaincu ces paramètres et nous appartenons à deux Mondes se côtoyant. L’un nous le connaissons, mais l’autre, notre vraie face ne nous intéresse pas.

Pourtant tout nous parle des dimensions complémentaires et gémellaires. Le Monde de notre Univers n’est pas unicéphale , mais bicéphale, donc gémellaire .Ce sera l’objet de de toutes mes données comprises et reçues dans un ouvrages à paraître et aujourd’hui en pleine construction manuscrite «  Les Mondes Gémellaires « ,où j’y explique un fonctionnement qui affirme ces réalités : une apparente et l’autre invisible avec une seconde planète identique faîtes de vibrations construites  dans nos possibilités validées au sein de l’original directeur ou définition d’une face et d’un interface. Tous les éléments supérieurs que nous sommes sont dans l’autre face, la vraie, ceux d’avant et ceux d’après. Suite à mon livre «  Nous sommes les Racines du Ciel «  dont la lecture par un public averti m’a apporté beaucoup ,voire d’énormes satisfactions, je travaille sur les textes développant cette réalité abstraite de Mondes Gémellaires .Je garde mes principaux éléments sans en dévoiler les contenus jusqu’à la parution qui sera sous forme d’un ouvrage normal par essai philosophique.

Cela ne remet nullement en cause ma foi en un Maître Créateur en toute chose et surtout de la vie et ses bienfaits. Je vous ai parlé de fin des temps ,car nous le sommes et en face des dangers d’implosion que nous générons ,cela appelle certaines modifications relationnelles avec nos tutelles régnantes. Il faut savoir que le monde des croyances est vaste et diversifié  et cela sert une construction par l’Esprit et la juste pensée dans la pureté dominante. L’abolition des espaces temps entre les dimensions conduira à affirmer et épanouir le meilleur et le plus pur dans la justesse du mot et des actions. Mais, surtout pour l’homme avec son esprit et son âme qui sont le condensé de son être.

Ainsi , nous devons considérer que sera établi sur Terre , la Justice Divine dans l’infaillibilité et qu’un jugement sera  activé  constamment sur le bâti de nos communautés régnantes  et  sur celui de nos actions  et agissements. Plus nous nous éloignons de l’autre monde  et plus nous devrons  avoir des avocats puissants  et de grand renom que sont les grandes âmes  généreuses. Celui qui pense que son propre rideau cachera la Vérité dans la Maison se trompe ,car tout a une existence et  est mise à jour sur le chemin de la Vérité. Il n’y a que celui-ci vers lequel il faut revenir quelque soit la pensée émises et les philosophies existentielles. Au dessus de la Justice Divine, il n’y a rien d’autre. Elle est l’expression du Maître et en nous, elle attire la sagesse, la sérénité, la paix, le bonheur ,le pardon, à conditions que nous soyons sur la bonne route sans dissimulations par offenses  .Elle est grande Espérance en un Monde meilleur et épanoui.

Merci de votre aimable visite et à très bientôt en vous souhaitant une excellente journée.

Bonjour à tous ! Le temps qui passe…

Posté : 26 décembre, 2012 @ 3:50 dans humanisme, metaphysique, Philosophie générale, Physique et astro-physique, Sciences sociales et humaines, Universalité | Pas de commentaires »

Mesurer le temps qui passe  et définir avec une exactitude absolue les heures, les jours, les années ,représente une gymnastique mentale considérable. Il y a certainement plusieurs méthodes appuyées sur des constats de la dynamique des planètes et des astres dans leur grande configuration. Il y a les relations de la Terre avec le soleil au sein de son système. Il y a la position planétaire ,puis nous pouvons nous référer aux saisons et leurs expressions particulières au fil de l’année. peu importe nos choix, il s’agit de trouver la meilleure harmonie possible avec la vie. La séparation de deux jours par la nuit ressemble à une ponctuation avant de s’expliquer par la position astrale. Pour les saisons, il faut être prudent car sur la planète ,nous connaissons  des variations dues aux tropiques en considérant que l’Equateur est la zone d’influence centrale et maximum des éléments.

Alors, sommes-nous vraiment en 2012, sur la fin de l’année ? Je pense que nous sommes bien sur la fin d’année, mais laquelle ? Nous avons basé le décompte sur la naissance de Jésus-Christ , après avoir fait figurer sur  d’autres bases plus éloignées.Les saisons et leurs éléments se reliant ,en observations, seraient plus fiables. A Noël ,nous sommes dans un phénomène important pour la vie de la Terre = le rétrécissement de la durée  des jours se termine et le rallongement réenclenche sa dynamique. La dessus , nous sommes bien calés. Quant à l’expression des saisons, l’observation dira qu’elles fluctuent et elles définissent un retard d’une durée environ quinze jours à un mois. Donc, il y a bien un décalage entre le déclenchement printanier et la fin de l’automne. Nous pouvons dire que ces écarts semblent imperceptibles car ils définissent les solstices en nos régions tempérées, avec l’arrivée d’une autre saison. Le printemps est une période des plus importantes qui soit, car elle sonne la fin d’un engourdissement hivernal avec le redémarrage de la végétation. Ceci se symbolise avec les végétaux par une accélération du système moléculaire. Ainsi, sous la pression de la sève, les bourgeons éclatent et s’accrochent à une dynamique développée de l’allongement de la luminosité.

Sans celle-ci ,le phénomène naturel resterait en léthargie ou bien le système devient dormant. Quoi que l’on fasse, nous sommes reliés intimement à ces règnes, celui des végétaux par l’organisation dynamique et à celui des minéraux en élaboration planétaire. Alors, le calage par rapport à Noël est-il exact et Jésus est-il bien né en décembre avec le rallongement de la lumière. S’il est fort possible que nous soyons dans le vrai, comme il est également possible  que ce soit au printemps, avec la dynamique de la vie végétale sur Terre. Le débat est ouvert, mais il ne présente pas un écart très significatif, sauf sur l’élément exactitude que nous les hommes aimons développer. La vérité  du métronome est subjective car reliée à des phénomènes matériels fluctuant.

Puis, à force de vouloir préciser que nous doutons, rectifions, rejetons l’établi à ces sujets. Nous remettons tout en cause. Selon un esprit critique important     ,voire développé dans le recadrage de nos pensées et analyses sur le ,cela reste peu important de regarder les phénomènes placés souvent hors de l’emprise des temps qui nous environnent. Une chose est certaine, il y a bien eu une venue de Jésus Christ sur Terre dans l’officialité des mondes universel. Il nous est apparu sur une ligne d’un temps continu allant du premier matin du monde au dernier. Il a uni tous les éléments et fait le grand miracle dont notre incrédulité a repoussé l’importance véritable. Il connaissait précisément le point de franchissement de la vie vers la mort et vice-versa ,car  ses déclarations sont placées en des temps sans mesurer  un avant et  un après. Les phases les plus importantes sont placées dans la Résurrection et dans la joie incommensurable des retrouvailles.

L’exactitude du temps est dépassée par les faces de la vie même. Je pense qu’en fonction de cette phase sur l’humanité ,le temps exact n’est plus important ,seulement les résultats dynamiques continus dans le développement sur la vie. Je pense que rien n’empêchera le tout de s’accomplir comme l’a dit le Christ et que dans la ligne droite, placée devant nous, nos Ancêtres seront sortis de la mort et l’humanité unie sur des bases nouvelles. Il suffira de modifier quelques paramètres reliés aux corps de chairs et peut-être au temps devenant entière lumière abolissant les ténèbres dus en partie à la physique astrale. Personne ne peut dire ce que sera la suite, pourtant expliquée précisément par Jésus , mais dont nous étions ,à l’époque,  incapables de comprendre le sens profond et l’exactitude.

Le temps qui passe ne serait qu’une illusion relié à l’héphémérité des hommes  et des vies. Dans notre dimension, nous en avons besoin, mais peut-être uniquement sur les bases que sont les nôtres en ralliement avec la matière terrestre. Nous ne pouvons que nous en remettre à nos Maîtres sur ce sujet et même si nous voulions les égaler scientifiquement ,nous n’arriverons pas à créer ou recréer ce que leurs pensées et Esprit ont bâti pour nous. L’aube d’un nouveau jour est synonyme d’espérance et de promesses pour notre avenir.

Merci de votre aimable visite et à bientôt!

Bonjour à tous ! N’était-ce qu’un rêve ?

Posté : 29 octobre, 2012 @ 7:01 dans science-fiction, Sciences sociales et humaines, Sociétés et structuration, Universalité, vie naturelle | Pas de commentaires »

J’aimerais que les lignes et les mots  qui suivent ne soient que de la science fiction.

Dans ma nuit profonde, je suppose, mon esprit éveillé partit pour une méga soirée réception où l’on pouvait rencontrer de nombreux amis issus des quatre coins de nos régions galactiques. Dans cette soirée importante dans un relationnel de bon voisinage, les vies côtoyaient d’autres vies sous de multiples apparences. Elles étaient surtout conscientes de leur existence même, malgré toutes les différences des formes. La réception est très bonne, le breuvage spécial, la jovialité et l’accueil plus qu’excellents, et la musique remarquable dans la force de sa mélodie. Elle est différente de la nôtre par sa vibration plus puissante ayant un effet euphorisant. A consommer avec modération! La soirée se poursuivait et les discutions allaient bon train. Ah oui, je ne vous l’avais pas dit, mes amis ont un appareil qui déchiffre et égalise en traduction tous les langages dans celui universel rapide, mais très expressif.

Alors que j’étais en pleine discussion avec mes lointains et bons amis ,une personne s’approcha et me dit , je voudrais vous présenter un Terrien qui a fait des « merveilles »,car il a réussi à dévier le courant du temps en son déroulement, en changeant la séquence de référence locale tournée vers l’homme. Môn interlocuteur déclara que ce peuple était un des seuls devant rectifier sa réception de l’horloge temps deux fois par an.Il eût un sourire narquois en m’indiquant que cela ressemblait à un pas de danse. Je lui répondis que je connaissais et que cela m’ennnuyaitprofondément.

Non pas pour moi, mais pour les personnes fragiles et pour tous les animaux reliés à la domestication, dont la chose s’impose. Les personnes âgées ou en difficultés et les nouveaux-nés,les enfants en bas âges, sont les premiers en difficultés passagères. Puis, ajoutais-je,est-ce normal de ne pas se relier précisément avec son soleil dans un tel système. C’est faire offense à l’universalité et sa marche harmonieuse. Puis, tout à coup, le cercle s’agrandit et un homme que je connaissais apparu en expliquant à des amis tout ébahis les technicités employées pour remuer le temps et faire en sorte qu’il y ait bénéfice.
Mon voisin me tira la manche et dit :  Mais qu’elle est vraiment la motivation pour modifier un ordre dont nous savons essentiel et absolu dans l’existence. Est-ce le pouvoir sur les peuples ou bien l’économie d’une matière ? Je lui indiquai qu’en fait, il y avait un peu de tout cela ,mais surtout pour permettre une économie d’énergie en gardant plus longtemps la lumière naturelle. Cette manœuvre économisait nos ressources pétrolifères et sauvegardait son incidence sur l’industrie. Il me regarda et puis il poursuivit en s’exclamant agacé. D’abord , le respect de toute la vie et ses relations intimes planétaires. Personne n’a ce pouvoir irrespectueux de bouger ces éléments sans créer une déflation dans les équilibres mentaux originels. Le jeu du jour et de la nuit est essentiel aux équilibres de la vie et ce n’est pas vos industries qui sont prioritaires, ni votre argent, mais vos relations équilibrées avec votre système où chaque vie s’adapte avec la précision du métronome. »

Bien sûr, Cher Ami, mais nous sommes une jeune planète et un jeune peuple encore dans sa fougue de l’irraisonnable et en manque de sagesse. Ce décideur a fait ce geste suite au premier choc pétrolier de 1973 où cette énergie planétaire a commencé par marquer sa présence et surtout de la prise de conscience des pays producteurs de la richesse détenue.

Tout cela est une affaire de gros sous dont dépend notre ou nos économies ,malgré les déclarations objectives de bonnes intentions d’abolition de cette mesure nous  continuons  à bouger nos montres  et nos horloges. Je pense qu’il s’agit d’une mesure abusive, mais qui permet aux dirigeants et décideurs de tester les peuples sur leur malléabilité concernant une obéissance docile, soumise à leurs injonctions. Ils sont pourtant des élus par des méthodes attachées à la démocratie et aux respects.La fin de soirée arrivant, les  invétérés bavards durent se séparer en se disant à bientôt en d’autres lieux .

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

Bonjour à tous ! La fin des temps …

Posté : 10 septembre, 2012 @ 6:15 dans actualité générale, humanisme | Pas de commentaires »

Depuis une dizaine d’années, certaines personnes , à l’aide de diverses sources , étudient les fonctionnement universels et spirituels. Ce sont des sensibilités très particulières qui permettent de connaître les vibrations universelles et les vibrations fines terrestres transmettant des informations précieuses? Tout mis bout à bout et selon les   prédications, nous serions arrivés à la fin des temps, période spéciale : marquée par des phénomènes anormaux.

Les peuples Amérindiens ont prévu pour 2012,quelques  changements   .Par les forces spirituelles ,  Il ne semble pas    nous apporter d éléments très précis. Rien au sein du monde physique et astral , ne permet  de définir une modification des équilibres des systèmes relatifs avec le séquentiel terrestre.    
Par contre,il faut observer conformément aux textes Sacrés et notamment certains écrits qui stipulent la période d’activité des Anges sur Terre. Certains groupes de croyance semblaient ;d’après mes connaissances être dans la vérité concernant l’évolution spirituelle conformément aux indications reçues. Nous devons prendre en considération que sept Anges  vont souffler et impulser une vérité à chaque intervention.

Les humains sur Terre ne doivent pas s’affoler .L’ange de la fin des temps ne semble pas être apparu avec sa trompette ,ou bien son ouvrage sous le bras et destiné à la communauté terrestre. Les textes sacrés s’expriment par des textes spéciaux  et la trompette de l’ange peut-être changée »Certains éléments dont je ne peux vous donner, ici, la valeur sont bien présents et seuls  les âmes et les esprits sensibles remarqueront les changements survenus. Depuis le début des temps; nous avons construit notre propre monde   .Le fait d’être séparé  par éloignements des pensées et philosophies est une grande réalité constatée.

Merci de votre aimable visite et à bientôt !

12
 

Heroic-fantasy et autres ge... |
Uthyckespoir |
Lily's Reading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 11goc
| L'alchimie molle de l'écriture
| Les désastreuses aventures ...